Revue de Presse du 30 octobre 2018

Quinze blessés dans le premier attentat à Tunis depuis 2015
Au moins quinze personnes, dont dix policiers, ont été blessées lundi dans un attentat perpétré par une femme kamikaze à Tunis, le premier à secouer la capitale tunisienne depuis 2015. « C’est une tragédie », a déclaré le président tunisien Béji Caïd Essebsi depuis Berlin. « Nous avons cru que nous avions éradiqué le terrorisme », a-t-il poursuivi mais « le terrorisme est toujours présent au cœur de la capitale ». La kamikaze a déclenché sa charge en milieu de journée « à proximité de voitures de police », sur l’avenue Habib Bourguiba, la principale artère du centre de la capitale, a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaag. Cette femme, âgée de 30 ans, n’était pas considérée comme « extrémiste » par les services de sécurité, a indiqué le ministère dans un communiqué, sans autre précision sur son identité.  TV5

Attentat à Tunis : les politiques entre règlements de compte et appels à l’unité nationale
Les réactions politiques se multiplient après l’attentat suicide qui a frappé, lundi 29 octobre aux alentours de 13h50, l’avenue Bourguiba, en plein cœur de Tunis. Le bilan officiel fait état de 20 blessés – dont 15 policiers et deux enfants. Depuis la révélation sur les réseaux sociaux de la photo et de l’identité de la femme kamikaze – une certaine Mouna G., originaire de Mahdia – , chacun y va de ses supputations sur les commanditaires de cet attentat qui a plongé le pays et la classe politique dans la stupeur. Plusieurs heures après l’explosion, les Tunisiens attendaient des prises de position et des explications officielles. Jeune Afrique

Centrafrique: nouveau président de l’Assemblée élu, un député tire en l’air en pleine séance
Un député centrafricain choisi par le groupe parlementaire de la présidence a été élu lundi par ses pairs président du Parlement, où un autre député a tiré en l’air en séance en fin de matinée, a rapporté un journaliste de l’AFP. Laurent Ngon-Baba, député de Baboua (ouest) et ancien ministre sous le président François Bozizé (2003-2012), a été élu lundi président de l’Assemblée nationale. « La majorité n’a présenté qu’un candidat et a voté en bloc », a dit à l’AFP Steve Koba, président du groupe parlementaire du président Faustin-Archange Touadéra, « Coeurs Unis ». « Nous n’avons plus le droit à l’erreur », a déclaré M. Ngon-Baba, élu par 112 voix et 4 bulletins nuls. « Nous allons immédiatement prendre des mesures, surtout en ce qui concerne la gestion des ressources financières ». TV5

Le président du Gabon Ali Bongo hospitalisé à Riyad après un « malaise »
Ali Bongo, le président du Gabon, a été hospitalisé mercredi à Riyad à la suite d’un « malaise », a annoncé la présidence dimanche soir. Il se trouvait en Arabie saoudite pour assister au forum économique Future Investment Initiative. Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, est hospitalisé depuis mercredi dans un hôpital de Riyad, en Arabie saoudite, après un « malaise », a indiqué dimanche 28 octobre la présidence du Gabon. « Son Excellence le président de la République Ali Bongo Ondimba a eu un malaise lors de son séjour à Riyad », a déclaré dimanche soir le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni Aïla Oyouomi, dans une déclaration transmise à l’AFP.  France 24

Législatives au Gabon: le PDG confirme sa victoire au second tour
Le Centre gabonais des élections (CGE) a publié les résultats provisoires du second tour des élections, ce lundi en début de soirée. Le PDG d’Ali Bongo, qui était déjà assuré de la majorité absolue à la Chambre à l’issue du premier tour, confirme sa victoire au second tour. Dans la nouvelle Assemblée nationale, l’opposition n’aura que 17 sièges sur 143 députés. Pour l’opposition, le 1er tour avait été dévastateur, le second l’est tout autant. Mais elle parvient cependant à sauver l’honneur. Selon les résultats provisoires, sur les 59 circonscriptions encore en jeu, le parti d’Ali Bongo en remporte 25. RFI

Gabon : des sites officiels attaqués par des hackers
Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué des attaques informatiques contre «plus de 70» sites institutionnels gabonais en indiquant s’en prendre aux «dictatures». « Attaque surprise et massive contre le gouvernement du Gabon aujourd’hui. Plus de 70 sites gouvernementaux (attaqués). Tous leurs serveurs et leurs systèmes mails sont hors-ligne. Les dictateurs auraient dû s’attendre à nous! », a posté sur Twitter un compte proche de la mouvance Anonymous. Jeune Afrique

France/Ethiopie: Emmanuel Macron salue les réformes menées par Abiy Ahmed
Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed était à Paris ce lundi 29 octobre, pour sa première visite en Europe depuis son arrivée au pouvoir, en avril dernier. Le président français, Emmanuel Macron, l’a reçu à l’Elysée et a salué les réformes entreprises par Abiy Ahmed, notamment le rapprochement avec l’Erythrée. Cette visite était aussi l’occasion de signer plusieurs accords de coopération et de renforcer les liens commerciaux et culturels entre la France et l’Ethiopie. Emmanuel Macron a dit toute son admiration pour les transformations à l’œuvre en Ethiopie. Des transformations auxquelles il souhaite contribuer. Pour le président français, cela passe par la libéralisation économique en développant, par exemple, l’activité des entreprises françaises en Ethiopie de manière raisonnée.  RFI

Nomination d’un nouveau Premier ministre en Mauritanie
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a désigné lundi un nouveau Premier ministre, Mohamed Salem Ould Bechir, en remplacement de Yahya Ould Hademine, qui a présenté plus tôt dans la journée la démission de son gouvernement, six semaines après des législatives remportées par le parti au pouvoir. M. Ould Bechir, un ingénieur de formation âgé de 56 ans, dirigeait depuis août 2016 la Société nationale industrielle et minière (Snim). Il était auparavant ministre du Pétrole et de l’Energie du gouvernement de son prédécesseur, pour qui il avait été plusieurs fois ministre. Il devait entamer directement ses consultations pour former son nouveau cabinet, selon une source proche des autorités.  VOA

Nigeria: trois morts après des affrontements entre l’armée et des manifestants chiites
Trois partisans d’un groupe chiite radical ont été tués durant le week-end en marge d’une manifestation dans la capitale fédérale du Nigeria après des affrontements avec l’armée, selon un porte-parole militaire. Selon la version de l’armée, des soldats transportant des armes et des munitions ont été « attaqués » par des membres du Mouvement Islamique du Nigeria (IMN) samedi à Abuja. Ils avaient établi « des barricades illégales bloquant le passage des automobilistes » et quand l’armée a essayé de dégager la route elle a rencontré une « résistance farouche » a expliqué dimanche James Myam, un porte-parole militaire. Des soldats ont ouvert le feu sur les militants après qu’ils eurent « pilonné les troupes avec des pierres » et tenté « de s’emparer de munitions et de lance-roquettes transportés par l’armée », a-t-il précisé. Slate

Livré à lui-même, le sud libyen en proie à des groupes armés étrangers
Laissé pour compte par les autorités rivales, le sud désertique de la Libye est devenu une base prisée de groupes armés rebelles étrangers accusés d’y alimenter une insécurité croissante. « Les cas d’enlèvements, de vols et de banditisme se sont multipliés », remarque Ali Akri Molia, commandant d’une unité chargée de la protection des installations pétrolières à Oubari (sud), blâmant l’opposition tchadienne. Plongée dans le chaos depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, la Libye est dirigée par deux entités rivales: d’un côté le gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli –qui contrôle l’ouest du pays–, et de l’autre un cabinet parallèle basé dans l’Est, soutenu par le maréchal Khalifa Haftar –à la tête d’une puissante force armée– et un Parlement élu. TV5

RDC: des véhicules de l’armée vont servir aux élections de décembre
La commission électorale de la République démocratique du Congo a réceptionné lundi à Kinshasa un lot de camions et aéronefs de l’armée pour acheminer le matériel des élections de décembre, conformément à la volonté de la RDC de se passer de tout appui international. Cent-cinquante véhicules de fabrication russe de marque Kamaz étaient exposés devant le siège de la commission électorale nationale indépendante où les autorités en ont remis les clés au président de la Céni. Une dizaine d’avions et hélicoptères ont parallèlement été remis à la Céni lors d’une cérémonie officielle à l’aéroport international de Ndjili, dans l’est de Kinshasa. « Ce matériels appartiennent à l’armée et donc après les élections, ils vont retourner à la base logistique des Forces armées de la République démocratique du Congo », a insisté Crispin Atama Thabe, ministre congolais de la Défense.  TV5

La création d’emplois un casse-tête pour plusieurs pays en Afrique – Fondation Mo Ibrahim
Bon nombre d‘économies africaines se lancent dans la création d’emplois dans le but de promouvoir le développement et protéger les droits des salariés. D’après une étude menée par la fondation Mo-Ibrahim, ces entreprises se trouvent toutefois heurtées à satisfaire la masse croissante de la population en matière d’emplois durables. Selon la fondation, l’indice global de la gouvernance africaine a atteint un sommet de dix ans l’année dernière, avec 34 des 54 pays ayant enregistré des gains depuis 2008.  Africa News

Namibie: la population noire écartée des contrats miniers
La Namibie a récemment entamé une nouvelle réforme de ses terres. Elles sont encore détenues à 70% par les Blancs namibiens, qui représentent moins de 10% de la population totale. Le gouvernement de Hage Geingob accélère donc la redistribution aux populations noires, mais dans le même temps, limite leur accès aux contrats miniers. La loi vient d’être changée : les compagnies minières n’auront plus besoin d’être détenues par des Noirs namibiens pour acquérir des contrats. Une décision polémique, qui va à l’encontre du discours officiel de Windhoek depuis plusieurs mois. RFI

Transport aérien : enfin un vol direct entre l’Afrique de l’Est et les États-Unis
Le président Uhuru Kenyatta a inauguré ce dimanche 28 octobre, la ligne aérienne Nairobi-New-York. C’est le tout le premier vol de l’histoire entre l’Afrique de l’Est et les États-Unis. Une avancée mutuellement bénéfique ! Selon des sources proches, il s’agit d’un Boeing 787 Dreamliner appartenant à la compagnie Kenya Airways. Ayant plus de 230 passagers à bord, l’appareil a quitté la capitale kényane à destination de New-York. Le vol devrait durer 15 heures sans escale et devrait atterrir aujourd’hui très tôt le matin. Avec près de 5 heures d’avance sur des concurrents, la ligne Nairobi-New-York est censée aider à impacter positivement les échanges et le tourisme dans les deux pays. Africa News

Une énorme émeraude trouvée en Zambie
Les mineurs de la mine zambienne de Kagem, dans le nord du pays, ont découvert un cristal de 5.655 carats (1,13 kg) de haute qualité. L’émeraude – surnommée « Inkalamu » (qui signifie lion) – « montre une clarté remarquable avec une couleur verte dorée parfaitement équilibrée », selon un communiqué publié par Kagem Mining Ltd. L’émeraude crée déjà le buzz dans l’industrie mondiale des pierres précieuses avant même sa vente aux enchères à Singapour le mois prochain. « Nous assistons à une forte augmentation de la demande d’émeraudes zambiennes de haute qualité de la part des grandes marques, en particulier en Europe, qui admirent toutes la richesse des couleurs et la transparence unique de nos pierres précieuses ». BBC



Photo: Adam Jones