46 Résultats de recherche pour "Russie" …

Chercher nos vidéos pour "Russie"

Le recours par la Russie à des entreprises militaires privées

Ces dernières années, la Russie a déployé le Groupe Wagner, une organisation paramilitaire obscure, dans au moins une demi-douzaine de pays africains, laissant derrière elle un sillage d’instabilité pour les citoyens du pays hôte et un retranchement supplémentaire des acteurs non libéraux.

Les raisons de l’offensive de charme de la Russie en Afrique

Éclairage   publié par Joseph Siegle le 29 juillet 2022

Moscou tente d’augmenter son influence en Afrique sans y investir, une stratégie qui ne débouchera que si certains dirigeants voient en la Russie un moyen de retenir le pouvoir, quelle que soit la volonté des populations.

Russie en Afrique

Focus thématique   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 18 mars 2022

Des acteurs extérieurs actifs en Afrique, la Russie est sans doute celui qui a le plus accru son influence ces dernières années. Ses engagements passent de liens plus profonds avec l’Afrique du Nord, de liens eux aussi élargis avec la République centrafricaine et les pays du Sahel, à une relance de liens datant de la Guerre Froide avec les pays d’Afrique australe. L’approche russe est distincte de celle d’autres acteurs puisque Moscou s’appuie souvent sur des moyens irréguliers—d'ailleurs souvent extralégaux—pour étendre son influence, notamment en déployant, parmi d’autres cordes à son arc, mercenaires, désinformation, ingérence électorale, soutien aux coups d’État et des accords d’échange d’armes contre des ressources. Cette stratégie à bas coût, mais très influente cherche à promouvoir un monde diffèrent que les systèmes démocratiques et basés sur les règles auxquels la plupart des africains aspirent. Les résultats des interventions russes en Afrique auront donc de profondes implications sur les normes de gouvernance et la sécurité du continent. Voici une séries de nos analyses sur l’engagement de la Russie en Afrique.

Le « grand retour » de la Russie en Afrique

Recherche recommandée   publié par Arnaud Kalika, Ifri le 30 avril 2019

La Russie effectue depuis 2017 un retour en Afrique. Celui-ci comprend plusieurs vecteurs, notamment la coopération culturelle et académique, une couverture médiatique, un engagement diplomatique et militaro-sécuritaire et des investissements dans le secteur nucléaire civil et de l’énergie. Mais si ces activités ont bien été relancées, elles continuent de ne représenter qu’un pourcentage minuscule des échanges de l’Afrique au niveau mondial, loin derrière ceux de la Chine, de pays Européens ou des Etats-Unis. Les relations Russie-Afrique ne reflètent finalement pas une « stratégie préparée » d’affaiblissement des relations avec de l’Afrique avec ses autres partenaires mais plutôt un renforcement clientéliste et opportuniste.

Le conflit reste le facteur dominant de l’engrenage de la crise alimentaire en Afrique

Infographic   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 19 octobre 2022

Plus de 80 % des 137 millions d’africains faisant face à une insécurité alimentaire aigüe—un chiffre record—se trouvent dans des pays en conflit. Cela reflète le fait que le conflit demeure le principal facteur de la crise alimentaire en Afrique.

Désinformation

Focus thématique   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 3 août 2022

La désinformation représente une menace déstabilisatrice à l’accès aux sources d’informations fiables sur lesquelles les démocraties dépendent.

36 millions d’africains déplacés de force, un chiffre record

Infographic   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 21 juillet 2022

Les conflits continuent à engendrer des niveaux records de déplacement de population en Afrique où les 36 millions de personnes déplacées sur le continent représentent 44 % des déplacés de force dans le monde.

Cartographie de la désinformation en Afrique

Infographic   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 13 mai 2022

La Russie a été la première à utiliser un modèle de désinformation pour obtenir une influence politique en Afrique, modèle qui est maintenant reproduit par d’autres acteurs sur le continent.

Les pertes d’armes alimentent les groupes militants en Afrique

Éclairage   publié par Eric G. Berman le 8 avril 2022

La perte de munitions et d’autres matériels létaux par les forces armées et les opérations de paix africaines est un facteur clé du maintien des groupes militants à l’origine de l’instabilité sur le continent.