Revue de Presse du 26 octobre 2017

Burundi: un projet de révision en profondeur de la Constitution adopté
Au Burundi, le Conseil des ministres a adopté mardi 24 octobre, au cours d’une réunion extraordinaire, un projet de révision constitutionnelle qui devrait remanier de fond en comble ce texte fondamental et permettre au président Nkurunziza, une fois adopté par référendum, de briguer un quatrième mandat en 2020. Cela n’est pas une surprise, même si cette décision n’a pas encore été rendue publique, officiellement en raison d’un calendrier chargé. Le projet était dans les tuyaux depuis plus de six mois et la fin du dialogue interne, une sorte de consultation populaire organisée en l’absence de la quasi-totalité des forces d’opposition et de la société civile indépendante, qui ont fui en exil. RFI

Les Kényans boudent une présidentielle boycottée par l’opposition
Les Kényans se déplaçaient sans enthousiasme jeudi pour élire leur président lors d’un scrutin boycotté par l’opposition, dont certains partisans bloquaient même l’accès aux bureaux de vote, ce qui a déclenché des heurts avec la police. Quelque 19,6 millions d’inscrits étaient en théorie attendus dans les 40.883 bureaux de vote. Mais le contraste était saisissant avec l’effervescence qui avait marqué le scrutin présidentiel du 8 août, invalidé par la justice pour « irrégularités ». Le même jour, les Kényans avaient été appelés à élire leurs députés, sénateurs, gouverneurs, élus locaux et représentantes des femmes à l’Assemblée et ils s’étaient déplacés en masse. Mais après deux mois d’une crise majeure qui divise la Nation, l’entrain a déserté les maigres files d’attente. TV5

Election présidentielle au Kenya : premiers heurts entre opposants et forces de l’ordre
Des échauffourées ont éclaté, jeudi 26 octobre au matin, dans plusieurs bastions de l’opposition au Kenya. Des manifestants ont érigé des barricades et tenté pour certains de bloquer l’accès aux bureaux de vote de l’élection présidentielle, ont rapporté des journalistes de l’AFP. Dans le bidonville de Kibera, à Nairobi, la police est intervenue à coup de gaz lacrymogènes et a tiré en l’air pour disperser des manifestants qui essayaient d’empêcher l’accès à plusieurs bureaux de vote, a constaté un photographe de l’AFP. Des scènes similaires ont eu lieu dans un autre bidonville de Nairobi, Mathare, ainsi qu’à Kisumu et Migori, des villes de l’Ouest – autant de bastions de l’opposant Raila Odinga, qui a appelé à boycotter le scrutin. Le Monde

RDC: arrivée à Kinshasa de l’ambassadrice américaine à l’ONU
L’ambassadrice des États-Unis à l’ONU, Nikki Haley, est arrivée mercredi soir à Kinshasa pour une visite jusqu’à vendredi en République démocratique du Congo, confrontée depuis des mois à une crise politique et humanitaire, a-t-on appris de sources concordantes. « L’ambassadrice américaine est arrivée légèrement avant 18 heures à bord d’un avion militaire accompagnée de plus d’une trentaine de personnes », a déclaré à l’AFP une source aéroportuaire. « Effectivement, elle est bien arrivée », a confirmé à l’AFP le ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu. L’ambassade des États-Unis en RDC n’a pu être jointe immédiatement. TV5

Nikki Haley rencontre Salva Kiir à Juba
L’ambassadrice américaine à l’ONU, a déclaré qu’elle avait transmis un message  »sévère » au président sud-soudanais, Salva Kiir. Nikki Haley a déclaré que les Etats-Unis  »ne faisaient plus confiance au gouvernement de Juba ». S’exprimant sur la radio des Nations Unies, elle a affirmé que le  »président Salva Kiir et son armée devaient agir immédiatement pour arrêter la violence et les abus dans le pays. » La visite de la responsable américaine , est la première initiative de Washington pour tenter de résoudre le conflit au Soudan du Sud depuis l’arrivée au pouvoir du président Trump en janvier. BBC

Nigeria: huit soldats tués par Boko Haram dans le nord-est
Huit soldats au moins ont été tués lors d’un raid du groupe islamiste Boko Haram sur un camp militaire et un village dans le nord-est du Nigeria, a-t-on rapporté jeudi de source militaire. L’attaque qui s’est produite mardi dans le village de Sasawa, à quelque 45 km de Damaturu, la capitale de l’Etat du Yobe, est la troisième visant l’armée dans la région en moins de deux semaines, marquant une reprise des hostilités avec la fin de la saison des pluies le mois dernier. Le porte-parole de l’armée pour Damaturu, le colonel Kayode Ogunsanya, a déclaré que l’attaque « avait fait des victimes des deux côtés ». TV5

Nigéria: 46 millions de comptes bancaires gelés
Au Nigéria, près de 46 millions de comptes bancaires non liés à des données biométriques de clients vont être gelés après une décision de la haute cour. Cette décision fait partie d’une stratégie de lutte contre la corruption engagée par les autorités nigérianes. La semaine dernière, la haute cour a ordonné à la banque centrale du Nigeria et au 19 banques commerciales du pays de geler tout compte sans numéro de vérification. Tout client de banque au Nigéria est tenu de rendre disponibles ses données biométriques pour qu’elles soient liées à un numéro unique susceptible d’être vérifié par chaque banque lors des transactions. BBC

Côte d’Ivoire: un document ordonne la surveillance de trois proches de Soro
Malgré le retour de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire, qui prône l’apaisement, et les déclarations du président ivoirien Alasanne Ouattara, en marge du sommet de la CEDEAO, affirmant qu’il n’y a pas de crise entre lui et le président de l’Assemblée nationale, il subsiste des signes de tensions. L’un de ces signes a pris la forme d’un document de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) qui recommande la mise sous surveillance de trois proches conseillers de Guillaume Soro. RFI

Maroc: dans le Rif, le limogeage des ministres par le roi jugé insuffisant
Le roi a renvoyé mardi 24 octobre trois ministres et un secrétaire d’Etat, jugés responsables des dysfonctionnements et des retards enregistrés dans le vaste plan de développement de la région d’Al Hoceïma. Un programme lancé en 2015 qui devait sortir en l’espace de quatre ans la région de l’isolement. A l’heure où la contestation semble s’être atténuée dans le Rif, la décision du roi, une première dans l’histoire de son règne, est accueillie de manière contrastée par les habitants d’Al Hoceima. RFI

Corruption, dopage et politique : la justice sénégalaise protège-t-elle les Diack ?
Mis en cause dans une vaste affaire de corruption dans le milieu de l’athlétisme, Papa Massata Diack, fils de l’ancien président de la fédération internationale d’athlétisme, Lamine Diack, bénéficie-t-il de la complaisance des autorités sénégalaise? Les juges français qui désirent l’interroger à Dakar ont en tout cas, jusque-là, fait chou blanc… Jeune Afrique

Depuis la Centrafrique, le secrétaire général de l’ONU condamne la manipulation de la religion
En visite à Bangassou en Centrafrique, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a rencontré mercredi des Casques bleus et des populations menacées par des anti-balaka. Il a exhorté les leaders religieux à condamner les violences. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a rencontré mercredi 25 octobre des Casques bleus et des populations déplacées à Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique. Il a rendu hommage aux neuf Casques bleus tués entre mai et juillet 2017 dans cette même ville, a constaté le correspondant de France 24 sur place. France 24

Vidéo : au Togo, un nouveau regain de tension menace l’économie
France 24



Photo: Adam Jones