Revue de Presse du 22 octobre 2018

Quel bilan de la situation sécuritaire en Somalie?
Lors de cette table ronde du Centre d’études stratégiques de l’Afrique, le conseiller pour la sécurité nationale de la Somalie, Abdisaid Ali, a présenté son point de vue sur la situation actuelle de la sécurité en Somalie, les efforts déployés pour lutter contre la corruption et la promotion de la réconciliation, ainsi que les moyens de renforcer les institutions afin de permettre à l’État somalien de remplir sa mission de sécurité. Centre d’études stratégiques de l’Afrique

Nigeria : 55 morts dans des affrontements intercommunautaires
C’est le président Muhammadu Buhari en personne qui annonce pour le déplorer, la mort cette semaine dans l‘État de Kaduna dans le nord du pays de 55 personnes. Conséquence des récents affrontements entre jeunes musulmans et chrétiens. “Les fréquentes effusions de sang dues à des malentendus qui pourraient être réglés pacifiquement sont inquiétantes”, a souligné le chef de l‘État nigérian . “Aucune culture ou religion ne peut justifier le mépris pour le caractère sacré de la vie humaine” a-t-il ajouté. Les violences ont éclaté jeudi entre des porteurs avec brouettes musulmanes haoussas, d’une part, et chrétiens de l’ethnie Adara, d’autre part, à la suite d’une dispute sur le marché de Kasuwan Magani, une ville située à une cinquantaine de km de Kaduna, la capitale de l‘État éponyme, rapporte l’AFP.  Africa News

Colère de la population de Béni en RDC
Une foule en colère a saccagé dimanche des édifices publics à Beni, dans l’Est de la République démocratique du Congo. Ce sont des habitants exaspérés qui sont descendus dans la rue pour dénoncer l’insécurité. La manifestation intervient après une autre attaque de rebelles ADF dans la nuit de samedi à dimanche. L’attaque a fait au moins 11 morts et 15 personnes enlevées, dont dix enfants. La mission des Nations Unies dit avoir échangé des tirs avec les rebelles ougandais de l’ADF. BBC

Nigeria: disparu depuis 1 an, l’indépendantiste biafrais Nnamdi Kanu réapparaît
Un an après sa disparition au Nigeria, le dirigeant indépendantiste biafrais Nnamdi Kanu aurait-il refait surface en Israël ? Une vidéo fait sensation sur les réseaux sociaux. Son avocat et son frère confirment lui avoir parlé au téléphone. La vidéo est devenue virale en 24 heures. Coiffé d’une kippa et enveloppé dans un châle de prière, un homme ressemblant trait pour trait à Nnamdi Kanu se recueille devant le Mur des Lamentations de Jérusalem. Une voix off commente : « C’est le chef suprême du Mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra, dans la sainte Ville de David ». RFI

Onze morts et 15 personnes enlevées après une attaque des rebelles à Beni
Au moins onze personnes ont été tuées et quinze autres, dont dix enfants, enlevées dans la nuit de samedi à dimanche après une attaques des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées à Beni dans l’est de la République démocratique du Congo, selon de sources sécuritaires. « Nous venons de ramasser 11 corps de civils tués à Matete », au nord de Beni après l’attaque des rebelles, « 15 personnes sont portées disparues parmi lesquelles 10 enfants dont l’âge varie entre cinq et dix ans », a déclaré à l’AFP le colonel Safari Kazingufu, chef de la police de la ville de Beni. « La population est en colère, nous sommes en train d’étouffer des éventuelles manifestations », a-t-il indiqué.  VOA

Cameroun: tensions avant la proclamation des résultats de la présidentielle
Au Cameroun, le Conseil constitutionnel va proclamer ce lundi 22 octobre les résultats de l’élection présidentielle qui s’est tenue le 7 octobre. Dimanche à Douala en prélude à cet événement, des opposants ont projeté une manifestation de protestation dans les rues de la ville. Ils entendaient dénoncer ce qui pour eux n’est rien d’autre qu’un hold-up électoral, en prévision de la victoire probable de Paul Biya. Les forces de l’ordre ont fait échec à cette manifestation.  RFI

Présidentielle au Cameroun : incompréhensibles félicitations d’Obiang Nguema au candidat Biya
Le chef de l‘État équato-guinéen a adressé ce samedi 20 octobre, un message de félicitations à Paul Biya pour sa « réélection » à la présidentielle du 7 octobre dernier au Cameroun. Ce, avant même la publication des résultats officiels. Tout à fait incompréhensible ! Cela se sait. Le Conseil constitutionnel a déjà rejeté tous les recours en annulation partielle ou totale de la présidentielle du 7 octobre dernier au Cameroun. C’est ce lundi 22 octobre à 11 heures GMT que cette haute institution judiciaire devrait rendre publics les résultats définitifs de ce scrutin qui a opposé huit candidats dont Paul Biya (85 ans) au pouvoir depuis 1982.  Africa News

São Tomé et Príncipe: Le parti au pouvoir remporte l’élection législative
Près de deux semaines après le scrutin du 7 octobre, des doutes ont plané sur les résultats donnés par la Commission électorale indépendante (Céni) ainsi que sur le nombre des bulletins nuls et blancs. Finalement, la Cour constitutionnelle de Sao Tomé-et-Principe a confirmé, le 19 octobre, la victoire du parti au pouvoir, Action démocratique indépendante (ADI) qui remporte l’élection législative avec 32 731 voix sur 97 240 électeurs inscrits sur l’ensemble du territoire national, soit 25% des suffrages exprimés. Le recomptage de tous les bulletins s’est déroulé en présence de tous les partis ayant participé à l’élection. La signature des procès verbaux et d’autres documents a eu lieu devant les membres de la Cour constitutionnelle et en présence de la communauté internationale.  allAfrica

Guinée équatoriale : 55 prisonniers graciés libérés
Le 10 octobre dernier, lors de la fête de l’indépendance du pays, le président Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979, avait annoncé la grâce pour 81 prisonniers. « La libération des prisonniers va se poursuivre à Bata et à Evinayong », a indiqué, à la télévision d’Etat, Pascasio Efa Obama, le directeur général des institutions pénitentiaires. Selon les autorités pénitentiaires, les prisonniers libérés vendredi étaient détenus à la prison de Black Beach, à Malabo. Parmi eux, se trouve Ciprinao Nguema Mba, un ancien lieutenant-colonel de l’armée qui avait été arrêté en 2013 au Nigéria et extradé vers Malabo.  BBC

Interrogations sur l’effectivité de l’amnistie au Tchad
L’amnistie générale signée par le président Tchadien Idriss Deby, il y a 4 mois, lors de la promulgation de la Constitution de la 4ème République suscite des interrogations. Cette loi d’amnistie est en faveur des opposants politico-militaires du régime. En visite dimanche à la maison d’arrêt de N’Djamena, Dinamou Daram, président du parti des Socialistes Sans Frontières, a estimé que l’amnistie n’est pas effective. Il a cité les cas de Baba Laddé, un ancien chef rebelle et Moussa Tao, accusé de conspiration contre le régime, qui restent en prison. Pour le Ministre de la justice garde des Sceaux, Djimet Arabi, l’ex-chef rebelle Baba Ladée est poursuivi pour des faits qui ne sont pas concernés par l’ordonnance portant amnistie générale. BBC

Comores: l’armée entre dans la médina de Mutsamudu, les insurgés introuvables
L’armée comorienne est finalement entrée sans combat dans la médina de la capitale d’Anjouan, Mutsamudu, samedi après-midi. Les insurgés qui s’y étaient retranchés depuis lundi dernier sont pour l’instant invisibles. Les habitants du quartier ont quant à eux enfin pu sortir de la Medina. Les habitants de la médina sont enfin libres de leurs mouvements. L’armée est entrée ce samedi après-midi dans les ruelles de leur quartier sans croiser aucun insurgé ni aucune arme, permettant aux riverains de circuler à nouveau après six jours de blocus. Les habitants ont pu rendre visite à leurs familles pour les rassurer. En fin de journée les chauffeurs de taxi ont osé rouler jusqu’au rond-point de la mairie, point principal d’entrée de la médina qu’ils n’avaient pas vu depuis lundi. RFI

Un commandant sri-lankais renvoyé du Mali
L’annonce a été faite vendredi par l’ONU qui précise que la décision fait suite à des soupçons sur l’implication de l’officier dans des atrocités dans son pays à la fin des années 2000. Stéphane Dyjarric, le porte-parole de l’ONU, en conférence de presse, a précisé que « de nouvelles informations récentes » sur cette affaire ont conduit à demander à son pays de le rappeler. L’officier militaire, qui aurait dirigé des commandos des forces spéciales pendant la guerre en 2009, est accusé d’avoir joué un rôle dans la mort de plusieurs civils tamouls. Le conflit entre les forces sri-lankaises et la guérilla séparatiste des Tigres tamoul a fait plus de 100.000 morts dont 40.000 civils. BBC

Un « front pour sauver » le Mali
Une dizaine de partis et d’associations de la société civile maliens ont créé dimanche à Bamako un « front pour sauver le Mali », en défendant sa Constitution et la bonne gouvernance, après le report des élections législatives qu’ils contestent. La nouvelle coalition, appelée « Convergences de Forces patriotique pour sauver le Mali », est composé d’organisations dirigées notamment par d’anciens candidats à la présidentielle, comme l’ancien ministre Moussa Sinko Coulibaly et Oumar Mariko du parti Solidarité africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (Sadi). « C’est unique dans l’histoire de notre pays. Des partis de l’opposition, de la majorité, des partis qui ont appelé à soutenir la candidature du président malien (Ibrahim Boubacar Keïta) et d’autres qui l’ont combattu, décident de former un même front pour défendre la République. Ca veut dire évidemment que c’est du sérieux », a déclaré Oumar Mariko, lors d’une conférence de presse. VOA

Ethiopie: le vice-champion olympique de marathon Lilesa rentré d’exil
Le marathonien éthiopien Feyisa Lilesa, médaillé d’argent aux Jeux olympiques de 2016 et connu pour avoir réalisé un geste de protestation anti-gouvernemental au moment de franchir la ligne d’arrivée, est rentré dimanche dans son pays après plus de deux ans d’exil. Le coureur a été accueilli dimanche matin à l’aéroport d’Addis Abeba par plusieurs hauts responsables éthiopiens, dont le ministre des Affaires étrangères Workneh Gebeyehu, et a salué les changements remarqués en Ethiopie depuis la nomination en avril du Premier ministre réformateur Abiy Ahmed. « Il y a eu un sacré changement dans le pays », a-t-il déclaré à la presse. « Maintenant, les gens peuvent exprimer librement leurs opinions et condamner librement le gouvernement ». « Ma sympathie va aux martyrs qui ont sacrifié leurs vies et m’ont donné la liberté de venir dans mon pays et rejoindre ma famille ».  Slate

Maroc-Espagne : un mort à Mellila après l’entrée de quelque 200 migrants
Un migrant est mort dimanche matin dans l’enclave espagnole de Melilla après avoir traversé, avec environ 200 personnes, la clôture avec le Maroc, a annoncé la préfecture. Vers 9h00 locales (7h00 GMT), un groupe d’environ 300 migrants sub-sahariens ont tenté d’escalader la clôture, « quelque 200 personnes parvenant à entrer à Melilla », a expliqué la préfecture dans un communiqué. « Malheureusement, l’un des migrants est décédé (…) à cause, semble-t-il, d’un arrêt cardio-respiratoire », ajoute le texte. Il faisait partie d’un groupe de quatre migrants blessés, assure la préfecture qui ne précise ni l’origine ni la nature de ces blessures.  Jeune Afrique

Égypte : plaidoyer pour un retour des touristes
Le gouverneur du Sinaï Sud, Khaled Fouda, a lancé un appel pour le retour des touristes en Égypte. S’exprimant lors du Forum international de la paix au monastère Sainte-Catherine dans la péninsule du Sinaï, il a rassuré l’opinion internationale sur la paix et la sécurité revenues dans pays. Le tourisme égyptien peine à reprendre les couleurs ; depuis qu’un avion de transport de russe s’est écrasé dans la péninsule du Sinaï en 2015, faisant 224 morts à bord. Le gouvernement se bat pour stimuler un secteur, qui représente environ 12% de l‘économie du pays. Africa News

Tanzanie: libération du milliardaire tanzanien Mohammed Dewji
Enlevé le 11 octobre, à Dar es Salaam, Mohammed Dewji est rentré chez lui « sain et sauf ». Il a remercié la police et tous ceux qui qui l’ont soutenu à travers le monde et œuvré pour sa libération. Mohammed Dewji dirige un groupe présent dans les domaines de l’agriculture, de l’assurance, des transports et de la logistique. Considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, Mohammed Dewji, 43 ans, avait été kidnappé par des inconnus, il y a un peu plus d’une semaine, le matin, alors qu’il entrait dans la salle de sport d’un hôtel de la capitale économique de la Tanzanie.  RFI



Photo: Adam Jones