258 Résultats de recherche pour "Niger" …

Chercher nos vidéos pour "Niger"

Au Niger, le coup d’État annule des gains durement acquis

Infographic   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 20 mai 2024

Après une décennie de gains remarquables obtenus sous la gouvernance de gouvernements démocratiquement élus, le déraillement de l’ordre constitutionnel provoqué par le coup d’État militaire de juillet 2023 a entrainé pour les citoyens nigériens une détérioration de la sécurité, du bien-être économique et de leur capacité d’agir.

Tentative de coup d’État au Niger : Fiche d’information

Éclairage   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 28 juillet 2023

La tentative de coup d’État militaire au Niger menace de saper les progrès relatifs achevés par ses gouvernants civils démocratiques et augmente les risques d’insécurité, de crise économique et de stabilité politique auxquels fait face le Niger.

Répondre aux exigences des Nigérians en matière de sécurité

Éclairage   publié par Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 28 juin 2023

Pour inverser la tendance à la détérioration de l’environnement sécuritaire au Nigeria, des experts exhortent l’administration Tinubu à renforcer la présence des forces de sécurité dans les points chauds identifiés, tout en donnant la priorité à la réduction des dommages causés aux civils, à l’amélioration de la redevabilité du secteur de la sécurité et au rétablissement de la confiance.

Nigeria

Focus sur un pays   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 18 mars 2022

Le Nigeria est le géant de l’Afrique. La culture « Naija », l’argent et la débrouillardise contribuent tous à la réputation et au poids du pays sur le continent. Plus de 200 millions de personnes, avec un âge médian de 18 ans, habitent au Nigeria. Près de la moitié d’entre eux habitent les villes et 42 % utilisent l’internet, reflétant une population dynamique et en voie de transformation rapide. Suite aux élections et aux réformes engagées par la Constitution de 1999, le Nigeria est devenu la quatrième démocratie la plus peuplée de la planète ainsi que la plus importante d’Afrique. Poursuivies par des décennies de dictature militaire et d’une corruption qui les a gangrenées, ses institutions, et ses poids et contrepoids, demeurent vulnérables. Ces héritages limitent la capacité et la dextérité du Nigeria à répondre aux diverses et sévères menaces intérieures auxquelles il fait face, y compris une longue insurrection islamiste autour du Lac Tchad, le banditisme de bandes criminelles au Kaduna, et des groupes sécessionnistes en pleine revitalisation dans la région Sud Sud. La pauvreté, les différends sur l’accès aux terres, et une économie trop dépendante sur le pétrole attisent la violence des groupes armés. Nos analyses examinent donc comment faire face à ces défis, tout en soutenant les gains démocratiques du pays, des voies pour l’engagement avec les jeunes et la réforme du secteur de la sécurité.

Des gangs criminels déstabilisent le nord-ouest du Nigeria

Éclairage   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 3 janvier 2022

Le nombre croissant des attaques de gangs criminels visant les communautés du nord-ouest du Nigeria, dont des enlèvements massifs d’écoliers, est porté par une présence limitée du secteur de la sécurité dans la région.

Les diverses menaces envers la sécurité du Nigeria

Éclairage   publié par Mark Duerksen le 14 avril 2021

Le Nigeria fait face à une multitude de défis de sécurité en dehors de Boko Haram. Il est essentiel de distinguer ces menaces et comprendre leurs profils sociogéographiques afin d’adapter des solutions sur mesure.

Affronter la crise du Kaduna au Nigeria

Éclairage   publié par Olajumoke (Jumo) Ayandele le 18 février 2021

L’escalade de la violence dans la région du nord-ouest du Nigeria exige que les leçons de la lutte contre Boko Haram de la Force militaire mixte soient appliquées, y compris la nécessaire sensibilisation de la communauté, ainsi que l’adaptation aux menaces locales spécifiques.

#EndSARS demande une réforme de la police nigériane

Éclairage   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 19 novembre 2020

Les plus grandes manifestations au Nigeria depuis une génération exigent des réformes de la police et de la gouvernance et exposent des initiatives longtemps retardées visant à améliorer le professionnalisme et la surveillance de la police nigériane.

Boko Haram et les limites du tout-repressif au Nigeria : de nouvelles perspectives ?

Recherche recommandée   publié par Marc-Antoine Perouse de Montclos, Ifri le 31 juillet 2020

La corruption, l’impunité, un manque de coopération contribuent tous au revers subis par la Force Multinationale Mixte et les forces de sécurité nigérianes face à Boko Haram. Longtemps défini comme un groupe djihadiste, il serait mieux compris comme une insurrection. Les décès civils souvent attribués aux insurgés seraient le fait d’exactions commises par forces de sécurité et de milices associées. La difficulté d’identifier des interlocuteurs crédibles pour négocier et la fragmentation des allégeances au sein des familles présentent des défis pour la paix et la réconciliation dans une région où la pauvreté et la mauvaise gouvernance alimentent l’insurrection.

Priorités en matière de sécurité pour le nouveau gouvernement nigérian

Éclairage   publié par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique le 8 mars 2019

Évoquant successivement Boko Haram et les conflits entre agriculteurs et éleveurs, les tensions ethno-religieuses, les mouvements séparatistes, la criminalité urbaine et l'identité nationale, des experts nigérians évaluent les défis sécuritaires auxquels le gouvernement Buhari est confronté au début de son deuxième mandat.

Gouvernance, responsabilité et sécurité au Nigeria

Bulletin de la sécurité africaine N° 31   publié par Oluwakemi Okenyodo le 21 juin 2016

Comme dans une grande partie de l’Afrique, la grande majorité des menaces à la sécurité du Nigeria sont internes, impliquant souvent des forces irrégulières telles que des insurgés, des gangs criminels et des extrémistes religieux violents. Une lutte efficace contre ces menaces exige la collaboration des communautés de coopération locale qui ont souvent peu confiance dans les forces de sécurité souvent réputés corrompus, autoritaires, et politisés. La lutte contre les menaces de sécurité modernes est alors directement liée à l’amélioration de la gouvernance et la supervision du secteur de la sécurité, en particulier la police. Pour aller de l’avant, il faudra notamment préciser la structure de commandement et de contrôle, le renforcement du recrutement et de la promotion fondée sur le mérite, et mieux réglementer les fournisseurs de sécurité privés et bénévoles.