Revue de Presse du 31 août 2017

Kagame nomme un inconnu comme Premier ministre
Le président rwandais Paul Kagame a nommé mercredi au poste de Premier ministre une personnalité peu connue, Edouard Ngirente, entraînant un remaniement qui pourrait voir plusieurs ministres de longue date perdre leur poste. Nouveau venu dans la politique rwandaise, M. Ngirente succède à un homme politique confirmé, Anastase Murekezi, qui occupait cette fonction depuis juillet 2014, après avoir été ministre du Travail. M. Murekezi est membre du Parti social-démocrate (PSD), le deuxième parti du pays, membre de la coalition au pouvoir, très largement dominée par le Front patriotique rwandais (FPR) du président Kagame. Économiste de formation, le nouveau Premier ministre a été haut conseiller auprès du directeur général de la Banque mondiale à Washington, et a également servi au sein du ministère rwandais des Finances. VOA

Algérie : deux policiers tués dans un attentat-suicide à Tiaret
Un attentat-suicide contre un commissariat de police urbaine a secoué, jeudi 31 août, la ville de Tiaret, à 250 km à l’ouest d’Alger. Selon les premiers éléments d’informations, deux policiers ont été tués au cours de cette attaque ainsi que l’auteur de l’attentat. Jeudi, vers huit heures du matin, un terroriste portant une ceinture d’explosifs s’est approché du siège de la Sûreté de la wilaya (préfecture de police) de Tiaret avant de se faire exploser. Deux policiers qui se trouvaient devant l’édifice ont été abattus. Un des policiers a tiré sur le terroriste l’empêchant ainsi de faire irruption dans cet immeuble. Jeune Afrique

Togo: l’opposition annonce un durcissement de ses actions
L’opposition annonce un durcissement de ses actions pour exiger aux autorités les réformes politiques qu’elle réclame depuis près de dix ans. La semaine dernière une marche de l’opposition dans plusieurs villes togolaises avait fait officiellement deux morts. Mardi, le parti présidentiel, l’Union pour la république (unir) et ses alliés ont appelé leurs partisans à descendre dans la rue pour la paix. Pour Claire Quenum, analyste politique et membre de la société civile, ces deux évènements s’inscrivent dans le cadre de la dynamique démocratique. BBC

RCA: un évêque protège 2000 musulmans d’une milice chrétienne
L’évêque de la mission catholique de Bangassou, Juan José Aguirre Mu, a recueilli près de 2000 réfugiés musulmans centrafricains menacés par une milice chrétienne. Une milice anti-balaka fait le siège devant la mission catholique dans laquelle vivent les musulmans. Au micro de BBC, il évoque les difficultés rencontrées par les 2100 musulmans qui ont trouvé refuge dans la cathédrale qu’il dirige après avoir fui les groupes armés. Bangassou, ville située au sud-est de la Centrafrique est depuis plusieurs mois le théatres de violences meurtrières entre ex-séléka et anti-balaka. BBC

Un millier de disparus en Egypte
Le 30 aout correspond à la journée dédiée aux personnes disparues dans le monde. En Egypte, les ONG ont recensé plusieurs centaines de cas de disparitions. Il y a plus de 1000 disparus dans le pays selon la commission égyptienne pour les droits et les libertés. Rien que pendant le mois de juillet, le centre Nadeem d’aide aux victimes de torture a recensé au moins 150 cas. Les familles restent souvent des mois sans nouvelles de ces disparus, qui sont parfois emprisonnés, voir tués. RFI

Cameroun: Paul Biya décrète la fin des poursuites contre des leaders anglophones
Mercredi 30 août, le secrétaire général de la présidence camerounaise a lu un communiqué sur la radio d’Etat annonçant l’arrêt des poursuites judiciaires contre des leaders de la minorité anglophones en conflit depuis novembre avec le pouvoir de Yaoundé. Ils avaient été interpellés en décembre et janvier au plus fort des protestations dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays. On ignore le nombre exact de personnes qui devraient être libérées, mais une trentaine ont déjà fait six moins de prison. RFI

Gabon: espace restreint sur les médias d’Etat pour certains opposants
Au Gabon, la polémique enfle sur les propos du ministre de la Communication, porte-parole du Gabon. Alain Claude Bilie By Nze a déclaré lundi 28 août, à l’issue d’une visite de la télévision nationale gabonaise, que les opposants qui ne reconnaissent pas les autorités en place n’auront pas accès à la télévision. Interrogé par RFI, Alain Claude Bilie By Nze reprécise dans quel cas les opposants seront interdits de médias d’Etat. RFI

La MONUSCO assure: «Radio Okapi ne ferme pas et elle ne va pas fermer»
Lors de la conférence hebdomadaire des Nations unies mercredi 30 août à Kinshasa, la porte-parole de la MONUSCO, Fabienne Pompey, a déclaré: «Radio Okapi ne ferme pas et elle ne va pas fermer». Elle démentait ainsi les rumeurs distillées dans la presse, faisant état de l’arrêt de ce média suite à l’annonce d’une réduction de ses effectifs. «Même avec quelques postes en moins et quelques ajustements, la radio continuera à donner à ses auditeurs une information juste et impartiale et à remplir son rôle de la radio de la paix», a assuré Mme Pompey. La MONUSCO ne va pas rester indéfiniment en RDC, a-t-elle rappelé. Mais, «nous souhaitons que, sous une forme ou une autre, l’aventure de Radio Okapi, un outil fantastique, animé par de grands journalistes, de grands professionnels, continue son rôle d’information neutre et équilibrée», a-t-elle poursuivi. Radio Okapi

Coups de feu et manifestations à Lubumbashi
Des coups de feu ont retenti tôt ce matin dans plusieurs quartiers de la ville. Selon les habitants du quartier Kalebuka, il y aurait au moins deux morts . Des manifestants sont sortis dans la nuit de mercredi à jeudi pour dénoncer l’insécurité, suite à des tueries. Selon les habitants du quartier Kalebuka, il y aurait 2 a 3 morts. VOA

Zimbabwe: sous le coup d’une plainte, Grace Mugabe se pose en victime
Au Zimbabwe, Grace Mugabe a fait ses premières déclarations après la plainte déposée contre elle pour agression. Soupçonnée d’avoir frappé une jeune femme à Johannesburg le 13 août dernier, la première dame avait quitté précipitamment l’Afrique du Sud sans encombre grâce à une immunité diplomatique. « J’ai été victime d’un coup monté dans le but de freiner mon essor politique ». Ces déclarations de la première dame zimbabwéenne ont été rapportées par un journaliste zimbabwéen, correspondant pour une télévision sud-africaine. RFI

Libye: trois sites pétroliers bloqués par une milice armée
Trois sites pétroliers sont à l’arrêt dans la région de Zaouïa, à 50 kilomètres à l’ouest de Tripoli, bloqués par des hommes armés. Un nouveau coup dur pour la production de pétrole en Libye. En quelques jours, la production de pétrole a chuté de plus d’un tiers : moins 360 000 barils par jour, selon les chiffres de la Compagnie nationale du pétrole. Et ce à cause d’un blocage imposé par une milice. Les hommes armés disent vouloir protester contre la marginalisation de la région et contre la pénurie de carburant. RFI

Vu d’Afrique. Macron rompt-il ou renoue-t-il avec la Françafrique  ?
Emmanuel Macron se rendra à Ouagadougou, sans doute en novembre, pour prononcer son premier discours de politique africaine. Mais les avis sont partagés sur la mise en place, le 29 août, d’un Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) rattaché directement au chef d’État français. Dans son premier discours de politique étrangère, prononcé devant 150 ambassadeurs réunis au palais de l’Élysée le 29 août, Emmanuel Macron a réitéré, sans surprise, ses deux principales priorités à l’égard de l’Afrique : la lutte contre le terrorisme et contre l’immigration illégale. La presse ouest-africaine s’attarde toutefois sur la création d’un Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA). Nommés par Emmanuel Macron, ses membres seront chargés de faire des recommandations au président français sur sa politique africaine. Courrier International

Au Burundi, « la crise est passée depuis longtemps », selon son ambassadrice en France
À l’occasion de la journée internationale des disparitions forcées, l’ambassadrice du Burundi en France, Christine Nina Niyonsavye, était l’invitée de France 24. Elle décrit « un pays en paix » où « la crise est passée depuis longtemps ». « La crise dont on parle de manière régulière n’existe plus. » Christine Nina Niyonsavye, l’ambassadrice du Burundi en France, estime que « depuis presque deux ans », son pays « se développe » grâce à « des institutions qui fonctionnent ». Preuve de cette relance, « les touristes continuent à venir » selon la diplomate, alors que le pays a totalement fermé ses portes aux journalistes internationaux. France 24



Photo: Adam Jones