Revue de Presse du 6 mars 2018

Première tournée en Afrique du secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson
Le numéro deux américain entame mardi 6 mars sa première visite en Afrique. Il sera sur le continent pendant une semaine et passera par le Tchad, l’Ethiopie, Djibouti, le Kenya et le Nigeria. Officiellement, on parlera contre-terrorisme, paix, sécurité, promotion de la bonne gouvernance et renforcement des intérêts commerciaux. Cependant, Rex Tillerson va devoir avant tout rattraper les erreurs et les propos de son président. RFI

Le Burkina victime de la géopolitique régionale et de sa propre faiblesse
Touché par des attentats sans précédent il y a trois jours, le Burkina Faso, maillon faible des pays du Sahel sur le plan sécuritaire, paie son engagement contre les groupes jihadistes et subit la géopolitique régionale, estiment des experts. « Au Burkina c’est la première attaque avec de telles proportions, et on assiste à un changement clair de cible: on ne tape plus des civils mais des militaires », relève Nicolas Desgrais, de l’université du Kent au Royaume-Uni, spécialisé dans la coopération militaire au Sahel. « Véhicule rempli d’explosifs (qui a explosé à l’état-major), tirs de (roquettes) RPG, fusils d’assaut kalachnikovs… cela demande une sacrée préparation opérationnelle ». TV5

Le déroulement de la double attaque de Ouagadougou se précise
Trois jours après les attentats du vendredi 2 mars à Ouagadougou, au Burkina Faso, on sait un peu plus précisément comme s’est déroulée la double attaque. Les assaillants ont commencé par celle de l’ambassade de France, avant de s’en prendre à l’état-major général des armées. Selon plusieurs sources à Ouagadougou, c’est à 10h que les assaillants, à bord de leur voiture qui a probablement été incendiée par l’un de leurs cocktails molotovs, ont attaqué l’ambassade. Celle-ci a duré un peu plus d’une heure (de 10h00 à 11h15). Les quatre terroristes, équipés d’AK-47 et de cocktails molotov, ont d’abord tenté de pénétrer dans le bâtiment principal de la chancellerie. Ils tirent en rafales contre le guichet d’accueil du bâtiment aux vitres blindées. Les balles touchent mortellement un gendarme burkinabè qui assurait la sécurité à l’extérieure de l’ambassade. RFI

Burkina : retour sur les « fake news » qui ont circulé pendant les attaques de Ouagadougou
De nombreuses informations, pas toujours vérifiées, voire carrément fausses, ont circulé sur les réseaux sociaux et dans les médias pendant la double attaque du vendredi 2 mars à Ouagadougou. Décryptage. La capitale burkinabè a été touchée vendredi 2 mars par une double attaque simultanée contre l’état-major général des armées et l’ambassade de France. Ces attentats revendiqués par la coalition terroriste Nusrat al-Islam Wal Muslimin (« Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans »), dirigée par le Malien Iyad Ag Ghali, ont choqué l’opinion publique au niveau mondial. Mais au cours des heures qui ont suivi les attentats, de nombreuses informations, parfois fausses, ont été relayées par des médias internationaux et sur les réseaux sociaux. Jeune Afrique

L’Ethiopie en « terrain inconnu » avec la désignation d’un nouveau Premier ministre
JLa coalition qui gouverne en Ethiopie se cherche un nouveau Premier ministre depuis la démission surprise d’Hailemariam Desalegn le 15 février et, pour la première fois depuis son accession au pouvoir en 1991, personne ne sait qui sera choisi. Pour le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique, ébranlé depuis trois ans par des manifestations anti-gouvernementales et des violences ethniques, il s’agit d’un saut dans l’inconnu, tant la démission de M. Hailemariam a étalé les divisions au sein du Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens (EPRDF). Le régime, des plus opaques, est fragilisé, et la course à la succession de M. Hailemariam est extrêmement disputée, constatent des analystes et diplomates interrogés par l’AFP. VOA

Éthiopie : des commerces fermés à Addis Abeba pour protester contre l’état d’urgence
De nombreux commerces sont restés portes closes, lundi, à Addis Abeba et dans sa région, pour protester contre l’état d’urgence instauré en Éthiopie depuis la démission surprise du Premier ministre Hailemariam Desalegn, le 15 février. De nombreux commerces étaient fermés, lundi 5 mars, à Addis Abeba et dans sa région, en guise de protestation contre l’état d’urgence imposé par le gouvernement éthiopien mi-février, au lendemain de la démission surprise du Premier ministre, Hailemariam Desalegn, après six ans à la tête du deuxième pays le plus peuplé d’Afrique. Une mesure qui interdit toute grève ou entrave à la circulation. France 24

Niger : le Pentagone furieux contre l’EI
Un groupe affilé à l’EI a publié ce week-end cette compilation d’images tirées des caméras installées sur les casques des soldats américains et de séquences filmées par les jihadistes eux-mêmes. Quatre Américains avaient été tués lorsqu’une patrouille de reconnaissance composée de 12 soldats américains des forces spéciales et 30 soldats nigériens était tombée dans une embuscade le 4 octobre à proximité du village de Tongo Tongo, à une centaine de kilomètres de Niamey, près de la frontière avec le Mali. BBC

Six prédicateurs et dirigeants d’église arrêtés au Rwanda
La police rwandaise a arrêté six prédicateurs et dirigeants de certaines des centaines d’églises récemment fermées par les autorités. Parmi les dirigeants d’église arrêtés, il y a l’évêque Innocent Rugagi, dirigeant de « l’église Abacunguwe », l’un des pasteurs les plus célèbres du Rwanda. La police accuse les dirigeants de l’Église de tenir des réunions secrètes en vue de planifier une révolte contre la décision du gouvernement. BBC

Une ville géante égypto-saoudienne au Sinaï
L’Egypte va réserver plus de 1.000 kilomètres carrés de terrains dans le sud du Sinaï au projet de ville géante et de zone d’affaires annoncé par l’Arabie saoudite en octobre dernier. Pour ce faire, l’Arabie saoudite et l’Egypte créent un fonds conjoint pour développer une méga-ville dans le sud du Sinaï. L’annonce a été faite à l’occasion de la visite du prince héritier Mohammed ben Salmane au Caire. Pour développer ce territoire le long de la mer Rouge, un fonds commun de plus de dix milliards de dollars (huit milliards d’euros) a été mis en place par l’Egypte et l’Arabie saoudite. BBC

Kabila convoque les opérateurs du secteur pour la révision du code minier de la RDC
Le président Joseph Kabila a convoqué les sept principaux opérateurs miniers de son pays, la République démocratique du Congo (RDC), pour une réunion autour d’une réforme du Code minier qui envisage de multiplier par cinq une taxe sur le cobalt. Adopté au Parlement fin janvier, le Code minier révisé n’attend plus que sa promulgation par le chef de l’État. Les opérateurs du secteur ont sollicité cette rencontre pour exprimer leurs « craintes face à la révision à la hausse du taux de redevance versée à l’État », selon un spécialiste du secteur. VOA

Angola : visée par une enquête pour détournements de fonds, Isabel dos Santos se défend
05 mars 2018 à 16h29 — Mis à jour le 06 mars 2018 à 13h36 Par Jeune Afrique avec AFP Moins de quatre mois après avoir été limogée de la présidence du conseil d’administration de Sonangol, la compagnie pétrolière nationale angolaise, Isabel dos Santos fait l’objet d’une enquête. Les nouvelles autorités du pays se penchent notamment sur un « transfert suspect » de 38 millions de dollars. Des accusations « totalement infondées », assure-t-elle. Alors que le parquet de Luanda a annoncé, vendredi 2 mars, avoir ouvert une enquête après la découverte d’un transfert suspect de 38 millions de dollars effectué par la compagnie publique pétrolière Sonangol, Isabel dos Santos, qui dirigeait l’entreprise au moment des faits, a publié un communiqué pour témoigner de son « indignation totale devant (…) ces accusations et insinuations graves ». Jeune Afrique

Nigeria: trois morts dans une attaque-suicide dans le nord
Une attaque-suicide, menée par une personne à bicyclette portant une ceinture d’explosif, a fait trois morts et 18 blessés lundi soir dans la banlieue de Maiduguri, ville du Nord du Nigeria. « L’attaque s’est produite à 20H20 (19H20 GMT) au milieu d’un groupe de résidents. Il n’y aucun doute que cette attaque porte la signature des terroristes de Boko Haram « , a déclaré Musa Aira, un responsable de la milice civile qui aide les forces armées à combattre le groupe islamiste. Cette zone de la ville de Maiduguri, un vaste camp de réfugiés de personnes déplacées par le conflit, a plusieurs fois été la cible d’attaques-suicides de membres de Boko Haram, notamment des femmes. TV5

Macron lance une mission pour la restitution d’oeuvres aux pays africains
Emmanuel Macron a confié lundi à deux experts culturels la mission d’étudier la restitution à des pays africains d’oeuvres d’art actuellement en France, comme il s’y était engagé dans son discours de Ouagadougou l’an dernier. Ces deux « personnalités incontestables », l’historienne d’art Bénédicte Savoy, membre du Collège de France, et l’écrivain et universitaire sénégalais Felwine Sarr, devront rendre leur avis d’ici à novembre, a précisé le président de la République à l’issue d’un entretien avec son homologue du Bénin, Patrice Talon, à l’Elysée. Emmanuel Macron avait créé la surprise lors de sa tournée en Afrique de l’Ouest en novembre en déclarant vouloir « un retour du patrimoine africain à l’Afrique ». Slate

Au Burundi, on ne tacle pas le président Pierre Nkurunziza
Au Burundi, deux hommes ayant participé à l’organisation d’un match de football entre une équipe locale et celle du président Nkurunziza ont été écroués, accusés d’avoir aligné des réfugiés congolais qui auraient « fortement rudoyé » le dirigeant. Au Burundi, un match de football a débouché, jeudi 1er mars, sur l’emprisonnement de deux de ses organisateurs. La rencontre opposait, un mois plus tôt, le club de Kiremba, commune du nord du pays, au Alléluia FC, l’équipe du président Pierre Nkurunziza, ancien professeur de sport qui joue toujours régulièrement. France 24



Photo: Adam Jones