Rapport spécial N° 4

Envisager un Soudan du Sud stable

Par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique

6 juillet 2018

Le conflit interne et la crise humanitaire qui en a résulté, ont bouleversé le Soudan du Sud depuis décembre 2013 et exposé la fragilité du pays. Une identité nationale faible, une violence ethnique, un héritage de résolution violente des conflits, des politiques fondées sur les relations personnelles et le clientélisme, des contrôles institutionnels faibles sur l’abus de pouvoir et l’absence d’un réel leadership, entre autres facteurs, constituent autant d’obstacles à la consolidation de la paix. Pour de nombreux observateurs sud-soudanais et externes, envisager un Soudan du Sud stable est devenu de plus en plus difficile.

Alors que la diplomatie régionale et internationale se concentre à juste titre sur la fin immédiate des hostilités, le Centre d’études stratégiques de l’Afrique a demandé à une sélection d’universitaires sud-soudanais et internationaux, de spécialistes de la sécurité et de leaders de la société civile de partager leurs visions sur les obstacles stratégiques que le pays doit surmonter pour accomplir une transition de son état actuel de dissimilation à une réalité plus stable. Ces visions, prises individuellement et collectivement, ont pour but d’aider à définir certaines des priorités et conditions préalables pour transformer le paysage sécuritaire hautement fragmenté d’aujourd’hui au Soudan du Sud en un environnement où les citoyens sont en sécurité dans leur propre pays et protégés des menaces extérieures.

Le conflit interne et la crise humanitaire qui en a résulté, ont bouleversé le Soudan du Sud depuis décembre 2013 et exposé la fragilité du pays. Une identité nationale faible, une violence ethnique, un héritage de résolution violente des conflits, des politiques fondées sur les relations personnelles et le clientélisme, des contrôles institutionnels faibles sur l’abus de pouvoir et l’absence d’un réel leadership, entre autres facteurs, constituent autant d’obstacles à la consolidation de la paix. Pour de nombreux observateurs sud-soudanais et externes, envisager un Soudan du Sud stable est devenu de plus en plus difficile.

Alors que la diplomatie régionale et internationale se concentre à juste titre sur la fin immédiate des hostilités, le Centre d’études stratégiques de l’Afrique a demandé à une sélection d’universitaires sud-soudanais et internationaux, de spécialistes de la sécurité et de leaders de la société civile de partager leurs visions sur les obstacles stratégiques que le pays doit surmonter pour accomplir une transition de son état actuel de dissimilation à une réalité plus stable. Ces visions, prises individuellement et collectivement, ont pour but d’aider à définir certaines des priorités et conditions préalables pour transformer le paysage sécuritaire hautement fragmenté d’aujourd’hui au Soudan du Sud en un environnement où les citoyens sont en sécurité dans leur propre pays et protégés des menaces extérieures.

Les articles de cette série ne reflètent pas obligatoirement le point de vue du Centre d’Études Stratégiques de l’Afrique.

Type de publication : Rapports spéciaux