Revue de Presse du 6 juillet 2016

Washington met en garde sur un risque d’attentat à Lagos durant l’Eid au Nigeria
Les Etats-Unis ont mis en garde mardi contre un risque d’attentat contre des expatriés et des visiteurs étrangers dans la plus grande ville du Nigeria, Lagos, à l’occasion des célébrations de la fin du mois de jeûne musulman du ramadan. « La mission diplomatique américaine au Nigeria informe que des groupes associés à des activités terroristes pourraient préparer des attaques contre des hôtels de Lagos fréquentés par des visiteurs internationaux, y compris les hôtels du bord de mer, durant les vacances de l’Eid-el-Fitr », indique un avis de l’ambassade américaine. Mardi et mercredi sont fériés au Nigeria pour marquer la fin du mois sacré du ramadan. VOA

Biya gracie Lydienne Yen-Eyoum
L’avocate franco-camerounaise était condamné à 25 ans de prison pour avoir détourné 1,5 millions d’euros d’argent public. Le décret de sa grâce présidentielle a été lu sur la radio publique. Arrétée en 2008, elle a été condamné à 25 ans de prison en septembre 2014. Elle a déjà passé huit ans derrière les barreaux. L’an dernier, la Cour Suprême a maintenu sa condamnation, malgré l’innoncence dont elle se réclame depuis le début de l’affaire. « C’est un miracle. Elle sera libérée de prison durant la soirée », a déclaré depuis Paris, son avocate Caroline Wassermann. BBC

Ouganda-Israël: des liens complexes et peu connus
L’Ouganda sera certainement l’une des plus émouvantes étapes de la première tournée officielle en Afrique sub-saharienne de Benyamin Netanyahu. Le Premier ministre israélien devrait se recueillir ce 4 juillet sur les lieux mêmes de la mort de son frère, tué lors de l’assaut contre les preneurs d’otage de l’avion d’Air France, il y a quarante ans, à l’aéroport d’Entebbe. Mais l’histoire des relations entre Israël et l’Ouganda remonte à bien plus loin. RFI

Netanyahu pince la corde sécuritaire pour affirmer la présence d’Israël en Afrique
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis mardi, au deuxième jour d’une tournée « historique » en Afrique subsaharienne, une coopération accrue avec l’Afrique en matière de lutte contre le terrorisme, tentant d’affirmer la présence de l’Etat hébreu sur un continent qui l’a longtemps boudé. « En travaillant ensemble, nous pouvons défaire encore plus vite le fléau qu’est cette terreur », a affirmé M. Netanyahu lors d’une conférence de presse à Nairobi, à l’issue d’un entretien avec le président kényan Uhuru Kenyatta. Depuis le Kenya, un des rares alliés historiques d’Israël sur le continent africain, M. Netanyahu s’est enthousiasmé : « l’Afrique n’a pas de meilleur ami en dehors de l’Afrique que l’Etat d’Israël quand il s’agit de besoins pratiques sur la sécurité et le développement ». TV5

La carte des relations diplomatiques entre Israël et les pays africains
Du 4 au 7 juillet, Benyamin Netanyahou est en tournée en Afrique de l’Est. Le point sur les relations de Tel-Aviv avec les États du continent. Jeune Afrique

UE: polémique autour d’un accord commercial avec le Burundi
La Commission européenne est sur la voie d’un accord commercial avec Bujumbura. La commission Commerce international du Parlement européen s’est réunie la semaine dernière et a donné son feu vert pour la signature prochaine d’un Accord de partenariat économique avec cinq pays d’Afrique de l’Est et centrale, dont le Burundi. Ce texte devrait être ensuite présenté en septembre prochain devant le Parlement européen. RFI

Burundi : le Cnared absent samedi à Arusha
La plate-forme Cnared, l’opposition en exile ne sera pas en Tanzanie pour le second round des consultations inter-burundaises en vue d’une sortie de crise. Le dialogue de sortie de crise au Burundi, relancé en mai dernier après plusieurs mois de blocage, doit se poursuivre à partir de samedi à Arusha en Tanzanie entre le 9 et le 12 juillet. C’est dans cette même ville que l’Accord de paix pour la réconciliation au Burundi a été signé en août 2001 sous les bons offices de Nelson Mandela. VOA

Michel Rocard avait tout compris de l’Afrique
Michel Rocard aimait l’Afrique, sans affichage, avec sincérité. Député au Parlement européen où il préside de 1997 à 1999 la commission du Développement et de la Coopération, Michel Rocard s’était familiarisé avec tous les accords qui lient l’Europe aux pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), de ceux de Yaoundé (1963) à ceux de Cotonou (2000) en passant par les accords de Lomé (1975). Une belle opportunité de rencontrer les hommes et femmes du continent et d’informés de leurs besoins. Au lendemain de sa disparition, survenue ce 2 juillet 2016, il n’est pas inutile de revenir sur sa vision ainsi que sur les analyses qu’il a pu avoir sur l’Afrique, ses enjeux internes politiques, économiques et sociaux, sur ses relations avec le reste du monde.  Le Point

Le Gabon bientôt aux urnes
La campagne électorale pour la présidentielle elle, est prévue le 13 août pour s’achever le 26 août. Récemment le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, qui a exprimé son intention d’être candidat à un second mandat s’était félicité d’avoir sorti le pays d’une « économie de rente ». Il défendait ainsi le bilan de son septennat devant le Parlement réuni en congrès. Alors que la date de la présidentielle se rapproche à grands pas où en est le Gabon sur le plan socio-économique et politique ? Cliqué sur l’image pour écouter la réponse du politologue Jonathan Ndoutoume Ngom. Deutsche Welle

Algérie: revoilà Bouteflika
Le président algérien a effectué mardi sa première sortie publique, en allant se recueillir sur la tombe des martyrs de la guerre d’Algérie. En fauteuil roulant, Abdelaziz Bouteflika, 79 ans, a déposé une gerbe de fleurs au carré des martyrs du cimetière d’El-Alia, dans la banlieue Est d’Alger, la capitale, à l’occasion du 54e anniversaire de l’indépendance du pays. Des images de la télévision publique l’ont montré en train d’assister à une prière et de recevoir les honneurs de la garde républicaine. Le chef de l’Etat algérien a ensuite embrassé le drapeau national et salué les principaux membres du gouvernement, les présidents des deux chambres du Parlement et le président de l’organisation nationale des moudjahidines, qui réunit des vétérans de la guerre d’Algérie. BBC

Congo-Kinshasa: L’opposition au bord de l’éclatement ?
La situation politique en République Démocratique du Congo devient quelque peu compliquée. La souveraineté du pays est mise en cause, à en croire un député de la majorité présidentielle qui accuse une frange de l’opposition d’irresponsabilité. Il s’agit de l’honorable Pico Mwepu Kanyanta qui pense que toute l’opposition est à genoux devant Moïse Katumbi. Plus loin dans ses propos, il affirme, sans crainte d’être contredit que les travaux de l’opposition tenue à Genval avaient été financés par l’ex-gouverneur du Katanga. allAfrica

Moïse Katumbi : « Si Joseph Kabila ne veut pas partir, le peuple congolais sortira »
Moïse Katumbi préférerait mesurer sa popularité à Kinshasa ou au Katanga, la riche province de la République démocratique du Congo (RDC) qu’il a gouvernée de 2007 à 2015, plutôt que de recevoir dans un palace parisien. Repos médical ou début d’exil forcé ? Candidat à la succession de Joseph Kabila pour une élection qui ne se tiendra certainement pas à la date prévue de novembre, l’homme d’affaires passé à l’opposition vient de subir sa première condamnation par la justice congolaise le 22 juin. Trois ans de prison pour un litige immobilier qui le rendent inéligible. Il risque par ailleurs la réclusion à perpétuité suite à une inculpation pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » dans une affaire de recrutement présumé de mercenaires. Entretien. Le Monde

Centrafrique: au moins 10 morts dans des affrontements dans l’est
Au moins 10 personnes ont été tuées et plus de 25 autres blessées dans des affrontements armés entre factions rebelles à Bambari, dans l’est de la Centrafrique, pays qui enregistre un regain de violences, a-t-on appris mardi auprès de la gendarmerie locale. « Au moins 10 personnes ont été tuées et on dénombre plus de 25 blessés dans des affrontements qui ont éclaté lundi à Bambari », a déclaré à l’AFP un officier de la gendarmerie sous couvert d’anonymat. Ces combats opposaient entre eux des membres de l’Unité du peuple centrafricain (UPC), une des principales factions armées issues de l’ex-rébellion Séléka, qui avait pris le pouvoir à Bangui en mars 2013 avant d’en être chassée par une intervention militaire internationale début 2014, selon cet officier. TV5

Technologie : comment Whatsapp a conquis l’Afrique
Lancé en 2009, Whatsapp compte aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs. Une performance de taille à laquelle l’Afrique est loin d’être étrangère : Whatsapp est l’application mobile la plus utilisée du continent et sa croissance est exponentielle. Recette d’un (énorme) succès. Fin 2015, Whatsapp représentait 11% du trafic mobile en Afrique subsaharienne, deux fois plus que Facebook et 2,5 fois plus que YouTube, selon une étude du cabinet Sandvine. Mieux : dans ce domaine l’application affichait une croissance de 50% entre fin 2014 et fin 2015. Et celle-ci semble loin d’avoir faibli depuis, notamment parce que ses concepteurs ont su jouer plusieurs cartes gagnantes. Jeune Afrique

« Où est passé l’argent chinois » investi en RDC ?
« Les Chinois sont partis », se lamentent les représentants des mines de la République démocratique du Congo (RDC). Sur place, les effets du ralentissement de la deuxième économie mondiale se font cruellement sentir : la production de cuivre a chuté de 11,6 % sur un an au premier trimestre, celle de cobalt de 16,3 %, et plusieurs entreprises ont arrêté leur production au Katanga. Certaines temporairement, d’autres définitivement. La Chambre des mines estime que les entreprises minières ont supprimé 3 000 emplois et leurs sous-traitants plus de 10 000. C’est pourtant dans ce contexte déprimé que le groupe chinois China Molybdenum a signé l’un des plus gros contrats de l’histoire du pays et le plus gros rachat privé à ce jour : la cession par le groupe américain Freeport-McMoRan de la mine congolaise de Tenke Fungurume pour plus de 2,6 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros). Le Monde



Photo: Adam Jones