Renforcer la coordination sécurité-justice pour lutter contre la criminalité transnationale organisée

Programme d’Études Virtuel

19 octobre – 10 novembre 2021

English | Français

Document d’information
Calendrier
Programme Détaillé
Biographies
Document de synthèse

Contenu du Pré-Program

Coordonner les réponses de sécurité et de justice à la criminalité transnationale organisée : Une introduction

Panéliste:

Dr. Catherine Lena Kelly

Séance 1  |  19 octobre 2021

Mettre à profit la coordination régionale et transfrontalière pour lutter contre la CTO

Panélistes:

  1. M. Martin Ewi
  1. Dr. Catherine Lena Kelly

Objectifs :

  • Brosser un portrait des acteurs, des marchés et de la résistance à la CTO, sur la base des approches de l’économie politique et du document ENACT Organized Crime Index Africa 2019 (Indice du crime organisé en Afrique 2019)
  • Comprendre pourquoi et comment la coordination sécurité-justice est un élément important de la résistance à la CTO des états africains, et pourquoi la coordination doit faire partie d’une stratégie plus vaste qui traitent les facteurs liés à la sécurité, le développement, et la gouvernance qui sont aux racines de la CTO
  • Examiner les trois aspects stratégiques de la coordination sécurité-justice qui seront couverts par le séminaire : coordination transfrontalière, coordination interagences, approches inclusives de la coordination des citoyens et de la communauté
Séance 2  |  26 octobre 2021

Susciter la coordination interagence au niveau national pour lutter contre la criminalité transnationale organisée

Panélistes:

  1. Mme. Samira Gaid
  1. M. Brice Severin Pongui

Objectifs :

  • Comprendre pourquoi la coordination interagence et interministérielle au niveau national – interne et externe au secteur de la sécurité – est importante dans le cadre de la lutte contre la CTO
  • Comparer et mettre en contraste les perspectives des acteurs de la défense/sécurité, du renseignement, et de la justice sur les avantages et les limites de la coordination pour lutter contre la CTO
  • Identifier les éléments principaux de la stratégie, de la politique et de la technique de coordination interagences qui ont une influence sur la résilience des états africains envers les multiples types de CTO
Séance 3  |  2 novembre 2021

Utiliser la coordination régionale et transfrontalière pour lutter contre la criminalité transnationale organisée

Panélistes:

  1. Dr. Tarek Sharif
  1. Dr. Mutoy Mubiala
  1. Commandant Abebe Muluneh

Objectifs :

  • Comprendre pourquoi la coordination régionale et transfrontalière est importante pour lutter contre la CTO, et de quelle manière elle affecte la résilience de l’état envers les acteurs de la CTO et les marchés en Afrique orientale, septentrionale, et centrale
  • Évaluer les forces et les faiblesses actuelles d’une telle coordination, qu’elle soit entre pays voisins ou au niveau des Communauté Économique Régionales (CER)
  • Identifier les éléments principaux de la stratégie, de la politique, et de la technique de coordination transfrontalière qui influencent la résilience des états africains envers des types multiples de CTO
Séance 4  |  9 novembre 2021

Faire en sorte que la coordination inclue les citoyens et les communautés

Panélistes:

  1. Dr. Martha Mutisi
  1. M. Raouf Farrah

Objectifs :

  • Étudier comment les aspects de sécurité, développement et gouvernance modèlent la façon dont la CTO affecte les citoyens (y compris selon le genre, l’âge, et d’autres distinctions identitaires saillantes)
  • Analyser de quelle manière les relations des communautés et des citoyens avec les acteurs étatiques de la sécurité et de la justice affectent leur confiance en ceux-ci et donnent forme à la coordination locale de la lutte contre la CTO
  • Analyser les conditions préalables pour rendre efficace la coordination sécurité-justice, en particulier les éléments fondamentaux de l’état de droit qui sont souvent oubliés
  • Identifier des diverses approches de coordination de la lutte contre la CTO basées sur les communautés et les citoyens, en comparant les efforts dans les communautés frontalières rurales et dans les centres urbains