Print Friendly, PDF & Email

Réfuter les déclarations de la junte malienne

Le coup d’État militaire au Mali a plongé le pays dans une crise sécuritaire plus profonde, alors même que la junte réprime la dissidence et résiste à une transition démocratique.

Ludo, la toile de fond de cette infographie, est un jeu de société stratégique populaire au Mali dans lequel les joueurs rivalisent pour déplacer leurs pièces vers le centre du plateau. Le bilan de la junte symbolise le décalage de ses actions par rapport aux objectifs déclarés de la junte.

Cliquez ici pour obtenir une version PDF hyperliée et imprimable.

La junte militaire malienne a justifié sa prise de pouvoir en affirmant qu’elle était la seule à pouvoir assurer la sécurité, renforcer la justice et ramener le pays à la démocratie. Mais le bilan de la junte montre qu’elle fait reculer le Mali sur chacun de ces objectifs et qu’elle le dirige vers un régime militaire bien établi.

Depuis sa prise de pouvoir en août 2020, la violence s’est étendue et intensifiée à travers le Mali. Il est révélateur que la violence extrémiste ait été plus élevée au cours de chaque trimestre depuis la prise de pouvoir de la junte qu’au cours de tous les trimestres précédant le coup d’État.

Après avoir manqué à son obligation de respecter le calendrier de transition de 18 mois reconnu par la communauté internationale, la junte a indiqué son intention de rester au pouvoir pendant cinq années supplémentaires. Face à la dissidence, la junte a intimidé des journalistes et arrêté des dirigeants de l’opposition et de la société civile qui remettent en question la légitimité de la junte.

Les actions de la junte révèlent un programme visant à réhabiliter l’image du régime militaire dans le but de ramener le Mali à un état autoritaire étendu – et aux décennies sombres de son passé.

Ressources complémentaires