Revue de Presse du 29 décembre 2017

Large victoire de George Weah à la présidentielle au Liberia
La légende africaine du football et sénateur George Weah a largement remporté l’élection présidentielle au Liberia, avec 61,5% des suffrages lors du second tour mardi, contre 38,5% pour son adversaire, le vice-président Joseph Boakai. Ces chiffres, attendus avec de plus en plus d’impatience deux jours après le scrutin de mardi, portent sur 98,1% des suffrages exprimés, a indiqué lors d’une conférence de presse le président de la Commission électorale nationale, Jerome Korkoya. 2,1 millions d’électeurs étaient inscrits. VOA

Des grands clubs de foot à la présidence du Liberia, les vies de George Weah
Celui qui succédera le 22 janvier à Ellen Johnson Sirleaf à la tête du Liberia fût, dans les années 1990, l’attaquant star de Monaco, du PSG et de l’AC Milan. Enfant des bidonvilles de Monrovia devenu star planétaire du foot dans les années 1990, George Weah a réalisé, à 51 ans, le rêve de sa seconde vie en devenant jeudi 28 décembre président du Liberia, pays traumatisé par la guerre civile, qu’il entend réconcilier avec lui-même. France 24

Égypte: au moins 10 morts dans l’attaque d’une église copte
Ce vendredi, un homme est entré dans une église au sud de la capitale égyptienne, avant d’être tué. L’attaque a fait au moins 10 morts selon un nouveau bilan. L’attaque visait des chrétiens d’Egypte. Ce vendredi matin, un homme armé a attaqué une église, au sud du Caire, avant d’être abattu par des policiers. Selon des responsables de la police, l’assaillant a ouvert le feu à l’extérieur de l’église, blessant cinq gardes de sécurité, puis a tenté d’attaquer le bâtiment avant d’être abattu par la police. Dans un nouveau bilan, publié ce midi, le ministère de la Santé annonce que 10 personnes sont décédées. Un précédent bilan faisait état de quatre morts.  L’Express

En Libye, le camp du maréchal Haftar heureux d’organiser des élections dès que possible
Au-delà des considérations politiques, l’organisation des élections en Libye annoncée par le gouvernement d’union nationale dès 2018 semble faire consensus. L’armée nationale autoproclamée de la Libye, basée dans l’est du pays, s’est réjoui de la programmation des élections présidentielle et parlementaires. Mieux, le camp fidèle au maréchal Haftar, l’homme qui contrôle l’est, espère que ces élections seront tenues dès que possible, a souligné le commandant de brigade Ahmed al-Mosmari lors d’une conférence de presse mercredi. Dans le détail, les autorités de l’est qui se proposent de sécuriser les bureaux de vote pendant les scrutins, espèrent que des lois électorales seront votées d’ici peu par le Parlement. Elles recommandent en outre la présence d’observateurs internationaux pour garantir l’intégrité de ces élections. Africa News

L’Ouganda inculpe 45 Rwandais pour « terrorisme »
La police ougandaise annonce vendredi l’inculpation pour « terrorisme » de 45 Rwandais, arrêtés le 11 décembre à la frontière entre l’Ouganda et la Tanzanie. Selon lui, l’enquête a été menée à son terme et les 45 citoyens rwandais ont été inculpés de « possession de faux documents », de « fausse identité » et de « graves accusations de terrorisme ». Les personnes inculpées sont détenues à la prison de Nalufenya, dans l’est de l’Ouganda, habituellement réservée aux personnes suspectées de terrorisme ou d’implication dans des groupes rebelles. Ces 45 Rwandais vivaient en Ouganda et affirment qu’ils se rendaient en mission évangélique en Tanzanie. BBC

Au moins 5 soldats maliens tués et 3 autres blessés dans l’explosion d’une mine au Mali
Au moins 5 soldats maliens ont été tués et 3 autres blessés jeudi dans une explosion de mine dans le centre du pays, ont affirmé les autorités locales au correspondant de VOA Afrique sur place. Le ministère de la Défense a confirmé l’attaque et le bilan. « Dans leur traque des terroristes, les Fama (Forces armées maliennes) ont été victimes d’une explosion de mine. Cet incident s’est produit ce jeudi 28 décembre 2017 dans le secteur de Bulkessy (Mopti) à la frontière avec le Burkina-Faso », a indiqué l’armée malienne sur son site officiel. La région de Mopti est située dans le centre du Mali. « Le bilan est de 5 morts et trois blessés », selon la même source qui ne donne pas d’autre précision. VOA

Des structures humanitaires pour les victimes de Boko Haram au Niger
Dans la région de Diffa, des structures humanitaires ont mis en place des centres d’appui psychosocial pour accompagner les victimes de Boko Haram, notamment les adolescents. Un peu à l’écart du site de réfugiés et déplacés de Kabelawa Recasement, à une soixantaine de kilomètres de Diffa, sur un espace aménagé, un groupe de jeunes garçons joue au football. Un autre s’essaie au basketball, alors que des jeunes filles chantent et dansent. À quelques mètres de là, une tente bleue est solidement tenue par des piquets en fer: c’est la salle de cours d’alphabétisation. Le centre du dispositif d’appui psychosocial pour adolescents Diapdo, mis sur pied par l’ONG Coopi Niger. VOA

Le généreux plan de retraite de Mugabe dévoilé
Le président déchu du Zimbabwe Robert Mugabe va bénéficier d’un logement, d’une flotte de voitures et de voyages en avion privé, conformément à un nouveau plan de retraite financé par le gouvernement et destiné aux anciens dirigeants, a révélé jeudi la presse officielle. M. Mugabe disposera également d’une équipe d’au moins vingt salariés, dont six gardes du corps, tous rémunérés sur les deniers publics, selon le journal The Herald. L’ex-président Robert Mugabe, âgé de 93 ans et qui a démissionné le mois dernier sous la pression populaire et à la suite d’un coup de force militaire, sera donc le premier bénéficiaire de ces généreuses mesures annoncées mercredi par le nouveau président Emmerson Mnangagwa. Slate

Congo-Kinshasa: Convocation d’un prêtre – Kabila joue gros
société civile presque réduites à qui a, le rouleau compresseur du président congolais, Joseph Kabila, se tourne désormais vers le clergé. C’est le moins que l’on puisse dire. Car, pas plus tard qu’hier, 27 décembre 2017, le doyen des curés de Kinshasa a été entendu par le parquet. Officiellement, les raisons de cette convocation ne sont pas connues. Mais on se rappelle que l’abbé Vincent Tshomba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait appelé début décembre les prêtres de la capitale de la RD Congo à sonner les cloches pendant 15 minutes toutes les semaines et ce, à partir de 21h00, afin d’exiger l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre signé par l’opposition et la majorité, sous les auspices de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Cet appel, faut-il le rappeler, semble avoir été entendu puisque les 14 et 21 décembre derniers, pendant que les populations, à coup de klaxons et de vuvuzéla, sonnaient le tocsin, la majorité des paroisses catholiques bruissait au rythme du son de cloches du père Tschomba. Le Pays

Manifestations au Togo: des milliers de personnes à nouveau dans les rues de Lomé
L’opposition togolaise ne faiblit pas. Mercredi 27 décembre 2017, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de la capitale togolaise, à Lomé, pour demander une limitation du nombre de mandats présidentiels et la démission du président Faure Gnassingbé. Voilà maintenant trois mois, que le pays vit une véritable crise politique. Date depuis laquelle, une coalition de 14 partis d’opposition se mobilise en organisant des manifestations populaires quasi hebdomadaires pour protester contre le président, héritier d’une famille au pouvoir depuis 50 ans. « La mobilisation continue. Car les populations savent que sans la mobilisation, elles ne peuvent rien obtenir », a expliqué à l’AFP Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance Nationale pour le changement (ANC), parti historique de l’opposition. Jeune Afrique

Le « travel ban » d’Emirates, nouvel épisode de la crise entre Tunis et Abou Dhabi
Un mail, un tweet, des dizaines de voyageuses bloquées tout un week-end dans des aéroports et une crise diplomatique entre la Tunisie et les Emirats arabes unis. Tout a commencé le vendredi 22 décembre par un mail de la compagnie aérienne Emirates envoyé à ses passagers, annonçant que les femmes tunisiennes ne pouvaient plus embarquer sur ses vols. Sans autre forme d’explication. Le 24 décembre, le secrétaire d’Etat émirati aux affaires étrangères, Anouar Gargash, se justifiait… sur Twitter : il s’agirait de mesures sécuritaires, des femmes tunisiennes étant soupçonnées de préparer des attentats aux Emirats. « Discriminatoire », « insultant », « contraire aux règlements internationaux »… Sur les réseaux sociaux, les Tunisiens ne décolèrent plus. Le Monde

Le Mali redevient le premier producteur africain de coton
Le champion africain du coton est à nouveau le Mali. Avec 1 million 330 balles de fibre blanche, soit 90 000 balles de plus que l’an dernier, le pays dépasse le Burkina Faso, selon les estimations du département américain à l’agriculture, l’USDA. Les champs de coton ont été étendus au Mali. Mais c’est surtout le recul du Burkina Faso, l’ancien champion africain du coton, qui a permis au Mali de le doubler. Le Burkina Faso n’a pas produit plus d’un million 300 balles, 10 000 de moins que l’an dernier et 30 000 de moins que le Mali. RFI



Photo: Adam Jones