Revue de presse du 20 novembre 2015

Mali: au moins 3 morts, 80 otages libérés dans l’attaque contre l’hôtel Radisson à Bamako
Les forces spéciales maliennes ont donné vendredi l’assaut à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, théâtre d’une prise d’otages massive, où près de la moitié des quelque 170 personnes présentes dans l’établissement, dont de nombreux étrangers, ont été libérées. « Trois otages ont été tués », a indiqué le ministère de la Sécurité intérieure, sans révéler leur nationalité, ni les circonstances dans lesquelles ils ont été tués, mais le ministre de la Sécurité, le colonel Salif Traoré, a ensuite indiqué à l’AFP qu’il s’agissait d’étrangers. Selon le ministère de la Sécurité, les assaillants sont au nombre de « deux ou trois », des témoins faisant état d’une « dizaine d’assaillants » armés. TV5

Aux frontières du Mali, l’armée française ratisse le désert
Des antennes satellites se dressent en plein désert. Au milieu d’une vaste étendue sablonneuse, à 130 kilomètres de Tessalit, au nord de la ville de Kidal et au sud de la frontière avec l’Algérie. Ce sont celles du poste de commandement tactique de l’opération «Vignemale», coincé entre les massifs rocailleux de l’Adrar des Iforas, dans le nord du Mali. «Cela fait plus d’un an qu’il n’y a pas eu d’opération dans cette zone», précise le colonel Georgin, qui dirige le groupement tactique Désert ouest. C’est lui qui commande l’opération «Vignemale» au Mali: près de 600 hommes chargés de passer au peigne fin un territoire de 40 kilomètres carrés. «L’ennemi, c’est un groupe terroriste de 50 à 60 hommes, poursuit le colonel. L’objectif est de s’installer dans la zone pour les neutraliser ou les perturber.» Aux alentours: quelques petits villages, des campements nomades, et un axe qui mène vers l’Algérie. Le Figaro

Centrafrique: le pape maintient son voyage, dit refuser de « se laisser conditionner » par les craintes
Le pape François « ne se laisse pas conditionner » par les craintes de violences en République Centrafricaine, et a maintenu toutes les étapes de sa visite prévue à Bangui la semaine prochaine, a affirmé jeudi son porte-parole. Ce dernier n’a toutefois pas exclu qu’au vu de la situation sur place, ce déplacement soit annulé in extremis ou réduit dans sa durée. Diverses sources informées estiment également que cette étape à haut risque pourrait être finalement abrégée ou annulée au dernier moment, en fonction de la situation sécuritaire sur place. « L’objectif du pape est de manifester sa proximité à un peuple qui souffre, et c’est pourquoi il consacre la première étape de son séjour à Bangui à un camp de réfugiés », a souligné le père Federico Lombardi dans une conférence de presse. Afrique Expansion

Moscou et Le Caire signent un accord pour la première centrale nucléaire d’Egypte
L’Egypte et la Russie ont signé jeudi un accord pour la construction de la première centrale nucléaire en Egypte, a annoncé la télévision publique qui a diffusé la cérémonie en présence du président Abdel Fattah al-Sissi. La Russie participera au financement de la centrale –qui sera construite dans la région de Dabaa dans le nord de l’Egypte– par le biais d’un prêt accordé aux autorités du Caire, selon un second accord signé lors de la même cérémonie au Caire. Le président Sissi a précisé que ce prêt sera remboursé sur 35 ans, sans dévoiler plus de détails quant à ses modalités ou son montant. Au début des années 1980, sous le régime du président Hosni Moubarak, l’Egypte avait déjà envisagé la construction d’une centrale électrique nucléaire à Dabaa mais le projet n’a jamais vu le jour, suspendu après la catastrophe de Tchernobyl en 1986. Romandie

Tunisie : les manifestations reprennent
Les Magasins et entreprises sont restés fermé jeudi à Sfax, le second pôle économique du pays. L’ UGTT, le principal syndicat des travailleurs a décrété des grèves générales, faute d’accord avec l’union des patronats. Jeudi, plusieurs centaines de manifestants du secteur privé ont crié leur colère devant le siège de l’UGTT de Sfax en scandant des slogans. Les manifestants réclament une augmentation de salaires et protestent contre les licenciements abusifs. Ils ont annoncé que les grèves vont s’étendre dans la région de Tunis et les autres régions du pays. Les revendications sociaux et économiques n’ont pas été résolues depuis la révolution tunisienne de 2011. BBC

Nigeria : 2 milliards de dollars « détournés »
Deux milliards de dollars destinés à l’acquisition de quatre chasseurs Alpha Jet, douze hélicoptères et des explosifs et munitions, ont été détournés, selon un rapport. Des 513 contrats étudiés, 53 se sont révélés « frauduleux » et Sambo Dasuki, selon la présidence, a « conclu des contrats fictifs et fantômes » pour un total de 2 milliards de dollars pour l’acquisition de quatre chasseurs Alpha Jet, douze hélicoptères et des explosifs et munitions, selon la présidence. « La lutte contre les islamistes de Boko Haram a été minée par la corruption au sein même de l’armée nigériane », a regretté le président nigérian Muhammadu Buhari. BBC

Scandale des ventes d’armes au Nigeria: le colonel Dasuki se défend
Sambo Dasuki se défend d’être un voleur. L’ancien conseiller nigérian pour la sécurité nationale est en résidence surveillée et le président Buhari a demandé son arrestation. Il est accusé par un comité mis en place pour auditer les contrats d’achat d’armement d’avoir détourné des sommes allant jusqu’à deux milliards de dollars. Il accuse ses détracteurs de mener une campagne de dénigrement et dit avoir les preuves de son innocence. RFI

La Minusca veut se séparer de son contingent de la RDC
Les militaires du Congo Kinshasa pourraient prochainement quitter la Centrafrique. Actuellement environ 400 militaires originaires de la RDC participent à la Minusca, la mission de maintien de la paix en RCA. Plusieurs éléments de ce contingent font l’objet d’accusations de viols ou d’abus sexuels. Dans sa politique de réaction aux scandales sexuels à répétition qui éclaboussent leur Mission, les Nations unies ont décidé de ne pas renouveler ce contingent lors de la rotation qui est sur le point de s’opérer. BBC

Zimbabwe : l’épouse de Robert Mugabe nie toute ambition présidentielle
Grace Mugabe s’exprimait devant 5.000 partisans du parti Zanu-PF réunis à Harare. Elle a plutôt appelé les Zimbabwéens à soutenir la candidature de son mari Robert Mugabe, âgé aujourd’hui de 91 ans. « Je me tiens devant vous en tant qu’épouse du président et en tant que celle que vous avez choisie à la tête de la Ligue des femmes (du parti au pouvoir). C’est tout », a déclaré Grace Mugabe. « Je n’ai pas besoin d’un autre rôle », a-t-elle assuré. Grace Mugabe, 50 ans, a affirmé vouloir se concentrer sur ses fonctions au sein de la très influente Ligue des femmes de la Zanu-PF et sur le soutien à son mari en vue de la présidentielle de 2018. VOA

Burkina: un responsable de la rébellion touareg écroué pour son implication dans le putsch de septembre
Un responsable de la rébellion touareg au Mali a été écroué à Ouagadougou pour son implication présumée dans le putsch manqué du 17 septembre au Burkina Faso, a indiqué jeudi à l’AFP un responsable du Mouvement burkinabè de défense des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP). VOA

L’Irlande va envoyer des soldats au Mali pour soutenir l’armée française
L’appel du ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian, qui a appelé l’Union européenne à fournir une aide à la France dans son combat contre Daech en faisant référence à la «clause de défense mutuelle» – une première dans l’histoire de l’Europe – consacrée dans l’article 42.7 du traité de Lisbonne et qui lie les pays membres de l’UE dans le cas «où un État membre serait l’objet d’une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir», a été entendu par l’Irlande. Le ministre français a publié un message sur son compte Twitter. Slate

Attentats. Le Nigeria impuissant face à la terreur de Boko Haram
Des attentats ont fait au moins 40 morts en deux jours, dans le nord-est du Nigeria. Le carnage quasi quotidien de Boko Haram, affilié à Daech depuis mars dernier, continue malgré les promesses du nouveau président Muhammadu Buhari de vaincre l’organisation salafiste. Courrier International

Antiterrorisme – Nigéria – Corruption dans l’armée : Buhari accuse
La lutte contre le terrorisme au Nigéria vient de prendre un sacré coup. Deux milliards de dollars manquent dans les comptes affectés à la lutte contre Boko Haram. Ce nouveau scandale de corruption tombe plutôt mal pour le pays alors que le groupe terroriste continue de frapper. Deux attaques viennent d’avoir lieu en deux jours. D’abord mardi, un attentat a fait au moins 32 morts à Yola, dans le nord-est du pays. Et hier, mercredi quinze personnes ont été tuées et plus de 50 blessées dans un double attentat à la bombe sur un marché de Kano, la métropole du nord du Nigeria. Le Point

L’état d’urgence prolongé dans la région du lac Tchad jusqu’en mars 2016
Le Parlement tchadien a adopté jeudi une résolution prolongeant l’état d’urgence de quatre mois dans la région du lac Tchad, a-t-on appris jeudi de source parlementaire. Avec cette résolution, adoptée mercredi soir à l’unanimité des 147 votants, l’état d’urgence est maintenu jusqu’au 22 mars 2016. Le gouvernement tchadien avait décrété le 9 novembre l’état d’urgence dans cette région, au lendemain d’un attentat perpétré par deux femmes kamikazes ayant fait deux morts et 14 blessés dans la localité tchadienne de Ngouboua. La déclaration de l’état d’urgence donne entre autres le pouvoir au gouverneur de la région d’interdire la circulation des personnes et des véhicules dans les lieux et selon les horaires qu’il aura fixés, ainsi que « d’ordonner la perquisition des domiciles de jour et de nuit sous l’autorité du Procureur de la République et de récupérer des armes », selon le gouvernement. Jeune Afrique

Tunisie : l’étrange trinité de Rached Ghannouchi
Président du parti islamiste Ennahdha, Rached Ghannouchi va-t-il troquer le discours identitaire très « clivant » qui est le sien depuis 2011 pour une approche plus fédératrice ? Selon l’un de ses visiteurs, son vœu le plus cher serait que « les portraits d’Abdelaziz Thâalbi, de Habib Bourguiba et de Salah Ben Youssef soient un jour accrochés dans nos écoles ». Une manière subtile de donner satisfaction aux progressistes en faisant figurer Bourguiba dans cette trinité, tout en lui déniant d’être le seul fondateur de la nation tunisienne moderne puisqu’il l’oblige à cohabiter avec le très nationaliste Thâalbi, fondateur du premier Destour, et avec Ben Youssef, son grand rival. Jeune Afrique

Ouganda: le président Museveni deviendra berger s’il n’est pas réélu
Le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré qu’il quitterait la politique pour devenir berger s’il perdait l’élection présidentielle du 18 février prochain, après trente ans au pouvoir. « Si je perds l’élection, je quitterai le pouvoir », a affirmé jeudi M. Museveni, selon le quotidien d’Etat New Vision. « J’ai mon métier à la maison, je suis berger ». « Je ne suis pas avide de pouvoir, mais avide de missions, donc j’ai la mission de transformer les Ougandais par l’économie », a-t-il ajouté selon ce quotidien. Le principal opposant au chef de l’Etat, Kizza Besigye, chef du parti Forum pour le Changement démocratique (FDC), a pour sa part fait savoir qu’il avait été arrêté 43 fois depuis sa première candidature à la présidentielle, en 2000. TV5

Aide du Maroc pour trouver le Belgo-Marocain Abaaoud, le roi reçu par Hollande
Un renseignement marocain a contribué à mettre les enquêteurs français sur la piste du Belgo-Marocain Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris tué mercredi, et le président François Hollande recevra vendredi le roi du Maroc à l’Elysée, selon les autorités françaises. C’est notamment un renseignement marocain, mais pas seulement, qui a mis les enquêteurs sur la piste du jihadiste, abattu lors d’un assaut mercredi à Saint-Denis dans la banlieue parisienne, a-t-on appris jeudi de source proche de l’enquête. Les autorités françaises avaient aussi indiqué cette semaine avoir bénéficié d’une information de la Turquie pour localiser Abdelhamid Abaaoud, le situant en Grèce. L’Elysée a annoncé jeudi que le président français recevrait vendredi après-midi le roi du Maroc Mohammed VI, une semaine après les attentats de Paris et au Stade de France. TV5

Quand le trafic de bois précieux fait rage au Gabon
Très prisé en Asie, le kevazingo fait l’objet de toutes les convoitises. Cette essence vaut de l’or pour les pillards. Et la protection des permis forestiers semble loin d’être assurée. C ‘est l’arbre sacré, celui qu’on surnomme le roi de la forêt. Au Gabon, sa puissance mystique a longtemps protégé les villages isolés de tout, disent les anciens. Mais aujourd’hui, la survie du kevazingo, ou oveng, en fang, est menacée par l’exploitation illégale intensive. Le Gabon est l’un des principaux exportateurs de cette essence rare d’Afrique centrale, avec près de 18 000 m3 exportés chaque année. Ses teintes chatoyantes, son rouge virant souvent au brun et ses fines veinules apparentes sont très prisés. Transformé, ce bois lourd et résistant – dont un tronc peut mesurer jusqu’à deux mètres de diamètre – est utilisé pour fabriquer des meubles massifs, des parquets et moulures, ainsi que des instruments de musique et de la marqueterie de luxe. Jeune Afrique



Photo: Adam Jones