Revue de Presse du 31 juillet 2017

Somalie : plusieurs morts dans l’explosion d’une voiture piégée à Mogadiscio
L’explosion d’une voiture piégée, dimanche, dans une rue animée de Mogadiscio, a fait au moins cinq morts et vingt blessés. Au moins cinq personnes ont été tuées et dix blessées, dimanche 30 juillet, par l’explosion d’une voiture piégée sur l’artère principale de Mogadiscio, la capitale de la Somalie. « Cinq civils ont été tués et dix autres blessés par l’explosion de la voiture » chargée d’explosifs, a déclaré le porte-parole du ministère de la Sécurité, Ahmed Mohamud, qui a précisé que les explosifs ont été déclenchés à distance. L’explosion « a eu lieu devant des boutiques » de la rue Maka Al-Mukarama, une artère fréquentée qui mène au palais présidentiel, a précisé le porte-parole. « J’ai vu plusieurs cadavres éparpillés et des véhicules en feu. L’explosion a été très forte », a témoigné un habitant, Abdukadir Mohamed. France24

Libye: Cinq soldats du maréchal Haftar tués dans une attaque de milices à Derna
Cinq soldats des forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’est libyen, ont été tués dans une attaque menée par un groupes terroriste , a annoncé l’agence de presse loyale aux autorités parallèles. Trois sites sous contrôle des forces du maréchal Haftar ont été attaqués ce dimanche par des combattants du Conseil de la choura des révolutionnaires , coalition proche d’Al-Qaïda. D’après l’agence de presse loyale aux autorités parallèles , cinq soldats loyales au Maréchal ont été tués et quatre blessés. Après avoir réussi à déloger des jihadistes de Benghazi , les forces du maréchal Khalifa Haftar, qui contrôlent une bonne partie de l’est libyen, tentent de chasser cette coalition de Derna. Koaci

Le couvre-feu réinstauré à l’Extrême-Nord du Cameroun pour lutter contre Boko Haram
Les autorités camerounaises ont décidé de réinstaurer le couvre-feu dès 20 heures locales dans la région de l’Extrême-nord qui connait depuis quelque temps un regain d’attaques suicides, de prises d’otages ainsi que des incursions armées de la secte terroriste nigériane Boko Haram. Dans un communiqué dont APA a obtenu copie samedi, le préfet du Diamaré à Maroua, Ernest Samuel Ebelle, annonce «des contrôles d’une intensité particulière en vue du respect scrupuleux de la réglementation de crise prescrivant l’interdiction de la circulation des motos-taxis à partir de 20h et la fermeture systématique des débits de boisson ainsi que des locaux à exploitation commerciale à la même heure vont s’intensifier dès ce jour». Cette décision prise à l’issue d’une réunion de sécurité entre les responsables administratifs de la région institue également des patrouilles de la police, de la gendarmerie et des militaires une fois la nuit tombée. APA

L’impossible négociation de la paix avec Boko Haram
L’exhortation d’un groupe de notables de l’État de Borno (nord-est du Nigeria) au gouvernement, mardi 18 juillet, pour qu’il ouvre des négociations avec le groupe djihadiste Boko Haram rouvre l’épineuse question du dialogue avec des terroristes, et met en évidence la faiblesse des autorités locales. « Je peux vous assurer que Boko Haram va vite mesurer la force de notre volonté collective et de notre engagement à débarrasser la nation de la terreur et pour ramener la paix ». Ces mots du président nigérian Muhammadu Buhari datent de 2015, quelques jours après son élection, et attendent encore d’être confirmés dans les faits. La Croix

Sénégal : les électeurs dans l’attente des résultats des législatives
Selon les premières estimations des médias sénégalais pour ces élections législatives de 2017, la liste du maire de Dakar Khalifa Sall – opposition – aurait pris une avance significative dans la capitale, tandis que celle de la majorité présidentielle de Macky Sall l’emporterait parmi la diaspora. La télévision publique RTS, citant des sources officielles, a fait état dans la soirée de dimanche d’une estimation de près de 54% de participation, en hausse par rapport à 2012. Les Sénégalais élisaient dimanche 30 juillet leurs députés, lors d’un scrutin test à 18 mois de la prochaine élection présidentielle, à l’issue d’une campagne émaillée de violences. Ils ont eu à choisir, lors de cet unique tour, leurs 165 députés (105, dont les 15 de la diaspora, au scrutin majoritaire ; 60 autres à la proportionnelle) sur un nombre record de listes : 47, contre 24 en 2012. Jeune Afrique

Au Tchad, la France promet à ses militaires des « moyens » contre les jihadistes
La ministre française des Armées, Florence Parly, a commencé dimanche une tournée africaine au Tchad où elle assuré les militaires français engagés dans l’opération anti-jihadiste Barkhane qu’ils auront « les moyens nécessaires à l’exécution » de leur mission. « Vous pouvez compter sur ma détermination pour que vous disposiez des moyens nécessaires à l’exécution de votre mission », a-t-elle déclaré devant le commandant de l’opération Barkhane établi à N’Djamena pour lutter contre les jihadistes en soutien avec les pays de la bande sahélo-saharienne. VOA

Mali: à Ménaka, le MSA ménage les alliances
Au Mali la situation à Ménaka s’apaise peu à peu. Une partie des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad qui étaient rentrés dans la ville samedi 29 juillet sont repartis. Les activités reprennent peu à peu. Du côté du MSA, le Mouvement pour le salut de l’Azawad qui contrôle la région, on affirme ne pas vouloir s’impliquer dans un conflit fratricide. Confortés par leurs victoires militaires dans la région de Kidal, l’arrivée de la Coordination des mouvements de l’Azawad à Ménaka relève plus d’une tentative « d’impressionner l’adversaire, en l’occurrence le Gatia », selon un responsable local, que d’une véritable opération militaire. RFI

Au Kenya, la résidence du vice-président libérée après vingt heures de siège
La résidence du vice-président kényan, William Ruto, près d’Eldoret (ouest), a été la cible d’une attaque, samedi 29 juillet, à quelques jours d’élections générales qui s’annoncent serrées et tendues. Un nombre inconnu d’hommes armés ont alors grièvement blessé un policier chargé de la sécurité et pénétré dans la propriété, ont indiqué des sources sécuritaires à l’AFP. Le siège, qui a duré vingt heures et au cours duquel un policier a été tué et un autre blessé, a pris fin dimanche matin lorsque les forces spéciales ont tué l’assaillant. Le Monde

Gabon – Jean Ping : « Je me battrai jusqu’à la mort »
Plainte devant la Cour pénale internationale, lobbying en Occident… L’opposant gabonais Jean Ping, qui se revendique président élu depuis le scrutin contesté d’août 2016, n’a pas l’intention de baisser les bras. Interview. Le 24 septembre 2016, la Cour constitutionnelle du Gabon validait la réélection d’Ali Bongo Ondimba à la présidence de la République, sous les protestations de l’opposition. Cette dernière criait au scandale et à la manipulation des résultats, notamment dans le Haut-Ogooué, région d’origine du président. Alors qu’« ABO » se réinstallait, sous le feu des critiques, au Palais du bord de mer, son adversaire, Jean Ping, entrait en résistance. Jeune Afrique

RDC: des militants et journalistes arrêtés en marge de rassemblements
En RDC, les mouvements citoyens avaient appelé à manifester dans plusieurs grandes villes du pays, ce lundi 31 juillet. L’objectif est d’obtenir la publication du calendrier électoral. A six mois de la date fixée pour les premiers scrutins, dont la présidentielle, la Commission électorale est claire sur le fait qu’elles n’auront pas lieu dans les délais prévus par l’accord politique signé en décembre dernier. Cet appel des mouvements citoyens avait été relayé par plusieurs grandes figures politiques d’opposition et d’organisations de la société civile, mais finalement, aucun grand rassemblement n’a été signalé dans le pays, alors que plusieurs dizaines d’interpellations ont eu lieu, dont celle de notre correspondant à Goma. RFI

Heurts à Goma lors de la mobilisation anti-Kabila
Manifestants et policiers se sont affrontés lundi à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, lors d’une mobilisation nationale contre le maintien du président Joseph Kabila à la tête du pays et la non-convocation des élections pour désigner son successeur. Le mouvement congolais de jeunes indignés Lutte pour le changement (Lucha) a appelé pour lundi à « une marche pacifique » sur toute l’étendue de la RDC « pour dire non à la présidence à vie de M. Kabila et exiger les élections avant la fin de cette année ». VOA

Burundi: mobilisation pour libérer le défenseur des droits de l’homme Rukuki
Au Burundi cela fait plus de deux semaines que le défenseur des droits de l’homme Germain Rukuki est détenu. Ancien membre de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), aujourd’hui employé de l’Association des juristes catholiques du Burundi, Germain Rukuki a été arrêté le 13 juillet dernier et transféré dans les geôles du très redouté SNR, le service de renseignements burundais. Les ONG de défense des droits de l’homme se mobilisent pour demander sa libération. Après deux semaines aux mains du SNR, Germain Rukuki se trouve à la prison de Ngozi dans le nord du pays. Pourquoi est-il incarcéré à plus de 120 km de son domicile et du lieu de son arrestation ? RFI

Zambie: arrestation de 3 Chinois pour trafic de cornes de rhinocéros
Les autorités zambiennes ont annoncé dimanche avoir arrêté trois ressortissants chinois et deux Zambiens en possession de 32 kg de cornes de rhinocéros dans le sud du pays, près de la frontière avec le Mozambique. Les cinq personnes ont été détenues pour « possession illégale de 25 morceaux de cornes de rhinocéros pesant 32,2 kg », a déclaré le porte-parole du ministère de la Faune et des parcs naturels, Sakabilo Kalembwe. L’origine des cornes n’a pas été établie. Mais le porte-parole a assuré que selon ses informations aucun rhinocéros n’avait été tué récemment dans le pays, et qu’il ne manquait aucune corne dans les stocks. APA



Photo: Adam Jones