Revue de Presse du 27 avril 2017

RDC: interrogations autour de la vidéo de l’assassinat des deux experts de l’ONU
En RDC, les réactions d’indignation se multiplient après la diffusion par les autorités de Kinshasa d’une vidéo montrant l’exécution de deux experts de l’ONU par des miliciens présumés au Kasaï. Après les Nations unies, la France déplore la publicité faite par les autorités congolaises à une vidéo montrant leur assassinat, alors même que des enquêtes sont toujours en cours. A Kinshasa aussi, la diffusion de cette vidéo fait polémique et des doutes sur la véracité de la version présentée par le gouvernement émergent. RFI

Verdict définitif pour Hissène Habré, jugé pour crimes contre l’humanité
L’ex-président tchadien Hissène Habré, condamné en 2016 à la prison à vie pour crimes contre l’humanité, sera définitivement fixé sur son sort jeudi avec l’annonce du verdict de son procès en appel tenu en janvier devant un tribunal spécial africain. Le jugement en appel, comme celui de première instance, s’est déroulé devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées en vertu d’un accord entre l’Union africaine (UA) et le Sénégal, où M. Habré s’est réfugié après avoir été renversé en décembre 1990 par l’actuel président tchadien Idriss Deby Itno. Ce procès est le premier au monde dans lequel un ancien chef d’Etat est traduit devant une juridiction d’un autre pays pour violations présumées des droits de l’Homme. Slate

Bissau: retrait des forces de la CEDEAO
Les forces de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) vont entamer vendredi le retrait de sa force en Guinée Bissau « du 28 avril au 30 juin. L’Ecomib avait été déployée en mai 2012 après le coup d’Etat militaire du 12 avril 2012. L’opération a pour but d’aider à sécuriser le processus de transition politique marquée par l’élection du président José Maro Vaz. Ses troupes s’occupent notamment de la protection des personnalités et des édifices publics. BBC

Libéria : apparition d’une maladie mystérieuse
Les autorités ont diligenté une enquête suite à l’apparition d’une mystérieuse maladie. Elle touche un certain nombre de personnes qui ont assisté à un même enterrement. Depuis mardi, neuf personnes sont décédées et huit autres sont actuellement en quarantaine. Elles ont visiblement été infectées. Des échantillons de sang de ces personnes ont été testés hier mercredi pour savoir si cette maladie mystérieuse n’a pas de lien avec le virus Ebola qui a prévalu dans le pays il y a deux ans. BBC

Burundi: une ONG contre la corruption dénonce la situation économique
Il y a deux ans, le Burundi commençait à sombrer dans une grave crise politique suite à la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat obtenu quelques mois plus tard. Dans un communiqué paru hier, l’ONG burundaise l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome) dresse un effrayant bilan socio-économique de ces deux ans de crise. En deux ans, le pays a dégringolé dans l’ensemble des classements internationaux comme le PIB, l’indice de développement humain, la bonne gouvernance et même l’indice mondial du bonheur où il occupe désormais l’avant-dernière place. RFI

Côte d’Ivoire : le malaise social
Pourquoi la relance économique ne profite-t-elle pas à tous les Ivoiriens ? Comment favoriser une croissance plus inclusive ? Venez témoigner sur vos conditions de vie… Se sont-elles améliorées ces dernières années ? RFI

Accord en RDC : signature jeudi de l’arrangement particulier
Les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat de la RDC ont conjointement lancé une invitation aux membres du parlement, aux représentants de différentes composantes politiques et à d’autres personnalités pour assister, jeudi 27 avril, à la cérémonie de la signature de l’arrangement particulier de l’accord paraphé le 31 décembre. « Les honorables Aubin Minaku Ndjalandjoko et Léon Kengo wa Dondo, Présidents de l’Assemblée nationale et du sénat, ont l’honneur de vous inviter à rehausser de votre présence la cérémonie solennelle de la signature de l’Arrangement particulier entre les parties prenantes au dialogue politique national ayant abouti à l’Accord du 31/12/2016, ce jeudi 27 avril 2017 à 10 heures dans la salle de Congrès du palais du peuple « , indique l’invitation. VOA

Cameroun: pourquoi les anglophones veulent la partition
Il fallait sûrement trouver un contre-feu puissant aux divers appels au boycott de la fête nationale du Cameroun, ce 20 mai. Le pouvoir de Yaoundé n’a pas trouvé mieux que de lancer les célébrations de ce que l’on appelle dans le pays, la Fête de l’Unité, dans la presqu’île de Bakassi, dans le Sud-Ouest anglophone. Le choix de cette région ne doit rien au hasard. Située à quelques kilomètres du Nigeria, Bakassi a été l’objet d’un conflit frontalier avec ce voisin d’Afrique de l’Ouest pendant quinze ans; un conflit qui s’est soldé, en 2008, par la rétrocession du territoire au Cameroun. Donner le coup d’envoi du 40e anniversaire de la création de l’Etat unitaire du pays, est une manière, pour les autorités de rappeler que «le Cameroun est un et indivisible». Slate

Maroc : le gouvernement de Saadeddine El Othmani obtient la confiance des députés
Les députés marocains ont voté, mercredi 26 avril, la confiance au nouveau gouvernement de coalition dirigé par l’islamiste Saadeddine El Othmani. Présenté par ce dernier, le programme gouvernemental a été approuvé sans surprise à une large majorité de 208 voix, 91 voix contre et 40 abstentions. Le chef de gouvernement a répondu auparavant aux questions des députés, et réunira dès ce jeudi matin son équipe, avec pour dossier prioritaire la loi de finances 2017, retardée depuis près de six mois en raison du blocage des négociations autour de la formation de la nouvelle majorité. Jeune Afrique

Burkina Faso : l’ancien président Blaise Compaoré jugé par contumace à Ouagadoudou
Le procès de l’ex-président burkinabé Blaise Compaoré, exilé en Côte d’Ivoire, s’ouvre jeudi. Il est jugé, ainsi que ses ministres, pour son implication présumée dans la répression de l’insurrection de 2014 qui a entrainé la chute du régime. Resté 27 ans au pouvoir, le « beau Blaise » ne sera pas dans le box des accusés. Éxilé à Abidjan depuis qu’il a laissé le pouvoir en 2014, Blaise Compaoré sera représenté par son avocat français, Pierre Olivier Sur, lors de l’impressionnant procès, qui s’ouvre jeudi 27 avril, sur la répression de l’insurrection de 2014 ayant conduit à la chute du régime. France 24

Zambie: l’accusation de trahison maintenue contre le chef de l’opposition
La justice zambienne a refusé mercredi d’abandonner les poursuites pour trahison contre Hakainde Hichilema, le leader de l’opposition emprisonné depuis plus de deux semaines après avoir tenté de perturber le passage du convoi présidentiel. Hakainde Hichilema est accusé d’avoir entrepris de « renverser par des moyens illégaux le gouvernement du président Lungu, à des dates inconnues entre le 10 octobre 2016 et le 8 avril 2017 ». « La loi ne donne pas à cette cour le pouvoir de retirer cette accusation », a déclaré le juge Greenwell Malumani, devant un tribunal de Lusaka plein à craquer, rejetant l’abandon des poursuites réclamé par M. Hichilema. TV5

Les journalistes du Maghreb « sous haute tension », selon RSF
Le journalisme reste « sous haute tension » en Afrique du nord en raison notamment de la persistance de « lignes rouges », comme la corruption et les conflits d’intérêts, a affirmé mercredi à Tunis Reporters sans frontières (RSF). « La situation de la liberté de la presse s’aggrave (dans la région). Les journalistes ont de plus en plus de mal à informer librement », a déclaré à l’AFP Yasmine Kacha, directrice du bureau Afrique du nord de RSF, après une présentation aux médias du rapport 2017 sur la liberté de la presse. L’ONG a ainsi évoqué « les nombreuses lignes rouges imposées par des Etats peu enclins à permettre au journalisme indépendant d’occuper pleinement sa place de contre-pouvoir », surtout lorsqu’il aborde « des sujets d’intérêt général tels que la corruption, la fraude fiscale ou les lobbies d’influence ». TV5

Mozambique: la guerre contre l’exploitation illégale des forêts
Quelques minutes ont suffi. L’unité de garde-forestiers de Nicolau Moises vient à peine de se déployer sur la route qui mène au port de Pemba, dans le nord du Mozambique, qu’elle a déjà conclu sa première affaire: la saisie d’un camion chargé de bambous fraîchement sciés. Le chauffeur est verbalisé pour avoir enfreint un moratoire annuel de 90 jours sur les coupes et le transport de bois instauré par les autorités du Mozambique. Début avril, le gouvernement de Maputo a décidé de prolonger l’interdiction de trois mois supplémentaires, pour tenter d’enrayer ou au moins de ralentir le trafic du bois. TV5

Comment le secrétaire d’Etat de Donald Trump a snobé le représentant de l’Union africaine
Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson avait invité le nouveau président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki, à une réunion à Washington, avant de changer d’avis à la dernière minute, raconte le magazine américain Foreign Policy. Le rendez-vous était prévu dans la semaine du 17 avril après que Moussa Faki a terminé ses entrevues et ses réunions aux Nations unies, à New York. Ce dernier avait prévu de se déplacer à Washington les 19 et 20 avril. Il a alors attendu que les détails de la rencontre soient finalisés. Mais le bureau de Rex Tillerson est resté silencieux, longtemps silencieux, avant finalement de proposer à Moussa Faki de rencontrer des responsables d’un rang inférieur, provoquant ainsi un couac diplomatique entre l’administration Trump et l’UA. Moussa Faki, que cela a rendu « furieux », selon son entourage, a alors annulé tout son déplacement à Washington. Moussa Faki dirige également la diplomatie tchadienne, pays qui fait face à la menace de Boko Haram, secte islamiste originaire du Nigeria voisin. Le Monde

L’île où les millionnaires africains deviennent encore plus riches
L’année 2016 a été difficile –on est loin de les plaindre bien sûr– pour les millionnaires africains. Selon un rapport de la banque AfrAsia, il y avait l’an dernier 145.000 personnes qui détenaient une fortune à six chiffres sur le continent africain, soit une baisse de 2% en douze mois. La faute au ralentissement de la croissance économique en 2016. Mais, il y a un îlot où les riches prospèrent toujours plus: Maurice. Sur cette petite île au large de la Réunion dans l’océan Indien, le nombre de millionnaires a augmenté de 20% en 2016 pour atteindre 3.800 personnes sur un total de 1.3 million d’habitants. C’est plus de millionnaires que dans des pays beaucoup plus vastes comme le Ghana ou l’Ethiopie, note le site d’information Quartz. Slate



Photo: Adam Jones