Revue de Presse du 9 mars 2017

Des fosses communes trouvées dans le Kasaï en RDC
Le Haut-commissaire aux droits de l’homme pour les Nations unies, Zeid Ra’ad al-Hussein, a demandé qu’une enquête de haut niveau soit dépêchée dans la région du Kasaï où, selon lui, trois fosses communes ont été découvertes en rapport avec les violences enregistrées dans l’insurrection du groupe Kamwina Nsapu. M. Zeid a exhorté le Conseil des droits de l’homme des Nations unies à ouvrir une enquête « à la lumière de rapports récurrents de graves violations et de la découverte récente de trois fosses communes », rapporte Reuters. « J’invite le Conseil à établir une commission d’enquête pour examiner ces allégations. Mon bureau surveillera attentivement le développement judiciaire en ce qui concerne l’action par la force qui a mené à une mort de plus de 100 », a déclaré M. Zeid depuis Genève. VOA

Soudan: grâce présidentielle pour 259 rebelles dont 66 condamnés à mort
Le président soudanais Omar el-Béchir a accordé mercredi sa grâce à 259 rebelles capturés lors de combats avec les forces gouvernementales, dont 66 avaient été condamnés à mort, selon la présidence. La grâce présidentielle a été ordonnée trois jours après l’annonce par un important groupe rebelle de la libération de 125 prisonniers pris lors de combats avec les forces soudanaises. « La décision de gracier 259 rebelles vise à créer un climat pour parachever le processus de paix dans le pays », explique le bureau du président Béchir. La présidence a indiqué que 66 d’entre eux étaient sur la liste des condamnés à mort, mais elle n’a pas précisé à quels groupes rebelles appartenaient les personnes amnistiées. TV5

Burkina Faso: circulation interdite à la frontière avec le Mali
La circulation des véhicules à quatre roues, des motos à deux roues, des tricycles et des vélos est interdite tous les jours de 17H00 à 06H00 du matin dans cette partie du pays. La restriction s’applique également à l’intérieur des villes et villages situées dans cette même bande a précisé le colonel Hyacinthe Yoda, le gouverneur de la zone. Seules les ambulances munies de laissez-passer pourront circuler. Vendredi, au Burkina Faso, un directeur d’école et un villageois de la province du Soum, près de la frontière avec le Mali, ont été abattus par de présumés jihadistes qui sont repartis vers le Mali à moto. BBC

Crise de l’opposition en RDC: l’ULDC radiée de l’Alternance pour la République
C’est à l’issue d’une grand-messe au siège de l’Alternance pour la République (AR) qu’a été prononcée la radiation de Raphaël Katebe Katoto, à travers son parti politique, l’Union des libéraux démocrates (ULDC). Loin de s’avouer vaincu, le Congolais a rejeté cette décision qui, selon Katebe, a été prise par des gens sans qualité. C’est Jean-Bertrand Ewanga, secrétaire exécutif de la plateforme Alternance pour la République, qui a lu la décision. « Est radié de l’Alternance pour la République le parti politique Union des libéraux démocrates représenté par son président national, M. Raphaël Soriano Katebe Katoto », a-t-il déclaré. RFI

Madagascar: le cyclone Enawo a fait au moins 5 morts et plus de 12 000 sinistrés
Barrage rompu dans le nord, éboulements, routes coupées et coupures d’électricité à l’est, rivières qui sortent de leur lit sur les Hauts-Plateaux, toitures arrachées… Enawo, le cyclone devenu tempête tropicale, continue de faire des dégâts à Madagascar. Mercredi soir à minuit, le cyclone était au sud-est de la capitale. Tous les aéroports et aérodromes du pays sont fermés jusqu’à nouvel ordre. RFI s’est rendu au Bureau national de gestion des risques et catastrophes, l’entité qui recueille les données sur le terrain et pilote les opérations de secours. Malgré une forte diminution de son intensité (vents moyens à 60 km/h et rafales à 90km/h), et un reclassement en tempête tropicale, plusieurs zones du pays restaient encore en alerte rouge. RFI

RDC: la Monusco assure qu’elle restera dans le sud du Lubero
La Monusco promet de maintenir ses positions au Sud Lubero. C’est notamment la crainte de voir les casques bleus partir qui avait poussé plusieurs milliers de déplacés hutus à quitter Luhanga où ils étaient réfugiés depuis des semaines, toujours victimes d’exactions de la part des Maï-Maï Mazembe. Ce groupe extrémiste nande refuse la présence au Lubero des Hutus. Ils leur avaient lancé un ultimatum, les menaçant du pire s’ils osaient rester. Les quelque 4000 déplacés de Luhanga ont fini par obtempérer en quittant ce territoire. Lors de la conférence de presse hebdomadaire de la mission onusienne, la «force» a tenu à expliquer son rôle et ses limites. RFI

RDC: vers une commission d’enquête de l’ONU sur les violences au Kasaï?
Le haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme demande l’établissement d’une commission d’enquête sur les violences contre les civils en République démocratique du Congo. Zeid Ra’ad al-Hussein dit avoir constaté de « graves » violations des droits de l’homme. Le porte-parole du gouvernement décline laide de l’ONU dans les enquêtes et pointe les miliciens présumés Kamuina Nsapu. RFI

Afrique du Sud. Guerre des gangs meurtrière pour le contrôle des mines d’or
En quatre ans, plus de 200 mineurs illégaux sont morts dans des mines d’or sud-africaines, que The Timesdésigne en titre comme des “champs de la mort”. Le week-end du 4 mars encore, “14 mineurs, que l’on surnomme ‘zama zamas’, ont été tués dans l’East Rand, province de Gauteng”, poursuit le journal sud-africain. “La zone est devenue l’épicentre d’un affrontement entre gangs, qui se disputent le contrôle de plusieurs tonnes du précieux métal, dans des mines désaffectées.” On estime à 30 000 le nombre de “mineurs illégaux qui sont utilisés par ces gangs pour s’emparer chaque année d’une quantité d’or évaluée à 7 milliards de rands [500 millions d’euros]”. Courrier International

Côte d’Ivoire : le procès de Simone Gbagbo de nouveau reporté au 14 mars
Le procès de Simone Gbagbo, jugée pour crime contre l’Humanité aux assises d’Abidjan, a de nouveau été reporté mercredi 8 mars. Les audiences reprendront le 14 mars. De reports en suspensions : au terme d’une trentaine de minutes d’audience, le procès de l’ancienne première dame a de nouveau été ajourné. En cause : la non communication de plusieurs pièces et procès verbaux aux trois avocats commis d’office de Simone Gbagbo, qui refuse toujours de comparaître aux assises d’Abidjan. « Toutes les pièces qui figurent dans le dossier et sur lesquelles je vais me fonder ont été communiquées », a protesté le procureur général avant que la séance ne soit suspendue. Jeune Afrique

Le Parlement libyen élu souhaite des élections générales d’ici un an
Le Parlement élu libyen, basé dans l’est du pays, appelle à la tenue d’élections législatives et présidentielle avant février 2018. Une perspective qui apparaît d’ores et déjà compromise compte-tenu de la situation sécuritaire dans le pays. La Libye sera-t-elle en mesure d’élire un nouveau président et de nouveaux députés avant le mois de février 2018 ? Six ans après le début de la révolution et la chute de Mouammar Kadhafi, c’est ce que souhaite le Parlement élu, installé à Tobrouk, dans l’est du pays, qui vient d’en faire la demande auprès du président de la Haute commission électorale libyenne (HNEC). France 24

Cacao: la chute des cours, « bombe sociale » en Côte d’Ivoire
La filière française du commerce équitable s’inquiète de la forte chute des cours mondiaux du cacao pour l’avenir des petits producteurs, et des risques de grave tension sociale en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial. « Les cours sont au plus bas, et ce brusque et inexpliqué retour du marché nous inquiète beaucoup, car il est très injuste pour les petits producteurs » a déclaré à l’AFP Christophe Eberhart, co-fondateur de la société coopérative Ethiquable, spécialisée dans les produits de commerce équitable nord-sud pour la grande distribution. Selon Joëlle Stoll, déléguée générale de la plate-forme de commerce équitable qui fédère les acteurs de la filière, la chute des cours, perceptible depuis fin 2016, est une « bombe sociale » en Côte d’Ivoire, où « des centaines de containers sont bloqués invendus dans le port d’Abidjan ». TV5

Affaire Khalifa Sall au Sénégal: l’indépendance de la justice au cœur du débat
Au Sénégal, Khalifa Sall, soupçonné de détournements de deniers publics et d’association de malfaiteurs, est en détention depuis mardi soir 7 mars. Désormais, le maire de Dakar va devoir préparer sa défense et s’expliquer devant le juge sur l’utilisation par sa mairie de 2,7 millions d’euros. Au cœur du débat : l’indépendance de la justice. RFI

Gabon: l’opposition dénonce un climat social tendu
Au Gabon, le gouvernement ne cède pas face aux revendications sociales. Les cyclistes qui ont refusé de courir la Tropicale Amissa-Bongo pour réclamer le paiement de leurs primes sont radiés à vie de l’équipe nationale. Les salaires des enseignants grévistes sont suspendus. Quant à ceux qui cumulent plus de trois mois d’absence, ils sont radiés de la fonction publique. Le mois dernier, le 23 février, les forces de sécurité étaient intervenues contre les grévistes de la société pétrolière Maurel et Prom ainsi que contre les lycéens sortis manifester. L’opposition parle d’un climat social extrêmement tendu, le gouvernement dit maintenir le dialogue ouvert. RFI



Photo: Adam Jones