Revue de Presse du 9 mai 2016

L’Ouganda envisage de revoir son implication dans l’Amisom
L’Ouganda joue un rôle militaire majeur dans la région pourtant la presse locale affirme que le pays pourrait retirer ses troupes de Somalie où son armée est impliquée dans la force de la Mission de l’union africaine en Somalie (AMISOM), ainsi que de Centrafrique où elle poursuit toujours le chef de la sanguinaire rébellion de l’armée de résistance du seigneur (LRA). RFI

Nigeria: reddition de trois cadres de Boko Haram 
Depuis quelques semaines, l’armée nigériane intensifie son offensive terrestre dans le sud de l’Etat du Borno. Notamment aux abords et à l’intérieur de la forêt de Sambisa. Là où pourraient se cacher Abubakar Shekau et les autres commandants de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest. L’armée nigériane a annoncé ce weekend de nouvelles redditions d’insurgés et notamment de trois chefs. RFI

Vente d’avions de combats au Nigeria
Selon un responsable américain, il s’agirait de Super Tucano A-29, des appareils du constructeur brésilien Embraer dont l’armée de l’air américaine avait déjà acquis des exemplaires qu’elle a revendus début 2016 à l’armée afghane en lutte contre les talibans. Toutefois, cette vente à Abuja est loin d’être bouclée, car elle devra être validée par un processus administratif complexe entre le département d’Etat, le Pentagone, la Maison Blanche et le Congrès. Dès sa prise de fonction en mai 2015, le président nigérian Muhammadu Buhari a sollicité l’acquisition de matériels de guerre pour venir à bout de la secte Boko Haram. BBC

Crise au Burundi: un Belge d’extrême droite nouveau conseiller politique du président Nkurunziza
Un Belge conu pour ses opinions d’extrême droite, Luc Michel, a fait cette semaine son apparition à Bujumbura comme « conseiller politique » du président Pierre Nkurunziza, en suggérant au pouvoir de ne pas « aller à Arusha », en Tanzanie, pour la reprise d’un dialogue inter-burundais destiné à mettre fin à la grave crise politique que traverse le pays depuis un an, rapporte la presse locale. Le conseiller en communication du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, a présenté mercredi ce « géopoliticien panafricaniste » belge décrit comme un « ami du Burundi », lors d’une conférence publique à Bujumbura, selon le dernier média indépendant burundais, Iwacu. Le dialogue inclusif d’Arusha est un piège diplomatique mené par les Occidentaux, a déclaré à cette occasion Luc Michel, affirmant, non sans fierté, avoir été initié au panafricanisme par le défunt leader libyen Mouammar Kadhafi « qu’il a servi pendant 25 ans ». RTBF

Arrestation de l’un des principaux pourvoyeurs en logistique et armement des groupes djihadistes au sud du Mali
Les forces spéciales de la Sécurité d’Etat ont mis la main sur Yacouba Touré, un des principaux pourvoyeurs en logistique et armement des groupes djihadistes au sud du Mali. Son arrestation a été possible grâce aux informations données par Souleymane Keïta, le patron de la Katibats d’Arçardine du Sud. Un reportage de notre correspondant à Bamako, Kassim Traoré pour VOA Afrique. VOA

Heurts intercommunautaires dans le centre du Mali: HRW veut une intervention
Au moins une vingtaine de personnes ont été tuées au cours d’affrontements intercommunautaires au Mali, dimanche dernier et en début de semaine. Les autorités locales parlent de 21 morts, peut-être une trentaine selon d’autres sources. Les heurts ont eu lieu dans le cercle de Ténenkou, dans la région de Mopti, dans le centre du Mali. L’association de défense des droits de l’homme Human Rights Watch « s’inquiète de la situation » et demande aux autorités maliennes « d’intervenir » et « d’enquêter ». RFI

La branche égyptienne de l’EI tue huit policiers près du Caire 
La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a tué dimanche huit policiers égyptiens en criblant de balles leur minibus, l’une des attaques les plus meurtrières menées par les jihadistes près du Caire. Ce mouvement, qui a fait allégeance en 2014 à l’organisation extrémiste contrôlant une partie de l’Irak et de la Syrie, a déjà revendiqué la plupart des attaques et attentats ayant fait des centaines de morts parmi les policiers et les soldats en Egypte ces trois dernières années. “Une unité de soldats du califat a attaqué un minibus transportant huit apostats de la police criminelle à Helwan (…) et les a tous tués”, affirme l’“Etat islamique Egypte” sur l’un de ses comptes Twitter. Il assure avoir ainsi “vengé les femmes pures détenues dans les prisons des apostats”. Euronews

Egypte: 67 personnes seront jugées pour le meurtre du Procureur général
Soixante-sept personnes ont été déférées dimanche devant la justice pour l’assassinat en juin 2015 du Procureur général au Caire, a indiqué un communiqué du parquet alors que les autorités égyptiennes accusent le Hamas palestinien et les Frères musulmans d’implication dans son meurtre. Le 29 juin 2015, une voiture piégée avait explosé au Caire au passage du convoi de Hicham Barakat, le plus haut magistrat du parquet égyptien, qui avait succombé à ses blessures à l’hôpital. L’enquête, selon le parquet, a montré que les suspects étaient des membres des Frères musulmans égyptiens –confrérie islamiste bannie et décrétée « terroriste » en décembre 2013– ayant « comploté » avec des activistes du Hamas, mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza, frontalière de l’Egypte. TV5

Mauritanie: l’opposition rejette le projet présidentiel de révision constitutionnelle
Une manifestation de l’opposition a eu lieu ce samedi 7 mai à Nouakchott, la capitale mauritanienne. Ils étaient plusieurs milliers, selon les organisateurs, à dire « non » au projet de révision constitutionnelle annoncé le 3 mai par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, un projet qui prévoit la suppression du Sénat entre autres.

RDC: semaine sanglante dans l’est du pays
Le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (Cepadho) tire à nouveau la sonnette d’alarme après une semaine particulièrement sanglante dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et l’assassinat d’une cinquantaine de civils depuis dimanche dernier. L’ONG pointe du doigt les rebelles ougandais ADF-Nalu qu’elle qualifie de terroristes, même si les spécialistes de la région soulignent la difficulté d’identifier les nombreux hommes en armes présents dans la région. RFI

RD Congo : Katumbi comparaîtra lundi dans l’affaire des mercenaires
Le parquet a finalement régularisé samedi la convocation de Moïse Katumbi, cité dans l’affaire du recrutement de présumés mercenaires. L’ancien gouverneur accepte de comparaître lundi mais dénonce « la perquisition sans témoins » de sa ferme. Après avoir dénoncé une convocation irrégulière devant le parquet, Moïse Katumbi a finalement accepté, samedi après-midi, d’être entendu le 9 mai dans l’affaire du recrutement de présumés mercenaires dans le sud de la RD Congo. « Un nouveau mandat de comparution a été remis à mes avocats après que le parquet a reconnu que le précédent n’était pas délivré en bonne et due forme« , a-t-il expliqué. Jeune Afrique

RDC : la police encercle Moïse Katumbi au lendemain de l’annonce de sa candidature
On ignore encore si l’élection présidentielle prévue fin novembre en RDC se tiendra dans les délais, mais la campagne, elle, a bel et bien commencé. En déclarant mercredi 4 mai au soir sa candidature, Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga a crispé un peu plus la majorité présidentielle et certains pans de l’opposition. Si ses partisans attendaient depuis longtemps que leur champion sorte du bois et ont fêté l’annonce, les réactions sont naturellement plus mitigées de l’autre côté du spectre politique. « Prématuré, à mon avis », a ainsi lâché Félix Tshisekedi, pourtant proche de Moïse Katumbi. Les deux hommes s’étaient rencontrés à Paris en décembre 2015, pour évoquer une candidature commune. « Il est candidat pour quelles élections, et qui auront lieu à quelle date ?, s’interroge aujourd’hui le fils de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, leader de l’UDPS. Il faut d’abord s’assurer d’avoir un processus électoral crédible et à bonne date, avant de se jeter dans le bain. ». Le Monde

Huit policiers tués près du Caire, la branche égyptienne de l’EI revendique l’attaque
Des hommes armés ont abattu huit policiers en civil qui circulaient dans une camionnette au sud du Caire, dans le district de Helwan. L’attaque a été revendiquée par la branche égyptienne de l’EI. Huit policiers égyptiens, dont un officier, ont été tués samedi 7 mai dans une attaque armée contre un véhicule de police dans les faubourgs du Caire. Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur précise que l’attaque s’est produite dans la soirée à Helwan, au sud de la capitale. France 24

Kenya : fin des recherches dans l’immeuble effondré à Nairobi, 49 morts
Les opérations de secours dans les décombres de l’immeuble qui s’était effondré au soir du 29 avril à Nairobi ont pris fin samedi, à l’issue d’une semaine de recherches, le bilan de la tragédie s’établissant à 49 morts. « Nous sommes arrivés à la fin de cette opération de recherche et de secours après avoir retrouvé les corps de 49 personnes mortes », a indiqué Pius Masai, chef de l’Unité nationale de gestion des catastrophes naturelles. Au total 140 personnes ont été secourues, mais 47 restent toujours introuvables, a précisé M. Masai, qui coordonnait les opérations dans le quartier pauvre d’Huruma où a eu lieu la catastrophe, au nord-est de la capitale. On ignore toutefois si tous les disparus se trouvaient dans l’immeuble au moment du drame. Les recherches avaient été élargies à la rivière de Mathare, qui borde l’édifice, les secours craignant que des habitants, pris de panique, y aient plongé au moment où leur immeuble s’écroulait. Jeune Afrique



Photo: Adam Jones