Revue de Presse du 26 avril 2017

Limites constitutionnelles de la durée au pouvoir des dirigeants africains
L’adhésion des dirigeants africains à des limites de durée au pouvoir est un élément clé de l’institutionnalisation des normes prévisibles de la succession démocratique. Le progrès vers l’application de cette norme a cependant un résultat mitigé. Bien qu’un certain nombre de pays africains ai réussi à faire respecter des limites de durée au pouvoir au cours des deux dernières décennies, les dirigeants dans plus de 20 pays ne sont pas confrontés à des restrictions touchant à leur temps au pouvoir. Centre d’études stratégiques de l’Afrique

Magufuli expulse la responsable du Pnud en Tanzanie
Les autorités tanzaniennes ont expulsé la Représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Le ministre tanzanien des Affaires générales a déclaré qu’Awa Dabo, une Gambienne, a eu des relations tendues avec ses collègues de l’agence et donc devait partir de la Tanzanie. Mme Dabo, qui a déjà quitté le pays, avait un délai de 24 heures pour le faire. Un communiqué du ministère soutient que la gestion sévère de Mme Dabo a empêché le service de fonctionner correctement. BBC

Erythrée: les habitants continuent de fuir
Depuis janvier, plus de mille migrants africains sont morts ou ont disparu en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe. Et ils sont plus de 35 000 à avoir été secourus en mer. Parmi eux, de nombreux Erythréens venus de ce pays secret de la Corne de l’Afrique, peuplé seulement d’environ 4 millions de personnes. C’est d’ailleurs un sujet d’inquiétude depuis quelques années, car manifestement, le pays se vide peu à peu de ses habitants. Et malgré les polémiques lancées par certains qui disent que ce constant est exagéré, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) comptabilise entre 2 000 et 3 000 personnes ayant traversé clandestinement la frontière avec l’Ethiopie chaque mois. RFI

Abidjan, nouveau siège mondial de l’Organisation internationale du cacao
L’Organisation internationale du cacao (ICCO), implantée depuis 1973 à Londres, a inauguré mardi son siège à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial d’une fève, dont le cours est en chute libre. L’ICCO s’installe en Côte d’Ivoire alors que l’économie cacaoyère est secouée par « la chute des cours sur le marché mondial, la baisse conséquente des prix au producteur », a déclaré le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan. Le cacao a atteint vendredi à Londres 1.372 livres sterling la tonne, au plus bas depuis début 2012. Contrairement au café, le cacao souffre d’une offre trop abondante par rapport à une demande morose. VOA

Procès en appel de Hissène Habré pour crimes contre l’humanité : verdict définitif jeudi
L’ex-président tchadien Hissène Habré, condamné en 2016 à la prison à vie pour crimes contre l’humanité, sera définitivement fixé sur son sort jeudi, avec l’annonce du verdict de son procès en appel tenu en janvier devant un tribunal spécial africain. Le jugement en appel, comme celui de première instance, s’est déroulé devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées en vertu d’un accord entre l’Union africaine (UA) et le Sénégal, où M. Habré s’est réfugié après avoir été renversé en décembre 1990 par l’actuel président tchadien Idriss Deby Itno. Ce procès est le premier au monde dans lequel un ancien chef d’Etat est traduit devant une juridiction d’un autre pays pour violations présumées des droits de l’homme. VOA

Crise en RDC : le Rassemblement sollicite l’aide d’Alpha Condé et de José Eduardo Dos Santos
Félix Tshisekedi, président du Rassemblement de l’opposition congolaise, a appelé ce lundi les chefs d’État africains, notamment ceux qui sont à la tête d’organisations continentales et régionales, à s’impliquer dans la recherche d’un « dénouement rapidement à la crise » politique en cours en RDC. Quatre mois après la fin du second quinquennat constitutionnel de Joseph Kabila, la RDC ne parvient toujours pas à s’inscrire dans le schéma d’une transition politique consensuelle. Et ce, malgré la signature de l’accord global et inclusif de la Saint-Sylvestre, le 31 décembre, et la nomination d’un nouveau Premier ministre par le chef de l’État. Un blocage qui a poussé, lundi 24 avril, Félix Tshisekedi, président du Rassemblement, à se tourner vers l’Union africaine (UA) et les organisations régionales. Jeune Afrique

L’ONU à la recherche de fonds face à la crise humanitaire au Kasaï
Il faut 64,5 millions de dollars en urgence pour faire face à la crise humanitaire née des violences meurtrières entre une rébellion et les forces de sécurité au Kasaï dans le centre de la République démocratique du Congo, selon l’appel qu’a lancé l’ONU. Cet « appel de fonds d’urgence de 64,5 millions de dollars[servira] à répondre aux besoins urgents et multiples de 731.000 personnes durant les six prochains mois dans la région du Kasaï », a déclaré Mamadou Diallo, coordinateur des affaires humanitaires de l’ONU en RDC. VOA

Près de 30 morts dans deux naufrages au Sénégal et en Gambie
Près de 30 personnes ont péri lundi dans deux chavirements de pirogues au Sénégal et en Gambie voisine, dont les causes n’étaient pas encore connues mardi soir, selon des pompiers sénégalais et la police gambienne. Le bilan le plus lourd a été enregistré au Sénégal, où 21 personnes, essentiellement des femmes, ont perdu la vie lundi soir à Bettenty, dans la région de Fatick (centre), a déclaré à l’AFP le commandant Oumar Kane, un responsable au groupement national des sapeurs-pompiers. Selon le commandant Kane, il y a eu 51 rescapés : « Selon nos renseignements, dans la pirogue, il y avait 72 personnes », a-t-il précisé. Sur ce total, « il n’y avait que deux hommes », toutes les autres personnes « étaient des femmes. Elles étaient parties chercher des fruits de mer ». VOA

Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie
Le Parlement tunisien a assoupli mardi la sévère loi sur les stupéfiants, une revendication insistante de la société civile qui dénonçait son coût social « exorbitant » pour les nombreux jeunes jetés en prison « pour un joint ». Un amendement permettant aux magistrats de prendre en compte des circonstances atténuantes, et donc d’éviter dans certains cas la prison à des accusés, a été adopté par 133 élus sur les 140 présents dans l’hémicycle. Une mesure « provisoire » en attendant la révision « globale » de la loi, a indiqué le ministre de la Justice Ghazi Jeribi devant les députés. Slate

Plus de 25 millions d’enfants non scolarisés à cause des conflits – UNICEF
Plus de 25 millions d’enfants dans 22 pays affectés par les conflits sont aujourd’hui absents de l’école, a dénoncé lundi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Les enfants non-scolarisés en raison des conflits représentent environ 22% des enfants en âge de scolarisation, de 6 à 15 ans, a précisé l’agence onusienne dans un communiqué de presse. allAfrica

Exit le « french-bashing », le chef du Pentagone salue l’armée française
Oubliée, la mode du « french-bashing » (moquerie contre la France), qui perdurait à Washington depuis 2003 et la décision de Jacques Chirac de ne pas participer à l’intervention en Irak. Le secrétaire américain à la Défense, l’ex-général James Mattis, a publiquement salué lundi l’action de l’armée française contre les groupes armés terroristes. « Les Français sont de très bons partenaires dans ce combat », a-t-il expliqué. « Ils s’engagent vigoureusement dans la région, et sont très dynamiques dans chaque bataille », a-t-il ajouté au cours d’une visite à Djibouti, où les États-Unis comme la France disposent d’une base permanente. Le Point

Bénin : qui sont les proches de Patrice Talon ?
En ne nommant pas de Premier ministre, Patrice Talon s’est posé d’emblée comme seule tête de l’exécutif. Il n’en délègue et n’en consulte pas moins, au sein du gouvernement et en dehors. Comme ce fut le cas lors d’une bonne partie du dernier mandat de Thomas Boni Yayi, le gouvernement formé par Patrice Talon le 6 avril 2016 n’a pas de Premier ministre. Au palais de la Marina, plusieurs hommes occupent le terrain. À commencer par deux financiers aguerris, tous deux candidats au premier tour de la présidentielle, qui ont tous deux soutenu Talon pour le second tour et ont tous deux accédé au rang de ministre d’État. Jeune Afrique

Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines
Les États-unis débuteront mercredi le retrait de leurs forces sécuritaires déployées depuis 2011 à l’est de la Centrafrique dans la lutte contre la rébellion de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony. « Le temps est venu de passer à autre chose étant donné que l’organisation (la LRA, NDLR) est vraiment en train de se battre pour sa survie », a expliqué, le 20 avril, lors d’une conférence de presse téléphonique, le général Thomas Waldhauser, à la tête du commandement américain pour l’Afrique (Africom). La LRA compte aujourd’hui 100 membres actifs contre plusieurs milliers il y a une dizaine d’année selon Africom, présent en soutien des forces africaines à l’est de la Centrafrique depuis 2011 avec une centaine de militaires des forces spéciales américaines, suivis en 2014 de 150 hommes de l’armée de l’air. TV5

A Alger, le désintérêt pour les élections législatives
Le ciel est gris, le vent souffle, des dizaines de personnes descendent des trains venus de la périphérie de la capitale, franchissent la grille de la gare de l’Agha et remontent la petite rue qui mène vers le centre de la ville, sans un regard pour les panneaux électoraux. Sacoche à l’épaule, un homme s’arrête face aux affiches des candidats de deux listes pour les élections législatives du 4 mai. « Je regarde leur niveau universitaire », explique-t-il. Sous les photos en médaillon, les noms et les professions des candidats sont inscrits en petites lettres. « Regardez, toutes ces femmes, il y a des années, elles n’auraient jamais osé être candidates. Et puis elles ont fait des études. Celle-là est médecin, l’autre directrice d’une école, ou chef d’entreprise. C’est bien pour notre pays », sourit-il. Ce retraité de 70 ans n’ira pourtant pas voter. « Ça ne sert à rien, la politique, dans ce pays », dit-il en s’éloignant. Le Monde

Au Nigeria, l’inaudible et invisible diplomatie du président Buhari
La nomination, début avril, de quatre ambassadeurs chevronnés du réseau diplomatique nigérian – trois pour l’Organisation des Nations unies à New York et à Genève, un à Addis-Abeba pour l’Union africaine (UA) – sera insuffisante pour rendre audible la voix du pays africain le plus peuplé avec ses 182 millions d’habitants dans les affaires du continent et du monde, aphone depuis deux ans. Arrivé au pouvoir en mai 2015, le président nigérian Muhammadu Buhari a considérablement affaibli sa diplomatie, par absence de décision. Alors que 47 ambassadeurs ont été informés, dès décembre 2016, de leur future mission, la plupart d’entre eux n’ont toujours pas quitté le lieu de leur ancienne affectation en l’absence de l’ultime feu vert de l’administration. Idem pour les quatre ambassadeurs auprès des Nations unies et l’UA, dont la nomination avait pourtant suscité l’optimisme des chancelleries étrangères en mal d’interlocuteurs. Le Monde

Parler ou ne pas parler avec les djihadistes, un dilemme malien
Faut-il négocier avec le diable ? La question travaille la société malienne, ébranlée par une guerre qui lui semble sans fin. Il y a plus d’un an, des opposants, des leaders religieux, des chefs traditionnels s’étaient déjà prononcés en faveur de discussions avec les groupes djihadistes qui multiplient les attaques meurtrières dans le nord et le centre du pays. Aucun haut responsable de l’Etat n’osait cependant aborder ce sujet tabou publiquement. Dans les cercles du pouvoir à Bamako, cette possibilité était évoquée de manière discrète, notamment par crainte d’irriter la France qui a toujours des soldats déployés sur place et rejette cette éventualité. Le Monde

 



Photo: Adam Jones