Revue de presse du 5 janvier 2016

RCA : Faustin Archange Touadera en tête
L’ancien premier ministre Faustin Archange Touadera est en tête avec 120 838 voix suivi d’Anicet Georges Dologuélé ancien Premier ministre d’Ange-Félix Patassé qui a reçu le soutien officiel du parti de Bozizé. Désiré Bilal Kolingba fils d’un ancien président est troisième devant Martin Ziguélé. Les suffrages décomptés pour l’ensemble du pays et l’étranger représentent près de 523.000, soit le quart des électeurs inscrits. Ces résultats proviennent à la fois de Bangui, de huit provinces sur 16 ainsi que de l’étranger, où de nombreux Centrafricains réfugiés et expatriés ont voté. Le taux de participation à ce jour est de 71%, selon le porte-parole de l’Autorité Nationale des Elections.  BBC

RCA : des résultats qui divisent
Une vingtaine de candidats ont demandé l’arrêt des opérations de dépouillement en Centrafrique. Dans une déclaration commune, ils dénoncent ce qu’ils qualifient de mascarade électorale. Après la publication des premiers résultats partiels, les signataires font état de nombreuses irrégularités. Le texte qui exige purement et simplement l’arrêt des opérations est signé des candidats de taille comme Karim Meckassoua et Sylvain Patassé. Selon les résultats partiels, Faustin Touadera, ancien premier ministre de Francois Bozize, devancent Anicet-Georges Dologuélé, et Matrin Ziguéle. BBC

RCA: une vingtaine de candidats veulent stopper le processus électoral
En République centrafricaine (RCA), un nouveau rebond dans le processus électoral qui a débuté le 15 décembre avec le référendum, puis le 30 décembre avec le premier tour des élections présidentielle et législatives. Le processus a mis effectivement du temps à démarrer, étant maintes fois repoussé à cause de problèmes logistiques ou encore sécuritaires. Cette fois-ci, ce sont les candidats qui veulent le mettre en cause. Une vingtaine de candidats se sont associés pour dénoncer ce premier tour du scrutin présidentiel et législatif qu’ils ne jugent pas crédible. Ils réclament l’arrêt du processus électoral et une large concertation. Parmi les motifs de contestations, disent-ils, « des défaillances logistiques, des problèmes de fraudes et d’irrégularités » qui sont susceptibles de nuire à la représentativité du scrutin. RFI

L’EI s’est emparé de la ville stratégique de Ben Jawad
L’organisation État islamique (EI) continue son implantation le long des côtes libyennes. L’EI s’est emparée, lundi, de la ville de Ben Jawad, aux portes du « croissant pétrolier », une région dotée de plusieurs terminaux pétroliers. Le 14 décembre dernier, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s’était inquiété de la progression de l’organisation État islamique en Libye. Une crainte fondée : lundi 4 janvier, les jihadistes ont pris le contrôle de la ville côtière de Ben Jawad, à une centaine de kilomètres de Syrte. France 24

Réduction de son mandat de 7 à 5ans : Le président SALL y tient-il réellement?
La fascination et l’intérêt que portent de nombreuses personnes pour le traditionnel message à la nation du chef de l’Etat sont assez impressionnants. Message porteur d’espoir et annonciateur de nouvelles perspectives pour certains, cette adresse à la nation ne dépasse pas pour d’autres, un simple exercice inscrit dans le calendrier républicain. Quoi qu’il en soit, en toute rigueur, l’Homme avertit disjoint la beauté d’un discours enjolivé par une rhétorique aguicheuse de la réalité de son contenu qui bute sur l’affreux vécu du citoyen lambda. Mais puisqu’il est de coutume de considérer, à tort ou à raison, ce fameux discours comme une porte ouverte sur l’avenir, il est normal que les mots qu’ils contiennent soient analysés à l’aune des préoccupations des citoyens. Sene News

Le Soudan rompt ses relations avec l’Iran
« Le gouvernement soudanais annonce la rupture avec effet immédiat de ses relations diplomatiques avec la République islamique d’Iran », a précisé le ministère des Affaires étrangères soudanais dans un communiqué. Selon lui, cette décision a été prise « à la suite de l’attaque brutale de l’ambassade du royaume d’Arabie saoudite à Téhéran et de son consulat à Machhad » qui était « un abus flagrant des lois internationales ». Cette annonce intervient après celle de l’Arabie saoudite dimanche de couper ses liens avec l’Iran. Bahreïn a également annoncé lundi avoir rompu ses relations diplomatiques avec Téhéran tandis que les Emirats arabes unis ont rappelé leur ambassadeur en Iran et réduit leurs liens avec la république islamique. BBC

Des obus de mortiers tirés sur Bujumbura
Au moins deux personnes ont été blessées lundi par les explosions de deux obus de mortier tirés sur la capitale burundaise, Bujumbura. Selon un responsable municipal, les obus sont tombés près du quartier de Bwiza non loin de la mairie de la ville. Les violences armées se sont intensifiées depuis la réélection controversée mi-juillet du président Pierre Nkurunziza et la tentative de coup d’état en mai dernier. Ce week-end, un musicien, Pascal Trésor Nshimirimana a été tué par la police qui affirme qu’il a avait résisté à son arrestation. BBC

Kenya: 9 mois après l’attaque, l’université de Garissa rouvre ses portes
Au Kenya, la réouverture, ce lundi 4 janvier, du campus universitaire de Garissa, dans le nord-est du pays, est une bonne nouvelle. C’est sur ce campus que, le 2 avril dernier, un commando des islamistes somaliens al-Shabab avait tué 148 étudiants au cours d’un massacre qui a durablement marqué le Kenya, 18 mois après l’attaque du supermarché de Westgate, à Nairobi. Neuf mois plus tard, à Garissa, le personnel s’est présenté ce lundi matin au travail.  RFI

Les Shebab aux Africains-Américains : « We want you ! »
Les Shebab somaliens ont mis en ligne, vendredi 1er janvier, une vidéo de propagande visant le recrutement de combattants africains-américains. Celle-ci prend la forme d’un documentaire de 51 minutes qui dénonce les injustices raciales aux États-Unis et reprend les propos islamophobes de Donald Trump, le candidat favori des primaires républicaines à l’élection présidentielle de 2016. Elle exhorte aussi les musulmans américains à « fuir l’atmosphère oppressive de l’Occident pour les terres de l’islam » et, surtout, les appelle à un avenir tout tracé : mourir « héroïquement », en martyrs !  Jeune Afrique

RDC: Moïse Katumbi rejoint les rangs de l’opposition
C’est une des cartes maîtresses de l’opposition en République démocratique du Congo : Moïse Katumbi a confirmé qu’il rejoignait bien le Front citoyen 2016. L’ancien gouverneur du Katanga a rompu avec le chef de l’Etat et quitté le PPRD au pouvoir fin septembre. Depuis, il n’a lancé aucun parti politique et vient d’officialiser son passage dans les rangs de l’opposition. Dimanche, au cours d’un entretien avec des journalistes, Moïse Katumbi Chapwe a confirmé son appartenance à l’opposition. Joint par RFI, l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga a même rappelé qu’il fait partie du Front citoyen 2016.  RFI

Congo, RDC: 2016, année électorale sous tension
En ce début d’année, « Décryptage » et Nathalie Amar présentent à ses fidèles auditeurs ses meilleurs voeux pour 2016. Une année qui s’annonce sous une tension certaine au Congo-Brazza et en République Démocratique du Congo selon le calendrier électoral respectif de ces deux pays. Pour en parler ce soir, Nathalie Amar reçoit Seidik Abba, rédacteur en chef du site d’information et d’investigation Mondafrique. RFI

Accord en vue pour que l’Afrique du Sud ne soit pas exclue de l’Agoa
L’Afrique du Sud dit être proche d’un accord avec les Etats-Unis pour ne pas être exclue de l’Agoa, traité de libre-échange entre Washington et l’Afrique. Les deux pays sont engagés dans un bras de fer depuis des années concernant l’importation de viande en provenance des Etats-Unis. Le gouvernement américain a en effet menacé de revoir le statut de partenaire commercial privilégié de l’Afrique du Sud si un accord n’était pas trouvé d’ici ce lundi 4 janvier. Ce même jour, le gouvernement sud-africain a aussitôt tenu à rassurer en déclarant que les deux pays sont proches d’un accord. RFI

Ouganda : enquête sur une apparente disparition de 80 kg de cocaïne des entrepôts de la police
D’une valeur de près de 4 millions de dollars, cette cocaïne était saisie ces dernières années et devait servir de pièces à conviction, a annoncé lundi le porte-parole. Le directeur de la police nationale Kale Kayihura a mis sur pied « une équipe spéciale devant procéder à un audit du contrôle et de l’inventaire des stupéfiants servant de pièces à conviction au quartier général de la police de l’Air », a déclaré à l’AFP ce porte-parole, Fred Enanga. Le quotidien New Vision, proche du gouvernement, affirme qu’environ 80 kg de cocaïne, saisis entre 2012 et 2014, ont disparu des entrepôts de la police de l’Air à l’aéroport international d’Entebbe. Citant des sources anonymes, le journal rapporte que « la cocaïne qui y était entreposée a été remplacée par de la farine de blé et de manioc ». VOA

Kenya : réouverture officielle de l’université de Garissa où 148 personnes avaient été tuées
La réouverture de l’université a eu lieu neuf mois après l’attaque terroriste un commando de militants islamistes somaliens shabaab qui a avait fait 148 morts. La grande majorité du personnel a répondu présent pour cette pré-rentrée, et environ 60 étudiants devaient faire leur retour lundi prochain pour la rentrée effective, selon le directeur de l’université, Ahmed Osman Warfa. L’université accueillait quelque 800 étudiants avant le massacre. Les conditions de sécurité ont été renforcées avec la construction d’un poste de police au sein même de l’institution, selon M. Warfa. Une clôture extérieure est également prévue. « J’aurais aimé être armé et savoir utiliser une arme à feu cette nuit-là, je me serais battu avec les agresseurs et j’aurais au moins fait en sorte de sauver certains de mes étudiants », a déclaré le directeur avant la réouverture. VOA

Tunisie. Guerre de clans au sein du parti au pouvoir
A peine un an après son arrivée au pouvoir, le parti Nidaa Tounès se déchire. Une crise qui entache sa gouvernance et risque de lui faire perdre sa majorité parlementaire au profit du parti islamiste Ennahda. “Parmi les événements ayant marqué l’année 2015, on citera, entre autres et plus spécialement, la crise qui a secoué et secoue encore le parti au pouvoir, Nidaa Tounès [l’Appel de la Tunisie]”, relève Business News dans un article publié le mercredi 30 décembre. “La grande désillusion. C’est tout ce que l’on peut dire actuellement en parlant de la crise qui secoue Nidaa Tounès”, enchaîne Kapitalis.  Courrier International

Niger : une dizaine de candidatures déposées pour la présidentielle
Une dizaine de candidats à la présidentielle du 21 février au Niger, dont plusieurs favoris, ont déposé leur dossier de candidature à la date limite de dépôt fixée au 2 janvier, a appris dimanche l’AFP de sources concordantes. Le président sortant Mahamadou Issoufou, élu en 2011, le chef de file de l’opposition Seïni Oumarou, l’ancien président Mahamane Ousmane et l’ex-président du Parlement Hama Amadou, écroué depuis mi-novembre dans l’affaire dite des « bébés trafiqués », ont déposé leur dossier, ont confirmé leurs partis respectifs. Au total, une dizaine de candidats ont déposé leurs dossiers, selon une source proche du dossier. La presse locale évoque jusqu’à 16 candidatures. Les dossiers sont d’abord réceptionnés par le ministère de l’Intérieur qui doit les transmettre à la Cour constitutionnelle pour validation, avant le scrutin du 21 février. Jeune Afrique

Revue des vœux 2016 : ce qu’ont souhaité les présidents africains cette année
Macky Sall, Béji Caïd Essebsi, Alassane Dramane Ouattara, Ali Bongo Ondimba… Certains présidents se sont livrés au traditionnel exercice des vœux. Tour d’horizon – non-exhaustif – des souhaits présidentiels prononcés pour 2016. Jeune Afrique



Photo: Adam Jones