Comprendre les cybermenaces émergentes de l’Afrique

Understanding Africa’s Emerging Cyber Threats

La pénétration croissante de l’internet et les progrès de la technologie numérique changent la nature des conflits, de la coopération et de la concurrence sur le continent africain. Comme elle l’a fait à l’échelle mondiale, la diffusion de l’information, des communications et des technologies connexes modifie la nature des défis et des menaces à la sécurité nationale en Afrique. Ces menaces sont mises à profit par un large éventail d’acteurs, dont les capacités et les intentions varient considérablement, y compris des pirates solitaires, des entreprises cybercriminelles complexes et des États-nations. Le Centre d’études stratégiques d l’Afrique (CESA) vise à mieux faire comprendre les principaux défis de la technologie numérique en matière de sécurité nationale, la façon dont les cybermenaces sont susceptibles d’évoluer au cours de la prochaine décennie et ce que cela signifie pour les acteurs du secteur de la sécurité dans toute l’Afrique.

À travers sa cyber programmation, le CESA examinera les principales menaces à la sécurité nationale et citoyenne qui résultent de la révolution numérique en Afrique :

  • L’espionnage. Le cyberespace a fondamentalement changé les méthodes et les moyens par lesquels les États recueillent des informations sur les autres États et leurs citoyens. Bien que les préoccupations les plus importantes en matière de cyber-espionnage en Afrique se soient concentrées sur la Chine, les capacités d’espionnage et de surveillance se répandent rapidement sur le continent.
  • Sabotage des infrastructures cruciales. Les réseaux gouvernementaux, les systèmes militaires, les banques et les industries de télécommunications en Afrique sont vulnérables aux cyberattaques qui cherchent à les mettre hors service ou à les détruire. Bien que les acteurs étatiques ou les réseaux criminels soient préoccupants, les risques de cybersabotage résultant d’un accident ou d’une négligence sont également élevés.
  • Le vol. L’expansion du cyberespace offre aux groupes férus de technologie de nouvelles opportunités commerciales et de nouveaux moyens de voler, de transférer ou d’extorquer des ressources. L’augmentation des taux de pénétration d’Internet en Afrique a à la fois entraîné de nouveaux types d’activités criminelles cyberdépendantes, telles que la compromission de courriers électroniques d’affaires ou les escroqueries amoureuses, et transformé le financement et la dynamique du marché des réseaux criminels organisés plus traditionnels.
  • Stratégies et tactiques militaires. Bien que l’effet le plus immédiat de l’expansion du cyberespace ait été de transformer les moyens non violents d’action clandestine et les techniques coercitives de l’État, des capacités de surveillance renforcées et des technologies émergentes telles que les drones font sentir leur présence sur le champ de bataille africain.