Revue de Presse du 28 novembre 2018

«Congo Files»: une enquête qui dérange en RDC
C’est une fuite sans précédent. Des milliers de pages de documents confidentiels des Nations unies relatifs à l’assassinat de deux experts mandatés par le Conseil de sécurité. Michael Sharp et Zaida Catalan avaient été chargés d’enquêter sur les violences en République démocratique du Congo. Les « Congo Files » documentent les pistes et options levées par les enquêteurs ainsi que les multiples entraves qu’ils ont rencontrées entre mars 2017 et septembre 2018. Leur exploitation a fait l’objet d’une collaboration entre plusieurs médias internationaux : RFI, Le Monde, Foreign Policy, Süddeutsche Zeitung et la télévision suédoise. Ces documents révèlent l’enquête minutieuse de policiers onusiens et les manipulations auxquelles ils doivent faire face dans la recherche de la vérité. Les deux premiers volets de cette enquête sont cosignés par Sonia Rolley (RFI) et Joan Tilouine (Le Monde). RFI

Présidentielle à Madagascar: 2e tour confirmé entre les frères ennemis Rajoelina et Ravalomanana
Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana qualifiés, les requêtes pour fraudes rejetées: la Haute Cour constitutionnelle a confirmé mercredi le second tour de la présidentielle à Madagascar en décembre et exhorté les ex-chefs d’Etat et frères ennemis depuis la crise sanglante de 2009 à « éviter les provocations ». « Les deux candidats suivants sont autorisés à passer au second tour, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana », a déclaré le président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), Jean Eric Rakotoarisoa, lors de la cérémonie de proclamation des résultats définitifs du premier tour de la présidentielle organisé le 7 novembre. Andry Rajoelina est arrivé en tête du premier tour avec 39,23% des suffrages, devant Marc Ravalomanana (35,35%), selon les chiffres publiés par la HCC. Pas assez donc pour s’imposer dès le premier tour, où 50% des suffrages était requis. TV5

Elections en RDC: Tshisekedi salué par la foule pendant cinq heures
Des dizaines de milliers de personnes ont accompagné pendant plus de cinq heures l’un des candidats de l’opposition congolaise, Félix Tshisekedi, pour son retour mardi à Kinshasa à 26 jours de l’élection présidentielle qu’il assure pouvoir remporter avec 60% des voix. Félix Tshisekedi et son allié, Vital Kamerhe, ont mis toute l’après-midi pour parcourir la quinzaine de kilomètres entre l’aéroport de Ndjili et la commune de Limete, où se trouve le domicile du candidat et le siège de son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Vêtu d’une curieuse chemise blanche portant ses initiales (le F en bleu, le T en rouge), coiffé du béret des « combattants » de l’UDPS, M. Tshisekedi a largement pris le temps de saluer la foule de ses sympathisants depuis le toit ouvrant d’une voiture.  TV5

Gabon : Ali Bongo Ondimba transféré mercredi au Maroc, après plusieurs jours d’incertitude
Ali Bongo Ondimba sera finalement transféré au Maroc mercredi 28 novembre, comme l’a annoncé la Première dame Sylvia Bongo Ondimba ce mardi. La convalescence du président avait auparavant fait l’objet d’un étrange ballet entre Rabat, Libreville et Riyad, aux frontières des relations personnelles et de la diplomatie. Ali Bongo Ondimba (ABO) va donc finalement être transféré en terre marocaine, dans un hôpital de Rabat, mercredi 28 novembre en provenance de Riyad, en Arabie saoudite. Son épouse, Sylvia Ondimba a confirmé l’information mardi 27 novembre en fin de journée. Le chef de l’État gabonais était hospitalisé depuis le 24 octobre à la suite d’un accident vasculaire cérébral ayant nécessité une intervention chirurgical et un placement en coma artificiel. Jeune Afrique

Les commerçants du PK5 à l’assaut des groupes armés à Bangui
Des heurts qui ont opposé lundi et mardi un groupe de commerçants du marché de PK5 et des éléments d’un groupe armé ont fait un mort et trois blessés. Ces commerçants veulent se libérer des bandes qu’ils accusent de les prendre en otage depuis des années. Mahamat Tahir alias APO, un leader de l’un des groupes armés les plus influents du secteur, a été abattu dimanche par un commerçant qui s’est vu empêcher d’ouvrir sa boutique. Les commerçants qui se sont bien organisés ont lancé des assauts consécutifs contre les bases des différents groupes armés dont celle de Djamouss Niméry Matar alias Force. BBC

Le Tchad et Israël en voie de rétablir leurs relations diplomatiques
À l’issue de la visite du président tchadien en Israël, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a annoncé mardi 27 novembre que les deux pays se dirigeaient vers un rétablissement de leurs relations diplomatiques. Après 45 ans de relations diplomatiques rompues, la visite d’état de trois jours du président tchadien marque un rapprochement entre les deux pays. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu a annoncé qu’il se rendra « bientôt » au Tchad pour y annoncer une reprise des relations diplomatiques, mais aucune date n’a été donnée pour l’instant.  BBC

Maroc: les raisons de la main tendue à l’Algérie
Rabat multiplie les appels pour tenter de reprendre une relation bilatérale avec Alger. Début novembre, le roi Mohammed VI a invité son éternel rival et voisin à « dépasser les différends ». En retour, Alger a annoncé sa disponibilité à relancer l’UMA, l’Union du Maghreb arabe. Pas de quoi satisfaire Rabat, qui exige une réaction officielle de l’Algérie. Ce volontarisme marocain à renouer avec l’éternel rival pourrait avoir plusieurs explications. Lundi 26 novembre le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, a dit « regretter » ne pas avoir obtenu de réponse officielle à la main tendue par le Maroc. Car pour Rabat, l’enjeu est tout d’abord diplomatique. RFI

Burkina Faso: le général Diendéré retourne les accusations contre la hiérarchie
Selon l’ex-chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré, le général Gilbert Diendéré, toute l’armée avait décidé d’accompagner le coup d’Etat de septembre 2015 et plusieurs actions ont été posées dans ce sens, notamment la mise à disposition d’un hélicoptère pour transporter du matériel de la frontière ivoirienne. Il assure avoir même demandé au chef d’état-major général des armées au moment des faits de lui proposer des noms des futurs membres du gouvernement de la junte militaire. RFI

Ebola en RDC: 19 décès en cinq jours
Dix-neuf personnes sont mortes en cinq jours de la fièvre hémorragique Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo portant le bilan à 241 morts depuis la déclaration de l’épidémie le 1er août, selon le décompte du ministère de la Santé. Du jeudi 22 novembre au lundi 26 novembre 2018, 19 nouveaux décès ont été enregistrés, selon le dernier bulletins journalier du ministère reçu mardi soir. « Le cumul des cas est de 421, dont 374 confirmés et 47 probables » alors qu' »il y a eu 241 décès », indique le ministère sur la situation daté du lundi. En outre, 74 cas suspects étaient l’objet d’investigation, selon la même source. D’après une ONG, le seuil des 426 cas marquera la deuxième épidémie la plus grave de l’histoire après celle qui a frappé plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest en 2014.  Slate

Mauritanie : Mohamed Ould Abdelaziz cherche son Medvedev 
S’il est presque sûr que le chef de l’État ne briguera pas sa propre succession en 2019, nul doute qu’il choisira avec soin son successeur. À l’instar d’un certain Vladimir Poutine. À Nouakchott, ce 31 octobre, l’état-major des armées ne désemplit pas. On se presse pour venir féliciter son chef, Mohamed Ould Ghazouani, nommé la veille ministre de la Défense. L’incessant ballet va durer trois jours. Le très influent général de division, régulièrement présenté comme le numéro deux du pays et dauphin putatif de Mohamed Ould Abdelaziz, aurait pu recevoir à la « maison », comme le veut la tradition mauritanienne.  Jeune Afrique

Tunisie: manifestations contre la venue du prince héritier d’Arabie Saoudite
La société civile tunisienne n’a même pas attendu qu’il atterrisse à l’aéroport international de Tunis-Carthage mardi pour se mobiliser. Une première manifestation s’est tenue lundi en fin de journée sur l’Avenue Bourguiba, principale artère de la capitale. Une autre est prévue au moment où le Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, s’entretiendra avec le prince héritier. C’est la première tournée à l’étranger du prince héritier depuis le meurtre de Jamal Khashoggi dont il est soupçonné d’être le commanditaire. L’éditorialiste saoudien, critique du pouvoir, a été tué et démembré à l’intérieur même du consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul en Turquie le 2 octobre dernier. Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) a d’ailleurs déployé sur l’entier du bâtiment qu’il occupe au centre-ville de Tunis une banderole affichant le prince de dos, une tronçonneuse à la main, avec ce slogan : « Non à la profanation de la Tunisie, terre de la révolution ». RTBF

Difficile relance économique en Gambie
La Gambie met de l’ordre dans ses finances publiques. Le but de cette initiative est de réduire une dette publique cumulée à 123% du PIB du pays, selon la Banque mondiale. Avec un risque certain de surendettement, le gouvernement gambien a pris des mesures pour s’imposer une discipline fiscale et éviter les dépenses hors budget. A première vue l’économie gambienne va bien. La situation faite par le ministre de l’Économie Mamburay Njie en ce mois de novembre révèle une croissance qui va atteindre 6,6% en décembre prochain contre 4,6% à la même période l’année dernière. Seulement ces chiffres cachent une vérité à laquelle le gouvernement de Gambie ne peut plus se dérober. BBC

La banque russe VTB prête par « erreur » 10,5 milliards d’euros à la Centrafrique
Le deuxième groupe bancaire russe, VTB, a attribué par erreur un prêt de plus de 800 milliards de roubles (10,5 milliards d’euros) à la Centrafrique, a fait savoir la banque en réponse aux révélations de plusieurs médias. « Il s’agissait d’une erreur technique dans le codage des pays », a affirmé la banque publique dans un communiqué. « VTB n’effectue absolument aucune opération avec la Centrafrique et nous n’avons pas d’exposition de ce volume dans ce pays », a-t-elle expliqué. La banque réagissait à la présence d’un prêt de 802 milliards de roubles à la République centrafricaine –soit près de six fois le PIB annuel du pays– dans un rapport financier du groupe bancaire, pointé par des médias. La banque a ensuite publié sur son site le rapport corrigé, dans lequel le prêt initialement destiné à la Centrafrique a été rajouté au passif de Chypre –important lieu d’affaires pour les Russes– dont le montant s’élève désormais 13,6 milliards d’euros. TV5

Le Sénégal souhaite la restitution de « toutes » ses oeuvres
Le ministre sénégalais de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, a affirmé mardi que le Sénégal souhaitait la restitution par la France de « toutes les oeuvres identifiées comme étant celles du Sénégal ». Il a fait la déclaration quelques jours après la publication d’un rapport sur le patrimoine africain commandé par le président français Emmanuel Macron. « Nous sommes disposés à trouver des solutions avec la France. Si nous avons 10.000 (pièces identifiées comme étant originaires du Sénégal, NDLR), nous souhaitons avoir les 10.000 », a déclaré M. Coulibaly lors de la présentation à la presse du Musée des civilisations noires, qui sera inauguré à Dakar le 6 décembre. Emmanuel Macron doit prendre une décision après le dépôt le 23 novembre, à sa demande, du rapport de deux universitaires, dont Bénédicte Savoy du Collège de France. VOA



Photo: Adam Jones