Revue de Presse du 6 décembre 2016

En Gambie, le chef de l’opposition a été libéré
Voilà l’un des premiers signes que l’ère Yahya Jammeh appartient au passé et que la transition s’organise en Gambie. Un tribunal a en effet ordonné, lundi 5 décembre, la libération sous caution du chef du principal parti d’opposition, Ousainou Darboe, et de 18 coprévenus, condamnés en juillet à trois ans de prison ferme pour participation à une manifestation non autorisée. « Les demandeurs se voient accorder la liberté sous caution » en attendant leur jugement en appel, a déclaré le juge, dans une décision très attendue, trois jours après l’annonce de la victoire du candidat de l’opposition, Adama Barrow, à l’élection présidentielle face à Yahya Jammeh, au pouvoir depuis vingt-deux ans. Le Monde

Gambie. Défaite de Yahya Jammeh : “Des gens ont cru à un canular”
L’agent immobilier Adama Barrow a déjoué tous les pronostics en remportant, vendredi 2 décembre, l’élection présidentielle en Gambie. Il met fin à 22 ans de règne de l’autocrate Yahya Jammeh. “La chose était tellement inattendue que bien des gens ont cru à un canular”. C’est peu dire que la défaite à l’élection présidentielle gambienne de l’autocrate Yahya Jammeh, à la tête du pays depuis 22 ans, a surpris tout le monde. Courrier International

RCA : casques bleus soupçonnés d’agressions sexuelles
Quarante et un Casques bleus de la Mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca) soupçonnés d’avoir commis des agressions sexuelles à Dekoa, dans la préfecture de Kemo en Centrafrique. Les faits se sont déroulés entre 2014 et 2015. Stephane Dujarric, porte-parole de l’Onu, a rendu public les résultats de l’enquête de lundi à New-York. Les présumés auteurs de ce scandale sexuel de la mission onusienne en Centrafrique ont été identifiés et sont des ressortissants du Burundi et du Gabon. L’opération qui a permis de faire la lumière sur ces abus a été menée en coopération avec des enquêteurs burundais et gabonais. BBC

En Libye, les djihadistes de l’EI chassés de leur fief de Syrte
Après plus de six mois d’intenses combats, le principal bastion du groupe extrémiste en dehors de la Syrie et de l’Irak est tombé aux mains des forces pro-gouvernementales. Les djihadistes du groupe État islamique (EI) ont subi un revers majeur avec l’annonce de la reprise totale de leur fief libyen de Syrte, qu’ils ont farouchement défendu pendant plus de six mois. La «victoire» dans cette ville de 75.000 habitants, où naquit le colonel Mouammar Kadhafi, a été proclamée ce lundi par le gouvernement libyen d’union nationale (GNA), qui a salué «le retour» de la cité dans le giron de l’État. Le Figaro

Sénégal : un forum stratégique sur la sécurité
Le troisième forum sur la sécurité s’ouvre ce lundi à Dakar, capitale du Sénégal. Il a pour thème : l’Afrique face à ses défis sécuritaires, regards croisés pour des solutions efficientes. Pour le ministre Seydou Guèye porte-parole du gouvernement sénégalais, le sommet de Dakar est devenu une rencontre majeure en Afrique afin de mieux lutter contre l’extrémisme religieux. Pour le porte-parole du gouvernement sénégalais, ce sommet sur la paix et la sécurité, est une réponse du point de vue stratégique et conceptuel et du point de vue tactique par rapport à ce nouveau fléau qui est entrain de dévaster le monde. BBC

Les Ghanéens attendus aux urnes mercredi
Ce lundi est le dernier jour pour la campagne présidentielle au Ghana. C’est à minuit en principe que prend fin officiellement la campagne électorale. Pour l’instant, elle bat son plein dans le pays. Le président sortant John Mahama est en course pour un second mandat de quatre ans à la tête du Ghana. Il a face à lui six autres candidats dont le challenger numéro un, Nana Addo Akufo du New Patriotic Party, principal parti d’opposition. BBC

Nigéria :  »l’ONU exagère sur la famine »
La présidence nigériane affirme que les agences d’aide humanitaire y compris celles des Nations Unies exagèrent sur la situation de famine dans le Nord-Est du Nigéria. Le porte-parole du président nigérian, Garba Shehu a déclaré mardi que « des revendications hyperboliques » ont été faites par, entre autres, des agences d’aide humanitaire oeuvrant dans la région. Selon l’ONU, quelques 75 000 enfants risquent de mourir de faim dans les prochains mois. « Nous sommes préoccupés par les tentatives flagrantes de susciter une inquiétude inexistante sur la famine par certains organismes d’aide internationale », a souligné le responsable nigérian cité par Reuters. BBC

Nigeria : des avions de combat russes et pakistanais
Le Nigeria a acheté des avions de guerre et des hélicoptères auprès de la Russie et du Pakistan, suite au refus des États-Unis de vendre des armes à l’état ouest-africain, a déclaré le chef d’état-major d’armée de l’air, Sadique Abubakar. Cette transaction vise à renforcer l’armée dans ses efforts pour mettre fin à l’insurrection des militants islamistes dans le Nord et des milices du pétrole dans le Sud. Selon le colonel Abubakar, l’arrivée des avions de combat et des hélicoptères déjà commandés est imminente. En raison du non-respect des droits de l’homme du Nigeria, les Etats-Unis ont refusé de lever l’interdiction de vendre des armes à Abuja, malgré les appels lancés par le président Muhammadu Buhari. BBC

Afrique du Sud: l’opposition conteste en justice un éventuel retrait de la CPI
En Afrique du Sud, l’opposition politique a saisi la justice pour empêcher un retrait du pays de la Cour pénale internationale. Il y a deux mois, l’Afrique du Sud annonçait son retrait du statut de Rome et réclamait une réforme des articles sur la possibilité de poursuivre les chefs d’Etat. Le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique, a donc entamé une procédure en justice qui est examinée par la Haute Cour de Pretoria depuis ce lundi matin. RFI

Quatre pays d’Afrique de l’Ouest s’engagent à bannir les carburants toxiques
Après le Ghana, il y a un mois, quatre pays d’Afrique de l’Ouest promettent à leur tour d’interdire les carburants toxiques sur le sol. Il s’agit du Nigeria, du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Togo. A l’occasion d’une réunion organisée jeudi dernier à Abuja par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), ils se sont engagés à limiter drastiquement la teneur en soufre autorisée pour les carburants importés dès juillet 2017. Cette décision intervient quelques mois après le publication d’un rapport explosif de l’ONG Suisse Public Eye, baptisé «Dirty Diesel». RFI

Appel au « boycott et au sabotage » de la CAN 2017 au Gabon
Deux militants de la société civile ont lancé un appel au « boycott et au sabotage » de la Coupe d’Afrique des Nations de football, qui doit se tenir au Gabon du 14 janvier au 5 février, si les organisateurs n’annoncent pas son transfert « vers un autre pays plus stable » d’ici le 15 décembre. Les deux signataires de cet « ultimatum », l’opposant gabonais Marc Ona Essangui, figure de la société civile locale, et le Français Laurent Duarte, dénoncent le maintien de la CAN-2017 au Gabon après les violences post-électorales d’août-septembre qui ont marqué la réélection d’Ali Bongo Ondimba. « Les quatre villes organisatrices : Libreville, Franceville, Port-Gentil et Oyem, sont celles qui ont connu la plus forte contestation suite à la frauduleuse proclamation d’Ali Bongo Odimba comme président, le 31 août 2016 », écrivent-ils dans une lettre au président de la Confédération africaine de football (CAF), le Camerounais Issa Hayatou et dont VOA Afrique a obtenu une copie VOA

RD Congo: au moins 31 morts dans des affrontements
Au moins 31 personnes ont été tuées dans des affrontements entre les forces de l’ordre et une milice dans le centre de la République démocratique du Congo, théâtre récemment de la naissance d’une nouvelle rébellion contre le gouvernement central. Selon les autorités, ces violences ont opposé entre vendredi et dimanche des policiers et des soldats à la milice d’un ancien chef coutumier local dans la région de Tshikapa, capitale de la province du Kasaï. Les combats ont fait « 13 morts et 14 blessés dans les rangs des forces de l’ordre », a affirmé lundi sur la télévision publique Hubert Mbingho N’Vula, vice-gouverneur du Kasaï, et « 18 morts » du côté de la milice. TV5

La Monusco se prépare à des violences à l’approche du 20 décembre en RDC
La Mission de l’ONU en République démocratique du Congo se prépare à faire face à des violences à l’approche de la fin du mandat du président Joseph Kabila, a indiqué le représentant spécial de l’ONU en RDC. S’adressant au Conseil de sécurité qui tenait des consultations sur la situation dans le pays, où au moins 31 personnes sont mortes dans des affrontements entre vendredi et dimanche, Maman Sambo Sidikou a fait part d’un « sentiment d’appréhension » à deux semaines du 20 décembre. « Tirant les leçons des violences survenues les 19 et 20 septembre, a-t-il ajouté, la Monusco a actualisé ses plans d’urgence et adapté son déploiement », afin de « protéger les civils autant que possible ». VOA

Burundi: des croix sur les maisons inquiètent les habitants de Rumonge
A Rumonge, une ville située au sud-ouest du Burundi, les opposants assurent vivre sous une pression constante et dans la terreur depuis plus d’une semaine car ils retrouvent au réveil des croix tracées sur leur maison durant la nuit, tout en se demandant ce qui va leur arriver. Ils accusent les Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir, CNDD-FDD, d’en être les responsables. L’administration locale dément. RFI

Libye. Les kadhafistes préparent leur retour 
La situation en Libye est si chaotique que le néologisme “libyanisation” est en train de s’imposer. Une combinaison fatale de balkanisation – division d’un État en zones autonomes – et de somalisation – défaillance d’un gouvernement au profit de milices. Actuellement, le pays compte trois gouvernements (lire ci-dessous). Ces cinq dernières années, la Libye a connu deux élections générales [en juillet 2012 et juin 2014], l’arrivée du groupe État islamique [EI, qui se manifeste en octobre 2014 à Derna d’où il est chassé en juin 2015, et sur le point d’être vaincu dans son fief à Syrte] et des conflits ethniques de basse intensité. La déliquescence est telle que de plus en plus de Libyens réclament un retour de la Jamahiriya (État des masses) installé par Muammar Kadhafi. Courrier International

Le procès de l’Armée de résistance du Seigneur devant la CPI
Onze ans après l’émission d’un mandat d’arrêt contre lui, Dominic Ongwen sera jugé devant la Cour pénale internationale à partir de ce mardi 6 décembre. Enlevé à l’âge de 14 ans par les hommes de Joseph Kony, dans le nord de l’Ouganda, l’enfant soldat était devenu l’un des commandants redoutés de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), mais doit désormais répondre de crimes contre l’humanité et crimes de guerre. RFI

Le Qatar et l’Afrique, une relation encore bien hésitante
Après l’ouverture de la première ambassade du Niger au Qatar, en août 2015, c’est au tour du Mali d’inaugurer, en octobre, sa représentation diplomatique dans cet émirat gazier, devenu si stratégique du fait de ses gigantesques revenus. Les ouvertures de nouvelles ambassades africaines se sont multipliées depuis une dizaine d’années à Doha. Auparavant, seuls les pays du Maghreb, la Mauritanie, le Soudan ainsi que l’Erythrée avaient des implantations diplomatiques dans ce pays du Golfe. Le Monde



Photo: Adam Jones