Revue de Presse du 22 septembre 2017

Famine: les Etats-Unis vont augmenter leur aide de 575 millions de dollars
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu’ils dépenseraient 575 millions de dollars supplémentaires pour venir en aide aux personnes victimes de famine dans des pays déjà touchés par des violences ou des guerres, comme le Yémen, le Soudan du Sud, le Nigeria ou la Somalie. « Avec ce financement supplémentaire, l’aide humanitaire totale dépensée par les Etats-Unis pour répondre à ces quatre crises est de 2,5 milliards de dollars depuis le début de l’année fiscale 2017 », a annoncé l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) Mark Green, le dirigeant de l’USAID, a fait cette annonce lors de l’Assemblée générale des Nations unies, où les dirigeants du monde entier ont entendu des récits sur la souffrante des populations touchées par la guerre. TV5

ONU : Donald Trump rencontre les leaders africains
En marge de la 72e Assemblée générale de l’ONU, le président américain a rencontré au cours d’un dîner plusieurs chefs d’États africains. L’occasion pour l’actuel locataire de la Maison-Blanche de livrer quelques détails sur sa vision du continent… Donald Trump a félicité les pays africains pour les progrès réalisés sur le plan économique. Le président américain a partagé un dîner avec plusieurs chefs d‘État africains mercredi à New-York. Le président des Etats des Unis a déclaré s’intéresser à l’augmentation de l’investissement américain sur le continent. Africa News

ONU: Fayez al-Sarraj interpelle la communauté internationale
Dans son intervention devant le Conseil de sécurité des Nations unies, Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d’union nationale en Libye, a fait le bilan de son gouvernement, demandant plus d’aide et de clarté à la communauté internationale. Fayez al-Sarraj a demandé au secrétaire général des Nations unies et à l’envoyé spécial de l’ONU pour la Libye, de présenter un calendrier avec des dates précises pour les échéances à venir en Libye, surtout pour l’organisation des élections prévues l’année prochaine. Ces demandes ont été pourtant énoncées par la feuille de route de l’émissaire de l’ONU Ghassan Salamé, mercredi soir. RFI

Kenya: l’élection présidentielle reportée au 26 octobre
Au Kenya la nouvelle élection présidentielle fixée au 17 octobre a été repoussée au 26. C’est ce qu’a annoncé de la commission électorale, l’IEBC, ce jeudi 21 septembre, au lendemain de la publication par la Cour suprême de son jugement détaillé sur l’annulation du scrutin du 8 août. Jugement qui accable particulièrement l’IEBC, coupable d’avoir proclamé les résultats sur la foi de procès-verbaux à l’authenticité parfois « douteuse » et de ne pas avoir permis l’accès à ses serveurs informatiques pour vérifier des accusations de piratage informatique. RFI

Kenya: le président Kenyatta accuse la Cour suprême d’un « coup d’Etat »
Le président kényan Uhuru Kenyatta a accusé jeudi la Cour suprême d’avoir perpétré un « coup d’Etat » en ayant invalidé sa réélection lors du scrutin du 8 août, dans une nouvelle diatribe contre la plus haute juridiction du pays. « Ici au Kenya nous avons écrit l’histoire, car un coup d’Etat a été mené par quatre personnes dans un tribunal », a déclaré le président en référence au jugement rendu le 1er septembre à la majorité – quatre juges contre deux – par la Cour suprême, saisie par l’opposition. M. Kenyatta s’est exprimé jeudi depuis le palais présidentiel alors qu’il rencontrait des dirigeants du nord du pays, au lendemain de la publication du jugement complet et détaillé de la Cour suprême, qui accable la Commission électorale (IEBC) pour sa gestion du scrutin du 8 août. TV5

Barrow s’engage à abolir la peine de mort en Gambie
Le nouveau président de la Gambie, Adama Barrow, s’est engagé jeudi devant les Nations unie à abolir la peine de mort dans son pays, cinq ans après le tollé international causé par l’exécution de neuf condamnés par son très autoritaire prédécesseur Yahya Jammeh. Au pouvoir depuis huit mois, M. Barrow a signé au nom de son pays cinq traités en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, dont celui prônant l’abolition de la peine capitale, ont indiqué dans un communiqué les services de la présidence gambienne. VOA

En Ouganda, l’amendement constitutionnel pour s’éterniser au pouvoir
Alors que le débat parlementaire qui était prévu ce jeudi sur l’amendement constitutionnel a été reporté sine die, certaines voix contestaires ont été arrêtées. Il s’agit notamment d’opposants politiques et d’étudiants. Le débat parlementaire sur l’amendement constitutionnel visant à supprimer la limite d’âge pour un candidat a la présidence a été reporté. Ce projet a été déposé la semaine dernière, mais l’opposition et les organisations de la société civile dénoncent cette révision de la constitution. Deutsche Welle

Explosion à Douala et vive tension au Cameroun anglophone
Une explosion s’est produite ce vendredi 22 septembre à Douala, la capitale économique du pays, près d’un dépôt de carburant de la Société nationale des dépôts pétroliers du Cameroun (SCDP). Le site a été immédiatement quadrillé par les forces de l’ordre. Aucun bilan n’a pour l’instant été communiqué par les autorités. Dans le même temps, plusieurs manifestations sont en cours dans les villes anglophones, alors que le président camerounais, Paul Biya, devrait prendre la parole ce jour à la tribune des Nations unies. Un arrêté signé le 21 septembre par le gouverneur de la région du Nord-Ouest a instauré un couvre-feu de 22h à 5h pour une période allant jusqu’au 3 octobre. Il interdit les déplacements de population entre les départements de la région et prohibe toute réunion et manifestation publique. Le texte est entré en vigueur juste après l’explosion d’une bombe artisanale ayant fait trois blessés parmi les policiers à Bamenda, la capitale régionale. Jeune Afrique

Guinée: privés d’électricité, des manifestants s’en prennent aux symboles de l’Etat
Des centaines de jeunes qui protestent depuis 10 jours contre l’absence d’électricité à Boké, en Guinée, ont incendié jeudi des bâtiments publics dans la ville voisine de Kolaboui, un important noeud de communication pour cette région minière. Tous les « édifices publics, dont les bureaux de la sous-préfecture, la mairie, le poste de gendarmerie et la résidence du sous-préfet, sont partis en fumée », a déclaré à l’AFP l’adjudant de police Mamadi Mansaré. « Depuis 07H00 du matin, Kolaboui est en ébullition. Les jeunes armés de gourdins et de bâtons, certains de bidons d’essence, pillent, brûlent et même cassent tout sur leur passage », a raconté Alphadio Barry, un chauffeur dont le camion est bloqué sur place depuis deux jours. TV5

En Guinée, la percée wahhabite bouleverse les équilibres religieux
Une querelle de minarets ébranle Labé. L’ancienne capitale du défunt royaume théocratique du Fouta-Djalon, en Guinée, est le théâtre d’une sourde lutte d’influences religieuses, « bras ballants » contre « bras croisés ». Les premiers, musulmans malékites priant les bras le long du corps et réunis dans la confrérie soufie des tidjanes, détenaient sans trop de partage le pouvoir terrestre, avec ses marchés et ses troupeaux de bœufs, l’administration aussi, mais également le domaine spirituel et religieux. Depuis quelques années toutefois, ce vieil ordre vacille sous les assauts d’un concurrent chassant sur les terres d’islam et qui, du Tchad à la Guinée, prospère dans la sous-région : le wahhabisme, dont les fidèles prient bras croisés. Le Monde

Une nouvelle résolution onusienne pour sauver l’accord de paix au Mali
Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, mardi 19 septembre, à l’unanimité, une résolution créant un régime général de sanctions pour le Mali où les entraves au processus de paix et de réconciliation se multiplient. « Il s’agit d’une demande explicite du gouvernement malien » et « de donner un nouvel élan à l’accord de paix » de 2015 qui est « sérieusement menacé », a déclaré l’ambassadeur français à l’ONU, François Delattre. Le texte prévoit la possibilité d’interdictions de voyages et de gels d’avoirs. L’adoption de la résolution va être suivie de la création à l’ONU d’un comité de sanctions pour identifier les individus ou entités contrevenant à ses dispositions et d’un panel d’experts devant s’assurer du respect des sanctions.  Le Monde

Guinée-Bissau : les salaires des fonctionnaires bloqués
Le ministre des finances bissau-guinéen Alhaji Joao Amadu Fadia a indiqué que c’est le tiers des 13.000 fonctionnaires qui est concerné par la décision. Selon une source proche du ministère des finances, de nombreux fonctionnaires ne sont plus en vie, d’autres sont partis à la retraite depuis plusieurs années, ou encore certains, reçoivent deux voire trois salaires versés sur différents comptes bancaires. Un analyste a indiqué à la BBC que la masse salariale du pays n’est pas maitrisée en raison des nombreux recrutements de militants sans qualification souvent effectué par les responsables politiques. BBC

Sénégal: décès du Khalife général des Tidianes
Au Sénégal, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, le Khalife général des Tidianes, la plus grande confrérie musulmane, est décédé dans la nuit du jeudi au vendredi à l’âge de 89 ans. Il avait succédé à son grand frère, Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum, décédé en mars dernier. Serigne Abdoul Aziz Sy est né en 1928, il est le fils de Serigne Babacar Sy et le petit fils d’Elhadji Malick Sy, fondateur d’une des plus grandes branches de la Tidianya au Sénégal dont le fief est la ville de Tivaouane ( Région de Thiès), à 82 km à l’est de Dakar. BBC



Photo: Adam Jones