Revue de Presse du 8 juin 2018

Burundi: le président Nkurunziza se met hors-jeu pour 2020
Le président du Burundi Pierre Nkurunziza a annoncé jeudi qu’il ne sera pas candidat à sa succession en 2020, une surprise de taille au moment où le pays vient d’adopter une nouvelle Constitution lui permettant de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2034. « Notre mandat s’achève en 2020 », a déclaré le chef de l’Etat de 54 ans dans un discours prononcé en kirundi dans la localité de Bugendana (province de Gitega, centre), devant plusieurs milliers de personnes, les autorités du pays et le corps diplomatique. Lors de sa réélection controversée en juillet 2015, il avait promis que ce serait son dernier mandat. « En tant que Guide du CNDD-FDD (parti au pouvoir), je voudrais annoncer que je ne reviendrai pas sur ma parole », a-t-il affirmé jeudi. TV5

Mozambique: cinq morts dans une nouvelle attaque attribuée aux islamistes
Au moins cinq personnes ont été tuées mercredi soir à coups de machettes et de couteaux dans l’extrême nord-est du Mozambique, lors de la troisième attaque meurtrière en dix jours attribuée par la police à des islamistes dans cette région riche en gaz. Depuis le 27 mai, au moins 22 personnes ont été tuées par des militants musulmans radicaux dans la province du Cabo Delgado, frontalière de la Tanzanie, selon la police. La dernière attaque mercredi soir a visé le petit village de Namaluco, situé à une centaine de kilomètres au nord de Pemba, la capitale du Cabo Delgado. TV5

L’Ethiopie ravive les espoirs de paix avec l’Erythrée
La décision surprise de l’Ethiopie d’appliquer un accord de paix signé en 2000 avec l’Erythrée voisine a ravivé les espoirs de paix entre ces deux ennemis jurés aux destinées modelées depuis plus de 20 ans par le conflit les opposant, estiment les observateurs. « C’est un premier pas très important », souligne Dan Connell, chercheur de l’université de Boston spécialiste de l’Erythrée, au sujet de l’annonce mardi de la coalition au pouvoir qui a également promis d’appliquer la décision d’une commission de l’ONU sur le conflit rendue en 2002. Mais, soulignent les analystes, l’éventuelle rétrocession par l’Ethiopie de la ville frontalière de Badme ne résoudra pas à elle seule le différend entre les deux pays, à couteaux tirés depuis la guerre qui les a opposé de 1998 à 2000 (80.000 morts). TV5

RDC: le Front Commun pour le Congo est lancé par le président Kabila  
Un Front Commun pour le Congo a été porté sur les fonts baptismaux en RDC. Il s’agit d’une méga plate-forme électorale qui réunit la Majorité présidentielle et les membres de l’opposition qui siègent au gouvernement. La charte de cette coalition a été adoptée au cours du conseil des ministres dirigé jeudi 7 juin par le président Joseph Kabila dans son domaine privé de Kingakati, dans la périphérie de Kinshasa. Cette charte sera signée dans les prochains jours. Le FCC se veut un rassemblement des patriotes qui pensent RDC avant tout. RFI

Six trafiquants de migrants sanctionnés par l’ONU
Les sanctions de l’ONU contre des passeurs de migrants en Libye sont une première mondiale. Le Conseil de sécurité de l’ONU a imposé des sanctions à six dirigeants de réseaux de traite des êtres humains opérant en Libye. C’est la première fois que des trafiquants figurent sur une liste de sanctions internationales. Des trafiquants ont profité de l’insécurité en Libye pour organiser le passage de centaines de milliers de migrants vers l’Europe via la Méditerranée. BBC

Mali: la majorité prône décrispation et dialogue
Désormais, c’est la décrispation et le dialogue qui seront maintenus avec l’opposition pour des élections apaisées et transparentes. C’est la révélation faite jeudi par le ministre Oumar Ibrahim Touré membre de la mouvance présidentielle au sortir d’une rencontre avec l’opposition. Après quelques jours de tension, les acteurs politiques maliens viennent de s’engager dans la voie de la décrispation du climat sociopolitique à moins de 2 mois des élections présidentielles. Jeudi, majorité et opposition se sont rencontrées sous les auspices des représentants de la MINUSMA (la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) et de l’Union Africaine. BBC

Une candidature rwandaise à la tête de l’OIF: pourquoi et comment?
Rien ne va plus à l’Organisation internationale de la Francophonie. A quatre mois de l’élection cruciale à la tête de l’OIF, la campagne vient de commencer avec l’annonce de la candidature de la Rwandaise Louise Mushikiwabo, soutenue par la France. Cette candidature à laquelle personne ne s’attendait vient perturber les calculs de l’actuelle secrétaire générale Michaëlle Jean, candidate à sa propre succession. Derrière les rivalités de personnes pointent des enjeux économiques et géopolitiques. RFI

Ghana: suspectée de corruption, la Fédération de football est dissoute par le gouvernement
La polémique enfle un peu plus au Ghana où le gouvernement a annoncé ce jeudi 7 juin la dissolution de la Fédération ghanéenne de football. Cette dernière se retrouve au coeur d’un scandale de corruption, dont la « nature massive » pousse le gouvernement à cette mesure radicale. C’est une histoire qui fait tâche dans le paysage du football ghanéen, encore plus avec la CAN féminine 2018 en fin d’année. Les plus hautes instances du football sont touchées par un scandale de corruption. La polémique est telle que le gouvernement du Ghana a pris une décision ce jeudi 7 juin: la Fédération ghanéenne de football va être dissoute. RFI

Des hommes armés arrêtés en RDC vont être extradés en Centrafrique
Trente-huit membres d’un groupe d’autodéfense de Bangassou, arrêtés en mai en République Démocratique du Congo, vont être extradés à Bangui, a annoncé le ministre centrafricain de la Justice, Flavin Mbata. « J’ai officiellement demandé leur extradition à la République démocratique du Congo qui a répondu favorablement », a déclaré M. Mbata. Il a ajouté avoir réclamé l’aide de la Monusco et de la Minusca (les missions de l’ONU en RDC et en Centrafrique) pour assurer le transfert des prisonniers vers Bangui. Parmi les membres de ce groupe arrêtés le 16 mai figure leur chef, « Pino Pino ». Ils pourraient être impliqués dans une attaque à l’encontre de Casques bleus de la Minusca à Bangassou. VOA

Guterres recommande de redéfinir les priorités de la Minusma
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, recommande de redéfinir les priorités de la mission de paix des Nations unies au Mali (Minusma), qui devrait endosser selon lui un rôle politique accru, dans un rapport au Conseil de sécurité. « La Minusma, avec les partenaires internationaux du Mali et l’équipe des Nations unies dans le pays, devrait redéfinir les priorités de ses actions afin de se focaliser sur les tâches politiques », souligne-t-il dans ce texte diffusé cette semaine dans la perspective du renouvellement fin juin de la mission. VOA

Les opérations militaires dans le sud du Nigeria aggravent une pollution dantesque
Comme de nombreuses communautés dans le sud du Nigeria, les habitants d’Okpare dépendent des eaux du delta pour pêcher et cultiver mais l’environnement est dévasté par les pillages de pétrole et par la lutte menée par l’armée pour les empêcher. Le sud-est du Nigeria regorge de pétrole et de gaz, et le pays est le premier producteur du continent africain (1,8 million de barils chaque jour). Le pétrole est le pilier de l’économie nigériane, représentant environ 70% du revenu global du gouvernement et près de 90% des recettes d’exportation. Mais la région du Delta est toujours gangrénée par l’immense pauvreté et des groupes armés -et souvent très puissants- pillent le pétrole brut des pipelines, employant les populations locales dans des raffineries illégales. TV5



Photo: Adam Jones