Revue de Presse du 20 mars 2017

RDC: au moins 8 fosses communes découvertes autour de Tshimbulu
C’est l’une des preuves de la violence à laquelle on assiste depuis le début de l’année au Kasai Central. RFI et l’agence de presse Reuters ont documenté l’existence d’au moins huit fosses communes autour de Tshimbulu, chef-lieu du territoire de Dibaya. L’ONU avait déjà transmis au gouvernement congolais des informations sur trois fosses autour de ce village, qui a longtemps été l’un des épicentres de l’insurrection populaire née de la révolte du chef coutumier, Kamuina Nsapu. RFI

La « mission impossible » du représentant du pape François en RDC
Un îlot de quiétude se cache dans Kinshasa. Derrière un haut portail en fer brun, une petite allée traverse un jardin discret, agrémenté d’une fontaine aux eaux cristallines, pour atteindre la vaste demeure. L’hôte des lieux honore d’une ponctualité rare le rendez-vous. Il est 16 heures et quelques minutes quand Mgr Luis Mariano Montemayor s’installe sous la croix qui toise la pièce. Yeux rieurs, timbre chantant d’un Argentin s’exprimant en français, le nonce apostolique affiche un flegme étonnant, pour qui joue comme lui en terrain miné. « Avec [Joseph] Kabila, cela ne va pas bien, je ne crois pas que je puisse y aller », a déclaré son ami le pape François à l’hebdomadaire allemand Die Zeit cette semaine. Le président congolais avait été reçu au Vatican en septembre 2016 mais ne semble guère enclin à rendre l’invitation au chef d’une Eglise catholique dont il se méfie. « J’ai réussi à dérider Kabila une fois, s’amuse le nonce apostolique. Quand je lui ai présenté mes lettres de créance, je lui ai dit qu’au moins, désormais, il pourrait m’expulser en parfaite légalité, cela l’a fait sourire. » Le Monde

Vidéo de massacre en RD Congo : sept soldats arrêtés dans le Kasaï
Accusées de violences contre des civils, les autorités congolaises ont annoncé, samedi, avoir inculpé sept soldats en lien avec une vidéo diffusée en février, qui montrerait des militaires massacrant des villageois. La justice militaire congolaise a annoncé, samedi 18 mars, avoir arrêté sept militaires accusés de crimes de guerre dans le centre de la République démocratique du Congo (RD Congo). Il s’agirait des soldats apparaissant sur une vidéo tournée dans un village du Kasaï-Central, largement partagée sur les réseaux sociaux en février, montrant des hommes en uniforme tirer sur des villageois, puis les insulter avant de les achever. France 24

Soudan du Sud : Salva Kiir, la guerre et la famine
Le rapport a été diligenté par un groupe d’experts des Nations Unies mais ses conclusions n’ont pas été officiellement publiées. Ces experts notent que le gouvernement sud-soudanais consacre au moins la moitié de son budget à la sécurité et aux armes, alors que cent mille personnes meurent de faim, principalement du fait de la guerre civile en cours dans ce pays depuis trois. Elle a causé le déplacement de plusieurs milliers de personnes. Le rapport plaide pour que le conseil de sécurité impose un embargo sur les armes au Soudans du sud mais cela semble peu probable indique une source indépendante. BBC

Soudan du Sud: l’impossible embargo sur les armes
La majeure partie des revenus du Soudan du sud ne servent pas à aider les 100 000 personnes menacées par la famine, ne servent pas non plus à aider les plus de trois millions de déplacés, mais… à acheter des armes ! En guerre depuis décembre 2013, le gouvernement de Juba utilise plus de la moitié des revenus du pétrole pour s’équiper militairement. L’information est révélée par un rapport des Nations unies, une semaine avant une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU. Il sera de nouveau question d’un éventuel embargo sur les armes, réclamé par plusieurs pays et par les auteurs du rapport. Pour l’instant, le Conseil de sécurité n’a pas réussi à imposer cet embargo comme le rappelle Jonathan Pedneault, chercheur pour l’ONG Human Rights Watch (HRW). RFI

Mali : Ladsous visite la Minusma
Avec plus de 70 casques bleus tués en opération, la mission de l’ONU au Mali (Minusma) est la force de maintien de la paix onusienne la plus coûteuse en vies humaines après celle de la Somalie en 1993-1995. Ladsous doit être remplacé en avril par son compatriote (français) Jean-Pierre Lacroix. Malgré l’accord de mai-juin 2015 entre Bamako et les groupes armés, Hervé Ladsous estime que le processus de paix est loin d’être achevé. Il s’exprimait samedi après un entretien avec le président malien Ibrahim Boubacar Keita. BBC

Burkina Faso: face aux attaques terroristes, les enseignants désertent le nord
A l’occasion de la fin de manœuvres et exercices militaires dénommés « Flintlock », qui a permis des centaines de militaires burkinabè de bénéficier d’une formation dans lutte contre le terrorisme, le chef d’état-major général des armées, le général Oumarou Sadou, avait déclaré qu’il ne suffisait pas de déployer tous les soldats burkinabè au nord, face à la menace terroriste, et qu’il fallait penser aux autres régions du pays. Alors que le ministre de l’Education avait annoncé des mesures prises par le gouvernement pour sécuriser les travailleurs et les populations du nord du pays. Les enseignants continuent à abandonner leurs postes pour rejoindre la capitale Ouagadougou. RFI

Nigeria: nouvel attentat près de Maiduguri, Boko Haram refuse de s’avouer vaincu
Trois kamikazes, un homme et deux femmes, ont tué quatre personnes dans une localité proche de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, rapporte la police. Ils ont fait sauter leurs charges explosives samedi soir dans le village d’Umariri, quand un membre d’une milice pro-gouvernementale a tenté de les interroger. Ce dernier, ainsi qu’une femme et ses deux enfants ont été tués. Déclarée « terrassée et battue » par l’armée nigériane, la branche ouest-africaine de l’Etat islamique multiplie les attaques depuis ce début d’année 2017. RFI

Réfugiés tués au large du Yémen: la Somalie demande une enquête saoudienne
La Somalie a demandé à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite opérant au Yémen d’ouvrir une enquête sur la mort de dizaines de réfugiés somaliens tués vendredi au large des côtes yéménites. « Nous appelons nos partenaires au sein de la coalition conduite par l’Arabie saoudite à enquêter sur cette opération », affirme un communiqué du ministre somalien des Affaires étrangères Abdusalam Omer, publié samedi soir. Plus de quarante Somaliens, dont des femmes et des enfants, ont été tués vendredi dans l’attaque de l’embarcation où près de 150 réfugiés avaient pris place, au large de Hodeida, en mer Rouge. VOA

Au Mali, l’Assemblée nationale privée d’électricité pour impayés
Quand un habitué du comptoir ne paye plus son ardoise, le patron de bar finit par le mettre à la porte. C’est ce qui est arrivé à un client pas comme les autres: l’Assemblée nationale du Mali. Mais cette fois, le patron est l’Energie du Mali (EDM), la compagnie nationale de la production et de la distribution d’énergie. Selon le site d’information Sahelien.com, l’Assemblée nationale a été privée d’électricité le lundi 13 mars. Le montant des factures impayées? Plus de 200 millions de Francs CFA de factures impayées, soit 304 000 euros. «Il n’y a personne au bureau de la Commission énergie et mines pour vous répondre», a répondu une standardiste de l’Assemblée nationale, contactée par Sahelien.com. «Mais une employée confirme: « Depuis hier à la mi-journée, ils ont mis les groupes électrogènes en marche »». Slate

Combats pour le contrôle du pétrole libyen et pour la conquête de Tripoli
La situation est loin de faire la une des journaux, mais la capitale libyenne tressaille sous les pires violences qu’elle ait connues depuis le début des combats à la mi-2014. À l’est du pays, les affrontements pour le contrôle du pétrole font rage, alors que les signes d’un engagement croissant de la Russie deviennent visibles. Quelles sont les conséquences de ces luttes pour le pouvoir économique et politique sur la population civile libyenne ? IRIN

Le pape François se rendra en Égypte les 28 et 29 avril
Le pape François se rendra au Caire les 28 et 29 avril, à l’invitation notamment du président égyptien et du grand imam de la mosquée d’Al-Azhar, a annoncé samedi le Vatican dans un communiqué. Le grand imam d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, avait effectué une visite historique au Vatican pour rencontrer le pape François en mai 2016. « Le programme précis du voyage du pape en Égypte sera publié prochainement », a ajouté le Saint-Siège. Le 7 mars, le pape François a laissé entendre que le voyage qu’il envisageait de faire en 2017 en RD Congo, ainsi qu’au Congo-Brazzaville, n’était plus d’actualité. Jeune Afrique

Maroc : 15 arrestations en lien avec l’EI
Les autorités marocaines ont indiqué que les suspects étaient actifs dans une dizaine de villes du pays. Ils ont menacé de s’attaquer à certains sites sensibles, mentionne le ministère marocain de l’intérieur. Il s’agit notamment d’espaces de loisirs et de services publics dans des villes comme Casablanca, Marrakech et Tanger. Certains de ces jeunes étaient même en train d’acquérir des matières premières pour la fabrication d’explosifs. D’autres ont tenté d’obtenir des armes à feu  »pour la liquider de personnalités publiques et militaires » précise un communiqué officiel. BBC

Le roi du Maroc nomme un nouveau Premier ministre
Le roi du Maroc, Mohammed VI, a désigné vendredi son nouveau Premier ministre. Figure du parti islamiste PJD, Saad Eddine El Othmani remplace le secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane, après cinq mois de blocage. Ancien ministre des Affaires étrangères, l’islamiste Saad Eddine El Othmani a été nommé Premier ministre, vendredi 17 mars, par le roi du Maroc. Une ultime tentative pour former un gouvernement après des mois de blocage. La situation était inédite dans l’histoire récente du pays : cinq mois sans gouvernement et le remplacement du Premier ministre désigné pour « dépasser la situation d’immobilisme actuelle », selon un communiqué rendu public mercredi soir par le cabinet royal. France 24

Les villageois sans terre de Mauritanie, obligés d’aller enterrer leurs morts au Sénégal
Du cimetière de Donaye, il ne reste rien. Le bulldozer a écrasé jusqu’aux pierres tombales. Un canal d’irrigation, aujourd’hui à sec, balafre le lieu. Pour enterrer leurs morts, les habitants de ce petit village d’agriculteurs négro-mauritaniens doivent maintenant emprunter leurs pirogues, se rendre sur l’autre rive du fleuve qui borde le village et passer au Sénégal, où reposent dorénavant leurs ancêtres. « Ceux qui meurent deviennent Sénégalais ! », ironise Amadou Moktar Wane, le chef du village. Idem pour la culture du mil. Donaye est devenu un village sans terres, accaparées par un homme d’affaires maure. « Un Blanc », précise Amadou Moktar Wane. Dans ce pays recouvert en quasi-totalité par le désert, Donaye, et des dizaines d’autres villages situés le long des fertiles rives mauritaniennes du fleuve Sénégal, sont ainsi l’objet d’une lutte âpre et inégale. Le Monde

Robert Bourgi, le généreux « ami » de François Fillon
« Maison Arnys, bonjour. » Au téléphone, Robert Bourgi ne peut pas s’empêcher de blaguer. « Selon mes informations, c’est le pape François qui a acheté les costumes à Fillon », dit-il avant de s’esclaffer. En cette soirée de vendredi 17 mars, son nom fait les gros titres. Il vient de reconnaître que c’est bien lui, le généreux ami du candidat LR à la présidentielle, qui a réglé la facture du tailleur. « Bob » savoure un plat typique du Sénégal où il est né il y a bientôt 72 ans. Quelques heures plus tôt, le président de ce pays d’Afrique de l’Ouest, Macky Sall, l’a appelé : « Il m’a dit : “Même Fillon ! Robert, on n’a jamais autant parlé d’un Sénégalais.” » Et il rit à nouveau. Sur l’échiquier politique français, le spectre de ce fou des intrigues et des manigances plane toujours sur la droite où il aime à faire et défaire ceux qui se piquent de devenir le roi. Il connaît de longue date François Fillon qu’il a feint de soutenir lors de la primaire de la droite. « Je n’ai jamais été associé de près ou de loin à ses déplacements au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Liban », jure-t-il. François Fillon est sans doute tombé dans le piège, sous le charme de ce vétéran de la Françafrique pourtant décrit comme sulfureux, voire tricard, mais qui n’a pas son pareil pour faire croire qu’il est incontournable. Voilà le candidat à la présidentielle humilié. Le « vieux Bourgi », comme il dit de lui-même, savoure son dernier scandale. Le Monde

En Afrique, les villes explosent mais créent peu de richesse
Habitats précaires, petites rues engorgées, décharges sauvages par dizaines: Bamako illustre les périls de l’urbanisation galopante en Afrique. Un phénomène d’une ampleur historique, qui engage une bonne part de l’avenir du continent, ont prévenu des experts réunis dans la capitale malienne. Déjà surpeuplées aujourd’hui avec moins de 500 millions d’habitants, les villes africaines en hébergeront un milliard en 2040. Un Africain sur deux sera alors un urbain. « Une telle croissance n’a jamais été vue dans le monde, et elle ne le sera probablement plus jamais », résume Somik Vinay Lall, principal expert en urbanisation à la Banque mondiale, un des invités d’un séminaire organisé récemment sur ce thème par le Forum de Bamako, un club de réflexion panafricain. VOA



Photo: Adam Jones