Approches de la gouvernance frontalière pour contrecarrer la criminalité transnationale organisée

Série de webinaires académiques

2022

English | Français | Português

La stratégie de l’Union africaine pour une meilleure gouvernance intégrée des frontières (2020) a des implications importantes pour contrer et prévenir la criminalité transnationale organisée. En particulier, elle soulève des questions sur la transformation possible des approches de sécurité frontalière, souvent à forte composante militaire, en initiatives de gouvernance frontalière multisectorielles et centrées sur les personnes, afin de résoudre ces problèmes. Les espaces frontaliers peuvent être des zones stratégiques à exploiter pour les réseaux criminels impliqués dans des activités telles que la criminalité liée aux ressources naturelles, la traite et le trafic d’êtres humains, et le vol de bétail ; ce sont également des lieux où les acteurs étatiques et sociétaux peuvent relever collectivement les défis de sécurité découlant des économies illicites. Les réseaux sociaux transnationaux qui façonnent la vie politique et économique dans les espaces frontaliers peuvent également favoriser la résilience face aux moteurs et aux méfaits de la criminalité transnationale organisée.

Cette série de webinaires fournira une analyse des défis en matière de sécurité frontalière et de gouvernance auxquels les États africains sont confrontés à travers le continent dans de multiples marchés criminels. Elle donnera également un aperçu des réponses multisectorielles que les responsables du secteur de la sécurité contribuent à mettre en place pour renforcer la résilience des communautés face à ces défis. Dans l’ensemble, les webinaires chercheront à explorer la manière dont le secteur de la sécurité s’inscrit dans des approches de gestion intégrée des frontières qui engagent les communautés frontalières et les responsables locaux dans la lutte contre les moteurs de la criminalité transnationale organisée.

Séance 1  | jeudi 20 janvier 2022, 12h00-13h15 GMT

Crimes liés aux ressources naturelles et gouvernance des frontières en Afrique

Objectifs de la séance :

  • Comprendre les principaux acteurs impliqués dans les crimes contre les ressources naturelles, leurs motivations et la manière dont ils utilisent les espaces frontaliers.
  • Explorer les façons dont les crimes contre les ressources naturelles affectent et impliquent les communautés frontalières, et comment une série de responsables nationaux et locaux, ainsi que des acteurs non étatiques dans ces communautés, ont répondu à ces crimes.
  • Discuter de la manière dont les acteurs du secteur de la sécurité peuvent utiliser les cadres et les approches de la gouvernance des frontières pour lutter contre les crimes liés aux ressources naturelles aux niveaux national et local.

Panélistes :

  1. Dr. Oluwole Ojewale
    (Coordinateur régional de l’Observatoire de la criminalité organisée ENACT pour l’Afrique centrale, Institut d’études de sécurité-Afrique)
  1. Dr. Ifesinachi Okafor-Yarwood
    (Maître de conférences, Université de St. Andrews)
  1. Général de brigade (retraité) Gaseikanngwe Ace Peke
    (Consultant indépendant)

Modératrice :

Dr. Catherine Lena Kelly
(Doyenne associée des affaires académiques Professeur de justice et d’État de droit, Centre d’études stratégiques de l’Afrique)

Séance 2  | jeudi 23 juin 2022, 12h00-13h15 GMT

Vol de bétail et gouvernance des frontières en Afrique de l’Est et dans la Corne de l’Afrique

Objectifs de la séance :

  • Comprendre l’ampleur, les tendances, et les impacts du vol de bétail, y compris la manière dont le vol de bétail affectent les différents membres des communautés frontalières et pastorales.
  • Evaluer les contributions du secteur de la sécurité aux réponses à la violence professionnelle et le crime organisé dans le vol de bétail, en examinant le niveau actuel de mise en œuvre du Protocole Mifugo révisé et de la Stratégie de l’UA pour une meilleure gouvernance intégrée des frontières.
  • Discuter des façons dont les acteurs du secteur de la sécurité peuvent utiliser les approches de gouvernance des frontières pour lutter contre le vol de bétail et renforcer la sécurité des citoyens dans les communautés avec des traditions pastorales.

Panélistes :

  1. Kennedy Mkutu Agade
    (Professeur de relations internationales, d’études de sécurité, et d’études sur la paix, US International University-Africa)
  1. Martin Ewi
    (Coordinateur technique du projet ENACT, l’Institut d’études de sécurité – Afrique)

Modératrice :

Dr. Catherine Lena Kelly
(Doyenne associée des affaires académiques Professeur de justice et d’État de droit, Centre d’études stratégiques de l’Afrique)

Séance 3  | mardi, 27 septembre 2022, 12h00-13h15 GMT

Trafic de migrants, traite des êtres humains et gouvernance des frontières en Afrique

Objectifs de la séance :

  • Comprendre les principaux acteurs impliqués dans le passage clandestin et la traite des êtres humains, et replacer leurs activités dans les contextes politiques et économiques locaux.
  • Explorer les façons dont le trafic et la traite des êtres humains affectent et impliquent les différents membres des communautés frontalières, à la fois en termes de préjudices subis par certaines personnes et d’avantages que certaines personnes peuvent tirer de la proximité de ces deux types de marchés criminels.
  • Discuter de la manière dont les acteurs du secteur de la sécurité peuvent utiliser les cadres et les approches de la gouvernance des frontières pour lutter contre la contrebande et la traite des êtres humains, à la fois dans l’intérêt des communautés frontalières et dans celui des personnes faisant l’objet de la contrebande ou de la traite.

Panélistes :

  1. Mme Maureen Achieng
    (Ancienne représentante de l’OIM auprès de l’Union africaine, de l’IGAD et Chef de mission de la UNECA)
  1. Dr. Aly Tandian
    (Professeur à l’Université Gaston Berger et président de l’Observatoire sénégalais des migrations)

Modératrice :

Dr. Catherine Lena Kelly
(Doyenne associée des affaires académiques Professeur de justice et d’État de droit, Centre d’études stratégiques de l’Afrique)