Revue de Presse du 4 avril 2018

Kinshasa souhaite « le retrait définitif » des Nations unies en 2020
Kinshasa souhaite le départ en 2020 de la mission des Nations unies présente depuis 1999 en République démocratique du Congo, a indiqué mardi le ministre des Affaires étrangères Léonard She Okitundu, une semaine après le vote d’un nouveau mandat d’un an. « Nous avons fait savoir au Conseil de sécurité que ce mandat était considéré comme l’avant-dernier avant un retrait définitif de la force après vingt ans de présence dans notre pays », a déclaré M. She Okitundu au cours d’une conférence de presse à Kinshasa. Le ministre, qui a rang de vice-Premier ministre, a rappelé que le président Joseph Kabila avait déclaré que « la force onusienne ne peut nourrir l’ambition de rester indéfiniment » dans le pays devant les Nations unies en septembre. VOA

Élections en RD Congo : la Corée du Sud met en garde contre la « machine à voter »
L’ambassade sud-coréenne de Kinshasa a exprimé mardi ses « préoccupations » quant à la tenue des élections générales de décembre en RD congo, mettant en garde contre l’utilisation de « machines à voter » fabriquées par une firme coréenne. La Corée du Sud a officiellement mis en garde, mardi 3 avril, contre l’utilisation des « machines à voter » fabriquées par une firme coréenne, redoutant des conséquences négatives sur les élections du 23 décembre en République démocratique du Congo. France 24

Prêtre kidnappé en RDC: les ravisseurs exigent une rançon de 500.000 dollars
Les ravisseurs du prêtre catholique Célestin Ngango enlevé dimanche dans l’est de la République démocratique du Congo exigent une rançon de 500.000 dollars pour sa libération, a indiqué mardi l’Église catholique. « Ses ravisseurs ont pris contact avec la paroisse Saint-Paul de Karambi pour exiger 500.000 dollars américains de rançon pour sa libération », annonce un communiqué de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) qui « exige sa remise en liberté immédiate ». Prêtre du diocèse de Goma dans le Nord-Kivu, l’abbé Célestin Ngango a été enlevé par « des hommes armés non autrement identifiés » alors qu’il revenait de dire la messe de Pâques dans une église de sa paroisse, selon la Cenco. Slate

Crise humanitaire en RDC : désaccord entre Kinshasa et l’ONU
Le gouvernement congolais va, avec ses propres moyens, mobiliser de l’argent pour venir en aide aux victimes des conflits dans le pays et résoudre la crise humanitaire en République démocratique du Congo (RDC). Les autorités promettent de bouder une conférence des donateurs prévue le 13 avril à Genève. Cette conférence devrait permettre à la communauté internationale de trouver 1,6 milliard de dollars pour résoudre la crise humanitaire en RDC. Mais Kinshasa juge exagérés les chiffres fournis par les Nations unies et les ONG. Le gouvernement congolais promet de mobiliser 100 millions de dollars en 18 mois pour venir en aide aux victimes des conflits dans le pays. BBC

Madagascar: trois nouvelles lois électorales
Image caption Des électeurs malgaches L’Assemblée nationale malgache a voté mardi dans une ambiance tendue, trois lois qui régiront les élections législatives et présidentielles prévues entre le 25 novembre et le 25 décembre sur l’île. Ces trois textes, modifient notamment les règles de révision des listes électorales, de publication des résultats ou de candidature à la présidentielle. Les textes ont été successivement adoptés par une majorité serrée de 79 des 151 élus. Le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana s’est réjoui de l’adoption de ces lois. De son côté, l’opposition s’oppose vigoureusement depuis des semaines à leur adoption. BBC

Une nouvelle opération «ciblée» attribuée à la force Barkhane au Mali
Depuis presque deux mois, il ne se passe pas une semaine sans que des accrochages impliquant la force Barkhane soient rapportés. Dernier en date, l’intervention non confirmée officiellement de l’armée française, à une centaine de kilomètres au nord du Tombouctou. Vraisemblablement pour mettre un terme aux activités d’un certain Abdourahmane al-Maghrebi, considéré comme un formateur des membres de groupes armées dans la région. Dans le même temps, d’autres opérations se déroulent toujours, cette fois plus au Sud, dans la zone des trois frontières. RFI

RCA: un casque bleu tué, 11 blessés et 21 civils retrouvés morts à Tagbara
Un casque bleu mauritanien a été tué mardi 3 avril lors d’une attaque à Tagbara, dans le centre de la RCA. Onze autres soldats de la paix ont été blessés. Parallèlement, une vingtaine de civils ont été retrouvés tués près de l’église de cette localité qui avait déjà connu de violents combats la semaine dernière. L’attaque a été violente. Pendant plusieurs heures, dès 5 heures du matin, les anti-balakas ont cherché à prendre d’assaut une base temporaire de la Minusca, a indiqué le porte-parole de la mission onusienne. RFI

Cameroun: cinq soldats tués dans une attaque dans l’Extrême-Nord
Cinq soldats camerounais ont été tués au cours d’une attaque non revendiquée contre un poste militaire dans l’Extrême-Nord du pays, où l’armée camerounaise se bat contre le groupe nigérian islamiste Boko Haram, a appris mardi l’AFP de sources locales. Les cinq militaires, dont un officier, ont été tués lundi soir dans le village de Sagme situé près de Fotokol, selon les sources locales et des proches des soldats morts. Trois autres militaires ont été blessés. L’attaque n’a ps été revendiquée et l’armée camerounaise n’a pas communiqué au sujet de cette attaque. Le groupe nigérian Boko Haram mène ses attaques dans le nord du Cameroun, mais aussi au Niger et au Tchad, dans les zones frontalières du lac Tchad. Slate

Douze otages occidentaux libérés en zone anglophone au Cameroun
Douze touristes italiens et suisses, enlevés à une date indéterminée en zone anglophone du Cameroun, ont été libérés lundi par l’armée camerounaise, a annoncé le ministre de la Communication dans un communiqué publié mercredi par la presse gouvernementale. « Une opération a permis la libération de 12 touristes européens » dans la région du Sud-Ouest lundi, a indiqué le ministre, Issa Tchiroma Bakary, sans préciser quand ils avaient été pris en otage. Les sept Suisses et cinq italiens se trouvaient au Cameroun avec une organisation appelée « African Adventure Group », selon le communiqué,. Ils ont été enlevés par « une bande de terroristes » dans la localité de Moungo-Ndor, alors qu’ils se rendaient sur le site de « Twin Lakes », deux lacs situés dans le secteur de Kupe Muanengumba. VOA

Libye, Niger, Soudan et Tchad contre la « criminalité transnationale »
La Libye, le Niger, le Soudan et le Tchad, vont « coordonner les actions » de leurs forces armées pour lutter contre « la criminalité » transnationale dans le Sahel. Les quatre pays « conviennent de la mise en place d’un mécanisme de coopération en matière de sécurisation des frontières et de lutte contre la criminalité transnationale organisée », selon un communiqué publié à l’issue d’une réunion à Niamey des ministres de la Défense, de l’Intérieur et des Affaires étrangères de ces pays. VOA

Soudan: l’opposant Sadek al-Mahdi accusé de vouloir renverser le régime
Le procureur de la sûreté de l’Etat soudanais a accusé l’ancien Premier ministre et principal dirigeant de l’opposition soudanaise, Sadek al Mahdi, de collaboration avec les rebelles pour renverser le régime du président Omar el-Béchir, selon un média soudanais. Sadek al-Mahdi, dernier Premier ministre démocratiquement élu du Soudan, avait été chassé par le coup d’Etat fomenté en 1989 par le général el-Béchir, l’actuel président. Il dirige Al-Oumma, l’une des plus anciennes formations politiques du pays. Selon le centre des médias soudanais proche du Service national du renseignement et de la sécurité (NISS), le « procureur de la sûreté a ordonné de déposer une plainte contre Sadek al-Mahdi pour collaboration avec des groupes rebelles en vue de renverser le régime » du président Béchir. TV5

Colonies, une nostalgie française
Dans un hors-série sidérant, le magazine français Valeurs Actuelles célèbre les bienfaits de la colonisation. Prouvant une nouvelle fois à quel point une partie de l’opinion hexagonale reste dans le déni. On a d’abord cru à une blague. Sorti aux alentours du 1er avril, un hors-série du magazine Valeurs Actuelles titrait : « La vraie histoire des colonies », avec cette stupéfiante légende : « Des pionniers du Nouveau Monde aux larmes de l’Algérie française… quatre siècles d’épopée coloniale. Dont la France n’a pas à se repentir. » Malheureusement la publication était bel et bien vendue en kiosque. Au total, 132 pages d’une apologie sans nuance célébrant, comme les manuels scolaires de 1938 qu’on destinait aux écoliers colonisés, « les magnifiques résultats de la colonisation française ». Dans le chapitre réservé à l’Afrique, plusieurs articles nous expliquent ainsi pourquoi « en soignant, enseignant, cultivant et bâtissant, c’est un continent entier [que la France] a contribué à élever. Et c’est l’« historien » africaniste Bernard Lugan qui ouvre le bal avec « le bilan positif de la France ». Jeune Afrique

Au Maroc, le port de Tanger Med tourne à plein régime
Dans ce site où il y a une quinzaine d’années des troupeaux de moutons batifolaient dans les champs, des hordes de poids-lourds manœuvrent nuit et jour: le port de Tanger Med tourne à plein régime et prépare son extension. Inauguré en 2007 et situé à quelques encablures du détroit de Gibraltar, le complexe portuaire qui dessert à ce jour 174 destinations dans le monde a manutentionné l’an dernier 51,3 millions de tonnes de marchandises et géré 3,3 millions de conteneurs. Créé à la même époque, le parc industriel adossé au port, en zone franche, « se développe et crée de plus en plus en plus d’emplois », à un rythme qui « dépasse les attentes », se félicite Jaafar Mrhardy, le directeur général de « Tanger Med zone ». TV5



Photo: Adam Jones