Revue de Presse du 8 décembre 2017

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour
La Cour suprême du Liberia a autorisé jeudi sous conditions la tenue du second tour de l’élection présidentielle, rejetant les recours de candidats arrivés derrière l’ex-star du foot George Weah au premier tour le 10 octobre. La date de ce second tour, entre M. Weah et le vice-président sortant Joseph Boakai, qui devait initialement se tenir le 7 novembre, n’était pas connue dans l’immédiat, la Cour suprême ordonnant dans la même décision à la Commission électorale nationale (NEC) de réviser sérieusement les listes électorales, très critiquées. « La NEC est dans l’obligation d’entamer l’organisation du second tour », les plaignants n’étant pas parvenus à prouver que les irrégularités constatées étaient d’une « ampleur » suffisante pour remettre en cause les résultats, selon l’arrêt lu par un des cinq juges, Philip Banks, adopté par quatre voix contre une. TV5

Nigeria : un nouveau commandant pour diriger la lutte contre Boko Haram
Le Nigeria a nommé un nouveau commandant pour diriger la lutte contre le groupe jihadiste Boko Haram. Le major général Rogers Ibe Nicholas remplace le major général Ibrahim Attahiru qui dirigeait l’opération que depuis sept mois. Cette décision fait suite une recrudescence d’attaques meurtrières dans le nord-est du Nigeria mais aucune raison n’a été donnée à ce remaniement. En décembre 2015, le président nigérian Muhammadu Buhari avait affirmé que Boko Haram était « techniquement battu ». BBC

Centrafrique: au moins dix morts dans des affrontements à Ippy
Au moins dix personnes ont été tuées en Centrafrique depuis dimanche à Ippy (centre) où se déroulent des affrontements meurtriers entre groupes armés, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. « Hier (mercredi) nous avons enterré dix morts », a indiqué une source religieuse à l’AFP, ajoutant que le nombre de morts pourrait atteindre une quarantaine, civils et combattants confondus. Une source onusienne a confirmé le nombre de dix morts à Ippy, ville du centre du pays située sur l’axe Bambari-Bria. « Pour le moment la population a abandonné les maisons », se réfugiant sur la base à Ippy de la force armée des Nations unies (Minusca), dans la mosquée et dans l’église, a indiqué une source religieuse à l’AFP, jointe par téléphone. TV5

L’écrivain et web activiste, Patrice Nganang est porté disparu
Patrice Nganang enseignant à l’université de New York, s’était rendu à l’aéroport de Douala mercredi pour prendre un vol à destination de Harare au Zimbabwe. Depuis, il n’a pas donné de nouvelles. Il avait publié la veille sur sa page Facebook un texte critique envers le président camerounais Paul Biya pour sa gestion de la crise anglophone. Son camarade Gerard Kuissi du parti Alliance des forces progressistes explique que Patrice Nganang est détenu dans un lieu tenu secret. Ecoutez-le. BBC

Présidentielle à Madagascar: l’enjeu crucial de la lutte anticorruption
Jeudi se tenait à Tananarive un atelier interactif entre le Bianco, le bureau indépendant anticorruption, le Comité pour la sauvegarde de l’intégrité, et l’ensemble des partis politiques de Madagascar. À un an des élections présidentielles, 48h d’échanges pour sensibiliser et alerter sur les méfaits de la corruption, prégnante sur la Grande Île. Tous les principaux partis politiques de Madagascar ont répondu présents à l’initiative. Roland Ravatomanga est un ancien ministre de l’Agriculture et membre du bureau politique du Tim, le parti de l’ancien président Marc Ravalomanana. Pour lui, le plus important est d’arriver à des élections présidentielles crédibles en 2018. RFI

Kenya: le ministre de la Justice met en garde Raila Odinga
Au Kenya, le ministre de la Justice met en garde Raila Odinga contre son projet d’investiture parallèle. Peu après l’investiture d’Uhuru Kenyatta le 28 novembre dernier, le chef de l’opposition, qui ne reconnaît toujours pas la victoire de son rival, avait en effet annoncé qu’il allait lui aussi prêter serment le 12 décembre, jour de la fête de l’indépendance kenyane. Mais le garde des Sceaux a déclaré que cela serait considéré comme un acte de trahison. RFI

Nord-Kivu: des officiers militaires accusés de faciliter la fraude minière
La Commission nationale de la lutte contre la fraude minière (CNLFM) au Nord-Kivu accuse de «hauts gradés de l’armée » d’abuser de leurs positions pour faire libérer des militaires et des civils détenus pour trafic illicite des minerais au Nord-Kivu. Le représentant de cette structure au Nord-Kivu, Daniel Ngoie Mbayo affirme subir actuellement des pressions de certains hauts gradés de l’armée pour qu’il libère un officier détenu depuis environ trois mois pour avoir tenté de faire passer 600 Kg de coltan vers le Rwanda. Il dénonce une pratique consistant à couvrir la fraude minière au Nord-Kivu qui appauvrit la province au profit des pays voisins. Radio Okapi

Le Malawi plongé dans le noir en raison de la sécheresse
De large portions du Malawi sont encore restées privées de courant jeudi en raison de pannes provoquées par la sécheresse qui affecte les principaux barrages hydroélectriques du pays, a annoncé la compagnie nationale d’énergie (Escom). Le petit pays d’Afrique australe est régulièrement plongé dans le noir depuis l’an dernier, mais les coupures d’électricité se sont nettement aggravées depuis un mois. « Au cours des trois dernières semaines, la puissance disponible n’a pas dépassé 160 megawatts » pour une capacité maximale qui atteint normalement 300 MW, a expliqué Escom. Cette réduction de presque moitié a pour origine la baisse du niveau de la rivière Shire, où se trouvent les cinq barrages qui fournissent 98% de l’électricité du Malawi. VOA

Alpha Oumar Ba-Konaré : « Les djihadistes utilisent la fragilité des bergers peuls »
La récente multiplication des attaques djihadistes aux frontières du Mali, du Burkina Faso et du Niger, zone dans laquelle devrait opérer le G5 Sahel, a soulevé de nouvelles inquiétudes. Elle a mis en lumière l’enchevêtrement entre les questions sécuritaires, religieuses et ethniques. Abou Walid Al-Sahraoui, ancien porte-parole du Mujao, qui a prêté allégeance à l’État islamique, faisant de son groupe « l’État islamique dans le grand Sahara », a recruté parmi les Peuls pour mener certaines de ces offensives. Alpha Oumar Ba-Konaré, fondateur de l’observatoire Kisal, association issue du monde peul, pour la promotion des droits de l’homme dans les pays d’Afrique de l’Ouest, du Sahel et de la Centrafrique, revient pour Le Point Afrique sur l’histoire d’un peuple pointé du doigt et explique les mécanismes qui ont permis aux groupes djihadistes de les mobiliser. Le Point

Les « conditions sont réunies » pour le dialogue au Togo, selon le gouvernement
Les « conditions sont réunies » pour entamer le dialogue entre le gouvernement et l’opposition au Togo, après plus de trois mois de manifestations contre le pouvoir du président Faure Gnassingbé, a affirmé jeudi soir le gouvernement togolais. Après plus de trois mois de manifestations contre le pouvoir togolais, « toutes les conditions sont réunies pour permettre le démarrage du dialogue » avec l’opposition, a affirmé, jeudi 7 décembre, le gouvernement, lors d’une conférence de presse animée par quatre ministres. France 24

Le Maroc parie sur un rapprochement progressif avec l’Afrique du Sud
« Avenir prometteur », « nouveau départ »: la rencontre entre le roi du Maroc Mohammed VI et le président sud-africain Jacob Zuma, en marge du dernier sommet UE-UA, fait espérer à Rabat un réchauffement des relations entre les deux pays rivaux. Au-delà des commentaires enthousiastes dans la presse marocaine, Mohammed VI a lui-même salué dans un communiqué officiel la tenue de « cet entretien chaleureux », « empreint de franchise et de bonne entente ». Ce développement est prometteur de « relations fortes, pérennes et stables », pour dépasser « l’état qui caractérisait les relations bilatérales durant des décennies », a-t-il ajouté. TV5

Dialogue interburundais: l’échec attendu
A Arusha, c’est la fin de deux semaines du quatrième dialogue pour tenter de sortir ce pays de plus de deux ans de crise, due à la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat. Mais ce round, présenté comme le dernier et qui s’est tenu en l’absence de l’opposition en exil, a finalement accouché d’une souris, comme l’a reconnu jeudi le facilitateur dans cette crise. RFI

La France prête à remettre à l’Algérie une copie de ses archives portant sur la période coloniale
Emmanuel Macron est prêt à remettre à l’Algérie une copie des archives de la période coloniale française (1830-1962), réclamée depuis des années par Alger, a annoncé jeudi 7 décembre le premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia. Reçu à Matignon par son homologue, Edouard Philippe, dans le cadre d’un comité intergouvernemental, il a salué lors d’une conférence de presse à Paris une « percée » quant au dossier sensible de la « mémoire » franco-algérienne. Le Monde

Dans l’ouest de la Côte d’ivoire, une terre trop convoitée
C’est l’histoire d’un conflit sans fin, où se forgent et se lisent les lignes de fracture de la société ivoirienne. Il se déroule dans l’ouest du pays, à près de 500 km de la capitale économique, Abidjan. Une nouvelle série d’affrontements, entre mi-septembre et début novembre, a fait craindre le pire une fois de plus. Bilan officiel, selon les autorités locales : onze morts. Bilan officieux, selon les acteurs de la société civile : seize morts. Quant aux nombres de blessés, de viols et de déplacés, ils donnent lieu à d’interminables querelles de chiffres. C’est sur l’« axe » traversant la région du Cavally, autrement dit, la route principale reliant Guiglo et Bloléquin, que se mesurent les haines recuites et les rancœurs nouvelles. Entre les grandes villes de la zone, une vingtaine de villages. Au sud attenant, l’une des 231 forêts classées de Côte d’Ivoire, la forêt du Goin-Débé. Une étendue de 133 000 hectares appartenant au domaine privé de l’Etat, « dégradée à 90 % » selon les termes mêmes du ministre ivoirien des eaux et forêts, Alain-Richard Donwahi. « Dégradée », c’est-à-dire composée de plantations. Riz, fruits et légumes, café, hévéa mais, surtout, cacao. Un véritable or vert au cœur de toutes les convoitises. Le Monde

Le Sénégal espère que son nouvel aéroport deviendra le hub aérien d’Afrique de l’ouest
Il est midi à Dakar et l’avion du président sénégalais vient de se poser sur le tarmac flambant neuf de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD). Ce jeudi 7 décembre, c’est le vol d’inauguration de cette nouvelle infrastructure moderne, fleuron du plan Sénégal émergent. Voulu comme un « accélérateur de développement », ce projet dont la pose de la première pierre remonte à dix ans, a eu une adolescence difficile : changement de maître d’ouvrage, financements erratiques, chantier embourbé, plaintes des concessionnaires. Devant plusieurs milliers de Sénégalais, le président Macky Sall semble aujourd’hui soulagé de mettre un terme à ces difficultés, en inaugurant ce qu’il estime être « le premier hub aérien d’Afrique de l’Ouest ». Le Monde



Photo: Adam Jones