Print Friendly, PDF & Email

Les flux de réfugiés du Burundi continuent d’augmenter

Par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique

10 July 2017

Réfugiés enregistrés du Burundi

Une hausse des flux de réfugiés burundais en 2017 correspond à une augmentation des incidents de conflit, dont beaucoup ont été initiés par l’Imbonerakure, la milice de la jeunesse du parti au pouvoir. En juin 2017, la Commission d’enquête des Nations Unies sur le Burundi a documenté les atrocités de masse à une échelle généralisée « renforcée par un discours haineux, parfois à dimension ethnique, délivré par certains fonctionnaires de l’État et les membres du parti au pouvoir ».

  • Le nombre de réfugiés enregistrés qui fuient le Burundi a augmenté de 60% au cours de la dernière année, passant de 265 770 en juin 2016 à 423 056 en juin 2017.
  • La plus grande augmentation des flux de réfugiés provient des provinces orientales du Burundi, où la mobilisation, les patrouilles, les barrages routiers, le recrutement et les attaques d’Imbonerakure ont été concentrés.
  • L’Imbonerakure a également une présence croissante à Makamba au sud, un point focal pour les affrontements entre les rebelles antigouvernementaux et les forces de sécurité.
  • Toute la région continue de supporter les coûts de l’instabilité politique du Burundi. Le camp de Nyarugusu en Tanzanie est le troisième au monde. Le pays accueille 237 393 réfugiés burundais dans des installations construites pour 50 000 personnes, et les besoins humanitaires ont fragilisé le système national de santé et ont contraint l’approvisionnement alimentaire du pays.

Origine des réfugiés burundais au Rwanda et en Tanzanie

Destination des réfugiés burundais

Africa Center Expert

En plus:   Burundi