Revue de Presse du 5 janvier 2017

Gambie: le général Ousman Badjie soutient Yahya Jammeh
En Gambie, alors que le président sortant Yahya Jammeh est pressé de toutes parts de quitter le pouvoir après sa défaite à la présidentielle du 1er décembre, le chef d’état-major de l’armée, le général Ousman Badjie, lui clame son soutien. Un soutien qui intervient par ailleurs alors que l’option d’une intervention militaire brandie par la Cédéao est toujours sur la table. Dans un message de vœux adressé à Yahya Jammeh et publié par un journal gambien, le général Badjie lui exprime « la loyauté indéfectible des forces armées gambiennes ». RFI

Côte d’Ivoire: Ouattara confirme qu’il ne sera pas candidat en 2020
A Abidjan ont eu lieu mercredi 4 janvier les vœux du président Ouattara aux corps constitués du pays. Lors de cette cérémonie au palais présidentiel, le chef de l’Etat a de nouveau fait une déclaration concernant l’avenir politique et l’échéance de 2020. Pour lui il est clair qu’il ne se représentera pas pour briguer un nouveau mandat. Il l’avait affirmé en 2015 avant sa réélection, il l’avait redit au moment du referendum constitutionnel et il l’a donc re-redit mercredi lors de la présentation des vœux aux corps constitués, Alassane Ouattara fermera le ban en 2020 en ce qui concerne sa longue carrière politique d’un demi-siècle . « A l’occasion de mes 75 ans, ceci m’amène à réaffirmer que les institutions de la République qui seront mises en place très prochainement me permettront de prendre congé en 2020 », a-t-il déclaré. RFI

Deux morts dans l’attaque d’un convoi de la Minusca
Une attaque armée contre un convoi de la Mission de l’ONU pour la paix en Centrafrique (Minusca) a fait deux morts et deux blessés dont un grièvement, parmi des soldats marocains. L’attaque survenue mardi a lieu à environ 20 Km de Mboki sur la route de Zémio dans le sud-est du pays. C’est hier que la Minusca a rendu publique l’information. La Mission onusienne précise que l’incident est survenu alors que les Casques bleus assuraient l’escorte d’un convoi de camions transportant du fuel de la localité de Zemio à destination d’Obo. Les soldats de la paix à bord ont été surpris par des tirs nourris d’armes. Les auteurs de l’attaque se sont enfouis dans la brousse. Leur identité et les raisons de l’attaque ne sont pas encore connues. BBC

Kabila reconduit le mandat des évêques médiateurs
Le président congolais Joseph Kabila a reconduit mercredi la médiation de l’épiscopat congolais en vue de l’application de l’accord de cogestion de la République démocratique du Congo jusqu’à l’élection de son successeur, a-t-on appris des sources concordantes. « Les choses sont claires après l’échange entre les évêques et le président de la République qui leur a demandé de tout faire pour mettre en application l’accord », a déclaré une source ecclésiastique. « Les évêques ont été reçus en audience par le président Kabila. Mais le contenu des entretiens n’est pas destiné à la presse », a déclaré un proche collaborateur du chef de l’État. Mercredi en début de soirée, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) ont présenté « en primeur » à M. Kabila l’accord de sortie de la crise née du maintien du chef de l’État au-delà du terme de son mandat le 20 décembre. La Libre

En RDC, la crise est aussi économique
Chaque matin, à l’aube, les vendeurs à la sauvette comme les hommes d’affaires de Kinshasa, Lubumbashi et d’ailleurs consultent deux indicateurs. Le premier s’affiche sur leur smartphone : le cours du cuivre. Le second sur les tableaux noirs qui sont légion dans les centres-ville : le taux de change du franc congolais en dollar. Dans l’économie congolaise, jungle majoritairement informelle, dépourvue de suivi statistique précis et soumise à la volatilité des prix, ces deux chiffres constituent les seules balises. Au sud-est du pays, lovée dans les monts verdoyants et les terrils, Lubumbashi, capitale de la province minière du Haut-Katanga, désespère. Le cœur économique du plus grand pays d’Afrique francophone bat au ralenti. Le prix de la tonne de cuivre a dégringolé sous la barre des 5 000 dollars (4 800 euros) en 2015, contre près de 8 000 dollars trois ans plus tôt, et remonte péniblement. Nombreux sont ceux qui, comme le géant anglo-suisse Glencore, ont suspendu leurs activités. Le Monde

RDC: l’ONU appelle à l’application rapide de l’accord du 31 décembre
Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est félicité mercredi 4 janvier dans une déclaration unanime de l’accord du 31 décembre qui doit permettre une sortie de crise en RDC. L’église catholique avait assuré une médiation entre le gouvernement de Joseph Kabila et l’opposition pour une transition de pouvoir pacifique avant de nouvelles élections en décembre 2017. Les diplomates appellent maintenant à son application rapide et complète. RFI

Mali : 15 morts dans un accident de la route
Le bilan de l’accident qui s’est produit mercredi matin entre Ségou et Bamako est lourd. Quinze morts et une trentaine de blessés. Quatorze personnes sont mortes sur le coup et la 15ème est morte durant son évacuation à Bamako. Un camion allant à Ségou et un car de transport en commun en provenance de Gao avec à bord une cinquantaine de passagers sont entrés en collision. Le ministre de la santé a parlé de choc frontal. Les ministres de la santé et des transports se sont rendus au chevet des 30 blessés dans un hôpital de Bamako. BBC

Libye: le maréchal Haftar promet de continuer la guerre contre les jihadistes
Le maréchal libyen Khalifa Haftar, dans un entretien accordé à nos collègues italiens, adresse plusieurs messages aux Libyens et à l’étranger. Dans ce long entretien avec le quotidien italien Il Corriere della Sera, il soutient qu’il a l’appui du président russe pour obtenir des armes. L’homme fort de l’est de la Libye assure qu’il va poursuivre la guerre qu’il livre aux islamistes depuis 2014 et appelle le gouvernement de Fayez el-Sarraj à le suivre. RFI

Afrique du Sud: l’ANC contre-attaque
En Afrique du Sud, alors que l’ANC, le parti historique de Nelson Mandela, fête ses 105 ans d’existence ce week-end, son secrétaire général met en garde : le parti est menacé par la corruption. Selon Gwede Mantashe, le parti pourrait perdre les élections présidentielles prévues dans 2 ans s’il ne se ressaisit pas. Gwede Mantashe sort de son silence. La corruption et le factionnalisme sont en train de détruire l’ANC. Il ne faut pas ignorer le problème alors que le mouvement est profondément divisé et doit élire son prochain président d’ici la fin de l’année. RFI

Burkina Faso: le défi sécuritaire du nouveau chef d’état-major des armées
Au Burkina Faso, c’est la passation de commandement entre le l’ancien et le nouveau chef d’état-major général des armées. Nommé la semaine dernière, le colonel major Oumarou Sadou a pris le commandement des forces armées burkinabè en présence du président Roch Marc Christian Kaboré. L’un des défis qui attendent le nouveau patron de l’armée burkinabè est la lutte contre les groupes armés qui ont multiplié les attaques dans le nord du pays. Et il devrait faire face aux hommes du prédicateur radical Malam Ibrahim Dicko. RFI

L’ONU demande au Burundi de revenir sur la radiation d’Iteka
Les Nations unies se sont déclarées mercredi « très déçues » de la décision du gouvernement burundais de radier la plus ancienne ligue burundaise des droits de l’homme, Iteka, et lui ont demandé d’annuler cette décision. Cette ONG, active depuis 1991, « accomplit un travail essentiel pour surveiller et documenter les violations des droits de l’homme commises eu Burundi », un pays où la situation dans ce domaine « est précaire », a souligné le porte-parole adjoint de l’ONU Farhan Haq. Les violences au Burundi ont fait plus de 500 morts et poussé plus de 300.000 personnes à quitter le pays depuis avril 2015. « Nous demandons au gouvernement », a-t-il ajouté, « de revenir sur sa décision et de reconsidérer aussi les restrictions imposées à d’autres organisations de défense des droits de l’homme et de la société civile sanctionnées depuis trois mois ». VOA

Gabon: Libreville croule sous les déchets dix jours avant le début de la CAN
Au Gabon, la capitale croule sous le poids des ordures ménagères depuis la veille de la Noël en raison de la grève des éboueurs. Si les salaires réclamés ont été versés depuis, la société chargée de collecter les ordures ne parvient pas à dégager les montagnes de déchets qui se sont formées durant les cinq jours de contestation. Un mauvaise nouvelle à dix jours de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se jouera au Gabon et notamment à Libreville. RFI

L’activiste égyptien, Ahmed Maher, libéré
Ahmed Maher, 36 ans, a été le fondateur et le porte-parole du Mouvement du 6 Avril, l’un des groupes de la jeunesse les plus actifs lors de la révolte de 2011. Selon son avocat, Me Anas Sayed, il « sera placé sous contrôle judiciaire pendant trois ans, dans le cadre de sa peine ». M. Maher avait été arrêté avec d’autres activistes en novembre 2013 lors d’une manifestation au Caire pour protester contre une nouvelle loi interdisant tout rassemblement public qui ne serait pas préalablement autorisé par le ministère de l’Intérieur. Ce texte avait été jugé par les ONG internationales de défense des droits de l’Homme comme l’un des plus liberticides édictés par le pouvoir de M. Sissi. BBC



Photo: Adam Jones