Revue de Presse du 24 juillet 2017

RD Congo: l’opposition dévoile son plan pour « le départ de Kabila »
L’opposition congolaise a dévoilé samedi son calendrier d’actions « pour obtenir le départ » du président Joseph Kabila avec deux journées « villes mortes » les 8 et 9 août, des meetings le 20 août et un appel à la désobéissance civile à partir du 1er octobre, a constaté l’AFP. Cette annonce a été faite à Kinshasa en clôture d’un « conclave » du « Rassemblement » de l’opposition vendredi et samedi. Le président Kabila, au pouvoir depuis 2001, ne peut plus se représenter en vertu de l’actuelle Constitution et son deuxième mandat a officiellement pris fin le 20 décembre 2016. Le pouvoir doit organiser des élections d’ici à la fin de cette année, conformément à un accord (de la Saint-Sylvestre) conclu le 31 décembre sous l’égide de l’Eglise catholique. « Je n’ai rien promis du tout ! Je souhaite organiser des élections aussi vite que possible », a de son côté déclaré Joseph Kabila à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel en juin. Slate

RD Congo : la justice va-t-elle revenir de son coma dans le procès Katumbi ?
Katumbi, c’est l’homme à abattre. Politiquement, et peut être pas seulement. Le procès en appel qui s’est ouvert ce mercredi 19 juillet devant le TGI de Lubumbashi pour une affaire d’escroquerie immobilière aussi obscure que rocambolesque en apporte une fois de plus la preuve. En première instance, Moïse Katumbi avait été condamné à trois ans de prison ferme, une forte amende, ainsi – pour ne pas dire surtout – qu’à une peine d’inéligibilité. Si le procès en appel vient de commencer à Lubumbashi, à Kinshasa, la garde rapprochée de Joseph Kabila prépare depuis longtemps ce deuxième round. Et pour cause, leur hantise, c’est de voir l’opposant qu’elle redoute le plus, contraint à l’exil il y a plus d’un an déjà, être innocenté et rentrer au pays. Le Point

La RDC privée de 750 millions de dollars
Le groupe Global Witness a signalé un manque à gagner de 20% de tous les revenus miniers en République démocratique du Congo. Le groupe a signalé qu’au moins 750 millions de dollars sont disparus sur une période de trois ans. La corruption et la mauvaise gestion en seraient la cause. Dans un nouveau rapport, le groupe explique que les organismes de contrôle de la fiscalité ne verseraient pas la totalité de leurs recettes au trésor public. BBC

Egypte : l’armée mène des opérations dans le Sinaï
Selon le communiqué de l’armée égyptienne, les opérations au cours desquelles les islamistes ont été tués ont été menées dans les villes de Al-Arish, Rafah et Cheikh Zouweid. Dans cette région, les combattants islamistes, liés au groupe Etat Islamique, commettent des attentats et prennent souvent pour cibles les forces de sécurité. Les informations données par l’armée égyptienne n’ont pas été confirmées par une source indépendante. Il est difficile aux journalistes d’avoir accès à la péninsule du Sinaï. BBC

Côte d’Ivoire : attaque d’une gendarmerie près d’Abidjan
Azaguié est une ville située à environ quarante kilomètres d’Abidjan. Pour la gendarmerie ivoirienne, il s’agirait d’un acte de banditisme. Selon un premier bilan, il n’y aurait aucune victime. L’attaque intervient deux jours après celle de l’école de police de Cocody à Abidjan. Abidjan qui accueille actuellement les jeux de la francophonie. Le gouvernement ivoirien a mobilisé plus de 10.000 hommes pour assurer la sécurité des participants. BBC

Burundi : manifestation de soutien au pouvoir
Les jeunes, communément appelés « Imbonerakure », ont sillonné les rues de la capitale Bujumbura. Tantôt en marchant, tantôt en petites foulées, au rythme des chansons à la gloire du président Pierre Nkurunziza. Ces rassemblements sont fréquents à l’intérieur du pays mais dans la capitale, considérée comme acquise à l’opposition, il s’agit d’une première. La manifestation s’est déroulée sous escorte policière. BBC

Rwanda: deux généraux, personnalités clés du régime Kagame, mis à la retraite
Au Rwanda, plus de 800 militaires ont été récemment renvoyés à la vie civile. Parmi ceux qui ont été mis à la retraite, les généraux Jack Nziza et Emmanuel Karenzi Karake. Ce dernier est l’ancien chef des renseignements, brièvement arrêté à Londres en 2015 à la demande de la justice espagnole en vertu d’un mandat d’arrêt émis en 2008 pour l’assassinat de neuf ressortissants espagnols au Rwanda et en RDC voisine à la fin des années 1990. Tous deux sont des personnalités clés du régime de Paul Kagame. RFI

Angola: coup d’envoi de la campagne des élections du 23 août
Coup d’envoi de la campagne électorale en Angola. Elle va durer un mois, jusqu’aux élections générales du 23 août. Plus de 9 millions d’électeurs angolais sont appelés à renouveler leur Parlement, et le leader du parti majoritaire deviendra président. Comme lors de chaque scrutin depuis l’indépendance, le MPLA au pouvoir depuis 1975 est donné grand favori. Mais la grande nouveauté cette année, c’est que le président ne sera pas reconduit. Après 38 ans de pouvoir, José Eduardo dos Santos n’est pas candidat. RFI

Dix morts dans des affrontements entre tribus au Darfour
Dix personnes ont été tuées dans des affrontements entre deux tribus arabes dans l’Etat du Darfour-Est au Soudan, ont indiqué dimanche des chefs de tribus. Ces violences, déclenchées samedi entre les tribus arabes Maaliya et Rizeigat, interviennent alors que l’ONU se prépare à réduire le nombre de ses forces mobilisées au Darfour, estimant que les combats ont baissé dans leur ensemble dans cette région de l’ouest du Soudan. Des incidents similaires entre ces deux tribus avaient fait au moins neuf morts en avril. « Des membres de la tribu Rizeigat ont tendu une embuscade à un groupe d’hommes de Maaliya. Ces derniers poursuivaient des voleurs qui s’étaient emparés de bétails leur appartenant », a affirmé Ahmed Nour, le chef de la tribu Maaliya. VOA

Centrafrique: un Casque bleu marocain tué dimanche
Un Casque bleu marocain a été tué dimanche en Centrafrique à Bangassou (sud-est) et trois autres ont été blessés, a annoncé la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca), qui accuse des miliciens anti-Balaka majoritairement chrétiens. « Un convoi militaire de la Minusca a été la cible d’une embuscade tendue par des anti-Balaka dimanche après-midi à Bangassou », indique la force onusienne dans un communiqué. Six Casques bleus avaient déjà été tués en mai à Bangassou et sa région (470 km à vol d’oiseau de Bangui, sur la frontière avec la République démocratique du Congo). « L’attaque a eu lieu alors que les Casques bleus du contingent marocain escortaient les camions-citernes qui se ravitaillaient en eau dans le fleuve pour les besoins humanitaires de la ville », précise la Minusca, qui condamne l’attaque et présente « ses condoléances à la famille, au peuple et au gouvernement du royaume du Maroc ». Slate

Bombardement de Bouaké : les révélations de Jeune Afrique
Le 6 novembre 2004, deux avions Sukoi de l’armée ivoirienne bombardaient le camp français de la force Licorne. Bilan : 10 morts et 38 blessés. Jeune Afrique livre le récit des événements à partir de documents inédits. Plus d’une décennie après l’ouverture d’une information judiciaire en France, l’enquête sur le bombardement du camp militaire français de Bouaké, le 6 novembre 2004, n’a toujours pas permis d’identifier clairement les commanditaires. Alors que, selon nos informations, la juge d’instruction, Sabine Khéris, s’est vue opposer une fin de non recevoir à sa demande d’auditionner des membres des services secrets français, Jeune Afrique livre les coulisses du drame à partir d’éléments jamais divulgués. Jeune Afrique

La communauté indienne du Kenya proclamée 44e tribu du pays
Le président kényan a proclamé, samedi, par décret que la communauté indo-pakistanaise était désormais reconnue comme une tribu dans le pays, un acte à forte portée symbolique à moins de trois semaines des élections présidentielles. Les Kényans d’origine indo-pakistanaise, installés de longue date en Afrique de l’Est, constituent désormais la 44e tribu du Kenya, a annoncé, samedi 22 juillet, le gouvernement. « Par la présente, je reconnais, proclame et ordonne : 1. Que les Kényans d’origine asiatique constituent une communauté qui est l’une des tribus du Kenya ; 2. Que dorénavant, la communauté des Kényans d’origine asiatique forme la 44e tribu du Kenya », stipule un décret du président de la République Uhuru Kenyatta paru, vendredi, au journal officiel et rendu public, samedi. France 24

Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram
Les Etats-Unis ont fait don de 45 millions de dollars (39 millions d’euros) pour assister les réfugiés et déplacés de Boko Haram dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger, frontalier du Nigeria, a annoncé l’ONU vendredi. « Cette aide de 45 millions de dollars permettra de financer l’assistance alimentaire et les activités de renforcement de la résilience, notamment dans les zones affectées par les violences liées au conflit avec Boko Haram », le groupe islamiste nigérian, souligne dans un communiqué le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM) qui va gérer les fonds. Fin juillet 2016, Niamey avait lancé « un appel » pour la « mobilisation » de fonds en faveur du PAM, qui avait annoncé qu’il risquait de suspendre son assistance humanitaire au Niger, Etat très pauvre, en raison d’un manque de financement. Le PAM avait dit avoir besoin de 21,4 millions de dollars (19,4 millions d’euros) pour continuer à assister les populations du Niger. TV5



Photo: Adam Jones