Limites et durée de mandat des dirigeants africains liés à la stabilité

Les progrès vers l’institutionnalisation de la norme des limites du mandat présidentiel en Afrique ont été mitigés. Les dirigeants de cinq pays ont éludé les limites de mandats depuis 2015, portant à 18 le nombre de pays n’ayant pas de limite de mandat. Par contraste, 21 pays africains ont maintenu les limites de mandats présidentiels et 15 autres ont instauré des limites qui n’existaient pas auparavant. Ces limites, à leur tour, ont de vastes implications:

  • Sur les 21 pays africains qui ont maintenu les limites de mandats, les chefs d’Etat sont au pouvoir depuis 4 ans, en moyenne.
  • Le temps moyen au pouvoir pour les 10 dirigeants africains qui ont éludé les limites de mandats est de 22 ans.
  • Les pays qui n’ont pas de limite de durée tendent à être plus instables. Un tiers de ces 18 pays sont confrontés à un conflit armé. En revanche, seuls deux des 21 pays qui ont maintenu les limites de mandats présidentiels sont en conflit.
  • De fortes variations régionales dans le respect des limites de durée sont évidentes.
    • Huit des dix pays où les limites de mandats ont été supprimées sont en Afrique centrale.
    • La Corne de l’Afrique a la plus forte concentration de pays sans limite de durée de mandat.
    • L’Afrique australe et occidentale ont fait les plus grands progrès dans le respect les limites de durée de mandat.
    • Bien que fragiles, les lois sur les limites de mandat sont maintenant en place pour la plupart des pays d’Afrique du Nord.

Cliquez ici pour la version PDF imprimableLimites et durée de mandat des dirigeants africains liés à la stabilité

Cliquez ici pour la version PDF imprimable

Expert du CESA

Joseph Siegle, Directeur de la recherche

Lire en plus