Revue de Presse du 8 juillet 2016

La libération de Saif al-Islam démentie
Saif al-Islam a été libéré depuis avril dernier, a annoncé une chaîne de télévision française, en citant son avocat. Mais une source officielle libyenne basée à Zintan, dans le nord-ouest de la Libye, où est détenu ce fils de Mouammar Kadhafi, a démenti sa libération. « C’est une rumeur qui circule à Zintan depuis plusieurs mois. Cette déclaration ne sera pas la dernière. Je ne sais pas ce que cherche cet avocat », a déclaré la même source à la BBC. BBC

Mali : Le MNLA entre au gourvernement.
C’est la première fois qu’un membre des groupes armés entre dans le gouvernement depuis la signature de l’accord de paix en 2015. Nina Wallette était vice-présidente de la commission Justice Vérité et Réconciliation avant sa nomination. Mohamed El Moctar qui gèrera désormais le département de la réconciliation nationale vient aussi des rangs des groupes armés. Il était négociateur pour les groupes armés loyalistes aux pourparlers d’Alger ayant abouti à l’accord de paix. BBC

International Crisis Group pointe la montée des violences dans le centre du Mali
International Crisis Group (ICG) tire la sonnette d’alarme sur la situation dans le centre du Mali. Dans un rapport publié ce mercredi 6 juillet intitulé « Mali Central : la fabrique d’une insurrection ? », le centre de recherche s’inquiète de la montée des violences dans la région de Mopti et de Ségou. Depuis l’année dernière, un nouveau groupe islamiste fait parler de lui dans la région : le Front de libération du Macina. Pour les chercheurs d’ICG, ce mouvement agrège de nombreuses frustrations qui ne sont pas forcément liées au jihadisme. RFI

La Gambie interdit le mariage des enfants
Lors d’une audience accordée mercredi à des dignitaires musulmans, Yahya Jammeh a fixé à 18 ans l’âge minimum requis pour le mariage. La décision est entrée en vigueur dès jeudi, au lendemain de la rencontre du président avec les chefs religieux, selon le gouvernement gambien. Les fiancés et parents qui ne respecteraient pas cette décision pourront écoper de peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 21 ans. « A compter d’aujourd’hui, 6 juillet, le mariage des enfants est illégal et est interdit en Gambie », a déclaré Yahya Jammeh, cité par les médias officiels. BBC

Inde: Narendra Modi en Afrique du Sud pour renforcer les liens commerciaux
C’est la première visite africaine du Premier ministre indien. Narendra Modi est arrivé en Afrique du Sud ce jeudi 7 juillet au soir dans le cadre de sa tournée africaine qui l’emmène également au Mozambique, au Kenya et en Tanzanie. Les deux chefs d’Etat doivent se rencontrer ce vendredi matin. Le but de la visite est de renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays, tous deux membres des Brics. L’Inde est le sixième partenaire commercial de l’Afrique du Sud, avec des échanges combinés de 5,3 milliards de dollars pour 2015-2016.  RFI

Libye: nouvelle offensive du groupe Etat islamique à Benghazi
En Libye, alors que les combats contre le groupe Etat islamique font rage à Syrte, ville située au centre du pays, et que les membres de l’organisation encerclés dans le centre de la ville tentent toujours d’ouvrir un passage vers le port, Benghazi, capitale de l’Est libyen, connait un regain de violences de la part des jihadistes. RFI

Burundi : des agents du Service national de renseignement multiplient les actes de torture
Human Rights Watch, l’organisation internationale de défense des droits de l’homme, a publié jeudi 7 juillet, un rapport à charge sur les agents du Service national de renseignement (SNR). Les agents du SNR, qui dépendent directement de l’actuel président burundais Pierre Nkurunziza, ont de plus en plus recours à la torture contre des opposants présumés. Le Monde

Roch Kaboré reçoit l’opposition au Burkina Faso
L’opposition était conduite par son chef de file, Zéphirin Diabré, arrivé deuxième lors de la présidentielle de novembre 2015. Les partis de l’opposition burkinabè ont rencontré le chef de l’Etat Roch Kaboré, jeudi 7 juillet, autour de « questions nationales ». L’opposition était conduite par son chef de file, Zéphirin Diabré, arrivé deuxième lors des présidentielles de novembre. Plusieurs sujets d’ordre national ont été abordés. Avec Roch Kaboré, l’opposition a parlé notamment de la situation économique peu enviable du pays, mais aussi de l’insécurité sur le territoire national. RFI

Liberté, égalité, impunité: Les soldats de maintien de la paix français accusés de viol d’enfants ne seront probablement pas poursuivis
Les enquêteurs français s’apprêtent à retourner en République centrafricaine (RCA) pour approfondir leur examen des accusations portées il y a deux ans contre des soldats français pour des sévices sexuels infligés à des enfants. Il semble cependant peu probable que les auteurs présumés soient bientôt poursuivis et, à plus forte raison, condamnés. Pourtant, les faits rapportés au personnel des Nations Unies par des victimes et des témoins en mai et juin 2014 et transmis aux autorités françaises en juillet 2014 comportaient les noms des enfants concernés et certains surnoms et traits physiques de 11 auteurs présumés servant dans le cadre de l’opération française Sangaris. IRIN

Moïse Katumbi : « Je vais montrer au monde ce que le Congo fait à ses enfants »
L’opposant congolais, ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, s’est expliqué dans plusieurs médias, dont Le Monde, sur sa condamnation par la justice congolaise à trois ans de prison pour un litige immobilier qui le rendent inéligible. Il risque par ailleurs la réclusion à perpétuité suite à une inculpation pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » dans une affaire de recrutement présumé de mercenaires. Le Monde

Réfugiés et traqués, le cauchemar des Rwandais à Lusaka
Le pas lourd, le visage las et apeuré, Emmanuel Ndayisenga emprunte le chemin poussiéreux qui mène à son épicerie, à Makeni, un quartier pauvre de la banlieue sud de Lusaka, capitale de la Zambie. Il s’arrête un instant devant le tableau du désastre, figé devant cette boutique où il vendait un peu de tout, et surtout des produits de première nécessité. « Une vie d’efforts et de sacrifices envolée en quelques minutes. Je n’ai plus rien à y faire », soupire l’homme de 47 ans au crâne dégarni. Le Monde

Nigeria: nouvelle attaque d’infrastructures pétrolières par les rebelles
Le groupe rebelle des Vengeurs du Delta a revendiqué jeudi une nouvelle attaque contre des infrastructures pétrolières du sud du Nigeria, malgré les appels à l’unité du régime nigérian. Le groupe a revendiqué par courriel des attaques dans la nuit contre les plates-formes de distribution déportées (RMP) 22, 23 et 24 opérées par le pétrolier américain Chevron dans le delta du Niger. Les RMP 23 et 24 avaient déjà été attaquées le 1er juin, puis réparées. Les RMP (Remote manifold platform) sont des plates-formes de collecte où convergent de petits oléoducs et gazoducs avant d’être orientés vers des lignes de transmission plus larges. TV5

Netanyahu en visite en Ethiopie pour clore sa tournée africaine
Benyamin Netanyahu a achevé sa tournée en Afrique par une étape à Addis-Abeba, en Ethiopie, siège de l’Union africaine. C’est la première visite d’un Premier ministre israélien dans le pays. Benyamin Netanyahu a insisté sur sa volonté d’ouvrir une nouvelle page avec l’Afrique, alors que de nombreux pays africains pardonnent difficilement le soutien d’Israël à l’Afrique du Sud pendant l’apartheid. RFI

Comment Benyamin Netanyahou a pris l’Afrique par les sentiments
La tournée africaine du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, qui s’achève ce jeudi, fut riche en symboles. En misant sur la lutte antiterroriste et le partage de la mémoire, l’État hébreu espère regagner sa place sur le continent. Et renforcer sa posture sur la scène internationale. Nul doute, le Premier ministre israélien est pleinement satisfait de sa visite historique dans quatre pays africains, qui s’achève jeudi 7 juillet. L’équation est simple: « Ici, nous sommes vus comme une superpuissance dans de nombreux domaines : les technologies, le renseignement, l’eau, l’agriculture, la cybernétique et bien d’autres choses », a-t-il confié lors de son passage au Kenya, le mardi 5 juillet. Jeune Afrique



Photo: Adam Jones