Revue de Presse du 2 novembre 2016

Juba : le chef des casques bleus limogé
Le commandant des Casques bleus au Soudan du Sud a été démis de ses fonctions, mardi, suite à la publication d’un rapport accusant la mission de l’ONU au Soudan du Sud (Minuss) d’avoir failli à ses prérogatives. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon « a demandé le remplacement immédiat du commandant de la force », a déclaré son porte-parole Stéphane Dujarric, cité par l’AFP. Une enquête de l’ONU a révélé que la Minuss avait été incapable de protéger des civils, des travailleurs humanitaires et des diplomates lors des violences de juillet dernier à Juba. BBC

Violences au Soudan du Sud : un rapport de l’ONU accable les casques bleus
Selon un rapport de l’ONU publié mardi, la réaction des casques bleus au Soudan du Sud face aux violences de juillet contre les civils à Juba a été « inefficace ». Le commandant de la force de l’ONU au Soudan du Sud a par conséquent été limogé. Les casques bleus au Soudan du Sud ont réagi de manière « chaotique et inefficace » aux violences de juillet à Juba et n’ont pas su protéger les civils d’agressions sexuelles. Après les rapports de plusieurs ONG en ce sens, c’est l’ONU qui fustige, à son tour, dans un rapport d’enquête accablant, rendu public mardi 1er novembre, l’action de la force de maintien de la paix au Soudan du Sud. France 24

Soudan : les Etats-Unis prolongent leurs sanctions contre le Soudan
Washington a prolongé d’un an ses sanctions à l’encontre du Soudan, mais n’exclut pas de les lever à n’importe quel moment si des progrès sont accomplis par ce pays, a appris l’AFP, mardi 1er novembre, de sources officielles. Le Soudan est soumis depuis 1997 à un embargo commercial de la part des Etats-Unis qui accusaient alors Khartoum de soutenir des groupes islamistes violents. L’ex-chef du groupe djihadiste Al-Qaida, Oussama Ben Laden, était basé à Khartoum entre 1992 et 1996. Le Monde

Ethiopie: un remaniement ministériel inédit, plus ouvert aux Oromos
Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, a procédé mardi 1er novembre à un vaste remaniement ministériel, marqué par un effort d’ouverture vers l’ethnie oromo pour répondre aux aspirations des tenants de l’actuelle contestation antigouvernementale, sans précédent depuis 25 ans. RFI

La Côte d’Ivoire adopte une nouvelle Constitution par référendum
Le « oui » à la nouvelle Constitution ivoirienne a obtenu 93,42 % des suffrages au référendum boycotté par l’opposition, a annoncé, mardi 1er novembre, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko. La participation n’a atteint que 42,42 % des près de 6,3 millions d’électeurs qui étaient appelés aux urnes. L’adoption du texte voulu par le président Alassane Ouattara ne faisait aucun doute, le taux de participation étant le principal enjeu de ce scrutin. Le Monde

Une audience judiciaire capitale pour Zuma
Les avocats du président sud-africain Jacob Zuma et de deux ministres sont convoqués ce matin à une audience judiciaire, durant laquelle ils tenteront d’empêcher la publication d’un rapport de l’ex-médiatrice de la République. Le rapport de Thuli Madonsela est potentiellement accablant pour le chef de l’Etat. C’est pourquoi les avocats de ce dernier et ceux de deux ministres tentent d’empêcher sa publication. Jacob Zuma est directement cité dans ce rapport. Et certains observateurs supposent que les conclusions du document pourraient entraîner une procédure de destitution du président sud-africain ou une motion de défiance contre lui. BBC

Budget : le Sénat rejette un plan de Buhari
Les sénateurs nigérians ont rejeté un plan budgétaire du président Muhammadu Buhari visant à emprunter 30 milliards de dollars sur le marché financier international pour relancer l’économie du Nigeria. Le chef de l’Etat a dit la semaine dernière qu’il souhaitait recourir à cet emprunt pour investir dans les infrastructures et l’agriculture. Le montant du prêt est plus élevé que le budget du gouvernement fédéral pour l’année 2016. Selon Naziru Mikailu, un correspondant de la BBC à Abuja, la décision du Sénat ne devrait pas être considérée comme un rejet, car le gouvernement peut soumettre un nouveau plan d’emprunt aux sénateurs. BBC

Cessez-le-feu au nord du Mali: la lettre très commentée d’Iyad Ag Ghaly
C’est la lettre la plus commentée du moment au Mali. Celle-ci a été adressée au président du Haut conseil islamique du pays par le leader jihadiste touareg Iyad Ag Ghaly qui annonce un cessez-le-feu unilatéral. Par ailleurs, une marche organisée à Ménaka a réuni, ce lundi 31 octobre, une centaine de personnes défilant notamment pour protester contre la nomination des autorités intérimaires dans le Nord. RFI

Le président burkinabè exhorte l’armée à « se conformer aux règles de l’Etat de droit »
Roch Marc Christian Kaboré a appelé son armée à « se conformer aux règles de l’Etat de droit » et à se débarrasser « des réflexes de l’Etat d’exception » quelques jours après l’annonce d’une présumée tentative de putsch déjoué dans un pays qui a connu de nombreux coups d’Etat et mutineries. « La démocratie a besoin d’une armée forte et républicaine; une armée qui se conforme aux règles et aux exigences de l’Etat de droit et qui est débarrassée des réflexes de l’Etat d’exception », a déclaré M. Kaboré. Le chef de l’Etat du Burkina Faso s’adressait dans un discours solennel à des militaires réunis Place de la révolution de Ouagadougou pour la célébration du 56è anniversaire des Forces armées nationales (FAN). VOA

Niger: réunion d’urgence pour évoquer l’insécurité dans le nord du pays
Au Niger, une réunion d’urgence s’est tenue ce dimanche à Agadez pour parler sécurité. Elle a rassemblé le ministre et conseiller de la présidence pour le Nord, Rhissa Ag Boula, ainsi que des notables de la ville au lendemain de l’attaque survenue pendant le week-end contre un ancien chef militaire de la rébellion touareg. RFI

Un otage roumain enlevé au Burkina Faso demande sa libération
Un Roumain retenu en otage depuis plus d’un an par des djihadistes d’Al-Mourabitoune, le groupe de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, est apparu dans une vidéo, publiée lundi 31 octobre et authentifiée mardi par SITE, le centre américain de surveillance des sites djihadistes. Dans cette vidéo, l’otage demande à son gouvernement de tout mettre en œuvre pour sa libération. Iulian Ghergut était agent de sécurité dans une mine de manganèse de Tambao, dans le nord du Burkina Faso, près de la frontière avec le Niger et le Mali, quand il a été enlevé, le 4 avril 2015, par cinq hommes armés. Son rapt avait été revendiqué par Al-Mourabitoune, un groupe lié à Al-Qaida. Le Monde

RDC : les « Lumumba papers » éclaboussent la BGFI-Bank et l’entourage de Kabila
Jean-Jacques Lumumba, un des petits-neveux du héros de l’indépendance congolaise, accuse plusieurs proches du président Joseph Kabila d’avoir détourné de l’argent par l’intermédiaire de la banque BGFI, dont il a longtemps été l’un des cadres. Ses accusations sont étayées par une série de documents remis au quotidien belge Le Soir. C’est une petite bombe dans le microcosme politique kinois. Dans son édition du 29 octobre, le quotidien belge Le Soir accuse plusieurs proches du président Joseph Kabila d’avoir effectué des montages financiers douteux à partir de comptes ouverts dans la branche congolaise de BGFI-Bank. Celle-est dirigée par Francis Selemani Mtwale, un proche du président Kabila depuis ses années d’exil, dans sa jeunesse, en Tanzanie. Jeune Afrique

RDC: le HCR transfère 30.000 réfugiés sud-soudanais dans une région du nord-est
Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi avoir commencé à transférer près de 30.000 réfugiés sud-soudanais de la frontière dans la région de l’Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo. « En coopération avec les autorités, le HCR a commencé à transporter les réfugiés » sud-soudanais « à bord des bus vers le site de Biringi, près de la ville de Aru dans la province de l’Ituri », dans le nord-est de la RDC, indique un communiqué de cette agence onusienne. « Les réfugiés sont éparpillés le long de la frontière sur une bande de plusieurs centaines de km » et leur transport « vers des zones éloignées de la frontière est un énorme défi », dans une région où la plupart des routes sont en très mauvais état, note le HCR. TV5

Maroc : les autorités cherchent à éteindre l’incendie après la mort de Mouhcine Fikri
Un vendeur de poisson, Mouhcine Fikri, âgé d’une trentaine d’années, a été écrasé accidentellement dans une benne à ordures vendredi, une mort qui a suscité beaucoup d’émotion dans le pays. Le procureur général du roi à Al-Hoceima (nord) a annoncé dans un communiqué avoir « décidé de déférer devant le juge d’instruction 11 personnes (…) pour faux en écriture publique et homicide involontaire suite au décès de Mouhcine Fikri ». Parmi elles figurent « deux agents d’autorité, le délégué de la pêche maritime, le chef de service de la délégation de la pêche maritime et le médecin chef du service de la médecine vétérinaire », précise le communiqué du procureur, relayé par l’agence de presse officielle MAP. La « décision de déférer ces 11 individus fait suite à la réception du procès verbal de l’enquête, dans lequel plus de 20 personnes ont été auditionnées, et contenant les résultats de plusieurs constations et confrontations », ajoute-t-il. Le Point


Photo: Adam Jones