Lutte contre la criminalité transnationale organisée

MINUSMA Conducts Training for Mali's National Guard . UN Photo/Marco Dormino

Avec la mondialisation et la technologie mobile qui facilitent le renforcement des liens entre les réseaux criminels mondiaux et les groupes criminels locaux, la criminalité transnationale organisée (CTO) constitue une menace croissante pour la sécurité nationale et citoyenne en Afrique. La CTO se produit par l’intermédiaire de réseaux qui permettent aux organisations criminelles, aux acteurs locaux et à certains fonctionnaires corrompus d’exploiter les différences transfrontalières en matière d’économie et de politiques, d’alimenter les marchés illicites et de s’adapter rapidement aux efforts des États africains pour les détecter et les punir. Les États africains sont liés dans leurs efforts de lutte contre la CTO par des principes de gouvernance tels que la souveraineté, l’État de droit et l’éthique professionnelle. Ils sont souvent confrontés au défi de calibrer les actions stratégiques communes des responsables militaires, de la police et de la justice, ainsi que de travailler avec les dirigeants locaux et les organismes supranationaux pour y répondre efficacement.

Le programme de lutte contre la criminalité transnationale organisée du Centre d’Etudes Stratégiques d’Afrique offre une plateforme fiable aux professionnels de la sécurité et de la justice de haut niveau pour qu’ils puissent s’engager dans l’apprentissage par les pairs et le partage d’expériences sur l’économie politique de la CTO en Afrique, ainsi que sur la conception et la mise en œuvre de réponses étatiques à la CTO, du niveau communautaire au niveau continental. Les activités sont souvent axées sur :

  • Appliquer la connaissance collective du lien entre sécurité, développement et gouvernance pour analyser les moteurs et les modèles de la CTO en Afrique, les conséquences pour la sécurité nationale et citoyenne, et les implications pour la politique de défense et de sécurité
  • Comparer les défis auxquels sont confrontés les acteurs militaires, les services de police et les autorités judiciaires dans la lutte contre la CTO et envisager des moyens pour les acteurs de la sécurité et de la justice des États de renforcer la coordination interinstitutionnelle et transfrontalière
  • Identifier de manière itérative et adaptative les moyens de contrer les efforts des acteurs criminels pour équilibrer la sécurité, le développement et les réponses en matière de gouvernance/état de droit, de manière appropriée dans le contexte aux niveaux communautaire, national, régional et continental

Développement professionnel pour lutter contre la criminalité transnationale organisée,
octobre 2020 – juillet 2021

Séminaire sur la lutte contre la criminalité transnationale organisée,
janvier 2020