Revue de Presse du 20 avril 2017

Ouganda: l’armée retire ses troupes de RCA et met fin à sa lutte contre la LRA
L’Ouganda met un point final à sa lutte contre la sanguinaire rébellion de la LRA. Kampala a annoncé le début du retrait de ses troupes basées en Centrafrique depuis 2009. Pour le porte-parole de l’armée ougandaise, la rébellion de l’Armée de résistance du Seigneur a été suffisamment affaiblie pour autoriser ce départ, même si le chef de cette rébellion Joseph Kony court toujours. RFI

Zimbabwe : une alliance contre Robert Mugabe
Le chef de l’opposition zimbabwéenne Morgan Tsvangirai et l’ex-vice-présidente du pays Joyce Mujuru ont annoncé jeudi leur alliance pour faire face au président Robert Mugabe lors des élections générales de 2018. Aucun détail n’a été divulgué sur l’accord électoral par les deux figures de l’opposition. Mais après la signature de cet accord, Morgan Tsvangirai a déclaré que ce n’est que le début de la construction d’une large alliance pour affronter la ZANU-PF, le parti au pouvoir au Zimbabwe. BBC

Au Zimbabwe, le « système Mugabe » en faillite
C’est un anniversaire au goût suave pour certains, amer pour d’autres. Mardi, le Zimbabwe (ex-Rhodésie du Sud) a célébré le trente-septième anniversaire de son indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni. Un motif de réjouissance pour le régime de Robert Mugabe, mais pas pour ses détracteurs, outrés par la situation tragique du pays d’Afrique australe. Africanews.comDe fait, avant même le début des festivités, dans le stade national d’Harare, la capitale, les principaux dirigeants de l’opposition avaient expliqué qu’ils bouderaient les cérémonies officielles. Le Monde

La guerre au Soudan du Sud met l’hospitalité ougandaise
Sadiq Agotre, moto-taxi, maugrée en attendant des clients qui se font rares. « Les affaires ne sont pas bonnes. Ces gens n’ont pas d’argent », dit-il en scrutant une ancienne friche qui, en à peine huit mois, est devenue le plus grand camp de réfugiés au monde, Bidibidi. L’Ouganda est l’un des pays au monde les plus accueillants pour les réfugiés. Mais l’arrivée quotidienne de plus de 2.000 Sud-soudanais, fuyant la guerre civile dans leur pays, soumet les ONG et les communautés locales à une forte pression . Dans le district de Yumbe, au nord de l’Ouganda, près de la frontière sud-soudanaise, où vivent 500.000 personnes, la frustration est de mise. Les locaux estiment que l’effort humanitaire a accentué la compétition pour des ressources déjà limitées, sans leur procurer plus d’emplois. Slate

Le Soudan soupçonné d’avoir acheté des armes illégalement en Iran
Le Soudan pourrait avoir violé les sanctions des Nations unies visant l’Iran en s’y procurant des armes lourdes. C’est du moins ce que soutient un rapport de Conflict Armament Research, une ONG britannique spécialisée dans les ventes d’armes. Ses chercheurs ont pu établir que Khartoum avait notamment acheté un canon de 122 millimètres et un blindé en Iran. Comme les dates d’acquisition restent floues, l’ONG ne peut pas toutefois affirmer que ces achats violent l’embargo adopté par le Conseil de sécurité en 2007. RFI

Dix-sept nouvelles fosses communes découvertes au Kasaï
Ce sont les Nations unies qui ont révélé la découverte de ces 17 nouvelles fosses communes dans la région des Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo (RDC). Cela porte à 40 le nombre total de fosses communes documentées par l’ONU depuis le début des violences dans cette partie du pays. Dans un communiqué publié mercredi, le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme réclame une enquête internationale à laquelle devra être associée la Cour pénale internationale (CPI), si les autorités congolaises n’ouvrent pas immédiatement une enquête sur ces violences. VOA

RDC : ce qu’on reproche vraiment au général Kanyama, patron de la police à Kinshasa
Limogeage, suspension, mis en résidence surveillée… Des versions contradictoires circulent à Kinshasa sur le sort du général Célestin Kanyama, patron de la police dans la capitale de la RDC, depuis sa mise à l’écart ce lundi. Mais que reproche-t-on exactement à « Esprit de mort » ? « Le téléphone de votre correspondant est éteint. » Depuis 48 heures, c’est sur ce message que tombent ceux qui essaient de joindre le général Célestin Kanyama, commissaire provincial de la police congolaise à Kinshasa. Depuis la confirmation, lundi 17 avril, de sa mise à l’écart, « Esprit de mort » − ainsi qu’il est surnommé depuis sa décision d’interdire la circulation des minibus Mercedes 207 (eux-mêmes rebaptisés esprits de mort en raison de leur dangerosité) dans le centre-ville de la capitale − ne répond plus. JeuneAfrique

Cameroun: trois morts dans un attentat-suicide à Kolofata
Trois personnes ont été tuées et quatre blessées dans un attentat-suicide mercredi à Kolofata, dans l’extrême-nord du Cameroun, a appris l’AFP de sources concordantes. « Avant 10H00(09H00 GMT), un kamikaze venu du Nigeria est entré à Kolofata et s’est fait exploser », a déclaré à l’AFP un responsable du comité de vigilance de la ville. « L’explosion a tué trois personnes, un gendarme et deux civils », a-t-il précisé. Il a ajouté que quatre personnes ont été blessées – deux hommes et deux femmes – et que le kamikaze est mort. Le bilan des victimes a été confirmé à l’AFP par une source proche des services de sécurité. TV5

Au pied du mont Cameroun, la «Silicon Mountain» meurt en silence
Les fameuses start-up camerounaises qui sont installées dans la «Silicon Mountain» au pied du mont Cameroun souffrent terriblement. Et pour cause, elles n’ont plus accès à leur principale ressource, à savoir «le réseau Internet». La coupure est effective depuis le 17 janvier donc depuis trois mois. Elle se focalise sur les deux régions anglophones au nord-ouest et au sud-ouest du pays. Cette sécheresse numérique est en fait une répression numérique. Sommairement, elle est le fait du pouvoir central francophone punissant ainsi sa minorité linguistique anglophone qui représente quasiment 20 % de la population camerounaise. Cette minorité lui est apparaît trop revendicative notamment depuis novembre 2016 et sa demande insistante de fédéralisme. Slate

Nouvel attentat terroriste déjoué à Constantine en Algérie
En Algérie, les services de sécurité annoncent qu’un attentat a été déjoué à Constantine. Un terroriste s’est fait exploser, sans faire de victime. Si les effectifs des groupes terroristes sont réduits, c’est la deuxième attaque terroriste dans la ville en deux mois. allAfrica

L’ONU et l’Union africaine signent un accord-cadre pour renforcer leur coopération
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, se sont rencontrés mercredi au siège de l’ONU à New York dans le cadre de la première conférence conjointe annuelle ONU-UA. « Je ne doute pas que cette première conférence entre la Commission de l’Union africaine et le Secrétariat de l’ONU représente une étape importante dans notre coopération », a dit M. Guterres lors d’un point de presse conjoint avec M. Mahamat. « Nous créons effectivement les conditions d’une coordination renforcée de nos activités à tous les niveaux. Nous partageons la vision selon laquelle la paix et la sécurité, le développement inclusif et durable, les droits de l’homme et la bonne gouvernance sont des dimensions qui nécessitent une vision commune et une coopération renforcée entre nos deux organisations », a-t-il ajouté. allAfrica

La Gambie songe à changer son système de vote par billes
Des billes glissées dans des bidons aux couleurs des candidats puis le décompte : une bille pour une voix. Le système de vote gambien remonte à l’indépendance du pays. Un système qui pourrait bientôt disparaître. L’ouverture du pays pousse de plus en plus de candidats à se présenter, ce qui complexifie de plus en plus la logistique, car à chaque candidat, il faut une couleur et un bidon. La Commission électorale indépendante (IEC) annonce envisager un passage aux plus classiques bulletins en papiers. RFI

Burkina : le procès de Blaise Compaoré et de ses ministres est un « règlement de comptes », selon l’ex-parti au pouvoir
Le procès à venir de l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, exilé en Côte d’Ivoire, et de ses derniers ministres pour leur implication présumée dans la répression de l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui a entraîné la chute du régime, est un « règlement de comptes politiques », a dénoncé mercredi son parti. Dans un communiqué adressé mercredi 19 avril, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a dénoncé les poursuites contre l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’Ivoire, et les ministres de son dernier gouvernement, dont le procès doit s’ouvrir à Ouagadougou le 27 avril prochain. L’ex-parti au pouvoir y voit « une violation manifeste de l’État de droit, au triple plan de leur recevabilité, de la nature des faits reprochés aux personnes inculpées et de l’instrumentalisation de nos institutions à des fins de règlement de comptes politiques ». Jeune Afrique

Epidémie de méningite au Nigeria: le bilan grimpe à 745 morts
Près de 750 personnes sont décédées depuis cinq mois d’une épidémie de méningite qui frappe le nord du Nigeria, a annoncé mercredi le Centre national nigérian de surveillance des maladies (NCDC). « Au total, 745 décès ont été enregistrés » sur plus de 8.000 cas suspects recensés, malgré une vaste campagne de vaccination lancée par les autorités, selon un communiqué officiel. Le 12 avril, un précédent bilan faisait état de 489 morts. L’immense majorité des cas suspects (93%) ont été recensés dans cinq Etats du nord du Nigeria: Zamfara, Sokoto, Katsina, Kebbi et Niger. Le NCDC et ses partenaires ont mis en place « une surveillance renforcée pour détecter et signaler rapidement de nouveaux cas, vacciner les populations les plus à risque et traiter les personnes diagnostiquées porteuses de la maladie ». TV5



Photo: Adam Jones