Print Friendly, PDF & Email

Le déplacement de population en Afrique atteint des niveaux record en 2017

Par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique

22 August 2017

Les crises humanitaires africaines ont continué de s'aggraver en 2017. Vingt millions d'Africains ont été déplacés de leurs foyers et 44 millions sont dans une extrême insécurité alimentaire.


Cliquez ici pour la version PDF

  • Alors que se déroule la Journée mondiale de l’aide humanitaire de 2017, la crise du déplacement de la population en Afrique a atteint un niveau record, avec plus de 20 millions d’Africains enregistrés officiellement en tant que réfugiés, déplacés à l’intérieur du pays ou demandeurs d’asile. Les chiffres réels sont probablement plus élevés. Un aperçu des populations déplacées en Afrique révèle que:
  • Près de 75 pour cent des 20 millions de personnes déplacées d’Afrique proviennent de 5 pays: la République démocratique du Congo, le Nigeria, la Somalie, le Soudan du Sud et le Soudan. Chacun de ces pays connaît de sérieux conflits.
  • Alors que l’attention mondiale est portée sur les réfugiés, près des deux tiers des populations déplacées en Afrique le sont à l’intérieur de leur propre pays.
  • Le nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays – 12,7 millions – représente une augmentation de 65% par rapport à 2013.
  • Plus de 44 millions d’Africains sont estimés en situation de crise ou d’urgence alimentaire. Plusieurs régions du Nigeria, de la Somalie et du Sud-Soudan courent le risque de famine.
  • Au cours de l’année écoulée, 51 travailleurs humanitaires ont été tués en République centrafricaine, au Kenya, au Mali, au Nigéria, en Somalie et au Sud-Soudan, entravant les efforts d’assistance.
  • Huit des 10 premiers pays d’origine des populations déplacées d’Afrique ont des gouvernements autocratiques.

 

 

 

 

 

 

En plus:   Tendances de l’Afrique en matière de sécuritéBurundimigrationNigeriaSoudan du Sud