Revue de Presse du 28 avril 2017

Le dialogue avec les musulmans au cœur du voyage du pape François en Egypte
Soutenir les chrétiens d’Orient sans porter préjudice au dialogue avec les musulmans – l’arme qu’il a choisie pour faire face à l’islam radical – ni froisser le régime égyptien : tel est l’objectif multiple du pape François lors de la visite qu’il doit effectuer au Caire, vendredi 28 et samedi 29 avril. Dans le message vidéo qu’il a diffusé à l’intention des Egyptiens, avant sa venue, le chef de l’Eglise catholique se présente en « ami, messager de la paix et pèlerin » dans un pays « où Dieu, clément et miséricordieux, le Tout-Puissant et l’Unique, a fait entendre sa voix », adjectifs choisis parce qu’ils parlent directement aux croyants musulmans. Ce voyage intervient trois semaines après les attentats anti-coptes, revendiqués par l’organisation Etat islamique (EI), qui ont fait 46 morts le 9 avril dans deux églises d’Alexandrie et de Tanta, en pleine célébration de la fête des Rameaux. Le Monde

L’Udps qualifie la signature d’un arrangement de « malhonnête »
En RDC, l’UDPS qualifie de « malhonnête » la signature jeudi après-midi à Kinshasa de l’arrangement particulier par certains membres de la classe politique sous la houlette du président Kabila. Il s’agit d’un document additif de mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 signé sous la médiation de la Conférence épiscopale des évêques du Congo (Cenco). Cette signature conduira le pays aux élections et à l’amélioration de la situation socio économique de la population selon les signataires. BBC

Perpétuité confirmée pour l’ex-président tchadien Habré
L’ex-président tchadien Hissène Habré, 74 ans, a été définitivement condamné jeudi à la prison à vie pour crimes contre l’humanité, mais acquitté pour viol, un verdict rendu à l’issue de son procès en appel devant un tribunal spécial africain à Dakar. Ce jugement confirme la peine prononcée en première instance en mai 2016 par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées en vertu d’un accord entre l’Union africaine (UA) et le Sénégal, où M. Habré s’est réfugié après avoir été renversé en décembre 1990 par l’actuel président tchadien Idriss Deby Itno. Une commission d’enquête tchadienne estime le bilan de la répression par son régime (1982-1990) à quelque 40.000 morts. TV5

Procès Habré: la question de l’indemnisation des victimes n’est pas réglée
Hissène Habré, 74 ans, finira donc ses jours en prison. Ce lundi, lors de son procès en appel, les condamnations en première instance, sauf celle pour viol, ont été confirmées. L’ex-président, jugé pour son règne absolu sur le Tchad entre 1982 et 1990, est donc définitivement condamné à la prison à perpétuité pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes de tortures. Ce dossier judiciaire clos, aucun recours n’est possible, se pose la question des réparations pour les victimes. RFI

Niger: l’opération Uraniumgate mise au point par Areva
L’opération de vente présumée douteuse d’uranium baptisée « Uraniumgate » a été mise au point par Areva, soucieuse de mobiliser des fonds afin de « sécuriser » les mines d’uranium dans le nord du Niger, a révélé jeudi une enquête parlementaire. « Suite à l’enlèvement par Aqmi en 2011 » de travailleurs d’Areva à Arlit, Niamey « avait demandé le soutien d’Areva » pour « sécuriser » les mines d’uranium dans le Nord qui étaient en « danger », souligne le rapport lu par le député Saadi Soumaila devant la presse. Areva, qui ne pouvait « débloquer » des « sommes importantes », avait proposé au Niger « d’utiliser » la Sopamin (Société de Patrimoine des mines du Niger, Société d’Etat) pour lever des fonds, mentionne le rapport de l’enquête menée en mars. VOA

Soudan du Sud: nouvelle offensive et déplacement de population dans le Haut-Nil
Au Soudan du Sud, la guerre civile s’intensifie. Les forces armées gouvernementales ont lancé mercredi 26 avril une nouvelle offensive dans le nord de ce pays ravagé par un conflit à caractère ethnique depuis 2013. Le Soudan du Sud est aussi touché par la famine. Cette nouvelle offensive provoque selon les Nations unies des déplacements de plusieurs milliers de civils. L’ONU appelle les autorités à protéger les civils. RFI

Quand l’argent de l’UE renforce une milice meurtrière au Soudan
C’est le spécialiste de la résolution des conflits et du Soudan, son pays d’origine, Suliman Baldo, qui vient de rédiger pour l’ONG américaine Enough – qui lutte contre les génocides et crimes contre l’humanité – un rapport extrêmement embarrassant pour l’Union européenne. « Border Control from Hell » vise en particulier le « partenariat » entre Bruxelles et Khartoum en vue de freiner le flux de migrants africains vers l’Europe. Bruxelles a prévu 40 millions d’euros pour plusieurs gouvernements d’Afrique du Nord et sahélienne, afin qu’ils entravent la migration massive d’Africains vers l’UE. Une partie est destinée au gouvernement islamiste du Soudan pour de l’équipement technique et des formations, afin d’accroître les capacités de divers organes de sécurité, notamment « un groupe paramilitaire, le Rapid Support Forces ( RSF, Forces d’appui rapide ), devenu la première ‘force frontalière’ » du Soudan. L’aide consistera en un appui à la construction de deux camps de rétention des migrants mais aussi en caméras, scanners et serveurs électroniques pour enregistrer les migrants. Selon le rapport, « une bonne part de cette formation et de ces équipements » est aussi utilisable contre les citoyens soudanais. La Libre

Maroc. La protestation des Rifains se radicalise
Six mois après la mort, broyé dans une benne à ordures, du pêcheur Mohcine Fikri dans la ville d’Al-Hoceima, située dans le Rif au nord du pays, les manifestations se poursuivent et la colère des Rifains ne faiblit pas. “Une mort atroce, qui a ravivé les ressentiments d’une population qui manque de tout, marginalisée, depuis 1958, par les gouvernements qui se sont succédé. Mercredi 26 avril, la marche de protestation à Midar [ville située à 85 km d’Al-Hoceima] a pris les contours de revendications ‘séparatistes et ethniques’. Sur les réseaux sociaux, des appels au soulèvement et à l’indépendance du rif sont apparus”, relate Maghreb émergent, soulignant que de larges passages sont consacrés au militant amazigh Nasser Zefzafi. Courrier International

Algérie. Législatives : le rêve d’alternance
Les espoirs de vrai changement ont-ils une chance de se concrétiser lors des législatives du 4 mai ? s’interroge cet éditorialiste. Face à la débâcle économique et sociale, le nouveau Parlement devrait impérativement veiller à l’application de réformes de fond. Notre économie, qui dépend totalement des fluctuations du baril de pétrole, nous donne quotidiennement des signes d’inquiétude de plus en plus alarmants. Et quand de surcroît on apprend que 45 % de l’activité commerciale se niche dans l’informel on est tout simplement sidéré. On devine qu’en haut lieu on vient enfin de comprendre qu’il faut changer de logiciel, mais on ne peut aller plus vite que la musique. Courrier International

Nigeria : la présidence tente de rassurer sur l’état de santé de Muhammadu Buhari
Les autorités nigérianes ont cherché jeudi à rassurer sur l’état de santé du président Muhammadu Buhari, absent lors des deux derniers conseils des ministres. Le porte-parole du chef de l’État, Garba Shehu, a déclaré jeudi 27 avril qu’il n’y avait « pas de raison de s’inquiéter » pour le dirigeant âgé de 74 ans, rentré début mars d’un séjour de huit semaines à Londres pour des traitements médicaux. « Les médecins du président lui ont conseillé d’y aller doucement alors qu’il achève de se remettre d’une longue période de traitement au Royaume-Uni il y a quelques semaines », a-t-il dit dans un communiqué. « Une récupération totale peut parfois être un lent processus nécessitant des périodes de repos et détente », a ajouté le porte-parole. Jeune Afrique

Burkina – Côte d’Ivoire : à Abidjan, Blaise Compaoré et son épouse coulent des jours tranquilles
Dans leur patrie d’adoption, Blaise Compaoré et son épouse, Chantal, ont élu domicile dans une villa cossue de Cocody-Ambassades, un quartier chic d’Abidjan. Dotée d’un vaste jardin et d’une piscine moderne, cette agréable villa – qui jouxte celle d’Henri Konan Bédié – a été mise gracieusement à la disposition du couple par Hamed Bakayoko, le ministre de l’Intérieur. Selon ses proches, Blaise Compaoré reste « serein » malgré l’approche du procès qui lui est intenté par la justice burkinabè, poursuivant son exil doré comme si de rien n’était, entre dîners, sport quotidien, lecture d’essais politiques et week-ends dans la station balnéaire huppée d’Assinie. Jeune Afrique

L’exploitation illégale des forêts mozambicaines par des entreprises chinoises
Depuis mars, 150 000 mètres cubes de bois ont été saisis. Du jamais-vu dans ce pays d’Afrique australe dont la moitié de la superficie est occupée par la forêt équatoriale. L’appétit de la Chine pour son bois fait planer la menace de la déforestation. Dans une récente étude, l’ONG londonienne Environmental Investigation Agency (EIA) a évalué à au moins 93 % la part illégale de l’exploitation forestière au Mozambique. Le Monde

Madagascar: Férmeture des écoles coraniques – Révolte des communautés musulmanes
Polémique. La déclaration du ministre de l’Éducation nationale sur l’interdiction d’ouverture des écoles coraniques et le retrait des autorisations d’ouverture de celles ouvertes à Madagascar, le 21 avril, a créé du mécontentement chez les Musulmans. Quelques-uns ont annoncé dans une conférence de presse à Mahajanga, mardi, qu’ils contestent cette décision. « C’est l’unique moyen pour nos enfants d’apprendre la base de la religion musulmane », se sont-t-ils exprimés. Certains à Antananarivo feraient une déclaration, ce jour. D’autres sont retenus par l’absence du chef de leur communauté. « Nous souhaitons faire une réaction, savoir si le ministre va réellement appliquer cette décision, mais le chef de la communauté musulmane sunnite n’est pas encore à Madagascar. Il a été d’ailleurs, avisé sur le sujet », souligne Issa, responsable de communication de la communauté musulmane sunnite à Madagascar. allAfrica



Photo: Adam Jones