L’État de droit et le professionnalisme du secteur de la sécurité en Afrique : Leçons tirées du Sénégal et au de-là

Table ronde

mercredi 27 juillet 2022
Dakar, Sénégal

English | Français

Bios : English | Français
Lecture recommandée : English | Français

Lecture recommandée : English | Français

Le Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) et le Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS) organisent une table ronde qui explore les bonnes pratiques en matière de professionnalisme des forces de sécurité et de gouvernance du secteur de la sécurité en Afrique.

La multiplication des coups d’État militaires en Afrique de l’Ouest a conduit les praticiens de la sécurité, civils et en uniforme, à réexaminer l’état de la gouvernance de la sécurité dans leur pays et sur le continent, et à réévaluer la manière dont ils peuvent faire face aux menaces les plus pressantes pour la sécurité nationale et régionale afin de s’assurer que les stratégies, les politiques et les pratiques sont centrées sur les personnes et les citoyens. Le Sénégal – ainsi que plusieurs autres pays comme le Ghana et le Botswana – ont une mine d’expériences à partager sur l’état de droit et le professionnalisme du secteur de la sécurité, la bonne gouvernance du secteur de la sécurité et les avantages du contrôle démocratique et civil du secteur de la sécurité. Les panelistes et participants discuteront les moyens pratiques que les dirigeants du secteur de la sécurité peuvent utiliser : (i) la politique et les politiques qui façonnent l’état de droit, la doctrine et le professionnalisme ; (ii) la dynamique institutionnelle qui influence les cultures de l’état de droit, de la doctrine et du professionnalisme ; et (iii) les éléments communautaires qui permettent d’instaurer la confiance entre les acteurs du secteur de la sécurité et les citoyens et qui peuvent légitimer les systèmes démocratiques et civils de contrôle du secteur de la sécurité ancrés dans l’état de droit.

Objectifs de la table ronde

  • Analyser les expériences de divers pays africains en matière d’État de droit et de professionnalisme des forces de sécurité, en réfléchissant aux forces et aux faiblesses, aux pratiques d’excellence et aux leçons apprises aux niveaux local et national.
  • Évaluer les implications des expériences de différents pays en matière d’État de droit et de professionnalisme pour l’avenir de la bonne gouvernance du secteur de la sécurité, à la lumière de la récente vague de coups d’État militaires, en identifiant les domaines d’innovation, ainsi que les défis éventuels et les cibles d’opportunité.

Lectures recommandées

Panelists

Séance 1

Mme Botlhale Makgekgenene
(Secrétaire Permanente, ministère de Défense et de Sécurité du Botswana)

Général de Brigade Mohammed Mustapha
(Directeur Général IGD, Forces armées ghanéennes)

Général (cr) Abdoulaye Fall
(Ancien Chef d’Etat-major général des Armées du Sénégal)

Séance 2

Dr. Émile Ouédraogo
(Professeur Adjoint, CESA, ancien ministre de Défense et Parlementaire, Burkina Faso)

Colonel (cr) Sankoun Faty
(Consultant en état de droit, Sénégal)

Modérateurs

Dr. Catherine Lena Kelly
(Professeur associée sur la justice et l’état de droit et doyenne associée, Centre d’études stratégiques de l’Afrique)