Promouvoir le professionnalisme militaire: une discussion avec Le général de brigade Saleh Bala

Quels progrès les pays africains font-ils dans le renforcement du professionnalisme militaire parmi les hauts dirigeants et les officiers émergents? Dans une interview accordée au Centre d’études stratégiques de l’Afrique, le général de brigade à la retraite Saleh Bala a déclaré: « Nous n’avons pas de manque de capacités professionnelles parmi le corps des officiers. » Le problème principal est la formation des enrôlés.  Seuls quelques pays ont des institutions locales qui ciblent la formation des sous-officiers pour qu’ils soient aussi bons que les sous-officiers de l’Ouest.» D’autre part, les gouvernements africains ont tendance à vouloir acheter des avions à réaction, des canons d’artillerie et des drones dont ils n’ont pas besoin et qui ne font pas partie d’un plan d’approvisionnement stratégique. L’établissement de partenariats avec des pays étrangers et la lutte contre la corruption sont essentiels pour résoudre ces problèmes. Saleh Bala est un général de brigade à la retraite des forces armées nigérianes, qui a précédemment servi comme chef d’état-major du Centre d’infanterie de l’armée nigériane et pour les opérations de l’ONU en Côte d’Ivoire.