Revue de presse du 4 janvier 2016

Rwanda: Paul Kagame se représentera en 2017
Le chef de l’Etat rwandais a annoncé jeudi soir qu’il se représenterait à l’élection présidentielle de 2017 pour un troisième mandat. Homme fort du Rwanda depuis 1994, Paul Kagame pourra potentiellement diriger le pays jusqu’en 2034. Sans surprise, Paul Kagame a annoncé qu’il serait candidat à la présidentielle du Rwanda en 2017. Il avait préparé le terrain en organisant un référendum, le 18 décembre, afin de modifier la constitution pour lui permettre de se maintenir au pouvoir. « Vous m’avez demandé de diriger à nouveau ce pays après 2017. Etant donné l’importance que vous y accordez, je ne peux qu’accepter », a-t-il déclaré lors d’un discours à la nation délivré à minuit sur la télé nationale. L’Express

Rwanda: Washington déçu par la décision du président Kagame de se représenter
Les Etats-Unis se sont dit samedi « profondément déçus » par la décision du président rwandais sortant Paul Kagame de briguer un troisième mandat et de potentiellement diriger le pays jusqu’en 2034. Washington et l’Union Européenne ont exprimé à plusieurs reprises leur profonde inquiétude et ont appelé M. Kagame à quitter le pouvoir en 2017. « Avec cette décision, le président Kagame rate une occasion historique de renforcer et consolider les institutions démocratiques que le peuple rwandais s’est échiné à bâtir depuis plus de 20 ans », a déclaré samedi le porte-parole du département d’Etat américain, John Kirby, dans un communiqué. TV5

Tchad: l’opposition s’interroge sur l’organisation des prochaines élections
Au Tchad, lors de ses vœux, le président Déby a évoqué la chute des cours du pétrole et les difficultés à venir mais aussi les prochaines élections. Pour l’opposition, ce sontdes rendez-vous politiques qu’elle ne doit pas manquer et cela passe par un contrôle partagé du processus électoral. Des élections présidentielles sont annoncés à la fin du premier trimestre 2016. Dans son message de fin d’année le chef de l’Etat a annoncé que les élections à venir se tiendront dans les délais. Mais pour l’opposition il y a des préalables parmi lesquels notamment la présence des kits de vérification à l’entrée des bureaux de vote. RFI

Grâces présidentielles en Côte d’Ivoire: qui seront les élus ?
Dans son traditionnel discours à la nation à la veille du Nouvel an, le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara a annoncé avoir accordé des grâces présidentielles pour 3100 prisonniers. Une mesure pas très explicite quant au profil des personnes concernées selon Désirée Douati, présidente de l’Association des femmes et familles de détenus d’opinion de Côte d’Ivoire. 3100 c’est le nombre de prisonniers concerné par la grâce accordée par le président de la République Alassane Ouattara. Une annonce qui toutefois n’est pas très précise sur le profil des personnes concernées. Combien de prisonniers d’opinion ? Combien du droit commun ? RFI

Les Etats-Unis pourraient exclure l’Afrique du Sud de l’Agoa
L’Afrique du Sud pourrait être exclue de l’Agoa, ce traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Afrique. Depuis des années, Washington et Pretoria sont engagés dans un bras de fer concernant l’importation de viande en provenance des Etats-Unis. Washington avait donné jusqu’au 4 janvier 2016 à l’Afrique du Sud pour lever ces barrières commerciales. dans le cas contraire, elle risque l’exclusion de ce traité de préférence commerciale.  RFI

Djibouti : la dictature de Guelleh réprime et massacre
Au pouvoir depuis 1999, candidat à un quatrième mandat en 2016, l’affairiste Ismaïl Omar Guelleh est prêt à tout pour garder un pouvoir contesté. Le 21 décembre, le régime tuait 28 civils à Balbala. Morts : 28. Blessés : 52. Disparus : 34. Prisonniers : 13. La liste nominative établie par la Ligue djiboutienne des droits de l’homme (LDDH) fait froid dans le dos. Toujours provisoire, elle jette une lumière crue sur l’effroyable massacre perpétré le 21 décembre dernier par le régime djiboutien. Ce jour-là, la police, puis la garde présidentielle et l’armée tiraient à balles réelles sur la foule rassemblée pour une cérémonie traditionnelle à Bouldhouqo, dans le faubourg de Balbala. Pour tenter de justifier ce carnage, le ministre des Affaires étrangères, Mahamoud Ali Youssouf, évoque la présence de personnes « armées de couteaux, de machettes » et même de « kalachnikovs ». Mensonges, rétorque l’Union pour le salut national (USN), une coalition de sept partis d’opposition, qui décrit une attaque arbitraire et délibérée contre des civils.  L’Humanité

Soudan du Sud: regain de tension après la création de 28 Etats
Nouvel obstacle sur la route d’une réconciliation politique entre le camp présidentiel et l’opposition au Soudan du Sud. Les anciens ministres que le président Salva Kiir avait mis en prison en 2013 signent un communiqué pour protester contre ce qu’ils considèrent comme la dernière provocation en date du pouvoir en place : la mise en place effective des 28 nouveaux Etats, remplaçant les 10 anciens.  RFI

Congo: l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi rallie l’opposition
L’ancien gouverneur de la province démembrée du Katanga (sud-est de la République démocratique du Congo), Moïse Katumbi Chapwe, un ex-membre du parti présidentiel, a annoncé dimanche son ralliement à l’opposition politique, à moins d’un an d’une élection présidentielle incertaine en RDC. Il a cependant précisé au cours d’une conférence de presse à Lubumbashi, la deuxième ville du pays, qu’il n’a rejoint aucune formation politique et n’a pas créé de parti politique, a précisé la radio onusienne Okapi. Katumbi a cependant affirmé appartenir au « Front citoyen 2016 », une plate-forme récemment créée et regroupant des Congolais de la diaspora, des membres des organisations de la société civile, des confessions religieuses, des organisations politiques de l’opposition ainsi que des personnalités politiques qui militent pour le strict respect de la Constitution. La Libre

Égypte : au moins 15 morts dans le naufrage d’un ferry sur le Nil
Au moins 15 personnes sont mortes noyées dans le Nil, au nord du Caire, dans le naufrage d’un ferry qui naviguait sans licence, ont indiqué vendredi des sources officielles égyptiennes. Le drame s’est produit dans la nuit de jeudi à vendredi et 15 corps ont été repêchés par les équipes de secours dans la province de Kafr al-Cheikh, a indiqué le gouvernement dans un communiqué, précisant que trois survivants de l’accident étaient hospitalisés. Selon le gouvernement, le bateau transportait 18 personnes en dépit d’une capacité maximale de sept passagers, et sa licence n’était plus à jour. Jeune Afrique

La lutte contre le terrorisme en Afrique, une mission cruciale mais négligée
Au cours de l’année qui vient de s’achever, le monde a connu environ 300 attaques terroristes, dont près d’un tiers se sont produites en Afrique. En Europe et de l’autre côté de l’Atlantique, Paris a été frappée par des attentats en janvier et en novembre et des attaques ont été commises par des individus isolés aux Etats-Unis, tandis que les shebab somaliens ont tué 148 personnes à l’Université de Garissa au Kenya et la secte islamiste nigériane Boko Haram a perpétré de nombreux attentats qui ont fait plusieurs centaines de morts. Se sont ajoutés tout au long de l’année l’attaque du musée du Bardo qui a coûté la vie à 23 personnes le 18 mars à Tunis, l’attaque de l’hôtel Radisson de Bamako, qui a fait une vingtaine de morts de différentes nationalités le 20 novembre et le crash d’un avion de ligne russe le 31 octobre dans la péninsule du Sinaï, qui a tué les 224 personnes à bord et été revendiqué par la branche égyptienne de l’Etat islamique (EI).  Xinhua

Présidentielle centrafricaine: l’outsider Touadéra confirme son avance, selon des résultats partiels
Les premiers résultats partiels de l’élection présidentielle qui s’est tenue mercredi en Centrafrique confirmaient dimanche l’avance d’un outsider, Faustin Archange Touadéra (candidat indépendant) sur ses rivaux, d’après des résultats partiels portant sur un quart des électeurs inscrits. Ces suffrages décomptés pour l’ensemble du pays et l’étranger représentent 522.514 voix, a détaillé le rapporteur général de l’Autorité nationale des élections (ANE), Julius Ngouadé Baba. Ancien Premier ministre (2008-2013) de l’ex-président François Bozizé renversé en 2013, Faustin Archange Touadéra, avec 120.838 voix, devance pour l’instant largement l’un des favoris Anicet Georges Dologuélé (68.547 voix), ancien Premier ministre d’Ange-Félix Patassé qui a reçu le soutien officiel du parti de Bozizé, ainsi que Désiré Kolingba, fils d’un ancien président, qui a reçu 39.952 voix. TV5

Mauritanie: évasion d’un jihadiste condamné à mort
Un prisonnier mauritanien, condamné à mort en 2011 pour « action terroriste » après une opération à la voiture piégée menée par Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) visant à assassiner le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, a disparu jeudi soir de la prison centrale de Nouakchott, a indiqué vendredi une source sécuritaire. Selon cette source le fugitif, Cheikh Ould Saleck, « a été vu la dernière fois par ses amis de prison jeudi dans la mi-jounée. Son absence à la prière (collective) du soir a alerté ses co-prisonniers salafistes qui sont allés le chercher, trouvant sa cellule verrouillée ». Ould Saleck avait participé en février 2011 à une opération d’Aqmi, qui avait convoyé sur Nouakchott trois voitures bourrées d’explosifs. Celles-ci devaient notamment aller à la présidence mauritanienne pour « assassiner le président Aziz », selon un communiqué de l’organisation. TV5

Niger : une dizaine de candidatures déposées pour la présidentielle
Une dizaine de candidats à la présidentielle du 21 février au Niger, dont plusieurs favoris, ont déposé leur dossier de candidature à la date limite de dépôt fixée au 2 janvier, a appris dimanche l’AFP de sources concordantes. Le président sortant Mahamadou Issoufou, élu en 2011, le chef de file de l’opposition Seïni Oumarou, l’ancien président Mahamane Ousmane et l’ex-président du Parlement Hama Amadou, écroué depuis mi-novembre dans l’affaire dite des « bébés trafiqués », ont déposé leur dossier, ont confirmé leurs partis respectifs. Au total, une dizaine de candidats ont déposé leurs dossiers, selon une source proche du dossier. La presse locale évoque jusqu’à 16 candidatures. Les dossiers sont d’abord réceptionnés par le ministère de l’Intérieur qui doit les transmettre à la Cour constitutionnelle pour validation, avant le scrutin du 21 février. Jeune Afrique

Le Nigeria prêt à négocier avec Boko Haram
Le gouvernement nigérian est prêt à négocier avec « une direction crédible » du mouvement islamiste Boko Haram la libération des deux cents jeunes filles enlevées à Chibok en avril 2014 , a assuré le président Muhammadu Buhari. Ce rapt massif avait soulevé une vague d’indignation mondiale. Le Monde

L’Algérie fait ses adieux à l’opposant historique Hocine Aït Ahmed
L’opposant historique algérien Hocine Aït Ahmed a été enterré, vendredi 1er janvier, dans son village natal de Kabylie. Ses funérailles ont été retransmises en direct à la télévision nationale. Hocine Aït Ahmed était le dernier survivant des neuf « fils de la Toussaint », les chefs qui ont déclenché la guerre d’Algérie contre la puissance coloniale française le 1er novembre 1954. Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a rendu hommage à ce « grand homme » ayant « accompli avec abnégation et dévouement son devoir de militant et de moujahid ». Le président français, François Hollande, a salué « l’une des grandes figures historiques (de l’Algérie), artisan de premier plan de son indépendance, et acteur engagé de la vie politique ». France 24

Sénégal: Conseil de sécurité – Le pays entame son mandat en qualité de membre non permanent
Le Sénégal a officiellement entamé ce samedi son mandat en qualité de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, a annoncé le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Le Sénégal a été élu le 15 octobre membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU au titre de la période 2016-2017 avec 187 voix. Il intègre le Conseil de l’ONU pour la troisième fois (68/69, 88/89). Le Conseil de Sécurité, outre les cinq membres permanents (Chine, Etats-Unis, Fédération de Russie, France, Grande-Bretagne), est composé de 10 membres non permanents élus pour un mandat de deux (02) ans. Le Sénégal entame son mandat qui court jusqu’au 31 décembre 2017, en même temps que l’Egypte, le Japon, l’Ukraine et l’Uruguay. allAfrica

Huit questions pour l’Afrique en 2016
La liste est loin d’être exhaustive, mais voici quelques unes de nos interrogations pour l’actualité du continent en 2016. Troisièmes mandats: le président rwandais Paul Kagame tient son troisième mandat, tout comme le président congolais Denis Sassou N’Guesso. Joseph Kabila, président de la RDC, sera-t-il le prochain sur la liste?  BBC



Photo: Adam Jones