Revue de Presse du 30 août 2016

Somalie: au moins 5 morts dans un attentat-suicide à Mogadiscio
Au moins cinq personnes ont été tuées mardi et dix autres blessées dans un attentat-suicide à la voiture piégée visant un hôtel très fréquenté de la capitale somalienne Mogadiscio et revendiqué par les islamistes shebab, a-t-on appris de source policière. « Grâce à Dieu, le nombre de victimes est limité par rapport à la force de l’explosion, qui a été énorme », a déclaré à l’AFP Mohamed Abdulkadir, un policier somalien. « Nous avons confirmation de cinq morts, dont des gardes de sécurité ». TV5

Présidentielle au Gabon: guerre des journaux à la veille des résultats
Si, comme le veut le vieil adage, la vérité sort de la bouche des enfants, elle ne surgit pas des kiosques à journaux. Du moins pas au Gabon, à en juger par la tonalité contradictoire des titres de Une, au surlendemain du scrutin présidentiel et à la veille de la proclamation des résultats officiels, programmée mardi en fin d’après-midi. « Ali réélu », claironne ainsi le quotidien Douk-Douk, au-dessus d’une photo d’archives glamour du chef de l’Etat sortant Ali Bongo Ondimba, posant au côté de son épouse Sylvia. « C’est Ping ! », riposte L’Aube. D’où la perplexité de cette passante, citée ce matin par l’AFP: « Deux présidents pour un fauteuil, c’est quoi ça? » L’Express

Présidentielle au Gabon : la mission de l’UE dénonce un « manque de transparence »
À la veille de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle gabonaise, les observateurs de l’Union européenne ont rapporté lundi qu’ils avaient relevé des irrégularités durant la campagne et le jour du scrutin. À la veille de l’annonce des résultats officiels de la présidentielle gabonaise, la mission d’observation de l’Union européenne (UE) a sévèrement critiqué lundi 29 août le « manque de transparence » du processus électoral. France 24

Environ 6.500 migrants secourus au large de la Libye
Les gardes-côtes italiens ont annoncé lundi soir avoir coordonné le secours d’environ 6.500 migrants au large de la Libye, l’une des journées les plus chargées de ces dernières années en Méditerranée. « Le centre opérationnel a coordonné 40 opérations de secours » au large de la Libye, les navires des gardes-côtes et de la marine italienne, de l’opération européenne anti-passeurs Sophia, de l’agence européenne Frontex et d’organisations humanitaires « ont sauvé 6.500 migrants », ont annoncé les gardes-côtes sur leur compte Twitter. La Libre

Le Bénin touché par ricochets par la crise économique qui frappe le Nigeria
« Les affaires ne marchent plus », lâche, très anxieux, Youssouf. Plusieurs mois déjà que ce quadragénaire béninois, qui a monté un business de véhicules d’occasion, ne fait plus son chiffre d’affaires. Depuis la dépréciation du naira, la monnaie nigériane, la clientèle se fait rare. « Les Nigérians n’achètent plus », se désole-t-il en précisant qu’il n’a réussi à vendre qu’un modeste Rav4 2005 à 3 millions de francs CFA (4 500 euros). Le taux de change entre le naira et le franc CFA s’est effondré de moitié en quatre mois, passant de 250 francs CFA pour 100 nairas à 180 francs CFA au mois d’août. Le pouvoir d’achat des Nigérians en a donc pris un coup. « Seule la classe bourgeoise peut encore se permettre de venir faire ses achats à Cotonou », explique Servais Afouda, enseignant-chercheur au Laboratoire d’analyse régionale et d’expertise sociale (Lares). Le Monde

Dans le delta du Niger, une myriade de groupes armés menace les installations pétrolières
Lorsque les Vengeurs du Delta du Niger (NDA) ont annoncé qu’ils acceptaient de négocier avec le gouvernement, les Nigérians ont poussé un grand soupir de soulagement : bientôt la paix serait rétablie dans le sud pétrolifère du pays et l’économie pourrait se relancer. Si seulement les choses étaient si simples. Certes, les attaques des NDA, sophistiquées et stratégiques, ont été les plus importantes et les plus médiatisées. Mais une myriade d’autres groupes armés opèrent dans la région du delta. Le Monde

60 soldats jugés pour les violences de juillet au Soudan du Sud
Soixante soldats sud-soudanais ont été jugés par une cour martiale pour des crimes qu’ils sont accusés d’avoir commis au cours des combats meurtriers de juillet entre des partisans du président Salva Kiir et de l’ancien vice-président Riek Machar à Juba, a déclaré lundi le porte-parole de l’armée. Deux officiers ont été reconnus coupables de meurtre, a assuré à l’AFP le général Lul Ruai Koang, précisant que l’armée « attend l’approbation du président » avant de dévoiler le nombre exact de militaires condamnés, ainsi que leurs sentences. Ces soldats ont notamment été jugés pour meurtre, pillage, usage d’arme à feu et vagabondage et « les sentences ont été communiquées aux autorités supérieures », a affirmé M. Koang. VOA

Le milliardaire nigérian Dangote s’associe à Bono pour aider les victimes de Boko Haram
Le Nigérian Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique, a rencontré lundi le chanteur de U2, Bono, à Abuja pour discuter d’un partenariat pour venir en aide aux 2,6 millions de déplacés du conflit avec le groupe islamiste Boko Haram. Bono a déclaré que les deux hommes voulaient « se rendre utiles », sans préciser sous quelle forme, après avoir visité des camps de déplacés du nord-est du Nigeria qui l’ont « profondément perturbé ». M. Dangote et Bono, accompagnés par l’ancien secrétaire d’Etat britannique pour le développement international, Douglas Alexander, se sont aussi rendus dans la capitale fédérale nigériane dans le cadre de la campagne de ONE, une organisation internationale qui regroupe de riches hommes d’affaires et des célébrités. TV5

RDC : les exigences d’Etienne Tshisekedi
Le comité préparatoire de la concertation entre l’opposition, le pouvoir et la société civile a décidé de lancer le dialogue politique ce jeudi 1er septembre. Ce forum se tiendra à Kinshasa, la capitale, pour une durée de deux semaines, en présence de 200 personnes. Le plan adopté par le comité préparatoire prévoit la signature d' »un accord politique » à la fin du dialogue politique. Cet accord final fixera les « modalités » d’exercice du pouvoir, au cas où l’élection présidentielle n’a pas lieu en novembre prochain comme le prévoit la Constitution. BBC

RD Congo : un deal Kabila-Lucha ?
Lors de son récent séjour dans le Nord-Kivu, Joseph Kabila a tenu à rencontrer les jeunes de la Lutte pour le changement (Lucha), un mouvement citoyen très actif dans l’est de la RD Congo et hostile à une éventuelle prolongation du mandat du chef de l’État. Instruction est alors donnée à un conseiller politique de prendre contact avec ces militants prodémocratie. Après un coup de fil à la Lucha, une réunion a lieu, le 16 août, à Goma, au bureau du gouverneur du Nord-Kivu, avec l’émissaire du président. « Il ne nous a jamais donné son nom », souffle Ghislain Muhiwa, de la Lucha, qui a participé à la rencontre. Jeune Afrique

Zambie : les défis qui attendent Edgar Lungu
Après un an et demi au pouvoir, le président zambien sortant a été réélu en dépit de la grave crise économique qui touche le pays. Edgar Lungu va pouvoir envisager son avenir avec un peu de sérénité. Le 15 août, le président zambien, âgé de 59 ans, a été déclaré réélu dès le premier tour avec 50,35 % des voix par la commission électorale. Une courte avance sur son rival Hakainde Hichilema, qui en a obtenu 47,63 % et qui conteste le score en justice. Jeune Afrique

Ce jour-là : le 28 août 2000, les accords d’Arusha donnent un espoir de paix au Burundi
Réunis en Tanzanie le 28 août 2000 pour trouver une solution à la crise qui endeuille le Burundi depuis sept ans, de nombreux chefs d’État, dont le président des États-Unis, espèrent que cette date représentera une véritable porte de sortie. 16 ans plus tard, cependant, l’actualité burundaise vient nous rappeler que la guerre civile peut resurgir à chaque instant. Jeune Afrique

Tunisie : 3 soldats tués dans une attaque terroriste
Coup rude pour les forces militaires tunisiennes. Ce matin, un groupe armé a tué trois soldats (un caporal-chef et deux « première classe ») et en a blessé sept. L’incident s’est déroulé dans le centre du pays, dans le gouvernorat de Kasserine, sur le mont Samama. La troupe protégeait des ouvriers chargés de la construction d’infrastructures routières. Des explosifs lancés par le groupe armé ont alors alourdi le bilan des militaires victimes de la guerre terroriste qui se déroule depuis cinq ans dans cette région défavorisée. Selon le porte-parole du ministère de la Défense, Belhassen Oueslati, les terroristes disposaient de lance-roquettes et de grenades artisanales. Le Point

Libye: les derniers stocks d’armes chimiques transportés hors du pays
Les derniers stocks d’armes chimiques héritées du régime de l’ex-président libyen Mouammar Kadhafi ont été transportés samedi en Allemagne par un bateau danois sous la supervision de l’ONU, a indiqué mardi un haut responsable de la sécurité en Libye. 23 réservoirs d’armes chimiques ont quitté le port de Misrata, sur la côte libyenne, a précisé ce responsable, en saluant le fait que son pays était dorénavant débarrassé des armes chimiques. La Voix du Nord

Au Maroc, la bataille se prépare pour les législatives
A 40 jours des élections législatives au Maroc, les islamistes du parti au pouvoir et leurs rivaux du PAM se mettent en ordre de bataille pour un scrutin qui s’annonce très disputé. Le Parti authenticité et modernité (PAM, libéral), principal parti d’opposition, a donné ce week-end le ton de la campagne à venir en se réunissant à Casablanca. « La persistance de la situation actuelle risque de mener le pays à la catastrophe », a averti son secrétaire général, Ilyas el-Omari, en annonçant clairement son ambition de prendre la tête du gouvernement. VOA

Militaires disparus au Tchad: «Si l’un de nous meurt, on le jette à l’eau»
Pour n’avoir pas voté Idriss Déby à la présidentielle du 9 avril, 49 militaires ont été déportés à Wour, dans le Tibesti, dans des conditions extrêmement difficiles. Des témoignages recueillis font état de mauvais traitements. Le procureur de la République a mené son enquête, notamment sur le cas de cinq militaires donnés pour mort. Mais ces cinq ont été montrés à la télévision bien vivants et le procureur assure qu’aucun militaire reçu dans son bureau n’a évoqué des sévices ou tortures. Le dossier a été classé sans suite. Retour sur ce 9 avril où des militaires arrêtés ont été conduits dans des locaux de la présidence. Au moins deux d’entre eux ont pu s’échapper. RFI

Swaziland: ouverture du sommet de la SADC sur fond de polémique
Le 36ème sommet de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) s’ouvrira, mardi 30 août, au Swaziland, sur fond de polémique. Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres se réuniront pendant deux jours et ce sera le roi du Swaziland qui prendra officiellement les rênes de l’organisation pour un an. C’est la première fois que Swaziland occupe ce poste et le choix provoque de nombreuses critiques, le Swaziland étant la dernière monarchie absolue du continent. RFI

L’Egypte veut durcir sa législation pour lutter contre l’excision
Le gouvernement égyptien a annoncé dimanche vouloir durcir la législation pour lutter contre l’excision, dévoilant un projet de loi qui prévoit jusqu’à sept ans de réclusion pour toute personne pratiquant cette opération déjà interdite mais qui reste très pratiquée. Le texte approuvé par le gouvernement doit encore être débattu au Parlement, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Chérif Ismaïl. L’excision, ablation partielle ou totale des organes génitaux externes féminins, est illégale depuis 2008, sauf en cas de « nécessité médicale ». Pratiquer cette opération est passible de trois mois à deux ans de prison. TV5



Photo: Adam Jones