Revue de Presse du 25 janvier 2017

Somalie: double explosion près d’un hôtel à Mogadiscio
Une double explosion de véhicules piégés aux abords d’un hôtel du centre de Mogadiscio, la capitale de la Somalie, a fait plusieurs blessés, dont au moins quatre journalistes, a constaté un journaliste de l’AFP. Une première explosion a frappé en début de matinée l’hôtel Dayah, fréquenté par des hommes politiques et situé près du Parlement et de la présidence. Plusieurs hommes armés ont ensuite pénétré dans l’enceinte de l’hôtel, avant qu’une deuxième bombe n’explose, blessant les journalistes arrivés sur place, selon la même source. La Libre

Le Burundi libère un quart de ses prisonniers dans le cadre d’une grâce présidentielle
Le régime burundais a ordonné la libération d’un quart de la population carcérale, afin de désengorger les prisons. La société civile craint qu’il s’agisse d’une manœuvre visant à faire de la place pour de nouveaux prisonniers politiques. Manœuvre du régime burundais ? Alors que le gouvernement a entamé, lundi 23 janvier, la libération du quart de sa population carcérale dans le cadre d’une grâce présidentielle, la société civile en exil craint que le pouvoir ne cherche ainsi à faire de la place pour de nouveaux prisonniers politiques. France 24

Gambie : levée de l’état d’Urgence
Le parlement gambien a levé l’état d’Urgence imposé la semaine dernière, moins d’une semaine après le départ de l’ex président Yahya Jammeh Selon l’envoyé spécial de la BBC à Banjul, un membre de l’ancien parti au pouvoir s’est excusé pour avoir soutenu cette décision, dont le seul but était d’aider l’ex chef d’Etat à se maintenir au pouvoir. Il s’agit d’un nouveau pas vers le retour à la démocratie dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest après plus d’un mois de crise post électorale. Le président Jammeh qui avait concédé sa défaite lors de la présidentielle du 1er Décembre dernier est revenu sur sa décision en rejetant le verdict des urnes. BBC

Adama Barrow : « Avec le Sénégal, il y aura un niveau d’amitié comme jamais auparavant »
Après vingt-deux ans de règne sans partage, la Gambie tourne la page Yahya Jammeh. Le président autocrate a quitté Banjul samedi 21 janvier au soir. Mais, soixante-douze heures plus tard, son successeur, Adama Barrow, est toujours à Dakar, où il a reçu Le Monde Afrique pour un entretien exclusif. La reconstruction, les réformes, l’avenir de Yahya Jammeh, les relations avec le Sénégal : M. Barrow, très détendu, parfois un brin désinvolte, répond à toutes les questions (en wolof). Ses hésitations trahissent que ce sont là ses premiers pas en politique. L’entretien s’est déroulé lundi après-midi 23 janvier, dans une villa cossue des Almadies, le quartier chic de Dakar, gardée par de nombreux hommes en armes et mise à disposition, selon l’entourage de M. Barrow, par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Le président gambien était vêtu d’un élégant boubou dans un sobre salon beige, accompagné seulement d’une attachée de communication. Le Monde

Gambie: Adama Barrow veut maintenir la Micega pour des raisons de sécurité
Le président gambien Adama Barrow a demandé le maintien de la Micega, la mission de la Cédéao en Gambie. Avec le départ de Yahya Jammeh, son mandat a de facto expiré, mais la Cédéao étudie comment prolonger ses forces sur le terrain afin de soutenir l’installation du nouveau gouvernement, en toute sécurité. La priorité d’Adama Barrow est de stabiliser le pays. Lundi 23 janvier, le président gambien a expressément demandé à la Cédéao de maintenir ses forces armées pour une durée de six mois en Gambie. Des troupes dont le mandat consistait à l’origine à intervenir en cas d’hostilité de l’ancien président Yahya Jammeh. RFI

Jammeh « autorisé à garder » sa collection de voitures de luxe
L’ex-président gambien Yahya Jammeh sera autorisé à garder en exil sa collection de 13 automobiles de luxe qui doit être transportée par avion cargo en Guinée Equatoriale, a indiqué mardi un porte-parole du nouveau président Adama Barrow. Le porte-parole de Barrow a confirmé à l’AFP qu’un accord avait été passé pour faciliter son départ samedi, après l’impasse dans laquelle la Gambie a été plongée, en raison de son refus de reconnaitre la victoire électorale de Barrow. « Ce qui est très clair, c’est que des arrangements ont été passés et que le gouvernement était favorable au départ de l’ex-président Jammeh et par conséquent prêt à le laisser partir avec tous ses biens au lieu de vérifier le détail de ses possessions », a précisé le porte-parole Halifa Sallah à l’AFP. VOA

RDC: Etienne Tshisekedi quitte le pays après un accord sur le CNSA
En République démocratique du Congo, les négociations sont toujours en cours sur l’arrangement particulier avec des points de blocage sur le partage effectif du pouvoir. Mais un accord a finalement été trouvé lundi soir sur la question du Conseil national de suivi (CNSA). C’est cette nouvelle institution présidée par l’opposant historique, Etienne Tshisekedi et qui est censé faire respecter l’accord du 31 décembre. Le vieux leader de l’UDPS quitte le pays ce mardi matin sur recommandation de son médecin. La question de qui assurerait son intérim en cas d’absence bloquait jusqu’ici les débats, mais voilà ce chapitre de l’arrangement particulier réglé. RFI

L’opposant André Okombi Salissa arrêté à Brazzaville
André Okombi Salissa a été écroué avec deux autres co-accusés pour  »détention illégale d’armes et munition de guerre, atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et détournement de deniers publics et complicité ». Son immunité parlementaire a été levée par l’Assemblée nationale, le 19 janvier dernier. Il a été arrêté le 10 janvier dans les quartiers nord de Brazzaville où il vivait en clandestinité pour avoir refusé de reconnaitre les résultats de la présidentielle. BBC

Commission de l’UA: cinq candidats pour succéder à la présidente Dlamini-Zuma
Ils sont cinq candidats à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Tous, des hommes et femmes d’expérience. Ils veulent faire de la Commission l’outil privilégié de la transformation du continent à l’horizon 2063. Les chefs d’Etat réunis en assemblée à Addis-Abeba à la fin du mois devront trancher. Portraits. RFI « Le Sahel est une bombe démographique »
Contrairement au reste de l’Afrique, le Sahel, ainsi que quelques pays d’Afrique centrale, continue de voir sa population augmenter massivement. Le Niger détient même le record mondial de fécondité. A moyen terme, rien ne permet d’entrevoir un renversement de tendance. Cette région pauvre et déstabilisée par la poussée de mouvements djihadistes deviendra l’un des principaux moteurs de la croissance démographique mondiale à l’horizon de la fin du XXIe siècle, selon les projections de la division de la population des Nations unies. Démographe rattaché à la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi), Michel Garenne a analysé en détail la situation des six pays francophones – Sénégal, Mauritanie, Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad – qui se partagent cette étendue de plus de 5 millions de kilomètres carrés. Le Monde

Un Casque bleu tué dans une attaque au mortier au Mali
Un Casque bleu de l’ONU au Mali a été tué et deux autres grièvement blessés lundi dans une attaque au mortier contre leur camp d’Aguelhok (nord-est), près de la frontière algérienne selon la Mission des Nations unies (Minusma). « Hier (lundi), en fin d’après-midi, plusieurs tirs de mortier ont visé le camp de la Minusma à Aguelhok », a précisé la force de l’ONU dans un communiqué, ajoutant que l’attaque « a coûté la vie à un Casque bleu et en a grièvement blessé deux autres ». VOA

Au Nigeria, la majorité des prisonniers sont des innocents
C’est la crainte que l’on a déjà tous eu devant une trouble histoire de crime: et si l’accusé était innocent? Au Nigeria, ce problème est plus prégnant qu’ailleurs. Selon les dernières données publiées par le Bureau national des statistiques (NBS), 72,5% des individus qui sont enfermés dans les prisons du pays n’ont en effet pas été jugés et sont en attente d’un procès. Le système judiciaire nigérian fait face à de nombreuses difficultés. «Alors que la longueur des procédures judiciaires est un problème majeur, les faits rapportés par le rapport du NBS mettent en relief une culture inquiétante des arrestations arbitraires réalisées par les instances d’application de la loi. Les officiers de police locaux sont aussi connus pour arrêter des personnes de manière totalement aléatoire pour des offenses imaginaires comme des gens qui traînent dans la rue», rapporte le site d’information Quartz. Slate

Bilan très controversé de Dlamini-Zuma
Tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour une victoire historique: première femme à la tête de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma venait aussi d’un pays situé au sud du Sahara, ayant combattu pour sa liberté. Rien ne laissait donc présager un bilan négatif quatre ans plus tard. Mais à Addis Abeba où siège l’organisation panafaricaine, tout comme un peu partout sur le continent, il est difficile d’entendre des choses positives sur le mandat de Dlamini-Zuma qui avait été propulsée en 2012 au sommet de l’UA après un travail de lobbying intense du gouvernement sud-africain. Son élection avait failli faire exploser l’organisation panafricaine. En effet, sa candidature avait fait voler en éclats la règle tacite selon laquelle le poste de la présidente était réservé aux petits pays francophones pour éviter que les grands pays anglophones ne concentrent trop de pouvoir en leurs mains au sein de l’UA. Les pays francophones auraient bien voulu voir le Gabonais Jean Ping garder son fauteuil pour un second mandat. Une hache de guerre qui n’a jamais été enterrée, en partie parce que Nkosazana Dlamini-Zuma n’a jamais tenté d’arrondir les angles. Deutsche Welle

Élections à la tête de la Commission, réformes, retour du Maroc… Le 28e sommet de l’UA s’annonce riche en annonces
Le sommet de l’Union africaine débute mercredi avec le 30e Conseil exécutif qui rassemble les ministres des Affaires étrangères des pays membres. Même si aucune décision d’envergure ne sera prise avant la réunion des chefs d’État les 30 et 31 janvier, les différents dossiers sensibles seront abordés. 33 ans après avoir quitté l’OUA, devenue UA, le Maroc s’apprête à réintégrer l’organisation panafricaine. Un retour qui confère à ce 28e sommet un caractère historique. Initiée lors du dernier sommet de Kigali en juillet, la démarche marocaine s’est accélérée le 20 janvier par la ratification de l’acte constitutif de l’UA, préalable à l’adhésion du royaume à l’organisation. Quelques jours plus tôt, Abdelilah Benkirane, le chef du gouvernement marocain, avait indiqué à la presse que Mohammed VI se rendrait à Addis-Abeba. Mais à l’heure où sont écrites ces lignes, l’incertitude demeure quant à sa venue. Jeune Afrique

Côte d’Ivoire : Ouattara se fâche avec son armée
Au lendemain des mutineries qui ont agité le pays, le président Alassane Ouattara poursuit le nettoyage dans les casernes et procède à de nouvelles nominations. Pour le moment, ces mesures ne semblent concerner que les officiers issus des Forces armées des forces nouvelles (FAFN, ex-rébellion), qui avaient intégré l’armée nationale après la crise postélectorale de 2011. Le général Lassina Doumbia a été promu chef d’état-major adjoint des armées, poste qu’il cumulera avec celui de patron des Forces spéciales, qu’il occupe déjà. Le général Julien Kouamé devient commandant des forces terrestres. Il remplace ainsi Gaoussou Soumahoro, un ancien FAFN, muté à l’Inspection des armées. Jeune Afrique

Des ONG dénoncent le décret de Trump
Les organisations qui soutiennent l’avortement et fournissent des services de santé sexuelle et reproductive en Afrique ont dénoncé la décision de Donald Trump de mettre fin au financement américain. Le nouveau locataire de la Maison Blanche a signé lundi un décret interdisant le financement avec les fonds fédéraux d’ONG internationales qui pratiquent l’avortement ou militent en faveur de la légalisation de l’avortement. La mesure dite « Global Gag Rule » a été établie par le président Ronald Reagan en 1984, mais a été annulées par le président démocrate Bill Clinton, puis remise en place par le républicain George W. Bush, avant d’être annulée à nouveau par le président démocrate Barack Obama. BBC

La colère monte chez les journalistes au Bénin
Au Bénin, cela fait 50 jours que six chaînes de télévision et une radio ont été fermées par la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication. La HAAC leur reproche de ne pas avoir respecté les conventions signées avec l’institution. Une suspension conservatoire qui dure et l’Union des professionnels des médias du Bénin avait appelé à un nouveau rassemblement ce mercredi. RFI

 



Photo: Adam Jones