Revue de Presse du 26 janvier 2017

Le président gambien Adama Barrow attendu jeudi après-midi à Banjul
Le président gambien Adama Barrow, toujours en exil à Dakar à la suite de la crise post-électorale qui a touché le pays, est attendu jeudi après-midi à Banjul pour prendre ses fonctions à la tête de l’État. Cette fois-ci, la date est définitive. Le nouveau président gambien Adama Barrow rentrera dans la capitale gambienne, Banjul, jeudi 26 janvier, ont annoncé mercredi des proches du chef de l’État. Son conseiller Mai Fatty a confirmé que son arrivée était prévue pour jeudi après-midi. Jeune Afrique

Jammeh bénéficie bien de l’asile politique en Guinée équatoriale
L’ex-président de la Gambie, Yahya Jammeh, a bien été accueilli en Guinée équatoriale après son départ samedi soir de Banjul pour l’exil sous la pression internationale, a confirmé pour la première fois Malabo mardi. Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo « a informé le conseil des ministres de la décision de l’Etat d’accueillir en tant qu’exilé politique l’ex-chef d’Etat de la République de Gambie Yahya Jammeh », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement Eugenio Nze Obiang. Le président Obiang a convaincu son ex-homologue d’éviter « toute situation de confrontation armée », a ajouté le porte-parole. VOA

Libye : les forces du maréchal Haftar annoncent avoir repris un fief des jihadistes près de Benghazi
L’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar a annoncé avoir repris mercredi l’un des derniers bastions des jihadistes près de Benghazi, dans l’est de la Libye, au terme de plusieurs mois de combats. L’ANL « a libéré la totalité de la région de Qanfouda », située sur la côte à 15 kilomètres à l’ouest du centre de Benghazi, a annoncé son porte-parole Ahmed al-Mesmari. D’autres porte-paroles de deux brigades de l’ANL, Mondher al-Khartouch et Mohamad al-Azoumi, ont confirmé la prise de cette région, théâtre de combats depuis juin 2016. Jeune Afrique

Libye : perte d’une ville-clé pour les islamistes
En Libye, les forces armées menées par le Général Khalifa Haftar ont repris la ville de Ganfouda située en périphérie de Benghazi. Selon des analystes la prise de cette localité peut être considérée comme un gain significatif pour les forces qui contrôlent la région. Cette localité faisait l’objet d’un siège mené depuis plusieurs mois par les troupes fidèles au Général Haftar. Elle a connu les pires affrontements entre les forces loyales à Khalifa Haftar et les milices islamistes locales, dont certaines sont affiliées à l’état islamique et à Al-Qaeda. Ganfouda se trouve à l’ouest de la ville de Benghazi. Des résidents de Benghazi signalent toutefois que deux zones dans le centre de la ville sont toujours détenues par des groupes islamistes. BBC

L’ONU pointe une recrudescence des atteintes aux droits de l’homme en RDC
L’année 2016 a été mauvaise pour les droits de l’homme en République démocratique du Congo (RDC). Le Bureau conjoint de l’ONU sur les droits de l’homme (BCNUDH) vient de publier son rapport annuel. Il estime que ses chiffres ne sont pas complets, car il n’a pas assez de moyens et n’a pas accès à toutes les données qu’il souhaiterait, mais dresse un sombre constat pour l’année écoulée. En 2016, les Nations unies ont répertorié 5190 violations des droits de l’homme sur l’étendue du territoire de la RDC. Soit près de 30% de plus qu’en 2015. Plus de 60% ont été commises par des agents étatiques et surtout par la police nationale qui – à elle seule – en aurait commis le tiers, selon le bureau conjoint de l’ONU sur les droits de l’homme. RFI

Les grands chantiers du Sommet de l’UA
Un vent de changement va-t-il souffler sur l’Union africaine (UA) ? C’est ce que laisse augurer le programme du 28e sommet de l’UA qui se déroulera à Addis-Abeba, en Ethiopie, les lundi 30 et mardi 31 janvier. Les chefs d’Etat et de gouvernement africains débattront à huis clos de plusieurs dossiers de fond, à commencer par l’adhésion du Maroc au sein de l’organisation panafricaine qui est sur toutes les lèvres depuis le sommet de juillet 2016 à Kigali, au Rwanda. Tandis que le président tchadien Idriss Déby Itno passera le flambeau de la présidence de l’UA vraisemblablement à son homologue guinéen Alpha Condé, il y aura un renouvellement total de la Commission de l’UA, l’organe exécutif de l’organisation panafricaine. Qui succédera à la présidente sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma au bilan passable et aux ambitions plus nationales que continentales ? Le Monde

[Chronologie] Maroc-Afrique, trente-deux ans de brouille
Le 30 janvier, les chefs d’Etat africains réunis à Addis-Abeba pour le sommet annuel de l’Union africaine, pourraient voter pour la réintégration du Maroc au sein de sa famille institutionnelle que Rabat avait quittée il y a trente-deux ans. Retour en sept dates sur les étapes de l’histoire mouvementée entre le royaume chérifien et l’organisation panafricaine. RFI

Madagascar: Erdogan réclame la fin des activités des proches de Fethullah Gülen
A Madagascar le président turc Recep Tayyip Erdogan a achevé sa visite d’Etat mercredi soir 25 janvier. Après une rencontre avec son homologue malgache le président Hery Rajaonarimampianina, il a clôturé le forum économique malgacho-turc organisé pour l’occasion. En effet, l’objectif de cette visite était de resserrer les liens politiques et économiques entre les deux pays. Et près de 150 chefs d’entreprises turcs faisaient partie de la délégation du président Erdogan. Dans son discours devant la presse il a souligné le potentiel économique à développer à Madagascar en particulier dans les secteurs du tourisme, des mines, de l’agriculture et des infrastructures, en assurant que le secteur privé turc était prêt à investir.  RFI

Un opposant rwandais dénonce le refus de Brussels Airlines de l’embarquer vers Kigali
Un opposant rwandais exilé en France depuis 2005 et qui souhaitait rentrer au Rwanda a dénoncé mercredi le refus de la compagnie aérienne Brussels Airlines de l’autoriser à embarquer à Bruxelles sur son vol vers Kigali, sur injonction, selon lui, du régime du président Paul Kagame.  L’abbé Thomas Nahimana, qui avait tenté un premier retour en novembre dernier avant de rester bloqué à Nairobi, la capitale kenyane, avait prévu de gagner Kigali lundi soir via l’aéroport de Bruxelles et le vol SN 0471, en compagnie d’une membre de son parti, Nadine Claire Kasinge. Il souhaitait enregistrer son parti Ishema, pour pouvoir se présenter à l’élection présidentielle d’août 2017. La Libre

Terrorisme : le Niger, le Burkina Faso et le Mali créent une force conjointe pour sécuriser leurs frontières communes
Le Niger, le Burkina Faso et le Mali ont décidé mardi à Niamey de mettre sur pied une force multinationale pour lutter contre l’insécurité dans la zone du Liptako-Gourma, à cheval sur leurs trois frontières et qui menace de devenir un sanctuaire pour les groupes terroristes. « Nous avons décidé (…) de la mutualisation de nos moyens de renseignements, de nos capacités (militaires) opérationnelles pour faire face à la situation sécuritaire dans cette zone » du Liptako-Gourma, a déclaré le président nigérien Mahamadou Issoufou. Celui-ci était l’hôte du sommet de l’Autorité du Liptako-Gourma (ALG), institution créée en 1970, auquel ont assisté Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso et Modibo Keïta, le Premier ministre du Mali. Jeune Afrique

Somalie: au moins 28 morts dans une double explosion près d’un hôtel de Mogadiscio
Au moins 28 personnes ont été tuées et 43 blessées mercredi dans un double attentat à la voiture piégée contre un hôtel du centre de Mogadiscio, suivi d’une attaque par des combattants armés shebab. L’attaque a commencé en début de matinée. Une voiture piégée a été lancée contre l’une des entrées du périmètre de sécurité de l’hôtel Dayah, fréquenté par des hommes politiques et situé près du Parlement et de la présidence. Plusieurs hommes armés ont ensuite pénétré dans l’enceinte de l’hôtel et commencé à échanger des coups de feu avec les gardes de sécurité, a indiqué un responsable de la police, Ibrahim Mohammed. TV5

Leçon de Gambie : le plus important, dans les élections en Afrique, c’est de tricher
Le dictateur gambien Yahya Jammeh a finalement quitté Banjul, samedi 21 janvier, contraint à l’exil par les troupes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Ce départ sans effusion de sang est évidemment un immense soulagement. Ce sont vingt-deux années de dictature féroce qui se terminent sans coup férir. Et pourtant, malgré sa folie dévastatrice, il faut reconnaître à Yahya Jammeh un bref moment de dignité, de lucidité. Le 2 décembre 2016 au soir, au lendemain du vote qu’il a perdu, le président sortant stupéfie ses compatriotes en reconnaissant sa défaite sur les ondes de la radio nationale. « S’il veut travailler avec nous, cela ne me pose aucun problème, va-t-il jusqu’à dire en parlant du vainqueur, Adama Barrow. Je l’aiderai à travailler sur la voie de la transition. » Le Monde

Nigeria: trois morts dans une attaque
Trois hommes ont été tués et sept femmes enlevées au cours d’une attaque de Boko Haram à Dagu, dans le Nord-Est du pays, dans l’Etat de Borno. Selon le chef de la police locale, des soldats ont été déployés dans cette localité, non loin de Chibok, pour prévenir d’autres attaques. Le village de Dagu, dans la région d’Askira Uba, a été la cible lundi d’une attaque par des hommes armés de Boko Haram, qui ont incendié le village et forcé les habitants à fuir, a indiqué le commissaire de police Damian Chukwu. BBC

Dégradation du niveau de vie en Egypte
En Egypte, le 25 janvier est férié depuis la révolution de 2011, on célèbre le premier jour des manifestations qui ont causé la chute de l’ancien président Hosni Moubarak. BBC



Photo: Adam Jones