Revue de Presse du 8 mai 2018

Un millier d’otages libérés par l’armée nigériane
Selon l’armée, les otages libérés viennent de certains villages de Bama, dans l’État de Borno. Dans une série de tweets sur son compte officiel, les militaires affirment que l’opération a été menée en collaboration avec leurs alliés de la force multinationale. C’est la troisième fois que les forces de défense du Nigéria annoncent le sauvetage des otages détenus par Boko Haram au cours des quatre derniers mois. En février, au moins 1 130 civils ont été libérés et 37 militants présumés du groupe djihadiste ont été neutralisés au cours d’une offensive conjointe menée par les troupes camerounaises et nigérianes au nord des îles du lac Tchad et de la région de Sambisa. BBC

Salva Kiir invite Riek Machar à rentrer
Salva Kiir demande à Riek Machar de retourner au Soudan du Sud Le président sud-soudanais Salva Kiir a appelé son ex vice-président et chef rebelle, Riek Machar, à rentrer au pays, affirmant qu’il garantirait sa sécurité et sa protection. L’information a été rapportée par le site internet de Radio Tamazuj, basé aux Pays-Bas. « J’ai demandé que vous rameniez Riek Machar ici à Juba. Amenez-le à Juba et je garantirai sa sécurité, et je le protégerai avec l’armée nationale. Si vous ne me croyez pas, le FPR (Force régional de protection) est ici. Le FPR va prendre en charge la sécurité de Riek Machar à Juba. »  BBC

Libye: Haftar lance une offensive pour « libérer » Derna des « terroristes »
Le maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est libyen, a annoncé lundi le lancement d’une opération militaire pour « libérer » la ville de Derna, sous la coupe de groupes islamistes et jihadistes depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. « L’heure zéro a sonné pour la libération de Derna », a déclaré le maréchal Haftar, qui a précisé que ses forces avaient commencé à pilonner les « bastions des terroristes » dans cette ville située à plus de 1.000 km à l’est de la capitale Tripoli. Derna est sous le contrôle du « Conseil de la Choura des Moujahidines », une coalition hétéroclite de milices islamistes et jihadistes, notamment proches d’Al-Qaïda, qui sont hostiles à la fois à Haftar et au groupe jihadiste Etat islamique (EI). TV5

Interdiction du principal parti d’opposition en Guinée Equatoriale
La Cour suprême de la Guinée Equatoriale a confirmé la dissolution du principal parti d’opposition du pays. Le parti Citoyens pour l’Innovation, la principale formation politique d’opposition en Guinée Equatoriale est interdite dans le pays selon la Cour suprême. De longues peines d’emprisonnement à l’encontre de 21 de ses membres ont aussi été confirmées. Le 26 février, la justice équato-guinéenne a prononcé la dissolution du principal parti d’opposition. Il est reproché au seul mouvement contestataire qui siège encore au Parlement d’avoir porté atteinte à la sécurité de l’Etat. BBC

« La Ceni ne pourra pas enrôler les Congolais de l’étranger »
En République Démocratique du Congo, la commission électorale déclare avoir des contraintes techniques et administratives pour enrôler les Congolais vivant à l’étranger dans les délais. Le député Henry Thomas Lokondo, membre de la majorité présidentielle, avait déjà soumis cette motion pour savoir si la Ceni sera en mesure d’identifier et d’enrôler les congolais de l’étranger. Il confirme à la BBC l’incapacité de la Céni d’enrôler les Congolais de l’étranger. BBC

Mokoko refuse de parler à l’ouverture de son procès à Brazzaville
L’opposant congolais Jean-Marie Michel Mokoko, qui est jugé depuis pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et détention illégale d’armes de guerre », est resté de marbre devant les questions du juge, optant ainsi pour le silence. Mais le juge a tout de même décidé d’examiner le fonds du dossier dès mardi. Malgré sa stratégie de silence au cours du procès qui vient de s’ouvrir ce lundi matin à Brazzaville, le général Mokoko a tout même lâché quelques mots pour rejeter toutes les accusations portées contre lui et plaider non coupable. « Assez suffisant pour que le tribunal aille au fonds du dossier », a plaidé Me Emmanuel Oko, l’un des avocats de la partie civile, également représentant les intérêts de l’Etat dans cette affaire. VOA

Burundi: l’opposition accuse le pouvoir de cacher le projet de Constitution
Au Burundi, l’opposition et la société civile indépendante accusent le pouvoir de cacher le projet de Constitution qui sera soumis à l’approbation ou non de la population, lors du référendum du 17 mai. Et ce, alors même que la campagne électorale en vue de ce vote, qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu’en 2034, est en cours. RFI

RDC: Antonio Guterres appelle à la fin de l’interdiction de manifester
A quelques mois des élections en République démocratique du Congo – qui doivent se tenir le 23 décembre 2018 – le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres appelle le gouvernement de Joseph Kabila à « lever l’interdiction des manifestations publiques ». Une mesure qui, selon lui, libérerait l’espace politique et permettrait de rétablir la confiance dans la perspective de la tenue d’élections libres et inclusives. RFI

La présidence dément toute nouvelle candidature de Kabila en RDC 
La présidence congolaise a démenti lundi toute nouvelle candidature du président Joseph Kabila, qualifiant d' »intox » une rumeur relayée sur les réseaux sociaux affirmant qu’il serait en lice pour la présidentielle du 23 décembre censée élire son successeur. « C’est de l’intox pure et simple », il n’en est pas question, a déclaré Jean-Pierre Kambila, directeur de cabinet adjoint du président Kabila, interrogé par l’AFP. « C’est de l’intox. Peut-on imaginer quelqu’un se représenter à l’improviste » à une élection présidentielle?, a réagi de son côté Alain-André Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle (MP). VOA

Bénin: les syndicats suspendent la grève dans l’Education et la Santé
Au Bénin, la grève dans l’Education et la Santé est suspendue. Les trois derniers syndicats en lutte ont appelé, ce lundi 7 mai, à la reprise du travail, après plus de trois mois et demi de débrayage. Les trois autres confédérations avaient déjà suspendu leur mouvement, il y a un mois. Pour la Cosi, la Cstb et l’Unstb, le gouvernement a joué l’usure et il ne sert à rien de continuer dans ce sens. Ces trois syndicats ont tenu une conférence de presse, ce lundi, à la Bourse du Travail, à Cotonou. RFI

Côte d’Ivoire : la grande muette en alerte face aux risques de mutineries  
Les forces de défense et de sécurité ivoiriennes sont en état d’alerte : l’état-major craint de nouveaux soulèvements dans les casernes du pays. Face au risque de nouveaux soulèvements dans les casernes, l’état-major des armées a pris les devants en demandant à l’ensemble des forces de défense et de sécurité de se mettre en alerte du 1er au 18 mai. Selon nos sources, sept militaires en poste à Bouaké, suspectés d’être les meneurs de ce possible mouvement de contestation, ont été convoqués les 2 et 4 mai à Abidjan par le chef d’état-major Sékou Touré. Ils devraient être mutés dans les prochains jours. Jeune Afrique

Souad Abderrahim, probable future maire de Tunis et vitrine d’Ennahdha
Figure de proue du parti islamiste Ennadha, Souad Abderrahim, 53 ans, sera très probablement la première femme à prendre la tête de la mairie de Tunis. Une femme à la tête de la mairie de Tunis. Le symbole est fort d’autant plus qu’avec son tailleur pantalon et son brushing parfait, Souad Abderrahim est loin de l’image classique du parti islamiste Ennahdha. Avec 33,8 % des voix selon les premières estimations de Sigma, talonné par Nidaa Tounes avec 29,2%, la candidate est quasi-assurée d’être nommée maire par un conseil municipal qui sera majoritairement composé de membres de son parti. Jeune Afrique

Terrorisme : le Niger nie toute collaboration avec des milices touarègues dans la zone frontalière du Mali
Le ministre nigérien en charge de l’Intérieur et de la Sécurité, Mohamed Bazoum, a nié lundi toute collaboration de son pays, sur sa partie frontalière du Mali, avec des milices touarègues maliennes accusées d’exactions sur la communauté peule. Selon le président du conseil des éleveurs peuls du Niger, Aboubakar Diallo, intervenant lundi sur une radio étrangère, des milices d’autodéfense touarègues du Mali, notamment le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et le « Gatia », qui collaborent avec les autorités maliennes dans la lutte contre le terrorisme, font souvent des incursions en territoire nigérien pour des exactions sur les populations peules, avec la complicité des autorités nigériennes. Xinhua

Madagascar: l’opposition boude l’envoyé spécial de l’ONU
L’opposition malgache a annoncé lundi qu’elle ne rencontrerait pas l’envoyé spécial des Nations unies venu pour favoriser une sortie de crise politique qui agite la Grande île à quelques mois des élections présidentielle et législatives. « Laissez les Malgaches parler entre eux. On aura besoin des bailleurs de fonds le temps voulu mais, pour l’instant, c’est une crise qui doit être discutée entre les Malgaches et résolue par les Malgaches », a lancé la députée Hanitriniaina Razafimanantsoa aux manifestants réunis pour la 17e journée consécutive à Antananarivo. Depuis le 21 avril dernier, des centaines de partisans de l’opposition se réunissent tous les jours sur l’emblématique place du 13 mai pour dénoncer l’adoption de nouvelles lois électorales à ses yeux partiales et exiger la démission du président Hery Rajaonarimampianina. TV5

En Tunisie, la transition démocratique brouillée par l’abstention lors des municipales
Sous le grand ficus coiffant la cour de récréation, les électeurs longent au compte-gouttes le toboggan pour se diriger vers les urnes nichées dans les salles de classe. Dimanche 6 mai en milieu de journée, l’affluence était faible en cette école primaire du Kram, banlieue située au nord de Tunis, aménagée en bureau de vote à l’occasion des premières élections municipales en Tunisie depuis la révolution de 2011. Le faible taux de participation – de 33,7 %, selon l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) – pour un scrutin pourtant lesté d’enjeux de proximité risque de jeter une ombre sur la transition démocratique en Tunisie. En 2014, la participation aux élections législatives s’était hissée à 68,36 %. Le Monde

Pétrole et Gaz: l’Afrique de l’ouest détient le tiers des réserves du continent
L’Afrique de l’ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz naturel du continent noir, a annoncé lundi à Abidjan, un haut responsable de la Cédéao, évoquant une région au « coeur des enjeux géostratégiques ». « Notre région regorge d’importantes ressources pétrolières et minières. L’Afrique de l’ouest représente 30% des réserves trouvées de pétrole et 30% des réserves trouvées de gaz naturel de l’Afrique », a déclaré M. Sediko Douka, le commissaire Énergies et Mines de la Cédéao (15 pays), La région qui compte 330 millions d’habitants dispose également dans « son sous-sol de l’or, de l’Uranium, de la bauxite, du diamant, du fer , du manganèse etc.. avec par endroits des gisements de classe mondiale » , a souligné M. Douka qui s’exprimait lors du lancement de la deuxième édition du forum des mines et du pétrole de la Cedeao prévue du 9 au 11 octobre prochain à Abidjan. TV5

Qui sont les 50 Africains les plus influents ?
Un milliard d’Africains répartis entre 54 pays. Mais seulement cinquante noms retenus dans notre palmarès 2018 des personnalités les plus influentes du continent. L’exercice était périlleux. Il a donné lieu à de vifs débats en interne, qui nous ont permis d’aboutir à une première liste d’environ 120 « candidats » qu’il a ensuite fallu départager. Avec méthode, mais aussi une dose de subjectivité, inévitable dès lors qu’il s’agissait d’évaluer le pouvoir de personnalités venant d’univers – et donc répondant à des critères d’influence – différents : des arts aux affaires et du sport à la politique, en passant par la société civile ou la mode. Jeune Afrique



Photo: Adam Jones