Revue de Presse du 20 mai 2019

RDC : l’opposant Moïse Katumbi de retour à Lubumbashi, après 3 ans d’exil
Moïse Katumbi, un des leaders de l’opposition en République démocratique du Congo a foulé ce lundi le territoire de son pays, après trois années d’exil. Le patron de la formation “Ensemble pour le changement” a été accueilli à l’aéroport de Lubumbashi par une foule en liesse. Dès les premières heures de ce lundi 20 mai, des centaines de personnes avaient commencé à converger vers l’aéroport de la Luano, à Lubumbashi, la capitale du Haut Katanga. Le rendez-vous qui les y a menés est inédit : rencontrer leur chef de file, qui avait quitté le pays il y a trois ans en pleine tourmente judiciaire sous la pression de l’ancien régime du président Joseph Kabila.  Africa News

RDC: 19 civils tués dans une attaque d’hommes armés au bord du lac Albert
Dix-neuf personnes ont été tuées et huit blessées dans une attaque contre un marché de pêcheurs au bord du lac Albert, en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a confirmé dimanche un responsable local. « Dix-neuf corps sans vie ont été découvert dans le village de Tara au bord du lac Albert » où 8 autres personnes ont été blessées, a déclaré à l’AFP Pilo Mulindo, chef du secteur de Bahema-nord dans le territoire de Djugu. Tara est situé à 80 km au sud de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri. La Mission des Nations unies au Congo (Monusco) avait fait état de cette attaque vendredi sans autre précision, en envisageant de détacher une équipe dans la zone. « L’attaque a eu lieu mercredi. Des bandits armés ont tiré sur un groupe de gens rassemblés au marché au bord du lac », a indiqué le chef de secteur. AFP

RDC: le nom du Premier ministre est trouvé
Le nom du Premier ministre congolais sera connu la semaine prochaine, a annoncé le président Félix Tshisekedi samedi 18 mai aux diplomates. « Nous avons la fumée blanche ! », a déclaré le président Félix Tshisekedi au cours d’un déjeuner offert aux ambassadeurs de l‘Union européenne et du Canada à Kinshasa. Dans un tweet, Kasongo Mwema Yamba Y’amba, le porte-parole du président de la République, a donné cette explication : « Les diplomates ont compris : « Le Premier ministre est trouvé. » Rendez-vous la semaine prochaine », a précisé le porte-parole du chef de l’État.  RFI

RDC-UDPS : une nomination de tous les dangers
Boudé en tant que président par intérim de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) par une partie de la base, Jean Marc Kabund-A-Kabund a nommé un nouveau secrétaire général. Cette nomination pourrait accentuer la désormais ostensible crise de leadership au sein du parti au pouvoir en RDC. Un échelon de plus pour Augustin Kabuya Tshilumba au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Jusqu’ici secrétaire général adjoint chargé de la communication et de la mobilisation, il a été élevé ce samedi 18 mai au poste de secrétaire général du parti au pouvoir en RDC. Une nouvelle fonction que Kabuya Tshilumba semble déjà prêt à remplir avec un programme à la mesure du contexte qui est celui de l’UDPS. « Au stade actuel, je dois faire un état des lieux de la situation au sein du parti et ce n’est qu’après que je vais communiquer sur les priorités », a-t-il confié au site congolais actualite.cd.  Africa News

Reprise prévue dimanche au Soudan des discussions sur la transition
Les discussions entre le Conseil militaire au pouvoir au Soudan et les leaders de la contestations doivent reprendre dimanche à Khartoum où des centaines d’islamistes manifestent samedi contre un abandon éventuel de la charia. L’armée a annoncé la “reprise dimanche des discussions avec l’ALC au palais présidentiel”. Les militaires au pouvoir avaient suspendu mercredi soir le dialogue avec les meneurs de la contestation au sujet de la transition politique en réclamant la levée des barricades installées par les protestataires à Khartoum. Des manifestants les ont démantelées vendredi mais ont menacé de les rétablir si les généraux ne reprenaient pas les négociations. Africa News

À Khartoum, la révolution donne naissance à une « petite république »
Face aux bâtiments de l’armée, à Khartoum, où ils campent depuis des semaines, les Soudanais ne se contentent pas de manifester. Ils ont créé une micro société, une petite « république » à l’image de ce qu’ils souhaitent pour tout le pays. Voilà des semaines qu’ils campent devant le QG de l’armée soudanaise. La nuit venue, après la rupture du jeûne, les manifestants participant au sit-in viennent prendre la pose dans le photomaton de la révolution. « Cette photo pour moi c’est un souvenir, pour mes enfants aussi et les générations à venir » explique l’un des participants au sit-in. « La preuve que nous avons fait tomber un régime vieux de 30 ans. Et nous continuerons la révolution pour aboutir à un régime civil et non militaire. C’est une photo pour l’Histoire. »  France 24

Zambie – Nouvelle loi sur les mines : « Ceux qui ne sont pas d’accord partiront », martèle le président
Le président zambien Edgar Lungu a exclu vendredi de revenir sur son projet de nouvel impôt destiné à remplacer la TVA, qui suscite une forte inquiétude dans le secteur minier, et prévenu les entreprises qu’elles étaient libres de quitter le pays. Cette nouvelle taxe doit entrer en vigueur le 1er juillet en Zambie, deuxième producteur de cuivre du continent africain. Les groupes Vendata et Glencore notamment s’y opposent vivement, mettant en garde contre un risque de suppressions d’emplois dans les mines. Africa News

Mali: deux attaques contre la Minusma dans le Nord en un week-end
La mission des Nations unies a subi deux attaques dans le nord du Mali ce week-end. Un casque bleu est mort, plusieurs autres ont été blessés. Deux casques bleus nigérians étaient en train de conduire en plein centre-ville de Tombouctou samedi. Ils ont été braqués par des hommes armés qui ont réclamé les clefs de la voiture. Le conducteur et le passager ont pris la fuite en courant, les braqueurs ont alors ouvert le feu, tuant un des soldats de la paix. Ils ont ensuite essayé de démarrer le véhicule aux couleurs de l’ONU, sans y parvenir.  RFI

Les Algériens dans la rue pour un 13e vendredi consécutif contre le « système »
Une importante foule a défilé dans le centre d’Alger pour un 13e vendredi consécutif de manifestations dans le pays, où la fatigue liée au mois de jeûne du ramadan n’a pas entamé la mobilisation. Difficile à évaluer en l’absence de comptage officiel, celle-ci semblait à Alger peu ou prou comparable à celles des semaines précédentes. Le cortège a commencé à se disperser peu après 17H00 (16H00 GMT), en chantant « bon ftor (repas de rupture du jeûne), au revoir et à vendredi prochain », sans incident, alors que la journée avait commencé dans la tension dans la capitale. Des foules nombreuses ont également marché sans incident à Oran, Constantine et Annaba, 2e, 3e et 4e villes du pays, et d’autres villes du pays, selon le site d’information TSA (Tout sur l’Algérie).  VOA

Violences commuautaires en Côte d’Ivoire: cendres, morts et difficile réconciliation
Ils ont mis le feu dans la maison et ils ont brûlé les deux +vieilles+ (personnes) qui étaient dedans. Tout a brûlé », se lamente Désiré Zouzou Kouamé, menuisier, debout sur les restes de sa demeure familiale, évoquant la mort de ses deux tantes. Dix personnes sont mortes et au moins 84 ont été blessées à Beoumi, petite ville du centre de la Côte d’Ivoire secouée par des violences pendant trois jours cette semaine entre populations autochtones (Baoulé) et allogènes (Dioula ou Malinké, ressortissants du Nord). Une altercation entre un chauffeur de taxi-brousse (malinké) et un conducteur de moto-taxi (baoulé) a dégénéré mercredi en bataille rangée dans la ville puis les villages avoisinants, selon les témoins. Les affrontements se sont étendus au village de Kongonoussou séparé de la ville par un pont sur un barrage. AFP

Burundi: la justice ordonne la saisie de biens d’opposants
Au Burundi, à un an des élections générales, les autorités donnent le sentiment de vouloir accentuer la pression sur l’opposition. Les saisies annoncées visent neuf militaires condamnés à la perpétuité pour leur participation au coup d’État de 2015, mais aussi une trentaine de personnalités accusées de complicité de coup d’État. Des personnes qui n’ont pas, pour l’heure, été jugées. Parmi elles, des opposants politiques en exil, comme l’ancien vice-président de la république Bernard Busokoza, ainsi que l’ex-président de l’Assemblée nationale, Jean Minani, qui préside actuellement le Cnared, la plate-forme des opposants en exil. Sont également concernés des journalistes ainsi que des représentants de la société civile comme Marguerite Barankitse, figure de l’humanitaire.  RFI

Égypte : une explosion visant un bus de touristes fait au moins 17 blessés
Dix-sept personnes, originaires d’Égypte et d’Afrique du Sud, ont été blessées dimanche 19 mai dans une explosion visant un bus de touristes près des célèbres pyramides égyptiennes de Guizeh (est du Caire), a-t-on appris de sources sécuritaire et médicale. Un engin explosif a détoné au passage de l’autocar de tourisme. Des images des lieux de l’explosion circulant sur les réseaux sociaux montrent le bus endommagé et des débris sur la route. « L’explosion d’un objet a brisé les vitres d’un bus qui transportait 25 personnes d’Afrique du Sud et d’une voiture qui transportait quatre Égyptiens. Certains passagers des deux véhicules ont été légèrement blessés à cause des vitres brisées et ils ont reçu des soins médicaux », a indiqué une source de sécurité à l’Agence France-Presse (AFP).  AFP

Libye : les forces de Fayez al-Sarraj reçoivent des dizaines de blindés pour contrer le maréchal Haftar
Les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli ont annoncé samedi avoir reçu des dizaines de blindés en renfort pour repousser les troupes du maréchal Khalifa Haftar qui mènent une offensive contre la capitale libyenne. « Le GNA fournit à ses forces qui défendent Tripoli des blindés, des munitions et des armes qualitatives, en préparation à une vaste opération pour anéantir les rebelles du criminel de guerre, le rebelle Haftar », a indiqué sur sa page Facebook le bureau des médias du « volcan de la colère », nom donné à la contre-offensive du GNA. Ce bureau a publié des photos de dizaines de véhicules blindés sur le quai du port de Tripoli. Un porte-parole des forces du GNA a confirmé l’arrivée de renforts, sans donner de détails sur leur origine.  Jeune Afrique

Au Kenya, l’ex-président Daniel Arap Moi condamné pour expropriation foncière
L’ancien chef d’État a été condamné par la justice de son pays à dédommager une famille qu’il a exproprié de ses terres. Les faits se sont déroulés il y a 36 ans, lorsqu’il était au pouvoir. Daniel Arap Moi et les Jaswant Rai, une famille d’hommes d’affaires kényans, sont condamnés à verser près de 10 millions de dollars US (environ 587 millions de francs CFA) à la famille de Kipngeny Chelugui, un chef coutumier. L’ancien chef d’État avait ordonné aux fonctionnaires d’enregistrer à son nom des terres d’une vingtaine d’hectares appartenant à Kipngeny Chelugui, le 21 septembre 1983, selon le journal kényan « The Daily Nation ». Selon le même journal, Daniel Arap Moi a ensuite vendu les terres, 24 ans plus tard, à une société appartenant à la famille Jaswant Rai.  BBC



Photo: Adam Jones