Progrès et revers dans la lutte contre les groupes islamistes militants en Afrique en 2018

Progrès et revers dans la lutte contre les groupes islamistes militants en Afrique en 2018

La baisse du nombre d’incidents violents liés à Boko Haram et à al Shabaab est contrebalancée par une augmentation des attaques au Sahel, générant une image contrastée du défi posé par les groupes islamistes militants en Afrique.

Taking Stock of the Revitalized Agreement on the Resolution of the Conflict in South Sudan

Bilan de l’Accord revitalisé sur la résolution du conflit au Soudan du Sud

Une étude des principaux éléments de l’accord revitalisé sur la résolution du conflit au Soudan du Sud évalue les perspectives de mise en œuvre et offre un aperçu des politiques fragiles à la base du moratoire.

Combating Piracy in the Gulf of Guinea 3x2

La lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée

Renforcement des engagements politiques nationaux, régionaux et internationaux sont nécessaires pour inverser la tendance à l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée.

Sahel Force Conjointe

La création de la FC-G5S par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad représente une nouvelle étape dans le déploiement d’une architecture de défense collective au Sahel. Alors même que les organisations régionales telles que l’Union Africaine ne sont pas en mesure de répondre de manière efficace aux menaces asymétriques dans la région, la création de ce dispositif présentera des défis importants. En particulier, il faudra mobiliser les ressources et les forces nécessaires à l’opération, tout en la conjuguant avec des efforts de développement et en collaborant avec les autres initiatives régionales et internationales pour la sécurité au Sahel.

Flintlock Exercise

Les États-Unis, la France, le Royaume Uni, la Turquie et la Chine, parmi d’autres, sont impliqués dans des programmes de coopération militaire en Afrique. Mais ces programmes très divers font face à des obstacles liés à la nature même des armées africaines, en particulier leur professionnalisme, les ressources à leur disposition et leurs systèmes de gouvernance. Pour rendre la réforme des armées africaines plus durable, soutenue et efficace, il faut encourager la coopération « par le bas », en complément de formations « par le haut ».