Revue de Presse du 6 février 2017

Nigeria : Muhammadu Buhari prolonge son congé médical
L’état de santé du président nigérian Muhamadu Buhari défraye la chronique en ce moment dans son pays. Ces derniers jours, il a même été signalé dans plusieurs organes de presse locaux que le dirigeant nigérian serait mort. Un communiqué de la présidence nigériane à Abuja a révélé dimanche que « le Président Muhammadu Buhari a écrit à l’Assemblée nationale, le 5 février 2017, l’informant de son désir de prolonger son congé afin de compléter et de recevoir les résultats d’une série de tests recommandés par ses médecins ». La présidence a annoncé précédemment que Buhari allait profiter de son séjour au Royaume Uni pour achever des contrôles médicaux de routine, alors même que dans son pays les rumeurs les plus folles ont fait état de sa mort en raison d’une grave maladie. BBC

Libye: le maréchal Khalifa Haftar se tourne vers la Russie et les Etats-Unis
Le maréchal libyen, Khalifa Haftar, se montre une fois de plus critique face à la communauté internationale. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire français le Journal du Dimanche (JDD), l’homme fort de l’Est de la Libye reproche notamment à l’ONU de très mal connaître la situation dans le pays. Il évoque aussi sa bonne coopération avec les Russes et ne ferme pas la porte à une coopération avec le nouveau président des Etats-Unis. RFI

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé face au témoin 106
L’ancien président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé comparaissent ce matin après plusieurs semaines de pause. Ils sont accusés d’avoir commis des crimes contre l’humanité lors de la crise postélectorale de 2010. L’ancien président ne reconnait pas la victoire de son rival Alassane Ouattara, candidat du RDR, actuel parti au pouvoir. Il avait fini par être chassé du pouvoir par l’armée française et les soldats rebelles qui soutenaient le président Ouattara. Avant la dégénérescence de cette crise, le Pr Laurent Gbagbo qui dénonçait de graves tricheries de son adversaire avait appelé à faire recompter les voix. La France, alors dirigée par Nicolas Sarkozy, avait refusé cette solution et appelé l’ex-chef de l’État à partir du pouvoir au risque d’aller le chercher. Afrique sur 7

RCA : sécuriser les frontières pour lutter contre les groupes armés
En Centrafrique, Anicet Georges Dologuélé, challenger du président Faustin Archange Touadéra au second tour de la présidentielle de février 2016, député de la ville de Bocaranga (nord- est de Centrafrique) a dénoncé, le bilan de 15 morts et les pillages dans sa ville suite aux affrontements entre anti balakas et un groupe ex-sélékas dénommé 3R. Jean pierre Guerret-Pidoux, président du Mouvement de l’Evolution Sociale de l’Afrique Noire, le plus vieux parti politique en Centrafrique, estime que la recrudescence des affrontements dans son pays, est due au changement de politique de l’actuel gouvernement, malgré la présence des forces internationales. Pour lui,  »la violence qui s’observe sur l’ensemble du territoire Centrafricain s’explique en partie par la politique de rupture du chef de l’Etat avec l’unique stratégie de l’ancien gouvernement qui consistait à distribuer les billets de banque aux milices. Ou encore à nommer les uns et les autres à des postes qui leur fournissaient une rente pour éviter l’embrasement de la violence », précise Jean pierre Guerret-Pidoux. BBC

Nigeria : Chef Ibori au pays après 4 ans de prison
L’un des hommes les plus puissants du Nigeria, qui avait été emprisonné en Grande-Bretagne pour blanchiment d’argent et fraude fiscale, est rentré au pays. L’information est donnée par ses assistants. « Le chef James Ibori est arrivé à Abuja tôt le matin », a déclaré Ighoyota Amori, conseiller politique d’Ibori, qui était gouverneur de la riche région en pétrole, entre 1999 et 2007. Selon lui, Ibori qui a été libéré à Londres en décembre après avoir servi plus de quatre ans de peine d’emprisonnement sur les 13 ans, se rendrait plus tard à Warri, ville au sud dans l’état du delta. « Un avion privé affrété le conduira à Warri et il atterrira à l’aérodrome Osubi exploité par Shell « , a-t-il ajouté. BBC

Gabon: vers un dialogue politique juste après la CAN 2017?
Le gouvernement a annoncé que le dialogue politique se tiendrait après la CAN, dont la finale a eu lieu ce dimanche 5 février. Francis Nkéa, ministre des Relations avec les institutions constitutionnelles, espère une ouverture dans les prochains jours. Le Parlement européen vient d’adopter une résolution sur le Gabon dans laquelle les députés jugent les résultats de la dernière présidentielle extrêmement douteux et remettent en cause la légitimité d’Ali Bongo. Néanmoins, le pouvoir poursuit l’organisation d’un dialogue politique. Un engagement pris par le chef de l’Etat après les violences post-électorales. RFI

Indépendance du Sahara occidental: le chef du Polisario n’exclut aucune option
Malgré la réintégration du Maroc dans l’Union africaine, la situation reste tendue entre le royaume et le Sahara occidental. Dimanche 5 février, dans sa première déclaration depuis le sommet d’Addis Abeba, le chef du Polisario a annoncé que toutes les options, y compris la lutte armée, étaient envisageables pour obtenir l’indépendance du pays. Une solution pacifique et la reconnaissance des frontières internationales du Sahara occidental. Voilà ce que Brahim Ghali, le chef du Polisario, attend de l’arrivée du Maroc dans les rangs de l’Union africaine. Pourtant, il estime que toutes les options restent ouvertes, y compris celle de la reprise de la lutte armée. RFI

Kenya: entre pillage et braconnage, la guerre des pâturages
Sur les quatre dernières décennies, le nombre de têtes de bétail au Kenya a augmenté de 76%, tandis que le nombre d’animaux sauvages a baissé de 68%., selon cette étude. Ces chiffres ne concernent que le Kenya, mais M. Ogutu soutient que le problème est continental. – Placement financier – La croissance des troupeaux a en outre été dopée par des considérations financières: le bétail, dont la valeur a considérablement augmenté, s’est révélé être un investissement de choix pour les élites urbaines kényanes, qui le voient comme un compte en banque mobile échappant à la fiscalité. Mais lorsque les pâturages traditionnels sont transformés en désert par des troupeaux trop importants, les éleveurs vont voir là où l’herbe est plus haute. En l’occurrence, dans les réserves et ranchs de la région de Laikipia. L’Express

La stratégie de l’UE freine le flux migratoire au Niger, mais à quel prix ?
Les mesures répressives mises en œuvre par le Niger, avec le concours financier de l’Union européenne, pour lutter contre la migration se sont révélées efficaces : elles ont permis de faire baisser de manière sensible le nombre de migrants qui se déplacent vers le Nord pour rejoindre le littoral nord-africain, puis l’Europe. Mais avec quelles conséquences ? IRIN

Le soudan prêt à renforcer ses relations avec les Etats-Unis
Cette déclaration intervient dans un contexte marqué par un récent décret du président américain Donald Trump interdisant aux ressortissants soudanais d’entrer sur le territoire américain. « Le Soudan et les Etats-Unis ont de nombreux objectifs communs, y compris la lutte contre le terrorisme « , a indiqué M. Ghandour dans un message adressé au nouveau secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson. Le ministre soudanais n’a pas réagi spécifiquement au décret controversé de Donald Trump bloquant l’entrée aux Etats-Unis de plusieurs citoyens de pays à majorité musulmane dont le soudan. Le décret s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique américaine de lutte contre le terrorisme. BBC

L’empreinte durable d’Al-Qaida au Sahel
[…] Depuis trois ans, les attaques les plus spectaculaires au Sahel, et même au-delà, ont toutes pour commanditaire un seul homme, donné pour mort à quatre reprises (la dernière fois en Libye, en novembre 2016) : Belmokhtar, dit « le Borgne ». Son parcours est lié à l’émergence d’AQMI. C’est l’histoire d’une guérilla algérienne acculée dans les montagnes du nord de l’Algérie et qui, dans les années 2000, a déplacé son centre de gravité vers l’immensité sahélienne, devenant aujourd’hui l’une des branches les plus actives d’Al-Qaida. Pourchassés par les services de sécurité algériens, exsangues et discrédités par le chaos des années 1990, ces héritiers de la « décennie noire » se sont tournés vers le sud et les perspectives qu’offrait le Sahel. Délaissée par les Etats qui la constituent, la région leur est familière. Le Monde

Rwanda : un second candidat déclaré face à Kagamé
Philippe Mpayimana, se présentera en candidat indépendant face à deux autres candidats déjà déclarés : Paul Kagamé, l’actuel président rwandais et Frank Habineza, le président du Parti démocratique vert, seul parti politique d’opposition reconnu par le pouvoir en place. Journaliste de profession, Philippe Mpayimana, n’est pas connu sur la scène politique rwandaise. Il a quitté le Rwanda en 1994 pour s’exiler d’abord en RDC, au Congo Brazzaville, puis au Cameroun avant de s’établir en France à partir de 2003. BBC

Angola : Après Dos Santos, « on peut s’attendre à une transition graduelle »
Le président angolais José Eduardo dos Santos, l’un des dirigeants africains restés le plus longtemps au pouvoir, a confirmé vendredi son départ. L’un de ses proches, Joao Lourenço, se présentera aux élections d’août. Décryptage de cette transition. Fin de règne en Angola. Le président José Eduardo dos Santos, 74 ans dont 37 au pouvoir, a confirmé vendredi 3 février qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat aux élections générales prévues en août prochain. Conformément au scénario qui avait filtré l’année dernière, il a officiellement désigné pour lui succéder l’un de ses proches, l’actuel ministre de la Défense Joao Lourenço. France 24

Méditerranée: 1.500 migrants secourus ce week-end, un chiffre élevé en prériode hivernale
Quelque 1.500 migrants ont été secourus ce week-end au large de la Libye, un chiffre inhabituellement élevé en hiver où le rythme des traversées ralentit habituellement en raison des conditions météo difficiles. Ce bilan, fourni par les gardes-côtes italiens qui coordonnent les opérations dans la zone, porte à plus de 4.500 le nombre de migrants secourus depuis mercredi. Dimanche, 900 migrants naviguant sur trois embarcations de fortune ont été secourus en Méditerranée centrale par le navire de la marine espagnole Canarias, inséré dans le dispositif EunavforMed, ainsi que par des navires de marine marchande. TV5



Photo: Adam Jones