Revue de Presse du 4 juin 2018

Quand les accords de paix échouent : les leçons du Lesotho, du Burundi et de la RDC
De nombreux incidents en Afrique aujourd’hui représentent la reprise d’anciens conflits. Donc, dans une certaine mesure, ces conflits démontrent l’échec d’accords de paix précédemment négociés. L’examen de l’expérience de trois pays, le Lesotho, le Burundi et la République démocratique du Congo (Congo-Kinshasa), offre des leçons qui peuvent nous aider à comprendre l’avenir de tels accords. Centre d’études stratégiques de l’Afrique

Des corps de migrants repêchés au large de la Tunisie
L’information a été donnée, dans un communiqué, par le ministère tunisien de l’Intérieur qui a précisé que l’embarcation à bord de laquelle étaient ces migrants avait commencé à couler. Selon le même communiqué, 67 autres personnes ont pu être secourues. Parmi elles, il y a des Tunisiens et des migrants originaires d’autres pays. Les recherches se poursuivent pour éventuellement, repêcher d’autres corps. La Tunisie est devenue le nouveau passage de ceux qui cherchent à atteindre l’Europe par la Méditerranée, depuis la révélation des actes dégradants que subissent les migrants qui passent par la Libye. BBC

Mozambique : neuf « insurgés » tués lors d’une opération de la police
La police du Mozambique a affirmé dimanche avoir tué neuf “insurgés” lors d’une opération menée la veille dans l’extrême nord du pays après la mort par décapitation de dix villageois attribuée à un groupe islamiste actif dans la région. Le dimanche 27 mai à l’aube, un groupe de musulmans radicaux connus localement sous le nom de “al-shabab” a attaqué deux petits villages de la province du Cabo Delgado, près de la frontière avec la Tanzanie, et tué dix de ses habitants, retrouvés décapitées à la machette. Ce groupe s’est fait connaître en octobre dernier en prenant le contrôle pendant deux jours de la ville de Mocimboa da Praia, dans la même province du Cabo Delgado. Africa News

Côte d’Ivoire: le président Ouattara n’exclut pas un 3e mandat
Le président ivoirien Alassane Ouattara, dont le deuxième mandat s’achève en 2020, a déclaré qu’il n’excluait pas un troisième mandat alors que la bataille pour sa succession a déjà commencé, dans un entretien à l’hebdomadaire Jeune Afrique. « La nouvelle Constitution m’autorise à faire deux mandats à partir de 2020. Je ne prendrai ma décision définitive qu’à ce moment-là, en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire. La stabilité et la paix passent avant tout, y compris avant mes principes », a déclaré M. Ouattara, interrogé sur la possibilité de se représenter. Après avoir longtemps écarté cette possibilité, le président Ouattara estime désormais que le changement de Constitution de 2016 a remis tous les compteurs à zéro et que ses élections de 2010 et 2015 ne comptent pas. TV5

Dialogue au Togo : une nouvelle feuille de route au programme
Les présidents du Ghana et de la Guinée, “facilitateurs” dans la crise qui secoue le Togo depuis neuf mois, vont travailler à établir une nouvelle feuille de route qui servira de base aux prochaines négociations entre le pouvoir et l’opposition, a indiqué samedi le président de la Commission de la Cédéao. Des délégations de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et des présidents ghanéen Nana Akufo-Addo et guinéen Alpha Condé ont échangé samedi dans la capitale togolaise avec la coalition de l’opposition et le parti au pouvoir, après deux mois de suspension du dialogue. Africa News

Nigeria : des villageois tués par des voleurs de bétail
Les voleurs sont arrivés à moto dans le village de Zanoka. Ils ont tiré sur les habitants et ont mis feu à leurs maisons. Des membres d’un groupe d’autodéfense ont essayé de les combattre mais plusieurs d’entre eux ont été tués. Dans l’Etat de Zamfara, les affrontements entre des voleurs de bétail et les populations ont fait de nombreuses victimes ces derniers mois. Ces violences sporadiques existent depuis plusieurs années dans cet Etat du Nigeria mais elles se sont accrues en 2018. BBC

Egypte : le président Al-Sissi a prêté serment
C’était au cours d’une session spéciale retransmise en direct par la télévision nationale. Pendant la cérémonie, 21 coups de canon ont été tirés, selon l’Agence France Presse. Des avions militaires ont dessiné un drapeau égyptien dans le ciel du Caire, la capitale. Des hélicoptères ont également survolé le centre de la ville dans la matinée, au moment où le président Abdel Fattah Al-Sissi se rendait au siège du Parlement. Le scrutin s’est déroulé du 26 au 28 mars. Le président Al-Sissi avait été élu une première fois en 2014. BBC

Libye: crise humanitaire en vue à Derna
Alors que la bataille pour le contrôle de Derna dans l’est de la Libye fait rage, une crise humanitaire s’y profile. Le 7 mai, le maréchal Khalifa Haftar a lancé une offensive de grande envergure sur cette ville qu’il assiège depuis près d’un an, et aux mains de milices islamistes et jihadistes depuis 2015. Des milices qui avaient repris la ville à l’Etat islamique à l’issue de combats sanglants. Aujourd’hui, la ville est pour ainsi dire bouclée. Au moins 17 civils ont été tués ces deux dernières semaines. Rares sont ceux qui en sortent ou y entrent et l’ONU appelle les belligérants à permettre l’accès des humanitaires. RFI

Ethiopie: vers une levée anticipée de l’état d’urgence
L’Ethiopie vit ses dernières heures sous état d’urgence. Il était en vigueur depuis 3 mois et demi et devait encore durer jusqu’à la mi-août, mais le Conseil des ministres a annoncé sa levée, samedi matin. Selon le chef de cabinet du Premier ministre, « la loi et l’ordre ont été rétablis ». La chambre des représentants devrait donc logiquement valider cette proposition de loi ministérielle, peut-être ce lundi 4 juin. Cette décision est un signe d’ouverture supplémentaire de l’équipe au pouvoir à Addis-Abeba. RFI

Naufrage d’un bateau de migrants au large de la Tunisie, plus de 45 morts
Au moins 48 corps de migrants ont été repêchés et 68 personnes ont été secourues au large du sud de la Tunisie, a indiqué dimanche le ministère de la Défense tunisien dans un bilan encore provisoire. Dans la nuit de samedi à dimanche, une embarcation de migrants a été repérée alors qu’elle était « sur le point de couler », au large des côtes du gouvernorat de Sfax, avait indiqué plus tôt le ministère de l’Intérieur. RFI

«Au Nigeria, les forces de sécurité tuent plus que Boko Haram»
« Internationale jihadiste », « Sahélistan », « arc de crise »… Autant d’expressions parfois utilisées pour parler des groupes jihadistes présents en Afrique, et de la zone dans laquelle ils sont implantés. Pourtant, ces expressions peuvent fausser notre perception, selon Marc-Antoine Pérouse de Montclos, directeur de recherche à l’IRD. Dans son livre « L’Afrique, nouvelle frontière du Jihad ? » (publié aux éditions La Découverte), il affirme que Boko Haram, AQMI et les shebabs, par exemple, sont des groupes à l’ancrage plus local qu’international. Pour décrypter ce phénomène jihadiste en Afrique, Marc-Antoine Pérouse de Montclos répond aux questions de Magali Lagrange. RFI

Le ton monte entre pouvoir et opposition à deux mois de la présidentielle au Mali
Le gouvernement malien a jugé dimanche « mensongères et calomnieuses » les affirmations de l’opposition, qui lui a d’abord reproché d’avoir fait usage de « balles réelles » lors de manifestations la veille à Bamako avant de réclamer une « enquête », à deux mois de la présidentielle du 29 juillet. Au lendemain de ces affrontements qui ont fait 25 blessés selon une source hospitalière, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est inquiété de « l’évolution de la situation » au Mali, où il s’est rendu la semaine dernière. VOA

La pénurie des liquidités plombe l’économie zimbabwéenne
Au Zimbabwe, les premières élections présidentielles et législatives depuis le départ forcé de Robert Mugabe en novembre dernier se dérouleront le 30 juillet – c’est-à-dire d’ici 8 semaines. Le président Emmerson Mnangagwa déclare que le pays est désormais « open for business », ouvert aux affaires et aux investisseurs étrangers. Mais après des années de sinistre économique, la relance est un immense défi. Malgré la chute de Robert Mugabe et les promesses du nouveau gouvernement, la pénurie de liquidités continue de s’aggraver. Les retraits en liquide sont désormais limités à quelques dizaines de dollars par semaine et les banques ne distribuent plus de billets, mais uniquement des pièces. RFI

Ebola en RD Congo : « La vaccination en anneau permet d’éteindre l’incendie très vite »
Presque un mois après le début de l’épidémie d’Ebola en RD Congo, entretien avec Hugues Roberts, responsable de la cellule d’urgence de MSF qui coordonne les opérations de vaccination sur place. L’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, déclarée il y a un mois, a fait 25 décès, dont 12 sont directement attribuables au virus. Depuis le 21 mai, le ministère congolais de la Santé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et leurs partenaires, dont Médecins sans frontières (MSF), ont lancé une vaccination ciblée dans la province de l’Équateur, dans l’ouest du pays, frappée par la fièvre hémorragique hautement contagieuse et récurente en RD Congo. France 24



Photo: Adam Jones