Revue de Presse du 23 avril 2018

RDC: le corps de Etienne Tshisekedi bientôt rapatrié
Plus d’une année après son décès, survenu en Belgique, le corps de Etienne Tshisekedi va bientôt être rapatrié puis inhumé selon un accord conclu samedi entre les autorités de Kinshasa et les familles biologique et politique du défunt. D’après cet accord, les obsèques de Etienne Tshisekedi seront entièrement prises en charge par le trésor public. La dépouille sera rapatriée de Bruxelles via un vol spécial affrété par le gouvernement. Ensuite le corps sera exposé au parlement durant deux jours en vue d’un hommage national. BBC

Burundi : Nkurunziza vire son chef de la diplomatie
Alain-Aimé Nyamitwe, le ministre burundais des Affaires étrangères a été démis de ses fonctions jeudi à l’issue d’un remaniement ministériel. Quatre ministres ont quitté le gouvernement et cinq autres ont fait leur entrée, selon un décret lu par un porte-parole du président Nkurunziza. Le frère de Willy Nyamitwe, le responsable de la communication présidentielle est remplacé par Ezéchiel Nibigira, l’ancien ambassadeur au Kenya. BBC

Quel rôle peut jouer la SADC dans la crise politique que traverse la RDC?
Quel rôle pe »Des terroristes » ont tiré dimanche des obus vers un camp de l’armée malienne à Tombouctou (nord-ouest) sans faire de victime, a appris l’AFP de sources militaire et policière. « Des obus ont été tirés par les terroristes vers le camp de l’armée malienne à Tombouctou sans dégâts visibles », a affirmé à l’AFP une source militaire malienne. L’information a été confirmée par une source policière. « Ce sont des tirs indirects venant de la direction de la localité de Goundam (près de Tombouctou) et qui n’ont pas causé de dégâts », a-t-elle dit.  défense des droits de l’homme appellent les pays de la SADC à plus de fermeté vis-à-vis de Kinshasa. RFI

Mali: le GSIM revendique l’attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane
Au Mali, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) revendique dans un communiqué l’attaque menée samedi 14 avril contre le camp de la Minusma et de la force Barkhane à Tombouctou. Il dit avoir agi en représailles à deux raids aériens menés contre les jihadistes par l’armée française. L’attaque contre le camp de Barkhane et de la Minusma samedi 14 avril a été conduite « par une poignée de candidats au martyre et un groupe d’infiltrés », indique le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dans son communiqué de revendication, publié sur les réseaux sociaux et reçu par l’agence privée mauritanienne ANI et le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE. RFI

Mali : l’intégration des ex-rebelles est une question « résolue », affirme le Premier ministre
Le Premier ministre malien Soumeylou Boubeye Maïga a procédé ce vendredi à la traditionnelle déclaration de politique générale devant les députés de l’Assemblée nationale. Une déclaration très attendue à quelques mois des élections présidentielles, notamment sur l’organisation du scrutin et la réinsertion des ex-rebelles, stipulée par l’accord de paix. Dans un discours de 20 pages, le Premier ministre malien Soumeylou Boubeye Maïga, nommé le 30 décembre dernier, a passé en revue les grands axes de la politique du gouvernement devant les députés de l’Assemblée nationale, vendredi 20 avril. En plus des chantiers concernant l’eau, l’électricité, l’éducation, la santé, la coopération, la lutte contre la corruption, le Premier ministre malien était notamment attendu sur deux dossiers : l’application de l’accord de paix signé en 2015 et l’organisation des élections prévues le 29 juillet prochain. Jeune Afrique

Tirs d’obus vers un camp de l’armée à Tombouctou
« Des terroristes » ont tiré dimanche des obus vers un camp de l’armée malienne à Tombouctou (nord-ouest) sans faire de victime, a appris l’AFP de sources militaire et policière. « Des obus ont été tirés par les terroristes vers le camp de l’armée malienne à Tombouctou sans dégâts visibles », a affirmé à l’AFP une source militaire malienne. L’information a été confirmée par une source policière. « Ce sont des tirs indirects venant de la direction de la localité de Goundam (près de Tombouctou) et qui n’ont pas causé de dégâts », a-t-elle dit. VOA

Trois morts dans un double attentat-suicide dans le nord-est du Nigeria
Au moins trois fidèles ont été tués dans un double attentat-suicide à l’intérieur d’une mosquée dans le nord-est du Nigeria, où le groupe islamiste Boko Haram mènent une insurrection sanglante, a-t-on appris de sources concordantes dimanche. Deux kamikazés – un homme et une femme – ont déclenché leur ceinture d’explosif samedi pendant les prières du matin à Bama, dans l’Etat de Borno. « Vers 05h30 du matin, un homme et une femme kamikazés se sont fait exploser dans une mosquée alors que les gens priaient, tuant trois personnes », a déclaré à l’AFP Baba Shehu Gulumba, président du gouvernement local de Bama, joint par téléphone. Slate

Cameroun: violents affrontements dans la zone anglophone
Au Cameroun, de violents affrontements ont opposé, ces deux derniers jours, des combattants séparatistes aux militaires, dans l’ouest anglophone. Des séparatistes qui, en plus des armes traditionnelles, utilisent aussi désormais des mines pour piéger les voies de circulation. Les affrontements ont entraîné plusieurs morts des deux côtés. RFI

Au Tchad, l’Église catholique rappelle les règles du jeu démocratique
Un projet de loi modifiant la Constitution doit être soumis au vote du Parlement le 30 avril. Face à la controverse que suscite ce projet, les évêques tchadiens ont appelé, le 19 avril, à un référendum pour son adoption, rapporte RFI dans sa “Revue de presse Afrique”. “Quand le clergé met du sable dans le couscous de Deby”, écrit avec humour Le Pays. Alors que le Tchad se dirige vers une IVe République, qui verra les pouvoirs du chef de l’État renforcés, l’Église jette un pavé dans la mare. Elle appelle à une adoption de cette nouvelle Constitution par référendum et non par voie parlementaire qui risque selon elle de “fausser gravement les règles du jeu démocratique”. Jeune Afrique

RDC : enquête sur un virement suspect de la Banque centrale du Congo
Selon un document que s’est procuré Jeune Afrique, la Banque centrale du Congo a versé 7,5 millions de dollars à une société détenue par des proches du président Joseph Kabila en mai 2016. C’est un relevé bancaire de cinq pages dont Jeune Afrique révèle l’existence cette semaine. Il détaille les mouvements sur l’un des comptes de Sud Oil, une discrète société pétrolière congolaise détenue par des proches du président Joseph Kabila. Jeune Afrique

Madagascar: un mort et 17 blessés dans la répression d’une manifestation interdite
Une personne a été tuée et dix-sept blessées samedi à Madagascar, dans des affrontements à Antananarivo entre les forces de l’ordre et des milliers d’opposants dénonçant de nouvelles lois électorales, au cours d’une manifestation interdite. Les victimes ont été atteintes lorsque la foule a débordé les policiers et militaires déployés, à l’issue d’un face à face tendu de trois heures sur la place du 13 mai, lieu historique de toutes les grandes manifestations dans la capitale. Les forces de l’ordre avaient auparavant tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants, qui ont répliqué en lançant des pierres. TV5

Libye: 11 migrants morts en mer, 263 secourus
Au moins 11 corps de migrants ont été récupérés et 263 personnes secourues dimanche lors de deux opérations de sauvetage menées au large de la Libye, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la marine libyenne. Lors de la première opération, « une patrouille des gardes-côtes (…) a pu secourir 83 migrants clandestins et récupéré 11 corps sur un bateau pneumatique (…) à 5 milles marins au nord-est de Sabrata », ville située 70 km à l’ouest de Tripoli, a dit le général Ayoub Kacem. « Les 11 migrants se sont noyés lorsque le zodiac s’est renversé mais ils ont été récupérés par les survivants et hissés sur l’embarcation », a précisé à l’AFP Mohamad Erhouma, un membre des gardes-côtes de la ville de Zawia, où les corps et les migrants secourus lors de cette opération ont été transportés. TV5

Les terroristes shebabs, un fléau pour les réfugiés somaliens au nord du Kenya
Dadaab, dans le nord du Kenya et à moins de 100 km de la frontière somalienne, était il y a encore quelques années le plus grand camp de réfugiés du monde. Aujourd’hui, 226 000 Somaliens y vivent. La sécurité dans la région est très volatile car les shebabs somaliens représentent une menace constante. Le groupe terroriste recrute dans la région et certains réfugiés sont tentés de rejoindre le mouvement. RFI

Algérie: le FLN réitère son appel à un 5e mandat de M. Bouteflika
Le parti présidentiel du Front de libération nationale (FLN), au pouvoir en Algérie, a réitéré samedi son appel à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, en dépit d’une santé affaiblie à 81 ans, a rapporté l’agence de presse officielle APS. Le 7 avril, le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, avait publiquement fait part du « souhait » et du « désir des militants de voir Bouteflika poursuivre son œuvre » après 2019. « Cet appel au président vise à garantir la continuité pour la sécurité du pays et dans l’intérêt des génération montantes », a déclaré samedi M. Ould Abbès, lors d’une réunion régionale à Djelfa (270 km au sud d’Alger). TV5

Les incroyables prévisions économiques du Premier ministre algérien
Emprunter à la Banque centrale pour renflouer les caisses de l’État : le gouvernement n’a de cesse de défendre cette stratégie pour maintenir ses dépenses, alors que ses recettes accusent un net recul. Mais les économistes algériens s’inquiètent et craignent une flambée des prix. Les affirmations du Premier ministre Ahmed Ouyahia, samedi 14 avril, en conférence de presse, quant à l’inflation et à la planche à billets, sont contestées par des experts. Du moins, ceux qui ont accepté de s’exprimer sur le sujet ont remis en cause les chiffres de l’inflation communiqués. Le premier responsable de l’exécutif avait, en effet, affirmé que la tendance de l’inflation est à la baisse : elle serait établie à 4,9 % en février 2018, à 5,5 % en 2017 et janvier 2018, contre 6,4 % en 2016. Courrier International



Photo: Adam Jones